Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Ségolène Royal. Photo : A.Bouissou/MEDDE

Ségolène Royal

Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
Biographie

Ségolène Royal est née le 22 septembre 1953, à Dakar (Sénégal).

Fonctions ministérielles

 
  • Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, depuis avril 2014
  • Ministre déléguée à la Famille, à l’Enfance et aux Personnes handicapées, de mars 2000 à mai 2002
  • Ministre déléguée à l’Enseignement scolaire, de juin 1997 à mars 2000
  • Ministre de l’Environnement, d’avril 1992 à mars 1993
 

Fonctions électives

 
  • Présidente de la Région Poitou-Charentes, d'avril 2004 à avril 2014
  • Députée des Deux-Sèvres, de 1988 à 1992, puis de 1993 à 1997, et de 2002 à 2007


Carrière

 
  • Chargée de mission au Secrétariat général de la présidence de la République de 1982 à 1988
  • Magistrate


Autres fonctions

 
  • Vice-présidente et porte-parole de la Banque publique d’investissement, depuis février 2013
  • Vice-présidente de l’Internationale socialiste, depuis 2008


Cursus

 
  • École nationale d’administration, promotion Voltaire
  • Diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris
  • Licence de Sciences économiques


Ouvrages

 
  • Cette belle idée du courage, 2013
  • Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions, 2011
  • Obama, Lula, Forum social, dix leçons convergentes, 2010
  • Femme debout, avec Françoise Degois, 2009
  • Ma plus belle histoire, c'est vous, 2007
  • Maintenant (2007)
Actualités de la ministre

Dix nouveaux "territoires à énergie positive pour la croissance verte"

Ségolène Royal a reçu 10 nouveaux lauréats pour signer les conventions d'appui financier aux programmes des "territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat". Désormais, plus de 40 collectivités bénéficient de 500 000 euros pour concrétiser immédiatement leurs projets de transition énergétique.

Le soutien dont bénéficieront les lauréats provient du fonds de financement pour la transition énergétique, doté de 1,5 milliard d’euros et alimenté par les revenus que l’Etat reçoit du secteur énergétique, les certificats d’économie d’énergie et des fonds propres de la Caisse des dépôts.

Ce sont ainsi 16 millions d’euros qui ont déjà été alloués aux territoires sur des actions concrètes pour leur permettre d’accélérer localement la transition énergétique. Cela représente plus de 2 500 000 habitants partout en France.
Consultez l’ensemble des conventions signées

Développer les biocarburants avancés dans l’aéronautique

Le remplacement progressif des carburants fossiles par des carburants renouvelables et durables constitue un levier incontournable de l’amélioration du bilan carbone de l’activité aéronautique, en complément des progrès continus des technologies, du renouvellement des flottes, de l’amélioration de la gestion du trafic aérien et des mesures économiques pouvant accompagner et accélérer les réductions des émissions de gaz à effet de serre.

A l'occasion du Salon du Bourget, Ségolène Royal et Stéphane Le Foll ont annoncé la saisine du Conseil général de l’environnement et du développement durable et du Conseil Général de l’alimentation, de l’agriculture et de l’espace rural afin qu’ils établissent des recommandations sur la production et l’utilisation de bio-carburants avancés pour l’aéronautique.

L’étude dressera un état des lieux de la production et de l’usage des biocarburants aéronautiques en France, en croisant les contraintes techniques, les bénéfices environnementaux et les enjeux économiques.

Le Salon du Bourget placé sous le signe de l'environnement et de l'innovation

Cette année, le Salon aéronautique du Bourget met l’accent sur l’environnement à quelques mois de la COP21 de décembre 2015. Les efforts engagés par l’industrie aéronautique en matière de lutte antipollution, souvent mal connus, sont mis en avant.

Le secteur aérien développe, avec le soutien des pouvoirs publics, des solutions technologiques et opérationnelles permettant de réduire son empreinte écologique en vue d’atteindre l’objectif de réduction de 50 % les émissions de CO2 du secteur aérien à l’horizon 2050 que se sont fixé les entreprises. A six mois de la COP21, le Salon est l’occasion de rappeler que le secteur représente 2 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial et 12 % des émissions liées aux transports. Le 18 juin, lors de l’événement "La COP21 vue du ciel", le Gouvernement a appelé à la mobilisation de toutes les entreprises du secteur de l’aviation.


