Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Stéphane Le Foll

Stéphane Le Foll

Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement
Biographie

Stéphane Le Foll est né le 3 février 1960 au Mans (Sarthe).


Fonctions ministérielles
 

  • Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement, depuis avril 2014
  • Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, de juin 2012 à mars 2014
  • Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, de mai à juin 2012


Fonctions électives
 

  • Elu député de la Sarthe le 17 juin 2012
  • Député européen, de 2004 à 2012
  • Vice-président de la Communauté urbaine du Mans (Sarthe), depuis 2001
  • Conseiller municipal du Mans (Sarthe), depuis mars 2001
  • Conseiller municipal de Longnes (Sarthe), de 1983 à 1995


Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national puis du bureau national du Parti socialiste, de 2000 à 2005
  • Secrétaire national à la coordination du Parti socialiste, de 2003 à 2005
  • Secrétaire national du Parti socialiste à la coordination, de 2000 à 2005
  • Premier secrétaire du Parti socialiste de la Sarthe, depuis 2008
  • Vice-président du groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen, de 2009 à 2012


Autres fonctions
 

  • Cofondateur du groupe Saint-Germain, groupe de réflexion sur les questions alimentaires et agricoles, 2006
  • Membre de la Commission de l'environnement de la santé publique et de la sécurité alimentaire
  • Membre de la Délégation pour les relations avec le Conseil législatif palestinien


Carrière
 

  • Enseignant au lycée agricole de Rouillon
  • Enseignant en économie au lycée de la Ferté-Bernard
  • Chargé de cours à l’université de Nantes, de 1998 à 1999
  • Conseiller technique auprès de Louis Le Pensec, ministre de l’Agriculture, de 1997 à 1998


Cursus
 

  • DEA d’économie
  • Diplôme professionnel spécialisé du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)
  • BTS agricole
Actualités du ministre

Eradication de l’influenza aviaire dans le Sud-Ouest : point d’étape

Depuis novembre 2015, date de la détection du 1er foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) dans le Sud-Ouest, un vaste programme de lutte a été mis en place par le ministère chargé de l'agriculture, en étroite concertation avec les professionnels et les scientifiques et après accord de la Commission européenne. Cette stratégie a pour objectif de permettre à la France d'éradiquer durablement l'influenza aviaire et de recouvrer un statut indemne de la maladie. Elle se compose de différents volets : une phase de dépeuplement progressif, une phase d’assainissement des exploitations de palmipèdes et un repeuplement dans des conditions de biosécurité maîtrisées. La phase de repeuplement a débuté il y a 2 mois.

Lire l'intégralité du communiqué

Lait : mise en place d'une enveloppe européenne de 500 millions d'euros

Le Conseil des ministres européens de l’agriculture a permis d’acter la mise en place d’une enveloppe de 500 M€ à l’échelle européenne, afin de venir en aide en priorité aux producteurs de lait de vache via une mesure spécifique de réduction de la production, mais également aux producteurs d’autres filières en difficulté. Ce paquet de mesures doit permettre d’éviter que la dégradation des cours ne continue dans un contexte général d’augmentation importante de la production depuis la fin des quotas laitiers.

Sur ces 500 M€, 150 M€ permettront de mettre en place une mesure de régulation du volume de lait produit au niveau européen, la 1re depuis la fin des quotas laitiers. Les 350 autres M€ seront délégués aux Etats membres qui pourront les utiliser dans le cadre de mesures de soutien, en adéquation avec la logique de maîtrise volontaire de la production laitière ou à d’autres actions permettant de redonner des perspectives de marché à d’autres filières et notamment la viande bovine. La France, pour sa part, sera bénéficiaire de près de 15% de l’enveloppe de 350 M€ avec une somme de 49,9 M€.

Enseignement agricole : un taux de réussite aux examens en progression

78 532 candidats  se sont présentés aux examens de l’enseignement agricole et parmi eux,  66 996 ont été admis. Le taux de réussite connait une progression 0,3 point et s’établit à 85,3%.

Le taux de réussite au baccalauréat est en progression tant dans la voie professionnelle (+0,7 point) que dans la voie technologique, (+1,2 point). Le taux de réussite des élèves des lycées agricoles au baccalauréat scientifique s’établit à 93,2%.

