Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Ségolène Neuville

Ségolène Neuville

Secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion
Biographie

Ségolène Neuville est née le 21 juin 1970 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Fonction ministérielle

  • Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, depuis février 2016
  • Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, auprès de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, d'avril 2014 à février 2016
     

Fonctions électives

 
  • Députée des Pyrénées-Orientales, depuis juin 2012
  • Vice-présidente du Conseil général des Pyrénées-Orientales, depuis 2011
     

Carrière
 

  • Médecin hospitalier
Actualités du ministre

Réunion de la commission scientifique internationale sur l'autisme

Au lendemain de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, la commission scientifique internationale sur l’autisme s’est réunie au ministère de la Santé pour une journée de réflexion autour de l’élaboration du 4e Plan Autisme.

Cette commission, qui regroupe également des spécialistes français, a pour mission de faire des propositions pour améliorer l’accompagnement des personnes vivant avec des troubles du spectre de l’autisme (TSA) dans l’ensemble des dimensions de leur existence. Lors de cette journée d’échange, la commission a étudié des pistes pour améliorer le diagnostic des personnes autistes, l’accompagnement, l’inclusion sociale et citoyenne, le soutien aux familles et la recherche.

Le contenu de la réunion de la commission sera rendu public prochainement sur le site gouvernemental dédié à l’autisme www.autisme.gouv.fr, dans un souci de transparence vis-à-vis des personnes, des familles et des acteurs nationaux de référence.

Lire le discours de Ségolène Neuville

Augmentation des prestations sociales au 1er avril

Chaque année, les prestations sociales sont revalorisées compte tenu de l’inflation. Cette année, cette revalorisation est de 0,3 %.

Les revalorisations exceptionnelles prévues dans le cadre du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale sont également mises en œuvre au 1er avril 2017.

Elles seront ainsi intervenues dans les conditions annoncées et s’achèveront en 2018, pour l’allocation de soutien familial et le complément familial majoré :

- l’allocation de soutien familial (ASF), qui bénéficie à 756 000 familles, aura été revalorisée de 25 % entre 2014 et 2018 ;

- le complément familial majoré, qui bénéficie à 456 000 familles nombreuses (sous conditions de ressources), est revalorisé de 50 % d’ici à avril 2018.

Par ailleurs, à compter du 1er septembre 2017, le RSA versé pour une personne seule sera porté à 545,48 €  et l’ensemble du barème du RSA est également revalorisé.

Pour permettre à 150 000 personnes de bénéficier d’une complémentaire santé, les revenus maximaux ouvrant droit à la couverture maladie universelle complémentaire et à l’aide au paiement d’une complémentaire santé sont également revalorisés de manière exceptionnelle : +0,8 %.

Pour une alimentation responsable et durable dans les établissements médico-sociaux

Une charte nationale visant à promouvoir une alimentation responsable et durable dans les établissements médico-sociaux a été signée par Marisol Touraine, Stéphane Le Foll, Ségolène Neuville et Pascale Boistard.

Les établissements médico-sociaux signataires de cette charte s’engagent à proposer aux personnes âgées et aux personnes handicapées qu’ils accueillent une alimentation saine et adaptée, s’inscrivant dans une démarche de responsabilité sociétale et de développement durable.

Cette charte s’inscrit en cohérence avec les actions menées dans le cadre du Programme national pour l’alimentation et du Programme national nutrition santé. Elle vise à :  promouvoir le plaisir à table ; améliorer l’alimentation des personnes accueillies pour leur santé et leur bien-être ; lutter contre le gaspillage alimentaire ; garantir un approvisionnement local et de qualité.

Décliné et diffusé aux acteurs locaux, ce texte rappelle que l’alimentation doit s’inscrire au cœur des réflexions des établissements médico-sociaux.

De nouvelles mesures pour la revalorisation du travail social

A l'occasion d’un déplacement à l’Institut régional du travail social Paris Ile-de-France, Ségolène Neuville a annoncé a revalorisation en catégorie A de tous les travailleurs sociaux de la fonction publique actuellement en catégorie B, à compter du 1er février 2018. Elle a également annoncé avoir pris un arrêté sollicitant auprès de la Commission nationale de la certification professionnelle  l’inscription au niveau 2 du registre national des certifications professionnelles des diplômes actuellement de niveau 3 à l’issue de leur réingéniérie.

Personnes handicapées : signature de l'accord sur l'emploi accompagné

Myriam El Khomri et Ségolène Neuville ont signé une convention sur l’emploi accompagné avec le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique et l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées.

L’emploi accompagné vise à favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi en milieu ordinaire, par un soutien des personnes handicapées et de leurs employeurs, qui soit souple, adapté à leurs besoins, mobilisable à tout moment du parcours.

La signature de cette convention va permettre de mettre en œuvre en France ce concept novateur, qui a fait la preuve de son efficacité dans de nombreux pays européens.