Roundup : herbicides sous surveillance

Ségolène Royal, en déplacement mardi 16 juin au Jardiland de Bonneuil-sur-Marne, a annoncé l’interdiction en libre-service au 1er janvier 2016 de tous les produits phytosanitaires, dont ceux à base de glyphosate. "Ce qui me préoccupe avant tout, c’est la santé publique" a-t-elle déclaré.

Un amendement à la loi transition énergétique sera déposé en ce sens. Concrètement, les produits ne pourront plus être vendus sans que les consommateurs ne soient informés des risques encourus. La vente sera désormais accompagnée d’un conseil, comme dans les pharmacies. La ministre a insisté sur le fait qu’il fallait revenir à des produits naturels, non nocifs pour la santé et l’environnement.


Ségolène Royal annonce un 2e appel à projets pour les "territoires zéro déchet, zéro gaspillage"

Dès 2014, Ségolène Royal avait lancé un premier appel à projets "territoires zéro déchet zéro gaspillage", qui avait suscité près de 300 manifestations d’intérêt dans les territoires. Finalement, à la fin décembre 2014, 58 territoires ont été désignés lauréats de la première vague.
Depuis, ces territoires ont lancé leurs projets de manière opérationnelle, mettant en place des actions de terrain, et une gouvernance participative pour progresser vers l’objectif "zéro déchet, zéro gaspillage".
Pour poursuivre cette importante mobilisation des territoires, Ségolène Royal a annoncé une deuxième vague de l’appel à projets. Les territoires candidats sont appelés à déposer, avant le 30 juillet 2015, un dossier de candidature présentant leur projet, sur la base du cahier des charges qui est rendu disponible en ligne ce jour sur le site du ministère et de l’ADEME.

Prévenir l’exposition aux pesticides

Le décret modifiant le tableau des maladies professionnelles en agriculture pour permettre la prise en charge du lymphome malin non hodgkinien au titre des maladies professionnelles, en lien avec les travaux exposant habituellement aux pesticides suivants : composés organochlorés, composés organophosphorés, carbaryl, toxaphène ou atrazine est publié.

La protection des travailleurs agricoles, en particulier des salariés susceptibles d'être exposés à des produits phytosanitaires dangereux, est une préoccupation majeure du Gouvernement, qui va de pair avec la limitation du recours à de tels produits par les utilisateurs amateurs.

La nouvelle version du plan Ecophyto s’attache à accompagner les jardiniers à se passer des produits phytosanitaires, en particulier herbicides.

A ce titre, Stéphane Le Foll et Ségolène Royal imposeront, à compter du 1er janvier 2018, que l’accès aux produits phytosanitaires pour les jardiniers amateurs ne puisse plus se faire que par l’intermédiaire d’un vendeur certifié et compétent en matière de lutte intégrée. Les modalités pratiques de mise en œuvre seront expérimentées avec les distributeurs concernés dès 2016.

Les citoyens du monde mobilisés pour Paris Climat 2015

 Un débat citoyen planétaire sur le climat et l’énergie associant 10 400 citoyens issus de 83 pays, 5 continents et 15 îles s'est tenu le 6 juin. Dans chaque pays, cent citoyens ont participé à une journée d’information et de délibération leur permettant de donner leur avis sur 5 sujets clés des négociations de la 21e Conférence des Parties (COP21), qui aura lieu à Paris en décembre 2015.

Ce débat est la plus grande consultation citoyenne jamais organisée à l’échelle internationale. Ses premiers résultats donnent une photographie en temps réel de la conscience environnementale mondiale.

En France, 13 débats ont eu lieu, avec l’appui décisif des régions qui ont également contribué, par de la coopération décentralisée, à la tenue de débats dans des pays en développement (Madagascar, Mauritanie, Burkina Faso, ou encore Sénégal).

Visionner aussi le message de Ségolène Royal transmis à l’occasion du débat citoyen planétaire

Dix conventions d'appui financier pour les territoires de la transition énergétique

Location de vélos électriques, maraîchage urbain, géothermie, réseaux de chaleur... autant de projets portés par les collectivités territoriales qui vont pouvoir démarrer. Ségolène Royal a signé, le 3 juin, avec les élus lauréats des territoires à énergie positive 10 conventions d’appui financier. Ils bénéficieront de 500 000 € pour engager des actions concrètes sur le terrain.

Consulter les conventions signées

"Démocratie environnementale : débattre et décider", Alain Richard remet son rapport

La commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique sur la démocratisation du dialogue environnemental, présidée par Alain Richard, a remis son rapport à Ségolène Royal.

