Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Marylise Lebranchu

Marylise Lebranchu

Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique
Biographie

Marylise Lebranchu est née le 25 avril 1947 à Loudéac (Côtes-d'Armor).

Fonctions ministérielles

 
  • Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, depuis juin 2014
  • Ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l'Etat et de la Fonction publique, d'avril à juin 2014
  • Ministre de la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, de mai 2012 à mars 2014
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice de 2000 à 2002
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, aux Petites et moyennes entreprises, au Commerce, à l'Artisanat et à la Consommation de mars 2000 à octobre 2000
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, aux Petites et moyennes entreprises, au Commerce et à l'Artisanat de 1997 à 2000
     

Fonctions électives

 
  • Réélue députée du Finistère, le 17 juin 2012
  • Questeure de l'Assemblée nationale, depuis juin 2007
  • Députée du Finistère, de 2002 à 2007
  • Députée du Finistère, de juin à juillet 1997 (puis nomination comme membre du Gouvernement)
  • Conseillère régionale de Bretagne, depuis 1986
  • Première vice-présidente du conseil régional de Bretagne, de 2004 à 2010
  • Maire de Morlaix, de 1995 à 2004
  • Présidente de Morlaix Communauté, de 1995 à 2003
  • Conseillère municipale de Morlaix (Finistère), de 1983 à 1995
     

Fonctions politiques

 
  • Présidente de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, depuis juin 2010
     

Carrière

 
  • Chargée de cours à l'université de Bretagne occidentale
  • Chargée d'études à la Société d'économie mixte d'équipement du Nord-Finistère
     

Cursus

 
  • Maîtrise d'aménagement du territoire obtenue à l'université de Rennes
  • Études d'histoire et de géographie
Actualités de la ministre

L'essentiel de la loi NOTRe validé par le Conseil constitutionnel

Le @Conseil_constit valide la quasi-totalité de la #loiNOTRe, 3ème volet de la #RéformeTerritoriale. @VALLINIAndre #Direct


Avec la validation de l’essentiel du texte portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République, le Conseil constitutionnel permet l’achèvement de  la grande réforme territoriale.

La loi permet notamment : la montée en puissance des intercommunalités qui permettra d’organiser les services publics sur un territoire plus cohérent ;

- le renforcement des compétences pour les grandes régions en matière de développement économique et d’aménagement du territoire, pour réduire les inégalités entre les régions ;

- le recentrage des missions du département sur les solidarités humaines et territoriales.

Concernant le Grand Paris, la création de la métropole interviendra au 1er janvier 2016. Le Gouvernement prend acte de la décision concernant la représentation du Conseil de Paris au sein du Conseil de la métropole. Cette décision ne remet pas en cause la réduction de la taille du Conseil métropolitain nécessaire pour garantir son efficacité.

Les dispositions validées seront mises en œuvre très rapidement.

 

Réforme de l'administration territoriale de l'Etat

Ce vendredi 31 juillet, le Premier ministre a présenté, en Conseil des ministres, la liste des chefs-lieux provisoires des nouvelles régions ainsi que le dispositif de réaménagement des administrations territoires qui dessine une nouvelle carte territoriale. Afin d’accroître l'efficacité de l'action publique, la réforme territoriale a réduit le nombre de régions de 22 à 13.

Sept préfets préfigurateurs ont été chargés dans les 7 nouvelles régions fusionnées, d'élaborer et de coordonner le projet d'organisation régionale de l'administration de l’État, de définir et conduire les grandes étapes de sa mise en place jusqu'en 2018.

Dans 6 régions fusionnées, les chefs-lieux ont été fixés provisoirement comme suit :

- Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : Bordeaux

- Région Auvergne-Rhône-Alpes : Lyon

- Région Bourgogne-Franche-Comté : Dijon

- Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : Toulouse

- Région Normandie : Rouen

- Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Lille

Le chef-lieu pour la région Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine a été fixé par la loi à Strasbourg.

Pour les 6 autres régions métropolitaines les chefs-lieux  actuels ne seront pas modifiés :

- Collectivité territoriale Corse : Ajaccio

- Région Provence-Alpes-Côte-D'Azur : Marseille - Région Pays de la Loire : Nantes

- Région Centre-Val-De-Loire : Orléans

- Région Ile de France : Paris

- Région Bretagne : Rennes

Les chefs-lieux définitifs seront fixés au plus tard le 1er octobre 2016, après avis des conseils régionaux issus des élections des 6 et 13 décembre 2015.

