Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Patrick Kanner

Patrick Kanner

Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports
Biographie

Patrick Kanner est né le 29 avril 1957 à Lille (Nord)

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, depuis le 26 août 2014

 

Fonctions électives
 

  • Président du conseil général du Nord, de 2011 à 2014
  • Conseiller départemental du Nord, depuis 1998
  • Vice-président du conseil général du Nord, de 1998 à 2011
  • Directeur général adjoint de Lille Métropole Communauté Urbaine, de 1993 à 2000
  • Adjoint au maire de Lille, de 1989 à 2014

 

Carrière
 

  • Maître de conférences associé en droit public à l'université Lille III, depuis 1982
     

Cursus
 

  • Maîtrise de droit public, université Lille II
     

Ouvrage
 

Manifeste pour une nouvelle politique sociale, Les Éditions Territoriales (2012)

Actualités du ministre

Politique de la ville : le CNV remet ses avis

Ces avis tiennent compte de la lettre de saisine du ministre. Ils ont été adoptés à l’unanimité en assemblée plénière et portent sur 3 sujets précis :
- l’image des quartiers dans les médias ;
- le fonds de participation des habitants ;
- la prévention de la (des) radicalisations.

Sur ce dernier point, le CNV a identifié 4 axes stratégiques, qu’il estime "incontournables" dans l’élaboration des plans d’actions locaux de prévention de la radicalisation :
- l’éducation des enfants et notamment le respect de l’égalité filles-garçons ;
- la formation des acteurs de premier rang (travailleurs sociaux des collectivités, animateurs de clubs sportifs, éducateurs, enseignants, élus…) ;
- le renforcement des liens entre les parents et les enfants pour un dialogue à renouer ;
- l’adaptation et le renforcement de la présence sociale "sur le terrain".

Avis du CNV - Prévention de la (des) radicalisations 

Avis du CNV - Fonds de participation des habitants

Avis du CNV - Image des quartiers dans les médias 

J-50 avant les Jeux Paralympiques de Rio : présentation de la délégation française

Dernier temps fort avant le départ à Rio, le J-50 était l’occasion de présenter la délégation française dans son ensemble, les sites de compétition mais aussi d’annoncer l’identité du porte-drapeau : Michael Jérémiasz, champion paralympique de tennis fauteuil.

Au total, 23 sports sont inscrits au programme paralympique avec 2 nouvelles disciplines cette année : le canoë et le triathlon. 126 athlètes français participeront ainsi aux Jeux, du 7 au 18 septembre, avec comme objectif de revenir dans le top 10 des nations.

13 institutions culturelles de renom dans les zones de sécurité prioritaires

Audrey Azoulay, Patrick Kanner et Hélène Geoffroy ont signé les 13 premières conventions de jumelage entre de grands établissements culturels et les zones de sécurité prioritaires (ZSP) de la région Île-de-France.

Objectifs : inventer des actions spécifiques pour les habitants de ces quartiers, parier sur des aventures artistiques qui font partager aux populations émotion et exigence culturelles. Il s’agit également d’offrir au public, notamment aux plus jeunes, une occasion de devenir acteurs des projets culturels et artistiques.

L’État apportera un soutien financier à hauteur de 60 000 €/an et par projet sur des crédits relevant du périmètre de la politique de la ville. Cette subvention, qui ne couvre qu’une part des dépenses engagées par les établissements culturels, sera attribuée pendant toute la durée du projet, soit pendant 2 ou 3 ans.

Bilan de la sécurité de l'Euro 2016

"Nous avions, compte tenu du contexte particulier, fait de la sécurité de l’Euro une priorité absolue, en la préparant depuis des mois. Je rappelle que nous avions mis en place pour cet événement un dispositif tout à fait exceptionnel : plus de 90 000 personnes mobilisées entre le 10 et juin et le 10 juillet. Parmi elles, 42 000 policiers, 30 000 gendarmes, 5 000 personnels de la sécurité civile, 13 000 agents de sécurité privée. Sans compter le renfort ponctuel des 10 000 militaires de l’opération Sentinelle.

