1 novembre 2014 - Communiqué

Violences à Nantes et Toulouse

Manuel Valls, Premier ministre, condamne avec fermeté les déchaînements de violence délibérée constatés cet après-midi à Nantes et à Toulouse. Des actes graves de dégradations de biens publics et privés, des incendies volontaires et des jets de projectiles dangereux ont été recensés. 

Une nouvelle fois, comme cela s’est déjà produit à Sivens ces dernières semaines, des policiers et des gendarmes, agents du service public, ont été directement visés par des cocktails molotov et des jets d’acide susceptibles de causer des blessures graves. Un policier a été blessé de ce fait. La maîtrise professionnelle des forces de sécurité doit être saluée.

Alors même que les services de l’Etat coopèrent pleinement avec la justice dans l’enquête, aucun recours à la violence, ni aucune atteinte à l’ordre républicain ne seront tolérées. La justice sera saisie de chaque acte de violence.

Ces comportements anti-démocratiques bafouent le droit légitime des manifestants pacifiques de s’exprimer sur le territoire national et sont une insulte à la mémoire de Rémi Fraisse. Ils font également obstacle au bon fonctionnement de la démocratie locale et au dialogue conduit sur le projet de Sivens par la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.