Les préfets mobilisés pour renforcer l’achat local dans les services de restauration de l’Etat

L’ancrage territorial de la production, de la transformation et de la commercialisation des produits agricoles et alimentaires est une priorité du Gouvernement.

En application du Plan de soutien à l’élevage présenté mercredi 22 juillet, Bernard Cazeneuve, Stéphane Le Foll, Emmanuel Macron et Marylise Lebranchu ont écrit aux préfets pour leur demander de veiller à ce que les services de restauration de l’Etat soient attentifs à la mise en œuvre de cette priorité. Cela est possible, dans le respect du droit de la commande publique et des règles communautaires en vigueur. La publication d’une nouvelle ordonnance sur les marchés publics présentée en Conseil des ministres le 22 juillet par Emmanuel Macron et qui entrera en vigueur d’ici à la fin de l’année, permettra de systématiser le développement d’une politique d’achat public mettant en exergue la production et les savoir-faire locaux.

 

Le projet de loi NOTRe adopté par le Parlement

La réf.territoriale votée par l'Ass. nationale ce matin et par le Sénat ce soir!Les clivages politiques ont été dépassés.La France avance!


L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté le projet de loi NOTRe, après l’accord sur le texte lors de la réunion de la commission mixte paritaire (CMP) le 9 juillet.

Marylise Lebranchu et André Vallini se félicitent de cette adoption qui parachève le 3e volet de la réforme territoriale conduite depuis 2012, après la loi Maptam du 27 janvier 2014 et la nouvelle carte des régions du 16 janvier 2015.

Avec des communes préservées comme collectivités locales de proximité, des intercommunalités qui montent en puissance pour améliorer l'offre de services au public, des départements centrés sur la solidarité sociale et territoriale, et des régions renforcées pour l’aménagement du territoire, le développement économique et la mobilité, les territoires sont désormais en ordre de bataille pour prendre toute leur part au retour de la croissance, participer au redressement de notre pays et accompagner nos concitoyens.

L’instance de Dialogue national des territoires a tenu sa 2e réunion

Réunion du Dialogue Nal des Territoires:les associations d'élus saluent l'action du gvt c/l'inflation des normes pesant sur les communes


Cette instance a pour objectif  de permettre un dialogue au plus haut niveau sur les sujets d’intérêt commun entre le Gouvernement et les collectivités territoriales.

Les principaux thèmes abordés lors de cette 2e réunion, à laquelle participaient Marylise Lebranchu, Christian Eckert et Alain Vallini, avaient trait aux finances locales :  projet de loi de finances pour 2016 ; réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF).

Par ailleurs, sur la question de la maitrise des normes, de nombreux participants ont fait part des progrès accomplis, qu'il convient de poursuivre à travers le Conseil national d’évaluation des normes (CNEN) et l'application des normes sur le terrain.

Pour en savoir plus

Le Gouvernement soutient les communes rurales

A quelques jours de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe), Marylise Lebranchu et André Vallini ont reçu une délégation de maires membres de l’Association des Maires ruraux de France sur le thème de la réforme territoriale et des ruralités.

Aux 115 élus reçus, les ministres ont assuré qu’ils prenaient la mesure du sentiment d’abandon ressenti dans certains territoires ruraux et rappelé l’ensemble des actions engagées par le Gouvernement pour soutenir les ruralités. Ils ont aussi insisté sur le fait que la réforme territoriale visait à donner à tous les territoires, et notamment aux plus ruraux, les moyens de leur développement.

La Dotation de solidarité rurale a été augmentée de 117 millions d’euros pour atteindre 1,125 milliard d’euros et la Dotation d’équipement des territoires ruraux a été augmentée de 200 millions d’euros pour atteindre 815 millions d’euros.

De plus, la hausse de la péréquation a permis aux communes rurales les plus fragiles de bénéficier de ressources stables, hors fiscalité.

Par ailleurs, les ministres ont fait le point sur le chantier de réforme de la DGF. Des suites seront données dès le projet de loi de finances rectificative 2016.

#NOTReFrance, des territoires en mouvement

Alors que débute lundi prochain 29 juin, la deuxième lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi portant Nouvelle Organisation territoriale de la République (#loiNOTRe), Marylise Lebranchu a achevé son tour "#NOTReFrance des territoires en mouvement" à Montpellier. Ce déplacement constituait la dernière étape du tour de France que la ministre avait lancé à Annonay, le 13 juin 2014. Elle s'est rendue dans chacune des régions de France, à la rencontre des élus et des syndicats, pour accompagner sur le terrain la reforme territoriale lancée par le Gouvernement.