A tous, je veux dire ici du fond du cœur, au nom du Gouvernement, mes remerciements et mes félicitations. Si l’Euro 2016 de football en France a été une réussite aux yeux du monde entier, si les 51 matchs du tournoi se sont déroulés normalement, si ce matin on ne parle que du football et des émotions magnifiques que ce sport peut nous procurer, c’est en grande partie grâce à ces policiers, ces gendarmes, ces sapeurs-pompiers, ces hommes et à ces femmes, qui n’ont pas compté leurs heures, qui se sont engagés pleinement, et qui à l’arrivée n’ont pas failli dans leur délicate mission", a notamment déclaré Bernard Cazeneuve.

Ville Vie Vacances 2016, les vacances pour tous

Ville Vie Vacances (VVV) est un programme qui permet aux jeunes de 11 à 18 ans, résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), d'accéder à des activités culturelles, civiques, sportives et de bénéficier d'une prise en charge éducative pendant les vacances scolaires.

Pour l’été 2016, le ministère de la Ville, pilote du programme, souhaite que les activités proposées par les associations implantées dans les QPV mettent l’accent sur :
- la mixité des activités, avec un objectif attendu de 50 % de jeunes filles bénéficiaires ;
- l’implication des jeunes, les activités devant être élaborées par les intéressés eux-mêmes.

Le projet de loi Égalité Citoyenneté adopté en 1ère lecture à l’Assemblée nationale

Le projet comporte 63 articles relatifs à l’émancipation des jeunes, la citoyenneté et la participation (titre I) ; la mixité sociale et l’égalité des chances dans l’habitat (titre II) ; l’égalité réelle (titre III). Il devrait être examiné au Sénat en septembre prochain.

Le projet de loi "Egalité Citoyenneté" en examen à l'Assemblée nationale

Dernier grand projet législatif du quinquennat, le projet de loi Égalité et Citoyenneté est actuellement en séance publique à l’Assemblée nationale jusqu’au 1er juillet prochain.

Patrick Kanner a rappelé lors de son intervention devant les députés que "sous les effets conjugués d’une crise économique longue, d’attaques terroristes meurtrières, de discriminations répétées, de petites lâchetés face à de grands dangers, la République s’est essoufflée, s’est tarie. Ses idéaux ont perdu de leur lisibilité, notamment vis-à-vis des plus faibles". Dès lors, l’enjeu porté par ce projet est de lui "redonner de la vigueur [par] une action déterminée de l’État mais aussi l’engagement des citoyens. Il faut que l’État tienne ses promesses : c’est le volet égalité de ce projet de loi. Il faut que les citoyens s’engagent : c’est le volet citoyenneté de ce projet de loi. Les deux dimensions sont complémentaires, essentielles".

Pour répondre à cette ambition, le projet de loi s’articule autour de 3 titres, présentés par Patrick Kanner ainsi que Emmanuelle Cosse et Éricka Bareigts.

Le vote solennel doit intervenir le 6 juillet pour une adoption définitive avant la fin de l'année.

Lire le discours de Patrick Kanner lors de la présentation générale du projet de loi en séance publique

Euro 2016 : surveillance du marché des paris sportifs

Les paris truqués, reconnus aujourd’hui comme une addiction, représentent un véritable danger pour le sport et pour ses valeurs. C’est en réponse à ce danger que la France a mis en place un niveau de coopération nationale inédit avec la plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives. Cette plateforme permet, dans un délai très bref, de partager de manière sécurisée des informations sensibles concernant d’éventuelles manipulations. Elle réunit l’Autorité de régulation des jeux en ligne, le Service central des courses et jeux, le Service central de prévention de la corruption, le Cnosf, les organisateurs des compétitions sportives, la Française des jeux et des représentants du ministère.

C'est dans ce cadre que Patrick Kanner s’est rendu au siège de l'Arjel pour s’assurer du bon fonctionnement du dispositif en analysant en direct la surveillance des cotes durant le match Portugal-Hongrie.

