Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Ségolène Royal. Photo : A.Bouissou/MEDDE

Ségolène Royal

Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat
Biographie

Ségolène Royal est née le 22 septembre 1953, à Dakar (Sénégal).

Fonctions ministérielles

  • Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, depuis février 2016
  • Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, d'avril 2014 à février 2016
  • Ministre déléguée à la Famille, à l’Enfance et aux Personnes handicapées, de mars 2000 à mai 2002
  • Ministre déléguée à l’Enseignement scolaire, de juin 1997 à mars 2000Ministre de l’Environnement, d’avril 1992 à mars 1993
 

Fonctions électives

 
  • Présidente de la Région Poitou-Charentes, d'avril 2004 à avril 2014
  • Députée des Deux-Sèvres, de 1988 à 1992, puis de 1993 à 1997, et de 2002 à 2007


Carrière

 
  • Chargée de mission au Secrétariat général de la présidence de la République de 1982 à 1988
  • Magistrate


Autres fonctions

 
  • Vice-présidente et porte-parole de la Banque publique d’investissement, depuis février 2013
  • Vice-présidente de l’Internationale socialiste, depuis 2008


Cursus

 
  • École nationale d’administration, promotion Voltaire
  • Diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris
  • Licence de Sciences économiques


Ouvrages

 
  • Cette belle idée du courage, 2013
  • Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions, 2011
  • Obama, Lula, Forum social, dix leçons convergentes, 2010
  • Femme debout, avec Françoise Degois, 2009
  • Ma plus belle histoire, c'est vous, 2007
  • Maintenant (2007)
Actualités du ministre

Qualité de l'air : 2 rendez-vous importants en septembre pour sensibiliser et informer

 La pollution atmosphérique est un des premiers sujets de préoccupation des Français. Les effets sur la santé notamment des particules fines sont avérés. A l’occasion d’une visite des laboratoires de l’association Airparif, Ségolène Royal a rappelé  les actions menées depuis 2014 pour la reconquête de la qualité de l’air (déploiement des certificats qualité de l’air au service des collectivités locales, mise en œuvre de zones à circulation restreintes (ZCR) par les collectivités locales...).

Elle a par ailleurs annoncé que les 3es assises nationales de la qualité de l’air se dérouleront à Paris les 22 et 23 septembre. Pour cette édition, l’action dans les territoires sera à l’honneur.
La 2e édition de la Journée nationale de la qualité de l’air aura lieu le 21 septembre. La plateforme d’inscription des évènements sera ouverte dès le 22 juin à l’adresse suivante :
www.journeequalitedelair.developpement-durable.gouv.fr 

 

Le projet de loi biodiversité en nouvelle lecture à l'Assemblée nationale

Adopté en 1re lecture à l’Assemblée, le 24 mars 2015, et en 2e lecture au Sénat le 12 mai 2016, le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages est en nouvelle lecture à l’Assemblée depuis le 21 juin. Le 26 janvier 2016, le texte modifié a été voté lors d’un vote solennel (263 votes "pour" sur 295 suffrages exprimés).

Ce projet de loi vise à rétablir avec la nature des relations non seulement harmonieuses mais fructueuses, bonnes pour la santé, bonnes pour l’innovation et bonnes pour l’emploi.

 

Le concours "entreprises et environnement" ouvert jusqu'au 23 septembre

Ce concours national récompense les actions et projets exemplaires portés par les entreprises dans le domaine de l’environnement. 5 catégories sont concernées : écoproduit, innovation, économie circulaire, développement durable et biodiversité. Vous avez jusqu’au 23 septembre pour candidater.

Télécharger le règlement du concours

Adoption par le Parlement du projet de loi autorisant la ratification de l'accord de Paris

Après l’Assemblée nationale le 17 mai, le Sénat a adopté le 9 juin le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de Paris sur le climat, approuvé le 12 décembre 2015 par 195 pays.

La France, qui préside la COP 21, sera ainsi le 2e pays de l’Union européenne à le ratifier.

L’accord de Paris a été signé le 22 avril à New York, au siège de l’organisation des Nations unies. Il entrera en vigueur lorsque 55 pays représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre l’auront ratifié.