Conformément au mandat donné par le président de la République en ouverture de la dernière Conférence environnementale, la commission formule des recommandations visant à assurer une participation plus effective et plus transparente des citoyens, sans allonger les délais de réalisation des projets.

La ministre a salué le caractère innovant et équilibré de ces recommandations, à même de renforcer l'association des citoyens aux décisions qui les concernent et de sécuriser la conduite des projets.
Elles seront présentées au Conseil national de la transition écologique le 16 juin 2015. Le Gouvernement formulera ensuite des propositions de mesures de nature à améliorer rapidement la qualité du dialogue environnemental.
Télécharger le rapport

Plan d'actions contre la pollution : lancement des "certificats qualité de l'air"

Plan d'actions contre la pollution atmosphérique : @RoyalSegolene lance les "certificats qualité de l'air" pic.twitter.com/ws8NaMeWYW


Ségolène Royal a présenté un plan d’actions pour lutter contre la pollution atmosphérique. Son objectif : rendre les villes respirables d’ici à 5 ans en réduisant de manière pérenne les niveaux de pollution.

Le plan s’appuie sur 4 grandes orientations :

1. Offrir des avantages aux utilisateurs des véhicules moins polluants grâce au "certificat qualité de l’air" : le dispositif prévoit le classement des véhicules en fonction de leur niveau de pollution polluants, sur une échelle de 1 à 6. Les plus vertueux pourront bénéficier de conditions de circulation et de modalités de stationnement privilégiées.

2. Encourager les élus locaux à s’engager pour la qualité de l’air à travers l’appel à projets "Villes respirables en 5 ans".

3. Donner un cadre pérenne à la lutte contre la pollution grâce aux mesures du projet de loi "transition énergétique" : le texte prévoit notamment le développement des voitures à faibles émissions dans les flottes publiques et privées ; le renouvellement des autobus et des autocars par des modèles moins polluants dès 2020 ; la création de zones à circulation restreinte réservées aux véhicules les moins polluants.

4. Apporter des aides financières dans tous les secteurs concernés par la pollution de l’air, et notamment : donner aux Français l’accès à un véhicule propre, grâce au nouveau bonus de 10 000 euros depuis le 1er avril.

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
Adresse :
HOTEL DE ROQUELAURE - 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 - PARIS
Adresse postale :
75700 PARIS - TEL 01 40 81 21 22
M. Jean-Louis BIANCO
Conseiller spécial auprès de la ministre, chargé des contacts nationaux et internationaux
JO du 03/09/14
M. Guillaume LEFORESTIER
Directeur adjoint du cabinet, conseiller budgétaire (assure l'intérim à la direction du cabinet à compter du 1er mai 2015)
JO du 03/09/14 et JO du 02/05/15
M. Jean-Luc FULACHIER
Conseiller auprès de la ministre, chargé de la croissance verte, de la stratégie et de la communication
JO du 04/12/14
Mme Sophie BOUCHET-PETERSEN
Conseillère auprès de la ministre
JO du 03/09/14
M. Claude MOREL
Directeur adjoint, chargé des transports, de la mer et de la pêche
JO du 09/06/15
M. Vincent JECHOUX
Conseiller en charge de la biodiversité, des paysages et de l'agroécologie
JO du 11/09/14
M. Nicolas MOURLON
Conseiller en charge du dialogue environnemental, de la contractualisation, de la simplification et conseiller social
JO du 11/09/14
Mme Hélène PESKINE
Conseillère transition énergétique, climat, écomobilité, bâtiment durable
JO du 11/09/14
M. Stéphane CROUZAT
Conseiller diplomatique
JO du 11/09/14
M. Laurent GRAVE-RAULIN
Conseiller juridique
JO du 11/09/14
M. Thomas LARDEAU
Conseiller parlementaire
JO du 11/09/14
M. Philippe BODENEZ
Conseiller risques technologiques, sûreté nucléaire et économie circulaire
JO du 10/04/15
M. Antoine PELLION
Conseiller technique énergie
JO du 11/09/14
M. Sébastien LIME
Chef de cabinet, à compter du 1er septembre 2014
JO du 11/09/14
M. Jacques BARBERYE
Chef adjoint de cabinet
JO du 11/09/14
Mme Emmanuelle HUET
Conseillère technique chargée des affaires réservées
JO du 10/04/15
M. Laurent BOUVIER
Conseiller eau, risques naturels et santé environnement
JO du 10/04/15
Mme Sandrine MÉNARD
Conseillère pour la Conférence Climat (COP 21)
JO du 10/04/15

Liens secondaires