Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Ségolène Royal. Photo : A.Bouissou/MEDDE

Ségolène Royal

Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
Biographie

Ségolène Royal est née le 22 septembre 1953, à Dakar (Sénégal).

Fonctions ministérielles

 
  • Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, depuis avril 2014
  • Ministre déléguée à la Famille, à l’Enfance et aux Personnes handicapées, de mars 2000 à mai 2002
  • Ministre déléguée à l’Enseignement scolaire, de juin 1997 à mars 2000
  • Ministre de l’Environnement, d’avril 1992 à mars 1993
 

Fonctions électives

 
  • Présidente de la Région Poitou-Charentes, d'avril 2004 à avril 2014
  • Députée des Deux-Sèvres, de 1988 à 1992, puis de 1993 à 1997, et de 2002 à 2007


Carrière

 
  • Chargée de mission au Secrétariat général de la présidence de la République de 1982 à 1988
  • Magistrate


Autres fonctions

 
  • Vice-présidente et porte-parole de la Banque publique d’investissement, depuis février 2013
  • Vice-présidente de l’Internationale socialiste, depuis 2008


Cursus

 
  • École nationale d’administration, promotion Voltaire
  • Diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris
  • Licence de Sciences économiques


Ouvrages

 
  • Cette belle idée du courage, 2013
  • Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions, 2011
  • Obama, Lula, Forum social, dix leçons convergentes, 2010
  • Femme debout, avec Françoise Degois, 2009
  • Ma plus belle histoire, c'est vous, 2007
  • Maintenant (2007)
Actualités de la ministre

Mise en place du nouveau bonus voiture électrique et hybride

Le décret mettant en œuvre le nouveau bonus voiture électrique et hybride est publié au Journal officiel. Ce nouveau bonus, qui peut aller jusqu'à 10 000 € pour l'achat d'un véhicule électrique si l'on met au rebut son vieux véhicule diesel, est applicable dès le 1er avril 2015.

Voir les modalités du nouveau bonus.

Installation du Comité national biogaz

Cette 1re réunion a été l’occasion de présenter un état des lieux de la filière biogaz, d’expliciter le rôle de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte pour cette filière et de revenir sur les actions mises en oeuvre pour son développement, comme par exemple le lancement de l’appel à projets "1 500 méthaniseurs" qui doit permettre le développement de 1 500 projets de méthanisation en 3 ans.
Les représentants de la filière ont pu apporter les retours d’expériences de porteurs de projets de valorisation du biogaz et alimenter les discussions sur les enjeux pour l’avenir de la filière.
Dans cette perspective, les futurs travaux du comité s’articuleront autour de 4 groupes de travail : mécanismes de soutien au biogaz ; déroulement des procédures ; mesures pour encourager le développement du bioGNV ; injection du biométhane.

Le projet de loi "transition énergétique" prévoit de porter à 32 % la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie de la France en 2030 ; de réduire 40 % de nos émissions de gaz à effet de serre en 2030 et de favoriser l’essor d’une économie circulaire.

Un fonds de garantie pour accompagner le développement de la géothermie

Ségolène Royal a annoncé la création de Geodeep, un fonds de garantie pour accompagner le développement de la géothermie. La géothermie permet de produire de l’énergie à partir de la chaleur du sol, elle fait partie des sources d’énergie renouvelable qui participent à la lutte contre le dérèglement climatique et à une plus grande indépendance énergétique du pays.

Doté de 50 millions d’euros, dont 25 millions apportés par l’Ademe, 15 millions par des opérateurs privés et 10 millions par la Caisse des dépôts, le fonds Geodeep garantira les porteurs de projets contre le risque de trouver une ressource géothermale insuffisante. Il indemnisera le porteur de projet en cas d’échec des forages d’exploration ou d’exploitation. Il s’agit ainsi pour les industriels d’une véritable aide à l’engagement d’investissement en diminuant le risque supporté par le projet.
En sécurisant le risque financier  pris par les industriels dans les projets de géothermie profonde, il permettra de soutenir le développement  de cette filière  pour laquelle la France dispose d’un savoir-faire reconnu.

Mobilisation des collectivités territoriales françaises pour lutter contre le dérèglement climatique

L’appel à projets "Climat", clos le 15 février, verra la mise en œuvre de projets de coopérations décentralisées soutenus par les collectivités territoriales françaises en partenariat avec les acteurs internationaux locaux, pour un montant de 2 688 151 €.

Objectifs :

- promouvoir l’expertise des collectivités territoriales françaises, en tant qu’acteurs engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique à l’international ;

- réunir le savoir-faire et l’excellence des collectivités territoriales et des acteurs locaux étrangers en matière de gestion de projet international ;

- apporter une plus grande cohérence et une meilleure efficacité à l’action des collectivités territoriales françaises et des acteurs locaux étrangers dans la gestion de ces projets.

Une vingtaine de projets ont été sélectionnés. Les collectivités territoriales françaises en partenariat avec leurs collectivités partenaires locales (africaines, asiatiques, latino-américaines) se sont mobilisées autour de l’agro-écologie, la formation aux métiers de l’énergie, les énergies renouvelables, l’aménagement urbain durable, la préservation de la ressource eau et de la biodiversité, la lutte contre la déforestation et la gestion des déchets.

