Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Pascale Boistard

Pascale Boistard

Secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie
Biographie

Pascale Boistard est née le 4 janvier 1971 à Mont-de-Marsan (Landes)

Fonctions ministérielles

  • Secrétaire d’État auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l’autonomie, depuis février 2016
  • Secrétaire d'État chargée des Droits des femmes, auprès de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, d'août 2014 à février 2016
Voir le décret n° 2014-1108 du 1er octobre 2014 relatif aux attributions déléguées à la secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes
 

Fonctions électives
 

  • Députée de la Somme depuis 2012
  • Secrétaire de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale depuis 2012
  • Adjointe au maire de Paris chargée de l'intégration et des étrangers non communautaires, de mars 2008 à juillet 2012
  • Conseillère de Paris du 11ème arrondissement, de mars 2008 à septembre 2012
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national du PS, depuis 2005
  • Première secrétaire de la fédération PS de la Somme, depuis 2012
     

Carrière
 

  • Chargée de mission au cabinet du ministre délégué à l'Enseignement professionnel, 2001
  • Conseillère parlementaire au cabinet du ministre délégué à l'Enseignement professionnel, 2001-2002
     

Cursus
 

  • DEA en sciences politiques, spécialisé sur les institutions européennes (Université Paris-VIII)
Actualités du ministre

23e Journée mondiale Alzheimer : sensibiliser sur la situation des aidants

A l’occasion de cette journée, France Alzheimer et ses partenaires associatifs et institutionnels organisent de nombreux événements (colloques, événements culturels et sportifs, stands d’information, etc.) afin de sensibiliser le grand public sur les symptômes et les conséquences de la maladie ainsi que sur le rôle des aidants en activité professionnelle.

En s’associant à la journée mondiale et à ces événements, le ministère souhaite faire évoluer le regard sur la maladie et contribuer à améliorer la situation des aidants, notamment en activité. C'est également l’occasion de mieux faire connaître les actions menées dans le cadre du Plan Maladies Neuro-Dégénératives (PMND) 2014-2019, dont la spécificité est de s’appuyer sur un principe de transversalité entre recherche, soins et accompagnement.

En savoir plus sur le PMND

En savoir plus sur la maladie d’Alzheimer

Aide à domicile : un fonds de 50 M€ sanctuarisé pour 2017

A l’occasion des Assises nationales de l’aide à domicile, Pascale Boistard a annoncé le doublement du montant du fonds d’appui aux bonnes pratiques et d’aide à la restructuration des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Ce ne sont donc plus 25, mais 50 M€ qui sont désormais garantis. Cette disposition sera inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2017.

Lire le discours de Pascale Boistard

Emploi à domicile : généralisation du crédit d'impôt de 50%

A l’occasion de la signature de la convention nationale de lutte contre le travail dissimulé dans l’emploi à domicile, Myriam El Khomri et Christian Eckert ont également précisé la mesure fiscale qui permettra de faire bénéficier tous les ménages du crédit d’impôt de 50% des dépenses au titre des services à la personne. Cette généralisation permettra aux personnes qui sont seulement éligibles à une réduction d’impôt aujourd’hui, en particulier aux retraités, de bénéficier de l’avantage fiscal, même lorsqu’ils ne sont pas imposables, sous forme de remboursement. Elle devrait permettre une création nette de 30 000 emplois (en équivalent temps plein) dans le secteur de l’emploi à domicile.

Personnes âgées ou handicapées : une nouvelle instance de démocratie locale

Le décret relatif aux conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) a été publié. Il précise leur composition et leurs modalités de fonctionnement.

Les CDCA sont une nouvelle instance consultative présidée par les présidents de conseils départementaux. Ils renforcent la démocratie participative au niveau local et facilitent la co-construction des politiques publiques territoriales en concertation avec les usagers et leurs proches, les représentants institutionnels locaux et les professionnels du secteur de l’âge et du handicap.

Les CDCA répondent à la demande des acteurs d’avoir un véritable rôle à jouer dans la prise de décision locale. Cette instance permet en effet d’allier l’expérience des usagers à l’expertise des professionnels afin d’évaluer les besoins puis de proposer des initiatives adaptées.

Lire le décret

Vague de chaleur dans plusieurs régions

Météo France prévoit une forte hausse de température pour les jours à venir : la plateforme téléphonique d’information "Canicule" est activée depuis ce matin à 10 heures (appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 9h à 19h).
Cette plateforme téléphonique, accessible au 0800 06 66 66, permet d’obtenir des conseils pour aider à supporter les fortes chaleurs. Les autorités sanitaires, qui surveillent la situation heure par heure, rappellent les précautions à prendre.

7 départements sont en vigilance orange (alerte canicule) et 36 départements en vigilance jaune (avertissement chaleur). Ces températures élevées pourraient progressivement se décaler vers l’est au cours de la semaine.
Les conditions météorologiques particulières et les niveaux de vigilance qu’elles entraînent seront actualisés quotidiennement par Météo-France dans les prochains jours.

Pour en savoir plus :

 Canicule et chaleurs extrêmes
 Sante publique France "Canicule et fortes chaleurs : comprendre les risques"

Amplifier l’adaptation des logements privés et sociaux à l’avancée en âge de la société

Une convention visant à amplifier l’adaptation des logements privés et sociaux à l’avancée en âge de la société a été signée par Marisol Touraine, Emmanuelle Cosse, Pascale Boistard et les acteurs du secteur.

