Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Michel Sapin

Michel Sapin

Ministre des Finances et des Comptes publics
Biographie

Michel Sapin est né le 9 avril 1952 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre des Finances et des Comptes publics, depuis avril 2014
  • Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, de mai 2012 à mars 2014
  • Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l’État, de mars 2000 à mai 2002
  • Ministre de l’Économie et des Finances, d’avril 1992 à mars 1993
  • Ministre délégué auprès du ministre de la Justice, de mai 1991 à avril 1992
 

Fonctions électives
 

  • Député de l’Indre, de 2007 à 2012
  • Président du Conseil régional du Centre, de 1998 à 2000, puis de 2004 à 2007
  • Maire d’Argenton-sur-Creuse (Indre), de 1995 à 2001, puis de 2002 à 2004, puis de 2007 à 2012
  • Conseiller général de l’Indre, de 1998 à 2004
  • Président de la Communauté de communes du Pays d’Argenton-sur-Creuse, depuis 1995
  • Conseiller régional d’Ile-de-France, de 1992 à 1994
  • Conseiller municipal de Nanterre, de 1989 à 1994
  • Président de la commission des lois à l’Assemblée nationale, de 1988 à 1991
  • Député des Hauts-de-Seine, de 1986 à 1991
  • Vice-président de l’Assemblée nationale, de 1984 à 1985
  • Député de l’Indre, de 1981 à 1986
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du bureau national du Parti socialiste. Secrétaire national à l'économie et à la fiscalité, depuis février 2007
  • Responsable national à la Trésorerie auprès du Premier secrétaire de 2003 à 2008
  • Secrétaire national à l’emploi de 1998 à 2000
  • Secrétaire national aux questions économiques de 1997 à 1998
     

Autres fonctions
 

  • Président d’Avenir rail, de 2004 à 2007
  • Premier vice-président de l’Association des régions de France, de 1998 à 2000
  • Membre du Conseil de la politique monétaire de la Banque de France, de 1994 à 1995
     

Carrière
 

  • Conseiller du tribunal administratif de Paris, depuis 1980
     

Cursus
 

  • Ecole nationale d’administration (promotion Voltaire)
  • Ecole normale supérieure (Ulm)
  • Diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris
  • Diplôme d’études approfondies (DEA) de géographie
  • Licence d’histoire
     

Ouvrages
 

  • La France peut s'en sortir", co-signé avec Jean Arthuis (2012)
  • L’Etat en mouvement (2002)
Actualités du ministre

Un bulletin de paie simplifié pourrait être généralisé d'ici à 2017

Faire des propositions concrètes visant à rendre le bulletin de paie à la fois lisible et intelligible pour les salariés et à faciliter la vie de l’entreprise notamment en matière de gestion de la paie, telle était la mission confiée à Jean-Christophe Sciberras. Ce dernier a remis son rapport à Michel Sapin, Marisol Touraine, François Rebsamen et Clotilde Valter.

Les ministres ont salué la qualité du travail conduit, qui a permis d’établir un modèle de bulletin de paie répondant à ces objectifs de lisibilité et d’intelligibilité.

Le Gouvernement souhaite que ce modèle soit utilisé par les entreprises pilotes qui s’engagent volontairement dans la démarche à compter de 2016, et procédera aux évolutions réglementaires nécessaires à la mise en œuvre de cette démarche. L’objectif est de généraliser ce bulletin de paie d’ici à 2017.

Dès la rentrée, Clotilde Valter mènera une concertation avec les partenaires sociaux, en lien avec tous les ministres concernés, afin de définir les modalités de généralisation progressive de ce nouveau bulletin de paie.  

Consulter le rapport

Transparence, éthique et justice en matière économique et financière

Michel Sapin a présenté en Conseil des ministres du 22  juillet une communication relative à l’action du Gouvernement en faveur de la transparence et de la probité des acteurs économiques et financiers.

Le Gouvernement va engager plusieurs chantiers prioritaires qui viendront poursuivre cette démarche d’exemplarité. Un projet de loi pour la transparence de la vie économique sera présenté à l’automne. Des mesures complémentaires seront intégrées dans le projet de loi de finances en préparation.

