10 décembre 2014 - Infographie

Le permis de conduire

Le projet de loi pour la croissance, c'est libérer, investir et travailler.
Infographie sur le permis de conduire - voir en plus grand
> Version texte de l'infographie
  • PERMIS DE CONDUIRE
    Aujourd’hui
    Plus d’un million de candidats présentent le permis B chaque année 
     
    Le coût moyen est de 1 500 € (soit 1 110 € en conduite accompagnée et 1 665 € pour la filière traditionnelle).
     
    Les prix et les  taux de réussite peuvent fortement varier selon les zones géographiques
     
    Prix : forfait 20h en moyenne de 1 000 euros peut aller à 800 € (prix relevé à Lille contre 1 600 euros à Paris)
    Le taux de réussite à l’examen pratique (permis B) est de 45 % à Paris, 61 % dans le Pas-de-Calais et 68 % dans l’Allier. Il faut attendre plus de 3 mois en moyenne pour repasser l’examen après un échec et jusqu’à 4 mois en moyenne à Paris.
     
    La moitié des personnes sous le seuil de pauvreté n’a pas le permis. La possession du permis est un critère d’embauche pour 65 % des employeurs.
     
    Le ministre de l’Intérieur, qui a engagé le 13 juin, à la demande du Président de la République et du Premier ministre, une réforme importante dont les premières mesures sont entrées en application dès cet été pour :
    réduire le coût du permis pour les jeunes : depuis le 1er novembre, les jeunes peuvent ainsi se former à la conduite accompagnée dès l’âge de 15 ans.
    réduire le délai de passage de l’examen en mobilisant les inspecteurs sur l’épreuve pratique du permis B (externalisation des autres examens) : les délais de 2ème présentation vont passer de 98 à 45 jours (soit la moyenne UE) en 2 ans. 
    Nous étudions aussi les moyens de diminuer le niveau des prix des prestations des auto-écoles et d’améliorer la transparence des tarifs. Des réformes ont déjà eu lieu : par exemple, depuis la loi consommation, il est possible de changer plus facilement d’auto-école puisque les frais de transfert ont été supprimés. Une concertation conduite par le Ministère de l’Intérieur est en cours avec les professionnels sur la modernisation de la profession, dans le respect de l’objectif de sécurité routière. Ces discussions