Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Stéphane Le Foll

Stéphane Le Foll

Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement
Biographie

Stéphane Le Foll est né le 3 février 1960 au Mans (Sarthe).


Fonctions ministérielles
 

  • Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement, depuis avril 2014
  • Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, de juin 2012 à mars 2014
  • Ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, de mai à juin 2012


Fonctions électives
 

  • Elu député de la Sarthe le 17 juin 2012
  • Député européen, de 2004 à 2012
  • Vice-président de la Communauté urbaine du Mans (Sarthe), depuis 2001
  • Conseiller municipal du Mans (Sarthe), depuis mars 2001
  • Conseiller municipal de Longnes (Sarthe), de 1983 à 1995


Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national puis du bureau national du Parti socialiste, de 2000 à 2005
  • Secrétaire national à la coordination du Parti socialiste, de 2003 à 2005
  • Secrétaire national du Parti socialiste à la coordination, de 2000 à 2005
  • Premier secrétaire du Parti socialiste de la Sarthe, depuis 2008
  • Vice-président du groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen, de 2009 à 2012


Autres fonctions
 

  • Cofondateur du groupe Saint-Germain, groupe de réflexion sur les questions alimentaires et agricoles, 2006
  • Membre de la Commission de l'environnement de la santé publique et de la sécurité alimentaire
  • Membre de la Délégation pour les relations avec le Conseil législatif palestinien


Carrière
 

  • Enseignant au lycée agricole de Rouillon
  • Enseignant en économie au lycée de la Ferté-Bernard
  • Chargé de cours à l’université de Nantes, de 1998 à 1999
  • Conseiller technique auprès de Louis Le Pensec, ministre de l’Agriculture, de 1997 à 1998


Cursus
 

  • DEA d’économie
  • Diplôme professionnel spécialisé du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)
  • BTS agricole
Actualités du ministre

Une avancée historique dans la protection des indications géographiques agricoles au niveau international

Les 28 délégations membres de l’Arrangement de Lisbonne, dont la France, ont entériné à l’unanimité l’extension du système international de protection et d’enregistrement des appellations d’origine aux indications géographiques.

La révision de l’Arrangement de Lisbonne est une véritable reconnaissance internationale de la pertinence du concept d’indication géographique. La France se bat dans toutes les enceintes en faveur de la défense des productions agricoles de qualité issues de territoires particuliers. Les indications géographiques sont en effet synonymes de qualité pour le consommateur et de lien avec un lieu de production. Elles permettent également de sécuriser les revenus des producteurs via la vente de produits à forte valeur ajoutée. Elles contribuent ainsi au dynamisme des territoires et en particulier des zones rurales, y compris dans les pays en développement, et favorisent leur insertion dans le commerce international via une protection accrue contre les usurpations.

Les députés interdisent aux grandes surfaces de jeter la nourriture

[#LoiRoyal] Vote à l'unanimité des actions pour lutter contre le #GaspillageAlimentaire ! #DirectAN pic.twitter.com/eyMXk2aT3C


Suite aux préconisations du rapport Garot, remis le 14 avril dernier à Ségolène Royal et Stéphane Le Foll, plusieurs amendements au projet de loi sur la transition énergétique, destinés à lutter contre le gaspillage alimentaire, ont été adoptés à l'unanimité par les députés en seconde lecture jeudi 21 mai. Il sera notamment désormais interdit aux grandes surfaces de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Les grandes surfaces devront aussi d'ici le 1er juillet 2016 mettre en place des conventions avec des associations pour rendre plus systématique et plus efficace le don des denrées alimentaires.


Label "Fleurs de France", la transparence sur l'origine des fleurs pour soutenir les producteurs

Avec le label #FleursdeFrance, c’est la transparence sur l’origine et le soutien à nos producteurs. pic.twitter.com/dH264D0FG8


Stéphane Le Foll s’est rendu au marché international de Rungis pour participer au déploiement du logo "Fleurs de France" au sein du commerce de gros. Il a réaffirmé l’importance d’une garantie sur l’origine des fleurs et plantes qui permet désormais au consommateur, par son acte d’achat, de soutenir une filière dont le savoir-faire est reconnu de tous.

Enseignement supérieur agricole : amélioration du versement des bourses sur critères sociaux

A la rentrée 2015, les conditions de versement et démarches d’attribution des bourses sur critères sociaux dans l’enseignement agricole seront les mêmes que celles s’appliquant aux étudiants relevant du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur.