Les axes essentiels sont arrêtés : la création d'une agence nationale de lutte contre la corruption ; une meilleure protection des lanceurs d'alerte ; la création d'un répertoire national des lobbyistes ; un plan anti-optimisation fiscale pour les grandes entreprises ; un durcissement du dispositif anti-blanchiment.

Lire la communication en Conseil des ministres

Comité Place de Paris 2020 : de nombreuses avancées depuis un an

Michel Sapin a lancé en juin 2014 le comité Place de Paris 2020. Cette initiative s’inscrivait dans la stratégie du Gouvernement visant à s’assurer d’un secteur financier efficace et solide, au service de la croissance. Le ministre avait fixé 3 ambitions au comité : mobiliser davantage l’épargne des ménages au service du financement de l’économie; développer des marchés financiers répondant de manière sûre et efficace aux besoins des entreprises; faire de la place financière de Paris une place attractive et dynamique, tournée vers le financement de l’économie.

La 3e réunion du comité a été l’occasion de poursuivre la réflexion stratégique sur la place de Paris, de faire un point sur les travaux engagés et de définir des orientations pour les prochains mois.

Consulter le dossier de presse Comité Place de Paris 2020

Signature d'un nouveau projet d'investissement français dans le cadre du plan Juncker

Signature d’un nouveau projet d’investissement français dans le cadre du plan Juncker pic.twitter.com/UuKHtUKpDl


Première prise de participation de la BEI en France dans le cadre du plan d’investissement pour l’Europe, ce projet constitue aussi la 1re intervention du plan Juncker dans le développement des énergies renouvelables. Il permettra de financer des moyens de production d’énergie d’une capacité globale de plus de 500 mégawatts ; il permettra aussi la création de plus de 1 000 emplois dans les phases de construction et d'exploitation des projets d'énergies renouvelables soutenus. La participation de la BEI sous forme d'apport de capitaux propres devrait attirer d’autres investisseurs à l’international, ce qui permettra d’accélérer la collecte de fonds et d’amplifier l’action de Capenergie.

Lire le communiqué sur le site du ministère de l'Economie

Livret A : le taux sera porté à 0,75% à compter du 1er août

La très faible inflation (0,3% sur un an en juin pour l’inflation hors tabac, qui sert de référence), aurait dû conduire à abaisser le taux du Livret A

à 0,50% si la formule de calcul avait été appliquée conformément à la loi.

Compte tenu du caractère exceptionnellement bas de ce niveau d’inflation et conformément aux procédures agréées, le Gouverneur de la Banque de France, a proposé au Gouvernement de déroger à la formule. Le Gouvernement a donc décidé de fixer à 0,75% le taux du Livret A. L’objectif est double : garantir le pouvoir d’ achat des épargnants et favoriser l’ investissement du secteur du logement social avec un gain de plus de 300 millions d’ euros.

 

Les grandes orientations du budget 2016

Lors du débat d'orientation des finances publiques, le 9 juillet 2015, Michel Sapin et Christian Eckert ont rappelé devant le Parlement les grandes orientations de la politique économique et budgétaire du Gouvernement pour 2016. Elles respectent la trajectoire fixée dans le programme de stabilité et doivent permettre de ramener le déficit public à 2,7 % du PIB en 2017.

Lire Remise au Parlement du rapport préalable au débat d’orientation des finances publiques

Marchés publics : parution du vade-mecum 2015

L'édition 2015 du vade-mecum des marchés publics vient de paraître. Gratuite, consultable sur ordinateur, tablette ou téléphone mobile, elle regroupe la doctrine de la direction des Affaires juridiques (DAJ) et la jurisprudence récente pour une bonne pratique des marchés publics.

Accéder à l'édition 2015 sous ses différentes formats - html, ePub et Pdf

Expertise France : des perspectives d’activité en forte croissance

L'agence française d'expertise technique internationale met à la disposition des gouvernements et des pouvoirs publics des pays partenaires les compétences des experts publics français.

Elle gère plus de 300 projets et a gagné une cinquantaine de nouveaux contrats depuis le début de l’année. Tel est le premier bilan des opérations de l'agence, née de la fusion de 6 opérateurs publics de coopération technique internationale. Les perspectives d’activité sont en croissance de 17% par rapport à l’activité des 6 anciens opérateurs.