Ces projets sont l’une des contributions majeures des collectivités territoriales au succès de la COP21 et feront l’objet d’un suivi et d’une communication tout au long de l’année 2015 jusqu’à la négociation relative au changement climatique qui interviendra à Paris en décembre prochain.

Lancement du projet de sciences participatives "65 millions d’observateurs"

#DirectSR : Lancement du projet 65 millions d'observateurs par @RoyalSegolene au @Le_Museum #65MO #loibiodiv pic.twitter.com/7ivqjItpvX


Le projet "65 millions d’observateurs", action concrète de déclinaison de la Loi "Biodiversité", a pour objectif de permettre à chaque Français de participer à la connaissance de la biodiversité : comptage d’espèces animales et végétales, analyse des données, etc. Il fédère des initiatives existantes.  1,8 million d’espèces animales et végétales différentes ont été décrites à la surface de la planète et ce long travail de recensement de l’existant est loin d’être fini.
Ce projet reçoit un financement de 4 millions d’€ du programme "Investissements d’Avenir" pour la période 2015-2018.

Démocratisation du dialogue environnemental : consultation publique ouverte jusqu'au 15 mai

Pour alimenter les conclusions de la commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique sur la démocratisation du dialogue environnemental, une plateforme en ligne destinée au grand public est ouverte. Les citoyens pourront y déposer leurs avis, leurs expériences et leurs suggestions.

Cet espace collaboratif sur le site du ministère recueillera les contributions jusqu’au 15 mai.

Les propositions de la commission seront rendues fin mai pour être ensuite discutées par le Conseil national de la transition écologique, présidé par la ministre de l’Écologie. Elles trouveront, si nécessaire, une concrétisation dans un texte législatif avant la fin de l’année.

"Changement climatique et niveau de la mer : de la planète aux côtes françaises"

A quelques mois de la Conférence Paris climat 2015, le volume 5 du rapport dirigé par Jean Jouzel "Le climat de la France au XXIe siècle", intitulé "Changement climatique et niveau de la mer : de la planète aux côtes françaises" a été remis à Ségolène Royal. Il présente les plus récentes connaissances sur l’évolution du niveau de la mer, de l’échelle planétaire à celle de la France métropolitaine et d’outre-mer, en phase avec le 5e rapport d’évaluation du Giec.

Télécharger le rapport

Le projet de loi biodiversité adopté par l'Assemblée nationale

L’Assemblée nationale vient d’adopter en première lecture le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Avec la loi de transition énergétique, elle vise à permettre à la France de devenir la Nation de l’excellence environnementale pour la croissance verte et bleue.

Retrouvez le dossier législatif sur le site de l'Assemblée nationale

La circulation alternée n'est pas reconduite mardi 24 mars

La qualité de l’air en France aujourd’hui

Circulation alternée : mode d’emploi

Tout comprendre sur les épisodes de pollution en 10 questions


 

 

Projet de loi biodiversité

Les députés ont achevé dans la nuit du vendredi 20 mars la discussion sur le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. La France est en voie de se doter de la législation la plus avancée du monde sur la protection et la valorisation des ressources génétiques issues de la nature.

Prochaine étape pour le projet de loi : mardi 24 mars pour le vote par scrutin public.
Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
Adresse :
HOTEL DE ROQUELAURE - 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 - PARIS
Adresse postale :
75700 PARIS - TEL 01 40 81 21 22
M. Jean-Louis BIANCO
Conseiller spécial auprès de la ministre, chargé des contacts nationaux et internationaux
JO du 03/09/14
Mme Elisabeth BORNE
Directrice du cabinet
JO du 03/09/14
M. Jean-Luc FULACHIER
Conseiller auprès de la ministre, chargé de la croissance verte, de la stratégie et de la communication
JO du 04/12/14
Mme Sophie BOUCHET-PETERSEN
Conseillère auprès de la ministre
JO du 03/09/14
M. Guillaume LEFORESTIER
Directeur adjoint du cabinet, conseiller budgétaire
JO du 03/09/14
Mme Véronique HAMAYON
Directrice adjointe, chargée des transports, de la mer et de la pêche
JO du 11/09/14
M. Vincent JECHOUX
Conseiller en charge de la biodiversité, des paysages et de l'agroécologie
JO du 11/09/14
M. Nicolas MOURLON
Conseiller en charge du dialogue environnemental, de la contractualisation, de la simplification et conseiller social
JO du 11/09/14
Mme Hélène PESKINE
Conseillère transition énergétique, climat, écomobilité, bâtiment durable
JO du 11/09/14
M. Stéphane CROUZAT
Conseiller diplomatique
JO du 11/09/14
M. Laurent GRAVE-RAULIN
Conseiller juridique
JO du 11/09/14
M. Thomas LARDEAU
Conseiller parlementaire
JO du 11/09/14
M. Antoine PELLION
Conseiller technique énergie
JO du 11/09/14
M. Pierre-Louis DUBOURDEAU
Conseiller technique chargé des risques technologiques, de la sûreté nucléaire et de l'économie circulaire
JO du 11/09/14
Mme Bénédicte GENIN
Conseillère technique eau et risques naturels
JO du 11/09/14
M. Sébastien LIME
Chef de cabinet, à compter du 1er septembre 2014
JO du 11/09/14
M. Jacques BARBERYE
Chef adjoint de cabinet
JO du 11/09/14
Mme Emmanuelle HUET
Chargée de mission
JO du 11/09/14

Liens secondaires