Elle est structurée autour de 4 objectifs :

- 100 000 logements adaptés dans le parc privé ;

- accélérer la mobilisation des bailleurs sociaux dans le parc public ;

- améliorer les compétences des entreprises et artisans du bâtiment ;

- vers un guichet unique pour faciliter l’accès au droit des citoyennes et citoyens.

Consulter la convention

Faciliter le parcours de santé des personnes âgées : le programme Paerpa étendu à 16 territoires

Le programme Personnes âgées en risque de perte d’autonomie  (Paerpa) est étendu à 16 territoires (contre 9 actuellement). Il bénéficiera ainsi à près de 550 000 personnes âgées (contre 190 000 actuellement). 

Lancé par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013, renforcé dans le Pacte territoire  santé 2 (second volet du plan de lutte contre les déserts médicaux), le programme Paerpa a pour objectif de faciliter le parcours de santé des personnes âgées de plus de 75 ans. Il vise en particulier à maintenir, autant que possible, les personnes âgées à leur domicile et à améliorer leurs prises en charge sociales et médicales, en renforçant la coordination entre acteurs et en faisant évoluer les modalités d’échanges entre eux.

Consulter la liste des territoires Paerpa

Consulter le dossier Paerpa

En savoir plus sur le Pacte Territoire Santé 2

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

Alors que les personnes de plus de 60 ans, qui sont aujourd’hui 15 millions, seront 24 millions en 2060, représentant ainsi 32 % de la population, la loi d’adaptation de la société au vieillissement contient plusieurs articles visant à protéger les droits des personnes âgées :

- pour garantir leurs droits individuels lorsqu’elles sont hébergées ou accompagnées par des établissements ou services sociaux et médico-sociaux avec la désignation d’une personne de confiance ;

- pour renforcer et simplifier la protection juridique des majeurs ;

- pour assurer la protection des personnes handicapées et des personnes âgées fragiles.

Pour lutter contre la maltraitance financière et assurer la protection patrimoniale des personnes âgées et handicapées vulnérables, l’interdiction de recevoir de l’argent ou des biens est étendue, en particulier aux bénévoles et à certains intervenants à domicile. La loi instaure également une obligation de signalement des situations de maltraitance et l’applique aux établissements et services sociaux et médico-sociaux ainsi qu’aux lieux de vie et d’accueil.

Le 3977, service de téléphonie spécialisé, facilite l’expression de la parole des personnes ou de leur entourage. Particuliers comme professionnels peuvent y signaler une situation de maltraitance. Ce dispositif national est complété par un réseau de proximité offrant un suivi individualisé aux appelants.

Adaptation de 82 000 logements pour les personnes âgées entre 2012 et 2016

A l'occasion de la signature, à Saint-Maur-des-Fossés (94), de la "Charte d’engagements d’accessibilité logement pour les personnes âgées", Pascale Boistard a rappelé que : "La demande principale des Français est de pouvoir rester chez eux le plus longtemps possible, ce qui supposait l’adaptation de 80 000 logements. Fin 2016, ce sera fait. L’engagement est tenu. Très précisément, ce sont 63 464 adaptations de logements qui ont été ont été financées par la caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) et l’agence nationale de l’habitat (Anah) pour les années 2012 à 2015. 18 500 adaptations de logements ont également été financées en 2016 sur la base d’un rythme identique à 2015."

Entre 2012 et 2016, ce sont ainsi 82 000 logements qui auront été adaptés.

Lancement d'un appel à projets national relatif à l’accompagnement à l’autonomie en santé

Cet appel à projets a pour objectif d’expérimenter des projets pilotes innovants, reproductibles et diversifiés qui permettront aux personnes malades, en situation de handicap ou à risque de développer une maladie chronique, de disposer d’informations, de conseils, de soutiens et de formations leur permettant de maintenir ou d’accroître leur autonomie, de participer à l’élaboration du parcours de santé les concernant, de faire valoir leurs droits et de développer leur projet de vie.

La date limite de soumission et d’envoi d’un dossier de candidature à l’agence régionale de santé de la région où se situe votre projet (ou l’agence de santé de référence pour les projets pilotes s’ils sont situés sur plusieurs territoires de régions limitrophes), est fixée au 16 août 2016 à minuit.

Cahier des charges des projets pilotes

Dossier de candidature

Annexe financière

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État chargé des Personnes âgées et de l’Autonomie
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 Paris
Adresse postale :
75700 Paris Tél. : 01 40 56 60 00
Cabinet
M. Julien TIPHINE
Directeur du cabinet
JO du 21/04/16
M. Stéphane EXPOSITO-CARVOUNAS
Chef de cabinet
JO du 08/03/16
M. Aurélien DOVERGNE
Chef adjoint de cabinet
JO du 30/08/16
Mme Claire SCHMITT
Conseillère parlementaire, chargée des relations avec le monde associatif
JO du 08/03/16
M. Renaud CHENU
Conseiller chargé de la communication et des relations avec la presse
JO du 08/03/16
M. Joseph MAGNAVACCA
Conseiller chargé des établissements
JO du 26/03/16
M. Nicolas PRISSE
Conseiller en charge de la santé publique
JO du 12/04/16
Mme Magali GUEGAN
Conseillère en charge des questions de société, des droits des usagers et des populations vulnérables
JO du 12/04/16
Mme Pauline SASSARD
Conseillère chargée du domicile et des aidants
JO du 15/04/16
M. Thomas GODARD
Conseiller chargé des politiques transverses, de la silver économie et de la gouvernance territoriale
JO du 15/04/16