Par ailleurs, un croisement des fichiers des individus interdits de jeu avec celui des joueurs déclarés sur les sites de paris agréés a été rendu possible par la loi du 27 novembre 2015. Le même type de croisement de fichiers est d’ores et déjà envisagé dans le cadre des Jeux olympiques 2024 auxquels la ville de Paris s’est portée candidate.

Sports : lancement du dispositif de concertation de l’Etat pour la candidature Paris 2024

Le ministère des Sports, le Comité national olympique et sportif français et le Groupement d’Intérêt Public Paris 2024 ont ainsi choisi Marseille pour lancer une grande concertation en région destinée à associer monde économique, mouvement sportif, société civile, collectivités afin que chacun contribue à la construction de la candidature de Paris à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Ce dispositif, lancé le 17 février 2016 vise à associer de manière "durable, responsable et ouvert à tous" l’ensemble des acteurs et des citoyens autour du dossier de candidature "Paris 2024" et se poursuivra jusqu’au 30 septembre dans toutes les régions de France.

"Cette candidature ne concerne pas que Paris et sa région mais bien toute la France" insiste Thierry Braillard. Du point de vue des infrastructures sportives, les stades de football sont effectivement répartis dans toute la France et le site de voile retenu sera à Marseille, mais ce n’est pas le seul point concerné.

Le dispositif des délégués du Gouvernement est lancé

Placés sous l’autorité du préfet de département, ces 11délégués du Gouvernement vont s’impliquer dans des quartiers de la politique de la ville, qui nécessitent une présence particulièrement renforcée de l’État. Leur mission : mobiliser et coordonner les dispositifs publics autour d’actions menées de manière partenariale et adaptée aux caractéristiques du quartier. Ils interviendront, à titre expérimental, pendant un an (renouvelable une fois) dans 11 agglomérations pour l’heure ; 12 au final, après la prochaine désignation du délégué de Seine-Saint-Denis.

Consulter l'instruction du Premier ministre du 11/03/16

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports
Adresse :
35, rue Saint-Dominique 75007 Paris Tél. : 01 49 55 34 00
Cabinet
Mme Armelle DAAM
Directrice du cabinet
JO du 26/01/16
M. Mikaël GARNIER-LAVALLEY
Directeur adjoint du cabinet
JO du 11/09/14
M. Olivier KERAUDREN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 20/01/16
M. Sébastien LIME
Directeur adjoint du cabinet en charge de la politique de la ville
JO du 04/02/16
Mme Marie NONORGUE
Cheffe de cabinet
JO du 09/01/15
M. Vartan ARZOUMANIAN
Chef adjoint de cabinet
JO du 31/05/16
M. Serge ETCHEBARNE
Conseiller auprès du ministre
JO du 12/03/16
M. Guillaume MACHER
Conseiller stratégie et communication
JO du 28/10/15
Mme Mélanie BRANCO
Conseillère presse
JO du 21/10/15
M. Jean-Pierre BALCOU
Conseiller juridique
JO du 30/10/14
Mme Paule IGNATIO
Conseillère diplomatique
JO du 20/05/15
M. Dimitri GRYGOWSKI
Conseiller spécial en charge du sport
JO du 12/03/16
Mme Mireille GAÜZERE
Cheffe du pôle social
JO du 27/09/14
Mme Juliette LAGANIER
Conseillère sociale
JO du 19/09/14
M. Victor DAVET
Conseiller chargé du développement économique, emploi et formation
09/10/15
M. Jérôme FOURNIER
Conseiller pour les politiques éducatives et l'éducation populaire
JO du 27/09/14
Mme Marianne BESEME
Conseillère pour les politiques interministérielles et locales de jeunesse
JO du 20/05/15
M. Ludovic ABIVEN
Conseiller budgétaire
JO du 09/02/16
M. Paul CHRISTOPHLE
Conseiller chargé du numérique et de l'engagement des jeunes
JO du 12/03/16
M. Elie PATRIGEON
Conseiller parlementaire
JO du 12/03/16