Inauguration de la 1re centrale de géothermie profonde à vocation industrielle

Grâce à l’extraction de chaleur du fluide géothermal qui circule dans un réseau situé à plus de 2 500 mètres de profondeur via une canalisation enterrée, la centrale de géothermie profonde de Rittershoffen (Bas-Rhin) constitue une prouesse technique et une première mondiale

L’investissement, soutenu par le Fonds chaleur et l’Ademe, permettra la substitution de 16 000 tonnes équivalent pétrole/an et une réduction des émissions de CO2 de 39 000 tonnes/an.

La centrale de Rittershoffen participe ainsi aux objectifs fixés par l’Alliance mondiale pour la géothermie : multiplier par 5 la capacité installée de production d’énergie géothermique et doubler le chauffage géothermique d’ici à 2030 par rapport au niveau de 2014. Elle a été inaugurée par Ségolène Royal qui a, à cette occasion, lancé 2 appels d’offres pour encourager les industriels à recourir aux énergies renouvelables, et annoncé l’accélération de la mise en place du fonds Geodepp de partage du risque de forage.

Le bois, un atout dans la construction 

L’appel à manifestations d’intérêt (AMI) "Immeuble à vivre bois" a été lancé. Il vise à promouvoir la construction d’immeubles en bois de 10 étages et plus. Il apportera notamment un appui technique aux collectivités et maîtres d’ouvrage souhaitant s’investir dans ce type de projets.

Dans un premier temps, cet appel a pour objectif d'identifier des sites qui pourraient accueillir ces premiers immeubles en bois. Dès le début de l’année 2017, les territoires retenus pourront solliciter des financements publics et une expertise technique avec l’appui d’ADIVbois et du Plan urbanisme construction architecture. Ils pourront s’appuyer sur cette expertise pour lancer des concours de maîtrise d’œuvre et initier la construction des projets. Paris, Strasbourg et Saint-Etienne ont déjà annoncé leur intérêt pour cette démarche.

Lancement du plan d’action national des objectifs de développement durable

Adoptés à l’unanimité lors de l’Assemblée générale des Nations unies en septembre 2015, les 17 Objectifs de développement durable définissent une vision universelle du développement pour les peuples, la planète, la prospérité, la paix et les partenariats. Ils visent à transformer notre monde en éradiquant la pauvreté et en assurant sa transition vers un développement durable.

La France s’est portée volontaire pour présenter un rapport sur sa démarche nationale lors du Forum politique de haut niveau des Nations unies qui se tiendra à New York en juillet.

Pour élaborer ce premier rapport et les accompagner dans cette démarche, Ségolène Royal et André Vallini ont décidé de : s’entourer d’une quinzaine de scientifiques et spécialistes ; consulter les parties prenantes ; associer les citoyens ; mobiliser les territoires.

Pour en savoir plus sur les Objectifs de développement durable

Télécharger le trombinoscope du comité d'experts

Inondations : création d'un fonds "d'extrême urgence" destiné aux sinistrés

Manuel Valls a réuni les ministres concernés pour une réunion de travail sur la gestion des inondations qui touchent une partie du territoire depuis quelques jours. Il a annoncé :

- que l'état de catastrophe naturelle sera déclaré pour chaque commune sinistrée. Une 1re liste de communes sera arrêtée en Conseil des ministres du 8 juin et publiée au JO dès le lendemain. Une 2nde liste sera arrêtée lors du Conseil des ministres suivant, le temps que toutes les communes qui ont subi des dommages puissent faire la demande. La déclaration de catastrophe naturelle permet d'accélérer l'indemnisation des victimes d'épisodes naturels rares (inondations, orages très violents, coulées de boues, avalanches…) ;

- la mise en œuvre d’un "fonds d’extrême urgence", doté de plusieurs millions d'euros, destiné aux personnes qui ont tout perdu dans cette catastrophe. Dans l’attente de la prise en charge par les assurances, ce fonds a pour objectif de parer aux dépenses de première nécessité des personnes sinistrées. Il sera géré par les départements.

