11 février 2015 - Infographie

Sécurité à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône: les résultats encourageants incitent à aller encore plus loin.

Contenu publié sous le Gouvernement Valls II du 26 Août 2014 au 11 Février 2016
Infographie sur la sécurité à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône - voir en plus grand
> Version texte de l'infographie
  • Sécurité à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône
    #sécuritémarseille
     
    « Pendant trop longtemps, la deuxième ville de France a été abîmée par la délinquance, le banditisme, les trafics. Assurer la sécurité exigeait de mettre en place des dispositifs adaptés. Ils apportent aujourd’hui des résultats. » @Manuel Valls, lundi 09 février 2015
     
    Approche globale
    Une approche mieux ciblée, une implication de tous les acteurs, une action coordonnée
     
    Création d’une ZSP à Marseille Nord (3ème, 13ème, 14ème, 15ème, et 16ème arrondissements) Gardanne, Bouc-Bel-Air, en septembre 2012
    Création d’une ZSP à Marseille Sud (9ème, 10ème et 11ème arrondissements) en janvier 2013
    Création de la fonction de préfet de police des Bouches-du-Rhône
     
    L’instauration de zones de sécurité prioritaires a pour but d’assurer une sécurité de proximité dans les quartiers les plus sensibles.
     
    Marseille, des résultats :
     
    -29 % pour les atteintes aux personnes
    - 46 % s’agissant des violences physiques crapuleuses
    Règlements de compte : le nombre de tués a diminué de façon significative : 18 en 2012, 15 en 2013, 10 en 2014
    - 11% pour les atteintes aux biens entre 2012 et 2014
    - 32 % pour les vols à main armée entre 2012 et 2014
     
    Bouches-du-Rhône, des résultats :
     
    - 20 % pour les atteintes aux personnes entre 2012 et 2014
    - 40 % s’agissant des violences physiques crapuleuses
    Règlements de compte : le nombre de tués a diminué : 23 en 2012, 19 en 2014
    - 5 % pour les atteintes aux biens entre 2012 et 2014
    - 29 % pour les vols à main armée
    ZSP, des résultats : au cours des 2 dernières années, saisie de 216 armes, 102 kg de cocaïne, 1,8 tonne de cannabis, 6 millions d’avoirs criminels.
     
    Des moyens supplémentaires :
     
    - Moyens humains
    + 225 pour la direction départementale de la sécurité publique
    + 51 pour la police judiciaire
    + 20 pour la gendarmerie
    2 compagnies républicaines de sécurité fidélisées sur le département, soit 150 hommes
    + 14 gendarmes mobiles
    + 460 personnels pour renforcer la sécurité de la population dans le département
    Dans l’ensemble du territoire en 2015 : + 405 policiers et gendarmes recrutés
     
    - Moyens financiers sur l’ensemble du territoire
    + 2,4 millions d’euros pour l’équipement des polices municipales
    + 9 millions d’euros par an pour la sécurisation des lieux de culte et locaux associatifs particulièrement menacés
    + 8,6 millions d’euros par an pour les programmes de déradicalisation
    = 20 millions d’euros par an pour le fonds interministériel de prévention de la délinquance
     
    « Les résultats marseillais sont extrêmement encourageants. Ils nous incitent à aller encore plus loin » @ManuelValls, lundi 09 février 2015