14 septembre 2015 - Vidéo

E12 - Le yoyo

Venue à l’institut « Les Belles du Mistral » pour un massage, Madame Manin Wendy les raisons de son absence dans le quartier ces derniers temps : elle a été malade et a  découvert qu’elle était atteinte de troubles bipolaires. 

Certaines maladies psychiques peuvent se révéler handicapantes au quotidien, notamment pour exercer un travail. Il existe toutefois des aides pour améliorer la situation des personnes concernées en complément d’un traitement médical adapté. Les aménagements d’horaires par exemple, ou la prise en compte de la nécessité d’éviter les situations de stress. Cela peut passer par une adaptation du temps de travail, mais aussi par la sensibilisation des collègues de la personne malade. 

L’accessibilité, c’est aussi éviter la désocialisation, en favorisant l’accès au travail de tous.

Voix off : Une meilleure compréhension de l’accessibilité avec Plus belle la vie « ensemble ».
Audiodescription : Une femme brune entre au salon de beauté « Belles du Mistral ». Wendy, une jeune femme blonde, est à l’accueil. 
Wendy : Madame ALAIN ! Eh bien je suis contente de vous voir ! On ne vous voyait plus du tout dans le quartier depuis quelques semaines !
Mme ALAIN : J’étais un peu malade.
Wendy  Ce n’était pas trop grave au moins ?
Mme ALAIN : Si quand même, c’était comme un yoyo !
Wendy : Ah bien ça ! Moi, ça serait plutôt ma courbe de poids qui ferait yoyo, vous voyez !? Ah ! Je vois que vous avez réservé un massage…
Mme ALAIN : Oui, j’avais du mal à prendre soin de moi jusqu’à présent mais je vais beaucoup mieux, depuis que j’ai le bon traitement ! J’ai même repris le travail.
Wendy : Ah, c’est bien ! Formidable ! 
Mme ALAIN : Enfin j’ai repris en douceur, à mi-temps. J’ai aménagé mon emploi du temps, mes horaires… personne ne m’a regardé de travail ! 
Wendy : C’est quoi, votre maladie du yoyo ?
Mme ALAIN : Bipolarité…
Wendy : Qu’est-ce que c’est ?
Mme ALAIN : Je suis bipolaire.
Wendy : Eh bien c’est bien ! Alors… je vais vous offrir un soin, hein, la semaine prochaine, gratuit ! Comme ça, on fêtera nos retrouvailles !
Voix off : C’était Plus belle la vie « ensemble ». 
Fin