Juliette Méadel a rencontré parallèlement les assureurs afin de s'assurer de leur mobilisation.

De nombreux commerces de proximité ont été touchés par les intempéries : Emmanuel Macron va réunir une cellule de continuité économique. Ce dispositif prévoit ainsi des aides exceptionnelles au redémarrage des activités dans un 1er temps puis au soutien des entreprises sur un plus long terme.

Lire Gestion des inondations en France : la grande mobilisation du Gouvernement, sur le site de l'Intérieur

Inondations : point du 5 juin (17h)

Depuis le mercredi 1er juin, un point de situation est établi sur les conséquences d’un épisode météorologique exceptionnel pour la saison. Il réunit les experts de Météo France et du Service Central d’Hydrométéorologie (SCHAPI) pour renforcer les moyens de prévision et d’information.

Point journalier des prévisions des crues

Face aux intempéries qui touchent le pays, l’ensemble des services de l’Etat, préfectures, police, gendarmerie, sécurité civile et secours, sont totalement mobilisés aux côtés des élus locaux. Un point journalier des prévisions des crues est établi.

Ségolène Royal et Bernard Cazeneuve appellent chacun à la plus grande vigilance, alors qu’un nouvel épisode de précipitations est annoncé la nuit prochaine en Ile-de-France, dans le centre et l’est de la France. Il est indispensable que les habitants respectent strictement les consignes de sécurité diffusées par les autorités préfectorales et municipales.

Retrouver la carte de vigilance Météo-France

Consulter les bulletins d’alerte VigiCrues

Lire le communiqué de Ségolène Royal et Bernard Cazeneuve

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer
Adresse :
HOTEL DE ROQUELAURE - 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 - PARIS
Adresse postale :
75700 PARIS - TEL 01 40 81 21 22
Cabinet
M. Jean-Louis BIANCO
Conseiller spécial auprès de la ministre
JO du 01/03/16
M. Gilles BOEUF
Conseiller scientifique pour les sciences de la vie et de la nature, du climat, de l'Océan
JO du 01/03/16
M. Philippe LACOSTE
Ambassadeur, relations internationales pour le climat, chef de l'équipe COP
JO du 01/03/16
M. Jean-Luc FULACHIER
Conseiller auprès de la ministre, croissance verte et bleue, Green tech, stratégie et communication
JO du 01/03/16
M. Vincent JECHOUX
Directeur du cabinet
JO du 01/03/16
Mme Hélène PESKINE
Ddirectrice adjointe du cabinet en charge de la ville et construction durables et des paysages
JO du 01/03/16
M. Stéphane CROUZAT
Conseiller diplomatique
JO du 01/03/16
M. Guillaume CHOISY
Chef de cabinet
JO du 01/03/16
M. Nicolas MOURLON
Conseiller infrastructures, transports, partenariats et social
JO du 01/03/16
M. Laurent BOUVIER
Conseiller biodiversité, eau, risques naturels, agriculture verte
JO du 01/03/16
M. Philippe BODENEZ
Conseiller prévention des risques chimiques et technologiques, santé, sûreté nucléaire, économie circulaire, déchets
JO du 01/03/16
M. Julien ASSOUN
Conseiller énergies, transition énergétique et numérique, mer, éco-industries
JO du 01/03/16
M. Laurent GRAVE-RAULIN
Conseiller parlementaire et juridique
JO du 01/03/16
Mme Sarah VIDAL
Conseillère parlementaire, relations avec les élus
JO du 01/03/16
M. Noam LEANDRI
Conseiller budgétaire, finance verte, prix du carbone
JO du 01/03/16
M. Guilhem ISAAC-GEORGES
Conseiller Territoires à énergie positive, emplois verts
JO du 01/03/16
M. Jacques BARBERYE
Chef adjoint de cabinet
JO du 01/03/16
Mme Blanka SCARBONCHI
Cheffe adjointe de cabinet (à compter du 7 mars 2016)
JO du 01/03/16
M. Raphaël SART
Attaché de presse
JO du 01/03/16
Mme Stéphanie LUX
Conseillère en charge des relations avec les ONG
JO du 07/05/16