28 721 candidats des établissements de l’enseignement agricole ont été admis au baccalauréat, ce qui représente 4,5% des bacheliers français.

Il est également à noter une progression du taux de réussite du CAP agricole avec +1,8 point.

La filière BTSA connaît également une progression du taux de réussite (+0,3 point).

Programme national pour l'alimentation : les montants alloués au nouvel appel à projets national doublés

A l’occasion de l’installation du Groupe de concertation sur les projets alimentaires territoriaux, Stéphane Le Foll a annoncé qu’il lancerait, en septembre 2016 un nouvel appel à projets du Programme national pour l’alimentation (PNA) doté d'une enveloppe de 1,5 million d'euros. Cela correspond à un doublement des fonds alloués à cet appel à projets par rapport à la précédente édition. L’objectif est d'accompagner ainsi la mise en œuvre de projets alimentaires territoriaux (PAT).

Il sera ainsi possible de soutenir des projets fédérateurs, démultipliables, exemplaires, en cohérence avec les 4 priorités de la politique publique de l’alimentation : la justice sociale ;  l’éducation alimentaire de la jeunesse ; la lutte contre le gaspillage alimentaire ; l'ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine alimentaire.

Le baccalauréat dans l'enseignement agricole

L'enseignement agricole propose des parcours de formation de la 4e au doctorat. Pour les élèves de terminale, 3 filières sont proposées : bac Pro (environ 28 000 candidats dont 53% de filles), bac techno sciences et technologies de l'agronomie et du vivant (5 300 candidats dont 54% de garçons) et bac S (plus de 1 900 élèves de terminale dont 56% de filles).

Pour plus de détails

Abattage rituel : un guide pratique pour l’Aïd-el-Kébir

En 2016, l’Aïd-el-Kébir se tiendra aux alentours du 12 septembre. Pour accompagner cette fête traditionnelle musulmane, un guide pratique relatif à son organisation a été réalisé par les ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur. Il est distribué depuis le 6 juillet à l'ensemble des préfectures et directions départementales de la protection des populations ainsi qu’à l'ensemble des participants : professionnels, associations musulmanes, association de protection des animaux.

Télécharger le guide pratique "Aïd-el-Kébir - Modalités d'organisation et d'encadrement de l'abattage"

Protection animale dans les abattoirs : synthèse des audits

Par courrier du 30 mars 2016, Stéphane Le Foll avait demandé aux préfets de faire réaliser pour le 30 avril une inspection spécifique sur la thématique de la protection animale de tous les abattoirs d'animaux de boucherie.

Tous les établissements en fonctionnement en avril 2016 ont ainsi été contrôlés en France métropolitaine et en Outre-Mer, soit 259 établissements comprenant 460 chaînes d'abattage d’animaux de boucherie.

Près de 70% des inspections concluent à un niveau de maîtrise des risques satisfaisant (20%) à acceptable (49%). Dans 31 % des inspections, le niveau de maîtrise des risques a été jugé insuffisant.

La plus grande fermeté a été appliquée par les services d'inspection dans le traitement des non-conformités relevées.

Les non-conformités les plus graves ont donné lieu à des suites immédiates pouvant aller jusqu'à l'arrêt de l'activité. Elles concernaient moins de 5% des chaînes inspectées (19 chaînes).

107 rappels à la réglementation ont été faits et 87 exploitants ont été mis en demeure d’apporter des corrections à leur système, dans un délai fixé par l’administration en fonction de la nature de l'action corrective à apporter (structure, formation...).

Télécharger la synthèse du plan d'audit relatif à la protection des animaux à l'abattoir

L’Etat et les régions s’engagent pour l'enseignement agricole public

L'accord signé par les régions et l'Etat permet de conforter l'enseignement agricole public qui bénéficie, au travers de ses 200 lycées, d'une grande diversité de formations et offre aux jeunes de très bons taux de réussite aux examens ainsi qu’une excellente insertion professionnelle et sociale. Les établissements d'enseignement agricole du ministère de l'agriculture sont également très impliqués dans le développement des territoires, ont des liens étroits avec les acteurs socio-professionnels et jouent un rôle fondamental dans le développement de l’agro-écologie.

