Missions

 
La France a connu une année 2015 particulièrement éprouvante, marquée par des attentats terroristes d’une violence et d’une ampleur inédite sur notre territoire. Les victimes, des attentats de janvier et de novembre 2015, ont été prises en charge par les services de l’État dont l’efficacité et le dévouement ont été reconnus et salués par tous, y compris à l’international. La mobilisation de la société civile et des associations fut  exemplaire et mérite d’être saluée.

Il reste que l’accompagnement individualisé de chaque victime pourrait être amélioré, non seulement dans les minutes et les jours qui suivent l’événement dramatique, mais aussi et surtout dans les mois et les années durant lesquels les victimes se reconstruisent.
 
En créant, pour la première fois en France, un secrétariat d’État dédié à l’Aide aux victimes, et placé sous l’autorité du Premier ministre, le Président de la République et le Premier ministre ont voulu montrer l’importance de la pluridisciplinarité de l’Aide aux victimes : aide dans les premières minutes qui suivent l’événement dramatique pour l’accès à l’information, aide ensuite tout au long de la vie de la victime et de ses proches qui doivent pouvoir se reconstruire et retrouver les moyens de leur autonomie. La politique d’aide aux victimes doit être globale et plurielle, elle ne peut, dès lors, que reposer sur une approche interministérielle.  

Afin de protéger et d’assurer les droits des victimes, le secrétariat d’État s’appuie sur l’ensemble des moyens financiers et humains que la République consacre à l’Aide aux victimes depuis de nombreuses années, notamment en disposant de la cellule interministérielle d’Aide aux victimes et en présidant le comité de suivi des victimes.

Les besoins des victimes sont en effet très concrets (accompagnement administratif dans l’ensemble des démarches de la vie courante en terme de santé, d’emploi, de logement, et d’indemnisation) mais aussi de nature symbolique, la reconnaissance de la Nation est essentielle. Ce secrétariat d’État à l’Aide aux victimes y veillera.   
 
L’Aide aux victimes est une grande cause nationale. Son portage politique au sein du Gouvernement répond à une demande forte des victimes et des associations de victimes. En lien étroit avec les associations de victimes, le secrétariat d’État à l’Aide aux victimes entend rassembler toutes les énergies disponibles et de les coordonner durablement.

[Lire le Décret no 2016-241 du 3 mars 2016 relatif aux attributions déléguées à la secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes]