Ministre précédent
Portrait de Thierry Braillard. Photo : AFP

Thierry Braillard

Secrétaire d'État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargé des Sports
Biographie

Thierry Braillard est né le 24 janvier 1964 à Bron (Rhône)

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d'État aux Sports, auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, depuis le 26 août 2014
  • Secrétaire d’État aux Sports, auprès de la ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, d'avril 2014 au 25 août 2014
     

Fonctions électives
 

  • Député de la 1re circonscription du Rhône, depuis 2012
  • Vice-président du Conseil régional Rhône-Alpes, de 2004 à 2012
  • Conseiller municipal adjoint au maire de Lyon, chargé des sports de 2001 à 2014 puis du tourisme depuis 2014
  • Conseiller régional Rhône-Alpes, de 1997 à 2004
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du Conseil exécutif du Parti Radical de Gauche
     

Autre fonctions
 

  • Conseiller spécial du Président de Région, chargé des Nouvelles technologies de l’information et de la Communication et de la création d’un Observatoire régional de la laïcité, de 2010 à 2012
  • Vice-président, chargé de l’Administration générale et du projet "Confluence" (construction du nouveau siège de Région), de 2004 à 2010
  • Vice-président de la communauté urbaine de Lyon (Grand Lyon) chargé des pôles de loisirs et de commerce, de 2001 à 2007
     

Carrière
 

  • Avocat au barreau de Lyon depuis 1992, spécialisé en droit social
     

Cursus
 

  • Titulaire d’une Maîtrise de droit privé et diplômé de l’Institut d’études politiques de Lyon
Actualités du ministre

Le Tour de France du Pacte de performance se conclut à Lille

La dernière soirée de présentation du Pacte de performance en région s'est tenue à Lille le 22 mars, en présence de Patrick Kanner et Thierry Braillard.

Grâce à ce Pacte, l’État a permis aux sportifs français de bénéficier d’un accompagnement et d’avoir de nouvelles possibilités d’intégrer le monde de l’entreprise et une protection sociale digne de ce nom, tout en préparant leur reconversion.

Initié en décembre 2014, le Pacte de performance connaîtra une nouvelle étape importante le 30 mars prochain avec le lancement officiel d’une fondation dédiée qui permettra de pérenniser le dispositif et qui offrira également une 3e modalité de soutien des entreprises vers les sportifs par le biais du mécénat (avec le CIP et les contrats d’image).

Une nouvelle étape essentielle pour Paris 2024

Le contrat de gouvernance relatif au village olympique et paralympique et au village des médias a été signé.

Ce document, véritable outil opérationnel d’aménagement des territoires franciliens, conforte l’ambition de chacune des parties de mettre en œuvre un projet global et des opérations d’aménagement contribuant au renouvellement des territoires au travers de la réalisation du village olympique et paralympique sur les communes de l’Ile-Saint Denis, de Saint-Denis et de Saint-Ouen, du village des médias et du cluster olympique sur celles du Bourget, de La Courneuve et de Dugny.

Cette gouvernance permettra notamment d’assurer que ces différentes réalisations seront utilement reconverties et laisseront un héritage durable en matière de logements, de commerces et d’équipements publics bénéficiant à l’ensemble des habitants. Après les Jeux, le village des médias est ainsi appelé à devenir un nouveau quartier à part entière de la commune de Dugny. Il offrira des logements, pour la plus grande part en accession libre, des commerces et des services, ainsi qu’une nouvelle école et un gymnase. Les Jeux laisseront également en héritage à la commune du Bourget un parc sportif entièrement rénové, de nouveaux équipements scolaires et un pôle espoir paralympique.

L’état mobilisé pour la rénovation des équipements sportifs d’outre-mer

À l’occasion de son déplacement en Martinique et en Guadeloupe, Thierry Braillard a confirmé le déploiement du plan gouvernemental exceptionnel pour rénover les équipements sportifs d’outre-mer. "C’est un plan gouvernemental exceptionnel de 20 millions d’euros sur 4 ans, donc 80 millions d’euros qui seront engagés à parité entre le ministère en charge des sports et le ministère des Outre-mer", a détaillé Thierry Braillard.

Plusieurs conventions "citoyens du sport" ont également été signées à cette occasion.

Mise en place du "sport sur ordonnance"

La loi de modernisation de notre système de santé introduit la possibilité, pour les médecins généralistes, de prescrire une activité physique aux personnes souffrant d’une affection de longue durée (ALD). Cette mesure concerne 10 à 11 millions de Français atteints par exemple de diabète, de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de cancer.

La prescription de l’activité physique sera faite sur un formulaire spécifique et s’adaptera à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical des patients en ALD. Elle pourra être dispensée par les professionnels de santé (masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes et psychomotriciens), les enseignants en activité physique adaptée ou encore les éducateurs sportifs.

Le décret relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée sera, très prochainement, complété d’une instruction aux Agences régionales de santé (ARS) et aux Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) pour faciliter la mise en œuvre et l’accessibilité du dispositif dans les territoires.

Retrouvez le dossier "Activité physique et santé" sur le site du ministère de la Santé

Les territoires, acteurs majeurs du sport français

Avec 11 Mds € de dépenses annuelles et 255 000 équipements répartis sur plus de 55 000 sites, les collectivités territoriales représentent les acteurs les plus puissants du marché et de l’univers sportif.

A l'occasion du salon SportColl, le premier forum national des collectivités territoriales et des acteurs économiques du sport, Thierry Braillard a annoncé une enveloppe de 10 M€ dédiée aux infrastructures sportives de proximité.

"Dans le cadre de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, 20 M€ ont été affectés dont 10 M€ à l’Héritage 2024 pour financer - à hauteur de 50% ou plus - avec les collectivités intéressées des infrastructures sportives de proximité" , a précisé le secrétaire d’Etat.

