Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Ségolène Neuville

Ségolène Neuville

Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, auprès de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
Biographie

Ségolène Neuville est née le 21 juin 1970 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, auprès de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, depuis avril 2014
     

Fonctions électives

 
  • Députée des Pyrénées-Orientales, depuis juin 2012
  • Vice-présidente du Conseil général des Pyrénées-Orientales, depuis 2011
     

Carrière
 

  • Médecin hospitalier
Actualités de la ministre

Un service civique universel pour les jeunes en situation de handicap

Actuellement, les jeunes en situation de handicap représentent seulement 0,5% des jeunes en service civique. Afin de renforcer leur accès à ce dispositif, le président de la République a annoncé, lors de la dernière Conférence nationale du handicap de décembre 2014, le recul de la limite d’âge d’accès au service civique à 30 ans. Cette mesure a été introduite par amendement à la loi de ratification de l’ordonnance sur la mise en accessibilité, qui sera examinée en séance à l’Assemblée nationale le 6 juillet.

Par ailleurs, l'AGEFIPH et le FIPHFP apportent leur soutien financier pour permettre à toute structure de financer l’adaptation des postes pour les jeunes en situation de handicap. Enfin, l’Institut du service civique, lauréat de "La France s’engage", soutient les jeunes à l’issue de leur mission en Service civique en les aidant à mener à bien leur projet d’avenir (formations, aide à la recherche d’emploi…).

L’expérience du service civique, fondée sur la mixité sociale et l’accessibilité, doit être l’opportunité pour le plus grand nombre de jeunes en situation de handicap de s’engager au service de l’intérêt général.

Un nouveau référentiel d'accessibilité des sites internet administratifs

Inauguration du référentiel d'accessibilité des sites internet administratifs avec @ClotildeVALTER #RGAAday pic.twitter.com/PWLp1zb6hM


Clotilde Valter et Ségolène Neuville ont présenté le nouveau Référentiel général d’accessibilité pour les administrations (RGAA).

Ce référentiel décrit les critères que les sites internet de l’administration doivent respecter pour permettre à toute personne, quel que soit son handicap, d‘accéder aux informations et aux démarches qu’ils proposent. L’accès de tous aux services publics, notamment sur Internet, est la condition d’une action publique juste et efficace. C’est une priorité fixée par le Président de la République lors de la Conférence nationale du handicap, le 11 décembre 2014.

Afin de maximiser l’impact de ce nouveau référentiel, le Gouvernement propose un accompagnement aux sites publics engagés dans une démarche d’accessibilité et met en place un label récompensant les bonnes pratiques. A ce titre, le premier label "e-accessible" a été décerné au conseil départemental du Pas-de-Calais pour l’exemplarité de son site.

Reconnaissance législative du comité paralympique et sportif français

La proposition de loi visant à protéger les sportifs de haut niveau et professionnels et à sécuriser leur situation juridique et sociale a été adoptée en 1re lecture par l'Assemblée nationale.

Ce texte reconnait, dans son article 1er, que les sportifs de haut niveau concourent par leur activité au rayonnement de la nation et prévoit notamment l’accès à la couverture accident du travail pour les sportifs de haut niveau, un suivi socioprofessionnel de l’athlète par sa fédération pour préparer au mieux sa reconversion, ou encore la création d’un CDD spécifique pour les sportifs professionnels salariés.

En outre, la proposition de loi vise à reconnaitre dans le code du sport le Comité paralympique et sportif français comme le représentant du mouvement paralympique français.

 

Ouverture du premier foyer d’accueil médicalisé pour jeunes malades d’Alzheimer

Inaug "Le Chemin"1er foyer médicalisé de jeunes pers. malades d'Alzheimer @MarisolTouraine @faureolivier @VincentEBLE pic.twitter.com/IYWz1Zxk1d


Marisol Touraine et Ségolène Neuville ont inauguré le foyer d’accueil médicalisé de Cesson. Il s’agit du premier foyer d’accueil médicalisé dédié aux personnes de moins de 60 ans atteintes de la maladie d’Alzheimer. On estime aujourd’hui à 32 000 le nombre de nos concitoyens de moins de 65 ans qui vivent avec la maladie. Entre 15 000 et 25 000 d’entre eux ont moins de 60 ans.

Présentation du bilan et des perspectives du 3e plan autisme (2013-2017)

Pour cette seconde phase du plan autisme j'ai souhaité que nous puissions agir au plus vite, plus fort #CNA #autisme pic.twitter.com/SzFklXkGBl


A l’occasion du bilan d'étape du 3e plan autisme (2013-2017), annoncé il y a 2 ans, Ségolène Neuville a dit sa volonté d'améliorer la prise en charge des personnes atteintes d'autisme, en agissant sur la formation initiale et continue des professionnels de santé et d'accompagnement pour faire évoluer les méthodes.

Pour les établissements et services médico-sociaux, un label de qualité déjà expérimenté localement va être généralisé, sur la base du volontariat, afin que les établissements "vertueux" puissent "valoriser leur savoir-faire". Les services de psychiatrie seront soumis à des inspections des Agences régionales de santé (ARS) pour vérifier la mise en œuvre des recommandations de la HAS et de l'Anesm.

Doté de 205 millions d'euros, le 3e plan autisme prévoyait la création de 3 400 places d'accueil supplémentaires pour enfants et adultes d'ici à 2017. Selon le rapport d'étape distribué au comité autisme, les crédits ont été notifiés aux ARS pour les installer. En comptant le reliquat du 2e plan autisme, "près de 6 300 places" doivent être créées sur 2015-2018.

