Organisation de la Dihal

 
Consulter ou télécharger l’organigramme de la Dihal


Une instance de coordination interministérielle


La prise en charge des personnes sans-abri ou mal logées relève du logement et de l’hébergement, mais aussi de la santé (notamment à travers l’action à conduire en direction des personnes souffrant de troubles psychiques), de l’accès au droit, de l’administration pénitentiaire (à travers la prévention de l’errance à la sortie d’établissement pénitentiaire), ou encore de la politique pénale (à travers la lutte contre l’habitat indigne). La Dihal mobilise et coordonne l’action des différents ministères impliqués, services de l’Etat et établissements publics, en leur articulation avec les autres acteurs que sont les collectivités territoriales, les bailleurs, les associations du secteur et leurs fédérations.


Une force de propositions et d’expertise en matière d’innovation sociale


Instance de suivi et d’évaluation, la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement propose toute mesure de nature à améliorer les politiques conduites et à accélérer la poursuite des objectifs fixés. Elle organise régulièrement des colloques, des journées d’échanges et de réflexion, des ateliers de formation, et publie divers documents d’information ou des guides pratiques disponibles sur ce site à la rubrique Publications.

DIHAL, photo d'atelier


Un réseau de partenaires et de correspondants départementaux sur le terrain


Sur tout le territoire national, des correspondants locaux du délégué interministériel ont été désignés le plus souvent à l’échelon départemental, pour suivre plus spécifiquement la mise en œuvre des mesures prises en matière d’hébergement et d’accès au logement, de lutte contre l’habitat indigne, d’anticipation et d’accompagnement des démantèlements de campements illicites ou de mise en œuvre du Plan migrants. Ces correspondants assurent la coordination au plan local et sont les interlocuteurs des associations et des collectivités territoriales. Au plan national, le délégué interministériel anime un réseau de partenaires (associations, bailleurs sociaux, opérateurs… ).