Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Martine Pinville

Martine Pinville

Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire
Biographie

Martine Pinville est née le 23 octobre 1958 à Angoulême (Charente)

Fonctions ministérielles

  • Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, auprès du ministre de l'Économie et des Finances, depuis le 1er septembre 2016

  • Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, auprès du ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, du 17 juin 2015 à septembre 2016
     

Fonctions électives

 
  • Députée de la 4e circonscription de la Charente, depuis 2007, réélue en 2012
  • Présidente du Pays d'Entre Touvre et Charente, de 2001 à 2014
  • Adjointe au maire de Balzac (Charente), de 1995 à 2012
  • Conseillère municipale à Balzac (Charente), de 1989 à 1995
 

Fonctions politiques

 
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste en charge des questions de santé, de juin 2012 à avril 2014


Autres fonctions

 
  • Présidente du Comité national de l’autisme depuis novembre 2012

Carrière

 
  •  Fonctionnaire des impôts retraitée
Actualités du ministre

Signature des deux premiers contrats à impact social

Le contrat à impact social s’inscrit dans la politique générale du Gouvernement de développement de l’économie sociale et solidaire.

Ce contrat permet de mener des programmes innovants, de prévention sociale, pour apporter des réponses nouvelles à des défis tels que l’exclusion, les addictions ou bien encore la dépendance.

Grâce à ce mécanisme, un acteur social, une association par exemple, pourra faire financer un programme de prévention par un investisseur privé, qui sera lui-même remboursé par la puissance publique uniquement en cas de succès. Un contrat peut porter par exemple sur un programme d’accompagnement de mères célibataires en difficultés ou de réduction du taux de récidive de détenus à leur sortie de prison.

Michel Sapin et Martine Pinville ont organisé une conférence sur l’investissement à impact social, suivie de la signature des engagements des deux premiers contrats à impact social. Le président de la République a clôturé cet événement.

Lire le communiqué sur le site du ministère des Finances

Pour en savoir plus sur les contrats à impact social

Pour relancer la destination France, un plan de 42,7 millions d'euros

A l’occasion du comité interministériel du 7 novembre, un plan d’action immédiat de 15,5 M€ a été annoncé pour garantir la sécurité des touristes. Au-delà, des actions de promotion seront renforcées auprès des touristes français et étrangers (10,5 M€), un soutien sera apporté aux professionnels et aux salariés du secteur touristique (11M€), et le départ en vacances des Français les plus modestes sera encouragé (5,7 M€).
 La 2e conférence annuelle du tourisme, organisée par Jean-Marc Ayrault, se tiendra le 17 novembre.
Pour rappel : la France est la 1re destination touristique mondiale. Le tourisme représente 7,5% du PIB, plus de 2 millions d’emplois, 41,4 Md € de recettes en 2015.

Tourisme : plan de relance de 10 M€ à l'international

L'ensemble des régions de France ainsi que les territoires les plus affectés par des baisses de fréquentation touristique ont été réunis par Matthias Fekl et Martine Pinville.

Cette réunion a permis d’aborder les grands axes de coopération entre l’Etat et les territoires :

- le développement de la marque "qualité tourisme", la mise en œuvre des contrats de destination et des Spott ;

- le départ en vacances des Français dans notre pays ;

- l’adaptation de la formation aux nouvelles attentes des touristes ;

- la mobilisation de la plateforme France Développement Tourisme pilotée par la Caisse des Dépôts et dotée de 1 Md € pour le développement de l’offre touristique.

La réunion a également permis d’associer l’ensemble des acteurs aux décisions relatives à la ventilation du fonds exceptionnel de 10 M€ débloqué par le ministère des Affaires étrangères pour renforcer les actions de promotion internationale.

La transmission-reprise d’entreprise, un enjeu important pour l'emploi

Chaque année, plus de 100 000 entreprises sont susceptibles d'être transmises mais seules 60 000 le sont réellement. Les transmissions de très petites entreprises (TPE) en particulier, qui constituent la majorité des transmissions en France, ont d’ailleurs une grande marge de progression.

