12 janvier 2015 - Vidéo

"Contre le terrorisme, contre la terreur et la violence, la réponse c'est le droit, c'est la démocratie"

Manuel Valls était lundi 12 janvier l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFMTV.
Au lendemain de la marche républicaine qui a rassemblé 3,7 millions de personnes dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur, Manuel Valls était l'invité de la matinale de RMC/BFMTV. Le Premier ministre est revenu sur "ce moment inouï, magnifique" et la "fierté, hier, d’être Français dans cette manifestation, d’abord silencieuse". Il a également appelé à ne "pas baisser la garde, il faut être vigilant, parce que nous savons que la menace est évidemment toujours présente".

Manuel Valls a confirmé que "le plus haut niveau du plan Vigipirate est maintenu", "un niveau jamais atteint" "puisque 8 470 militaires vont être déployés". Il a également rappelé qu'une enquête est en cours suite aux attentats des 7, 8 et 9 janvier, et indiqué qu'au-delà de celle-ci, il faut "réfléchir, vite, pas dans quelques mois, réfléchir très vite aux dispositifs qui peuvent être améliorés pour renforcer la sécurité de nos compatriotes". "Contre le terrorisme, contre la terreur et la violence, la réponse c’est le droit, c’est la démocratie. Attention à toutes les procédures d’exception, même s’il faut, à une attaque exceptionnelle, par sa violence et sa barbarie, une réponse d’une très grande fermeté, et donc une réponse bien sûr qui soit exceptionnelle, et pour cela elle doit reposer, oui, sur le débat, la concorde nationale". "C’est dans le cadre parlementaire qu’il faut travailler", a-t-il précisé.