L’amélioration de l’accès à la formation professionnelle, le renforcement de la prévention de la désinsertion professionnelle, la dynamisation des échanges avec le secteur protégé et adapté et le renforcement de la dynamique de négociations collectives autour du handicap comptent parmi les engagements majeurs de l’Etat pour développer et favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap.

Emploi des personnes autistes : Josef Schovanec remet son rapport

Ségolène Neuville s’est vu remettre le rapport produit par Josef Schovanec concernant l’accès à l’emploi et à l’enseignement supérieur des personnes autistes.

Le rapporteur évoque de multiples initiatives locales ainsi que des modèles fonctionnant à l’étranger, qu’il appelle à adapter au système français. Ses recommandations s’articulent autour de 5 axes principaux : combattre les représentations négatives de l’autisme, faciliter l’accès aux études secondaires et supérieures, adapter et réformer les stages et la formation professionnelle, faciliter l’inclusion professionnelle des personnes autistes, et faire émerger un centre national dédié à la connaissance de l’autisme et de ses spécificités.

Pour consulter le rapport en ligne cliquez ICI

Un contrat de filière pour les "services à la personne"

Le secteur des services à la personne représente en France 1,4 million de salariés, répartis au sein de 35 000 organismes et bénéficiant à 2,7 millions de personnes. Structurer  ce secteur d’avenir, présentant de nombreuses opportunités de créations d’emplois, c’est l’objectif de ce contrat de filière qui se décline en 3 grands axes issus de travaux menés avec l’ensemble des acteurs du secteur :

-  simplifier et harmoniser les dispositifs de soutien afin de permettre à la filière des services à la personne de réaliser son potentiel de développement ;

- développer l’attractivité et l’emploi ;

- mettre en place une stratégie qualité pour accompagner une demande croissante.

Perte d’autonomie : développer une offre de logements adaptés

La convention d’une durée de 3 ans, signée par l'Etat et l’Union sociale pour l’habitat, vise à mobiliser les bailleurs sociaux autour des besoins liés à la prise en compte de la perte d’autonomie liés à l’âge ou au handicap dans tous les registres de la gestion patrimoniale, locative, sociale et de proximité. Sa signature engage le mouvement HLM sur 3 axes vis-à-vis de l’État :

- développer une offre de logements adaptés ;
- améliorer l’articulation avec les politiques locales ;
- encourager l’innovation et capitaliser les bonnes pratiques.

Un comité de pilotage suivra la mise en œuvre des engagements prévus dans la convention.

Consulter la convention

Handicap : "Une réponse accompagnée pour tous"

Afin de permettre à tous les enfants et adultes handicapés de bénéficier d’un accompagnement adapté, le Gouvernement et les départements travaillent ensemble pour améliorer la coordination des acteurs publics et privés impliqués. Il s’agit de la démarche "Une réponse accompagnée pour tous", dans laquelle 90 territoires départementaux se sont déjà engagés, et qui sera généralisée au 1er janvier 2018.

Ces départements s’appuieront désormais sur un nouveau cadre réglementaire qui renforce la coordination des pouvoirs publics impliqués dans la recherche d’un accompagnement adapté à chaque personne.

Le décret publié au JO du 8 février définit les informations qui doivent être transmises aux Maisons départementales des personnes handicapées par les Agences régionales de santé, les services de l’Etat et les collectivités territoriales, pour l’élaboration de plans d’accompagnement globaux. Le dispositif prévoit en effet que chaque personne en difficulté, du fait de l’absence d’un accompagnement médico-social adapté, puisse bénéficier d’un plan d’accompagnement global, qui détermine les mesures à mettre en œuvre pour proposer une réponse immédiate, construite en fonction de l’offre locale, sur laquelle toutes les parties prenantes s’engagent.

Lire le décret

Minima sociaux : de nouvelles mesures pour faciliter l'accès aux dispositifs de solidarité

De nouvelles mesures ont été mises en place pour faciliter l’accès des Français modestes, fragiles ou précaires aux dispositifs de solidarité : développement des démarches en ligne, meilleure prise en compte des changements de situation, accompagnement plus adapté du handicap, renforcement des démarches d’insertion professionnelle.

Les décrets d’application publiés au JO du 2 février concernent les modes d’ouverture et de calcul des prestations (allocation aux adultes handicapés, revenu de solidarité active, prime d’activité).

Décret n° 2017-122 relatif à la réforme des minima sociaux

Décret n° 2017-123 relatif à la réforme des minima sociaux

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions au sein des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - TEL 01 40 56 60 00
Cabinet
M. Olivier VEBER
Directeur du cabinet
JO du 16/12/16
Mme Emilie GIMENEZ
Cheffe de cabinet
JO du 21/03/17
M. Matthieu GERAADS
Conseiller
JO du 16/12/16
Mme Catherine MONIN
Conseillère presse et communication
JO du 16/12/16
Mme Juliette ROGER
Conseillère financière et budgétaire
JO du 16/12/16
Mme Helene VAN WEEL
Conseillère
JO du 16/12/16
Mme Emeline TANGUY
Conseillère parlementaire
JO du 11/04/17