Expertise France est, avec l'Agence française de développement, le 2e pilier de l'Etat dans le secteur de l'aide au développement.

Pour en savoir plus

Le plafond de paiement en espèces passe de 3 000€ à 1 000€ à partir du 1er septembre

Le décret visant à abaisser le plafond de paiement en espèces auprès des professionnels est publié au JO.

Jusqu’ici, les résidents pouvaient régler jusqu’à 3000 € d’achats en espèces. Ce maximum passera à 1000 € à partir du 1er septembre 2015.

L’objectif de cette mesure est de limiter la part des transactions anonymes dans l’économie qui peuvent correspondre à des actions de fraude, de blanchiment voire de financement du terrorisme.



 

Lutte contre la fraude aux finances publiques : résultats 2014 et objectifs pour 2015

Pour l'année 2014, en ce qui concerne la lutte contre la fraude fiscale,  les résultats sont en hausse par rapport à 2013. Au total, les opérations de contrôle fiscal sur place et sur pièces ont permis de rectifier 15,3 milliards d’euros de droits et d’appliquer près de 4 milliards d’euros de pénalités, soit un total de 19,3 milliards d’euros (incluant les recettes du service de traitement des déclarations rectificatives). Le montant des encaissements a également progressé, passant à plus de 10,4 milliards d’euros en 2014 contre 10,1 milliards d’euros en 2013.

La lutte contre la fraude sociale connaît, elle aussi, une nette progression du résultat.

Pour l'année 2015, le Comité  national de lutte contre la fraude adoptera, en plus du Plan national de lutte contre la fraude, un plan national de lutte contre le financement du terrorisme, visant à exploiter au maximum les synergies possibles entre lutte contre la fraude, contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme.

Consulter le dossier de presse : La lutte contre la fraude aux finances publiques en 2015

Lire aussi le Plan d'action pour lutter contre le financement du terrorisme



 

 

 

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère des Finances et des Comptes publics
Adresse :
139, RUE DE BERCY 75012 - PARIS
Adresse postale :
75572 PARIS - TEL 01 40 04 04 04
Mme Claire WAYSAND
Directrice du cabinet
JO du 03/09/14
M. Pierre HEILBRONN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
M. Guillaume ROBERT
Directeur adjoint du cabinet
JO du 04/04/15
M. Jean-Christophe TOULON
Conseiller spécial chargé des questions politiques, chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Harold HUWART
Conseiller auprès du ministre
JO du 03/09/14
M. Yann PATERNOSTER
Chef adjoint de cabinet
JO du 03/09/14
M. Xavier GEOFFROY
Conseiller parlementaire
JO du 23/09/14
M. Pierre COLLIN
Conseiller spécial fiscalité
JO du 23/09/14
M. François COEN
Conseiller presse économique et financière
JO du 23/09/14
M. Fabrice AUBERT
Conseiller juridique
JO du 23/09/14
M. Nicolas TRIMBOUR
Conseiller affaires financières bilatérales et développement
JO du 23/09/14
Mme Gabrielle D'ARAILH
Conseillère services financiers
JO du 23/09/14
M. Gabriel CUMENGE
Conseiller affaires européennes et financières internationales
JO du 23/09/14
M. Pierre-Edouard BATARD
Conseiller politique économique
JO du 23/09/14
M. Jean-Pierre TESTAUD
Conseiller synthèse des dépenses
JO du 23/09/14
M. Sébastien BAKHOUCHE
Conseiller synthèse des recettes
JO du 23/09/14
M. François ADAM
Conseiller comptes publics
JO du 27/09/14
Mme Sophie MARTINON
Conseillère comptes sociaux
JO du 27/09/14
M. Morgan DELAYE
Conseiller comptes sociaux
JO du 27/09/14
M. Julien ROBINEAU
Conseiller finances locales
JO du 27/09/14
M. Francis PONTON
Conseiller fiscal
JO du 27/09/14
M. Gaël PERRAUD
Conseiller fiscal
JO du 27/09/14
M. Romain VALENTY
Conseiller participations de l'Etat
JO du 29/01/15

Liens secondaires