Ce protocole traduit ainsi le rôle renforcé des régions dans le système éducatif agricole, aux côtés de l’État tel que l’ont prévu la loi du 8 juillet 2013 sur la refondation de l'école de la République et la loi du 13 octobre 2014 d’avenir pour l’agriculture, l'alimentation et la forêt.

PAC 2016 : plus de 99% des dossiers télédéclarés au 15 juin

La période de déclaration des dossiers PAC 2016 s’est achevée le 15 juin.

371 440 dossiers ont été déposés via le logiciel telepac, ce qui représente un peu plus de 99% du nombre de dossiers déposés l’an dernier. La mise en place au 1er avril 2016 par l’Agence de services et de paiement d’un service telepac rénové a été un élément déterminant de cette réussite. Les modifications apportées ont permis une déclaration guidée, sécurisée et simplifiée car pré-remplie à partir des données de la PAC 2015.

Telepac restera ouvert pendant toute la période de dépôt tardif, soit du 16 juin au 11 juillet 2016 inclus. Cela permettra aux quelques agriculteurs qui n’auraient pas achevé leur dossier avant le 15 juin de le déposer. Les déclarations tardives seront acceptées, moyennant une réduction de l’aide proportionnelle au retard.

Inondations : les mesures nationales sont confirmées et les adaptations à la réglementation européenne précisées

Stéphane Le Foll  a fait le point avec des représentants du secteur agricole sur les conséquences des inondations. Il a annoncé le maintien de l’éligibilité aux aides de la Pac (DPB, verdissement, paiement JA) des surfaces inondées. Cela vaudra en invoquant la force majeure dans toutes les communes reconnues en état de catastrophe naturelle y compris dans le cas où il ne serait pas possible de semer à nouveau les parcelles dont les récoltes ont été détruites. Cette exception permettra aussi de déroger aux règles communautaires s’appliquant au verdissement et en particulier au respect de la diversité des assolements et la présence sur les parcelles de cultures fixatrices d’azote. Ainsi les agriculteurs pourront bénéficier de l’intégralité de leurs aides.

Par ailleurs, le ministre confirme la mise en œuvre des mesures annoncées dès le 6 juin (lire le communiqué).

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt
Adresse :
Hôtel de Villeroy - 78, rue de Varenne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 - Paris - TEL 01 49 55 49 55
Cabinet
Mme Christine AVELIN
Directrice adjointe du cabinet
JO du 31/10/15
M. Rémi BRANCO
Chef de cabinet
JO du 02/09/14
Mme Diane VEY
Chef de cabinet adjointe
JO du 19/11/15
M. Guillaume ADRA
Conseiller chargé des relations avec la presse
JO du 05/09/14
Mme Annick BAILLE
Conseillère pour l'enseignement agricole, la recherche et les relations sociales
JO du 05/09/14
M. Arnaud MILLEMANN
Conseiller chargé de l'agroalimentaire et de l'alimentation
JO du 30/10/15
M. Brice HUET
Conseiller chargé du développement durable et des outre-mer
JO du 25/02/16
Mme Elodie LEMATTE
Conseillère chargée des affaires financières, sociales et de la filière forêt-bois
JO du 23/09/15
M. Luc MAURER
Conseiller "politique agricole commune, développement rural, foncier, l'installation des nouveaux agriculteurs et de l'agricultu
JO du 06/11/14
Mme Sandrine SEBAN
Conseillère pour la communication et la presse
JO du 05/09/14
Mme Claire BRENNETOT
Conseillère chargée des relations avec le Parlement et les élus
JO du 05/09/14
M. Sébastien COUDERC
Conseiller chargé des filières végétales et des biocarburants
JO du 06/11/14
M. Julien BARRÉ
Conseiller chargé des productions animales
JO du 27/10/15
M. Pierre MARIE
Conseiller chargé des affaires européennes et internationales et du cheval
JO du 20/07/16
M. Romain PRUDENT
Chef du pôle du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
M. Thibaud BROUARD
Conseiller technique du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
Mme Charlotte PERSANT
Conseillère technique du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
M. Florian LAFARGE
Conseiller technique au cabinet du porte-parole du Gouvernement
JO du 03/07/15
Mme Karen BUCHER
Conseillère chargée de la sécurité sanitaire
JO du 20/07/16