Lire le rapport d’étape

Améliorer l'accompagnement des personnes autistes

À l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Marisol Touraine et Ségolène Neuville rappellent que le 3e plan Autisme (2013-2017), lancé en mai 2013, marque la forte volonté du Gouvernement pour faire progresser l’inclusion des personnes autistes dans notre société. Ce plan est articulé autour de 5 axes : le diagnostic et les interventions précoces, l’accompagnement tout au long de la vie depuis l’enfance, le soutien aux familles, la recherche ainsi que la formation des professionnels.

Dans le cadre du 3e plan autisme, le Gouvernement a investi 205 millions d’euros, dont 195 millions d’euros pour l’évolution de l’offre médico-sociale.

Lors du Comité national autisme qui se tiendra le 16 avril, Ségolène Neuville présentera le bilan d’étape du plan et les nombreuses avancées réalisées depuis son lancement. Elle annoncera des mesures pour garantir la qualité du parcours des personnes autistes, dans le cadre de la Stratégie nationale de santé (SNS).

Simplification du droit à l'allocation de rentrée scolaire pour les enfants en situation de handicap

Désormais, un enfant handicapé de plus de 6 ans bénéficiera de l’ARS dans les conditions de droit commun, même s’il est scolarisé en maternelle. Le versement de l’allocation sera automatique, comme pour tout enfant de plus de 6 ans.

Marisol Touraine signera très prochainement une instruction permettant l’ouverture de ce nouveau droit dès la prochaine rentrée scolaire.

Favoriser l'accès des enfants en situation de handicap aux activités périscolaires

Pour répondre aux demandes exprimées par les familles et les élus, de mettre en place une aide aux communes pour l’accessibilité des activités périscolaires aux enfants en situation de handicap, le Gouvernement a décidé de mobiliser les crédits du fonds "publics et territoires", doté de 380 millions d’euros pour la période 2013-2017. La ministre de l’Education nationale, a demandé à ses services de faciliter l’emploi des accompagnants des élèves en situation de handicap, par les collectivités et aux recteurs de veiller à ce que chaque projet d’école puisse comporter un volet sur l’accueil et les stratégies d’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers.

Après concertation avec les associations intéressées, la Cnaf publie la circulaire permettant de mettre en œuvre concrètement ces engagements. Les aides pourront être mobilisées par les caisses d’allocations familiales à partir du fonds "publics et territoires".

L’ensemble de ces mesures répondent à l’ambition d’une école toujours plus inclusive dans l’esprit de la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République.

Prime d'activité : les jeunes au cœur du nouveau dispositif

La nvelle prime d'activité sera ouverte aux jeunes travailleurs de 18 à 25 ans. 700.000 à 1M de jeunes y seront éligibles. Priorité jeunesse


"Je me réjouis de la création à compter du 1er janvier 2016 de la nouvelle prime d’activité, car elle sera ouverte aux jeunes travailleurs de 18 à 25 ans. La pauvreté frappe de plus en plus les jeunes, même quand ils travaillent. Il était urgent d'apporter un soutien financier à ces jeunes travailleurs. Cette prime ne sera pas un minimum social. Elle viendra soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs modestes", a déclaré Patrick Kanner après l'annonce par le Premier ministre, dans le cadre du Plan de lutte contre la pauvreté, d’une prime d’activité accessible aux jeunes, en remplacement à la fois de la prime pour l’emploi (PPE) et du revenu de solidarité active (RSA) activité.

Lire aussi Présentation de la feuille de route 2015-2017 du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, sur le site du ministère des Affaires sociales

Etats généraux du travail social : synthèse des échanges en région

Les Etats généraux du travail social ont donné lieu à de nombreux échanges dans les territoires au cours de l’année 2014. Plus de 5 000 personnes ont en effet participé aux rencontres territoriales et 16 000 personnes ont répondu au questionnaire en ligne.

5 groupes de travail nationaux ont été chargés de synthétiser les travaux des assises régionales et de formuler des propositions sur les 5 thèmes suivants : coordination des acteurs, formation initiale et formation continue, métiers et complémentarités, place des usagers, développement social et travail social collectif. Les propositions vont faire l’objet d’une analyse détaillée. En outre, afin de conduire une concertation spécifique sur les évolutions possibles de l’architecture des diplômes avec les représentants des salariés et les fédérations d’employeurs, le Premier ministre va nommer une parlementaire en mission auprès des deux ministres.

Au plus tard fin octobre, un plan d’action pour la reconnaissance et la valorisation du travail social sera présenté.

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - TEL 01 40 56 60 00
Mme Laurence LEFEVRE
Directrice du cabinet
JO du 11/09/14
Myriam BOUALI
Cheffe de cabinet chargée des relations avec les élus et le Parlement
JO du 11/09/14
M. Léopold GILLES
Conseiller
JO du 01/11/14
M. Said ACEF
Conseiller
JO du 01/11/14
Mme Helene VAN WEEL
Conseillère
JO du 01/11/14
Mme Marie Automne THEPOT
Conseillère
JO du 01/11/14
Mme Zineb AKHARRAZ TORIKIAN
Conseillère presse et communication
JO du 01/11/14
Mme Cécile LAMBERT
Conseillère financière
JO du 01/11/14
Mme Shéraz GASRI
Conseillère diplomatique
JO du 20/05/15

Liens secondaires