27 juin 2015 - Vidéo

"Le Gouvernement continuera, face à un haut niveau de menace, à agir sans trêve ni pause"

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est exprimé devant la presse, samedi 27 juin, à l'issue du Conseil de défense restreint réunit à l'Élysée autour du président de la République et du Premier ministre suite à l'attentat survenu hier à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).
Il a rappelé que des milliers de policiers, gendarmes et militaires, dans le cadre du plan Vigipirate, assurent, par des gardes statiques et des patrouilles dynamiques, la protection des lieux les plus sensibles. Ce dispositif est renforcé dans la région Rhône-Alpes depuis vendredi 26 juin. Des gardes dynamiques ont ainsi été mises en place autour des sites Seveso, a annoncé Bernard Cazeneuve. "En lien avec les industriels [il a été rappelé] les règles qui s'appliquent en la matière pour assurer la prévention de risques concernant ces sites".

Le ministre de l'Intérieur a rappelé que la Gouvernement a renforcé l'arsenal législatif de la France dans la lutte contre le terrorisme. La loi renseignement, adoptée définitivement mercredi, permet ainsi, dans le cadre de la lutte anti-terroriste, de surveiller l'activité de ceux qui, sur internet, peuvent se livrer à la préparation d'actes terroristes, de mieux surveiller leurs communications téléphoniques et de reconstituer l'arborescence de ceux avec lesquels ils peuvent se trouver en contact. Elle est ainsi  de nature, "même pour ceux qui présentent des signaux faibles, à mieux permettre de les déceler et de les mettre hors d'état de nuire plus rapidement", a affirmé Bernard Cazeneuve.