Voir la carte interactive : les étapes et un résumé du déplacement apparaissent au survol des points.

Le Gouvernement (re) valorise les fonctionnaires

Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, a présenté aux organisations syndicales les nouvelles propositions du Gouvernement en matière de revalorisation des rémunérations des agents publics. "Il faut revaloriser le bas et la durée des carrières des fonctionnaires, "a expliqué la ministre invitée auparavant chez Jean-Jacques Bourdin sur BFM, rappelant qu'entre "2010 et 2015, 7 milliards d'euros d'économies ont été faites par les fonctionnaires."

Les agents publics pourront donner leurs jours de repos à un(e) collègue parent d’enfant malade

Le décret don de RTT entre en vigueur dès demain. http://bit.ly/1FdXZkP pic.twitter.com/FmQ7wGOGB1

Comme Marylise Lebranchu s’y était engagée, le décret permettant aux agents publics de faire don de leurs jours de repos à un(e) collègue parent d’enfant malade vient d’être publié.

Le texte indique qu’"un agent civil peut, sur sa demande renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris, qu’ils aient été affectés ou non sur un compte épargne temps au bénéfice d’un autre agent public relevant du même employeur qui assume la charge d’un enfant âgé de moins de vingt ans atteint d’une maladie, d’un handicap ou victime d’un accident d’une particulière gravité rendant indispensables une présence soutenue et des soins contraignants".

Ce texte avait reçu un avis favorable des organisations syndicales lors du Conseil Commun de la fonction publique du 14 avril dernier. Il entre en vigueur dès le 30 mai.

Voir aussi le décret permettant à un militaire le don de jours de permissions à un autre agent public parent d'un enfant gravement malade

Davantage de classes préparatoires intégrées pour aider les jeunes les moins favorisés à réussir les concours

En 2016, je doublerai les places en classes préparatoires intégrées, pour aider les jeunes les moins favorisés à réussir les concours


En déplacement à Sarcelles sur le thème de l’égalité des chances, Marylise Lebranchu a mis en avant 2 dispositifs destinés à diversifier le recrutement dans la fonction publique : les classes préparatoires intégrées (CPI) et l’apprentissage.

- les CPI apportent un soutien matériel et pédagogique à des candidats d'origine modeste dans le cadre de leur préparation à différents concours de la fonction publique. Elles contribuent à diversifier le recrutement en accompagnant des candidats motivés, méritants, mais n’ayant pas les ressources nécessaires pour préparer les concours de façon isolée. La ministre a annoncé qu’elle doublerait le nombre de ces CPI en 2016 (soit 1000 places pour les concours de catégorie A) ;

- Marylise Lebranchu a aussi incité les lycées à s’intéresser à l’apprentissage dans la fonction publique, que le Gouvernement souhaite développer de façon importante avec un objectif de 10 000 apprentis dans la fonction publique de l’Etat d’ici à 2017, soit 4000 dès la rentrée 2015 (contre 700 seulement à l’heure actuelle).

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de la Décentralisation et de la Fonction publique
Adresse :
80, rue de Lille 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - TEL 01 40 04 04 04
M. Jean-Yves RAUDE
Directeur du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Myriam BERNARD
Directrice adjointe du cabinet en charge de la fonction publique
JO du 03/09/14
M. Pierre BERGÈS
Directeur adjoint du cabinet
JO du 25/02/15
M. Jean-Christophe BOYER
Conseiller spécial
JO du 03/09/14
M. Nicolas MACCIONI
Conseiller auprès de la ministre, en charge des affaires juridiques et européennes, chef de cabinet
JO du 03/09/14
Mme Stéphanie SMANIOTTO
Cheffe adjointe de cabinet
JO du 09/06/15
Mme Claire DAGNOGO
Conseillère parlementaire et prospective territoriale
JO du 03/09/14
Mme Mathilde RENOIR
Conseillère en charge de la communication et des relations avec la presse
JO du 03/09/14
M. Jonathan MORICE
Conseiller collectivités territoriales
JO du 05/11/14
Mme Séverine LEGUILLON
Conseillère en charge de l'innovation publique territoriale
JO du 03/09/14
Mme Liliane GUEVEL Le PINVIDIC
Conseillère technique en charge des affaires réservées
JO du 03/09/14
M. Bruno DALLER
Conseiller réforme territoriale
JO du 05/11/14

Liens secondaires