Nouvelle édition des 4 saisons du sport féminin

La 2e édition des 4 saisons du sport féminin a été lancée par Thierry Braillard. Pour la première saison de cette édition 2017, dont l’enjeu est la médiatisation et la mise en valeur du sport féminin dans les régions, 12 rencontres et compétitions féminines de niveau national auront lieu les 11 et 12 février sur l’ensemble du territoire.

Cette opération nationale met à l’honneur la pratique sportive féminine et œuvre durablement à son développement.

Trois autres temps forts auront lieu en 2017 :

- je réfléchis sur le sport féminin (avril), piloté par le ministère chargé des Sports ;

-  je pratique le sport féminin (dernière semaine de septembre), piloté par le CNOSF ;

- je fête le Sport au féminin (décembre), piloté par le ministère chargé des Droits des femmes.

Pour en savoir plus

"Pour que la montagne reste un plaisir"

Rappeler les règles de bonne conduite à respecter sur les domaines skiables, c'est l'objet de la campagne nationale de sensibilisation des pratiquants "Pour que la montagne reste un plaisir". Elle renforce les nombreuses initiatives menées par les stations dans le domaine de la prévention des accidents.

Chaque année, en effet, plus de 40 000 interventions des services de secours sont recensées sur les domaines skiables pendant la saison hivernale.

De nombreux outils de communication et conseils de prévention relatifs à la sécurité des sports d’hiver sont comme chaque année déclinés sur le site internet dédié avec, cet hiver, un focus sur la pratique du ski de randonnée ainsi que de nouveaux pictogrammes visant à informer les pratiquants sur le risque d’avalanche.

Les plus jeunes sont notamment sensibilisés, de manière ludique, aux bons comportements à suivre sur les pistes grâce à un jeu vidéo et des vidéos pédagogiques.

Consulter le site internet www.preventionhiver.sports.gouv.fr

Valorisation de la dimension industrielle de la filière sport

Avec 45 000 entreprises, 275 000 emplois et un chiffre d’affaires de 35 Mds€ en France, la filière sport, qui représente près de 2% du PIB mondial, constitue un véritable enjeu économique national. Les entreprises françaises démontrent sur tous les segments de l’économie du sport un savoir-faire et une expertise reconnus : matériel sportif, équipements, gestion des infrastructures, organisation événementielle, billetterie, ou encore architecture, BTP, énergie, transports, gestion des flux, sécurité, économie numérique. La mise en place d’une filière de l’économie du sport, en 2016, a posé les jalons pour structurer ce secteur et permettre aux entreprises françaises de prendre pleinement part à la croissance générée par l’économie du sport au niveau mondial.

C'est dans ce cadre que Patrick Kanner, accompagné de Christophe Sirugue, a souhaité rencontrer les dirigeants et le personnel de l’entreprise Cornilleau, leader européen de la fabrication d’équipements de tennis de table au savoir-faire reconnu, qui offre une vraie expertise sur le marché international et qui s’inscrit pleinement dans la dynamique impulsée par la filière sport.

Infographie : les grands axes de la diplomatie sportive

A l'heure du lancement de la campagne internationale de la promotion de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, le ministère des Affaires étrangères revient en infographie sur les grands axes de la diplomatie sportive française.

Pour rappel : le projet Paris 2024 est une priorité du Gouvernement. La France possède une longue tradition d’accueil et d’organisation d’événements sportifs internationaux, ainsi qu’un savoir-faire reconnu. Elle souhaite accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques, le plus grand événement sportif au monde, qui doit être spectaculaire, festif, populaire, porteur de passion, d’engagement et de sens. C’est la promesse de Paris 2024 et celle de la France.

Lire aussi : Une nouvelle étape clé pour Paris 2024, sur le site du ministère des Sports

Sport : la lutte contre le dopage, une priorité absolue

Le Gouvernement  a versé à l'Agence mondiale antidopage (AMA) une contribution additionnelle de 150 000€ (159,544.47 USD) . Cette contribution sera consacrée aux enquêtes approfondies de l’AMA sur le dopage dans le sport. Elle s’ajoute à celle de 710 038€ versée par la France pour 2016, laquelle avait déjà augmenté de 46 210 euros par rapport à 2015, ainsi qu’à sa contribution supplémentaire de 150 000€ au Fonds de recherche antidopage de l’AMA versée en 2015.

"La France est engagée à renforcer la capacité de l’Agence à utiliser tous les moyens dont elle dispose pour combattre le dopage dans le sport et estime que les enquêtes sont essentielles à cette fin", a déclaré Thierry Braillard.

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions au sein des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État aux Sports
Adresse :
95, avenue de France 75013 - Paris
Adresse postale :
75650 Paris Cedex 13 - TEL 01 40 45 90 00
Cabinet
M. Cyril MOURIN
Directeur du cabinet
JO du 18/03/17
Mme Bénédicte ROUBY
Directrice adjointe du cabinet
JO du 21/12/16
M. Charles SALMON
Chef de cabinet
JO du 08/03/17
M. François LOICHET
Conseiller sport
JO du 21/12/16
Mme Elsa MICHONNEAU
Conseillère en charge des relations avec le Parlement
JO du 21/12/16
Mme Anouck PAUMARD
Conseillère presse et communication
JO du 21/12/16
M. Amaury BODIN
Conseiller grands évènements sportifs et candidatures olympiques et paralympiques
JO du 22/02/17
Mme Catherine THEVES
Conseillère emploi et formation dans les métiers du sport
JO du 21/12/16
Mme Charlotte FERAILLE
Conseillère en charge des relations avec les entreprises, de l'innovation et du numérique
JO du 21/02/17