Les bourses sur critères sociaux pour les étudiants de l'enseignement agricole seront désormais versées mensuellement par les Crous, dès le 1er mois de leur formation, et non plus avec un différé comme c’était précédemment le cas.

Les étudiants qui ont fait une candidature en BTSA, classe préparatoire aux grandes écoles ou en école supérieure de l’enseignement agricole, ou qui y sont déjà inscrits peuvent dès maintenant présenter leur demande de bourse sur critères sociaux via le portail vie étudiante du Cnous ou sur le site du Crous de leur académie.

Pour accéder au portail vie étudiante : http://www.cnous.fr

Progression de l’excédent commercial agricole et agroalimentaire

Stéphane Le Foll salue l’augmentation de 191 millions d’euros de l’excédent des échanges agroalimentaires français en mars 2015 par rapport à mars 2014.

Cette augmentation de l’excédent commercial est un signal encourageant tant pour les secteurs agricole qu’agroalimentaire qui en bénéficient tous deux.

"Je me félicite de ces bons résultats qui doivent être consolidés. Les filières doivent continuer à se structurer pour mieux répondre à la demande mondiale. C’est en particulier les cas des filières animales qui doivent se donner les moyens de saisir de nouvelles opportunités. Nous devons également faire porter nos efforts sur les produits haut de gamme, segment de marché dans lequel les entreprises agricoles et agroalimentaires françaises bénéficient d’un savoir-faire reconnu et de véritables marges de développement à l’export", a déclaré le ministre.


L'École et ses partenaires mobilisés pour les valeurs de la République : synthèse des assises

#MobilisationEcole pour les valeurs de la République. 1ers échanges : associer parents & collectivités locales. pic.twitter.com/m6KNrSMwja


La synthèse nationale des Assises de l'École et ses partenaires pour les valeurs de la République a permis la restitution des temps d’échanges qui se sont tenus depuis le mois de février sur l’ensemble du territoire, lors de 1325 Assises locales et régionales qui ont réuni plus de 80 850 participants en associant très largement les membres de la communauté éducative. Elle s'est déroulée en présence de Najat Vallaud-Belkacem et de Stéphane Le Foll.

Des tables rondes ont favorisé le dialogue interactif avec les participants : recteurs, professionnels de l’Éducation nationale, parents d’élèves, lycéens, membres d’associations, élus locaux, parlementaires, représentants du monde économique et personnels des différents ministères.

La synthèse des assises en 10 points clés

La synthèse nationale des assises

La Réserve citoyenne

Un nouveau dispositif européen pour les autorisations de plantation de vigne

À partir du 4 janvier 2016, la gestion administrative pour effectuer des demandes d’autorisations de plantation de vigne change. Les  demandes se feront désormais sur un guichet unique et dématérialisé, commun à FranceAgriMer et à l’INAO : vitiplantation. Cette téléprocédure offrira un service de suivi des autorisations en cours de validité en complément de la Fiche de compte des viticulteurs d’ores et déjà disponible sur Prodou@ne. Cet outil informatique sera le même pour toute la France.

Afin de pouvoir réaliser leurs demandes d’autorisations dès 2016, les viticulteurs sont invités à se préinscrire à partir du 18 mai 2015 sur le portail des téléservices de FranceAgriMer .

Les obligations déclaratives des viticulteurs auprès du service de viticulture de la douane sont inchangées (immatriculation des opérateurs, déclarations de modification de structure, déclarations de plantation, arrachage, surgreffage, récolte, stock...).

Confirmation des mesures en faveur de l’élevage bovin viande

Stéphane Le Foll, à l'occasion de sa rencontre avec le président de la Fédération nationale bovine, a rappelé la mobilisation du Gouvernement en faveur de l’élevage bovin allaitant particulièrement touché par des situations de trésorerie difficiles, notamment :

- le ministre a demandé à la MSA des reports ou des effacements des cotisations sociales dans les secteurs en difficulté dont celui de la viande bovine sur l’enveloppe 2015 du fonds d’action sanitaire et sociale de la MSA. Une première enveloppe de 3,5 millions d’euros a d’ores et déjà été consacrée à la filière ;

-  2 millions d’euros de fonds d’allègement des charges ont par ailleurs été débloqués pour la filière.

Le ministre a, par ailleurs, annoncé son intention de convoquer dans les prochaines semaines une table ronde avec les acteurs de la filière afin d’arrêter une stratégie commune pour l’exportation à l’instar de ce qu’il a mis en place pour la filière porcine.

 

Un accord collectif pour réduire les taux moyens de sel et de gras dans la charcuterie

L’amélioration de l’offre alimentaire pour tous est une des 4 priorités, définies dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation, et la forêt du 13 octobre 2014, de la nouvelle politique publique de l’alimentation. Dans le cadre du du Programme national pour l’alimentation, Stéphane Le Foll a signé avec le secteur de la charcuterie un accord qui vise, dans la continuité des efforts déjà réalisés depuis 2010, une réduction de 5 % des taux moyens de sel et de gras pour 12 produits de charcuterie. La baisse de ce taux moyen, qui a vocation à être transcrite dans le code des usages de la charcuterie, permettra d’écarter les 15 % en volume de produits les plus gras ou les plus salés aujourd’hui commercialisés concernant ces 12 catégories.

Par ailleurs, la volonté du gouvernement est que ces engagements nutritionnels s’accompagnent d’engagement sur le développement durable. Dans ce contexte, le secteur va émettre des recommandations et mettre en place des actions de prévention visant à réduire le nombre d’accidents du travail et de troubles musculo-squelettiques chez les salariés. Le secteur s’est également engagé à réduire les déchets d’emballages des entreprises et à améliorer l’information des consommateurs concernant les consignes de tri.

La France à l'Exposition universelle Milan 2015

L’exposition universelle de Milan 2015 se tient du 1er mai au 31 octobre 2015. Le Pavillon France a été inauguré par Laurent Fabius, Ségolène Royal et Stéphane Le Foll.

A quelques mois de la Conférence Paris Climat 2015 (COP21), la forte implication de la France dans la préparation de cet événement témoigne de son engagement pour changer de modèle de développement au bénéfice de la transition énergétique et écologique.
Le Pavillon France est exemplaire en matière d’environnement et de maîtrise de l’énergie. C'est un bâtiment à basse consommation énergétique, conçu pour permettre une ventilation et un rafraîchissement naturels. Illustration du savoir-faire français alliant un matériau traditionnel et des technologies de pointe, il est réalisé en sapin des forêts françaises, bois certifié du Jura. Entièrement démontable, la structure ne laissera aucun déchet et pourra ainsi être réutilisée.

La programmation et la scénographie du Pavillon valoriseront les réponses apportées par la France pour conjuguer son modèle de production avec les enjeux de préservation de la biodiversité. Seront mis à l’honneur : la lutte contre le changement climatique, le rôle des pollinisateurs, la vie des sols...

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt
Adresse :
Hôtel de Villeroy - 78, rue de Varenne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 - Paris - TEL 01 49 55 49 55
M. Philippe MAUGUIN
Directeur du cabinet
JO du 02/09/14
M. Stéphane LE MOING
Directeur adjoint du cabinet
JO du 02/09/14
M. Rémi BRANCO
Chef de cabinet
JO du 02/09/14
M. Guillaume ADRA
Conseiller chargé des relations avec la presse
JO du 05/09/14
Mme Annick BAILLE
Conseillère pour l'enseignement agricole, la recherche et les relations sociales
JO du 05/09/14
M. Jean-Guillaume BRETENOUX
Conseiller chargé de l'agroalimentaire et de l'alimentation
JO du 11/10/14
M. Patrick FALCONE
Conseiller chargé du développement durable et de la forêt
JO du 06/11/14
Mme Anne-Laure FONDEUR
Conseillère chargée de la sécurité sanitaire et du cheval
JO du 06/11/14
Mme Elodie LEMATTE
Conseillère chargée des finances, de l'emploi et de la protection sociale agricole
JO du 05/09/14
M. Luc MAURER
Conseiller "politique agricole commune, développement rural, foncier, l'installation des nouveaux agriculteurs et de l'agricultu
JO du 06/11/14
M. Jean-Christophe ROUBIN
Conseiller diplomatique et chargé des outre-mer
JO du 05/09/14
Mme Sandrine SEBAN
Conseillère pour la communication et la presse
JO du 05/09/14
Mme Claire BRENNETOT
Conseillère chargée des relations avec le Parlement et les élus
JO du 05/09/14
M. Bruno FERREIRA
Conseiller chargé des productions animales
JO du 11/10/14
M. Philippe MAUGUIN
Directeur de cabinet du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
M. Romain PRUDENT
Chef du pôle du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
M. Thibaud BROUARD
Conseiller technique du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
M. Aymeric CHASSAING
Conseiller technique du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
Mme Charlotte PERSANT
Conseillère technique du Porte-parolat du Gouvernement
JO du 05/09/14
M. Sébastien COUDERC
Conseiller chargé des filières végétales et des biocarburants
JO du 06/11/14

Liens secondaires