Pourtant, la transmission-reprise des petites entreprises représente un enjeu important pour l’emploi et pour réduire la fracture entre les territoires les plus dynamiques et ceux menacés de désertification.

Dans ce contexte, la campagne de communication nationale lancée ce mercredi permet d’informer et de sensibiliser à l’échelle nationale les cédants et repreneurs potentiels tout en répondant aux nombreuses idées reçues qui existent sur le sujet.

Lire le discours de Martine Pinville

Étiquetage de l'origine du lait et de la viande : le dispositif est applicable dès le 1er janvier

L’arrêté permettant la mise en place de l’étiquetage de l'origine du lait et de la viande dans les produits transformés dès le 1er janvier 2017 est publié. Cette disposition est mise en place pour 2 ans dans le cadre d’une expérimentation, après un examen préalable par la Commission européenne et le Conseil d’Etat.

Ce dispositif permettra d’assurer aux consommateurs une plus grande transparence sur l’origine des ingrédients des produits qu’ils consomment, et permettra aux producteurs et aux industriels de valoriser l’origine de leurs ingrédients.

NB : Il convient de rappeler que l’étiquetage de l’origine était déjà obligatoire pour l’ensemble des viandes fraîches depuis le 1er avril 2015.

Lire l'arrêté

"Faites-vous dépanner, pas arnaquer" : 10 conseils pour se prémunir contre les abus

Martine Pinville s’est rendue à Vincennes (94) pour lancer la campagne nationale de prévention et d’information des consommateurs sur le dépannage à domicile. Pilotée par la DGCCRF, cette campagne a pour objectif d’informer les consommateurs pour faire face aux pratiques déloyales de certains professionnels qui profitent de leur vulnérabilité. La DGCCRF a constaté depuis plusieurs années un accroissement des plaintes de consommateurs et certaines pratiques d’une gravité préoccupante : absence de devis ou d’information précontractuelle, absence de contrat, publicités trompeuses (notamment en se référant à des signes distinctifs des services publics), pratiques commerciales agressives ou abus de faiblesse.

Il est donc apparu nécessaire de renforcer la prévention et de sensibiliser les consommateurs aux bons réflexes à adopter lors de l’intervention d’un dépanneur. C’est l’objectif de cette campagne.

Étiquetage de l'origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers

Suite aux échanges avec la Commission européenne sur la possibilité d’expérimenter en France, pour une durée de 2 ans, un étiquetage de l’origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers, le Gouvernement a saisi le Conseil d’Etat le 4 juillet. Ce dernier a donné un avis favorable. Cette décision ouvre la voie à la mise en place de l’obligation d’étiquetage de l’origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers dès le 1er janvier 2017.

A l’initiative de Stéphane Le Foll et Martine Pinville, une réunion de concertation a été aussitôt organisée avec les représentants des filières concernées et les associations de consommateurs afin de travailler sur les modalités précises de l’application de ce texte et en particulier sur les seuils d’incorporation de viande et de lait à partir desquels l’obligation d’étiquetage s’appliquera.

OIV : 40 000 contrôles pour préserver l’attractivité des destinations touristiques françaises

L’objectif de l’Opération interministérielle vacances (OIV) est de permettre aux estivants de profiter pleinement de leurs vacances et de pouvoir consommer en toute confiance, en les protégeant contre les pratiques déloyales, les abus et les infractions au droit de la consommation.

Au 22 juillet, plus de 40 000 vérifications ont été effectuées dans environ 12 500 établissements particulièrement ciblés comme pouvant présenter des risques. Le taux d’anomalies
constatées, de 23%, est stable par rapport à 2015. Ces anomalies ont donné lieu à des avertissements et des mesures administratives, afin d’assurer la mise en conformité des pratiques, et plus de 1000 procès-verbaux pour sanctionner les pratiques les plus graves. Les contrôles seront accentués au mois d’août en raison du nombre plus important d’estivants sur cette période.

Télécharger dans son intégralité le guide de l’été pour des vacances réussies

Nice : réunion de la cellule de continuité économique en soutien aux acteurs locaux 

Emmanuel Macron, Matthias Fekl et Martine Pinville ont réuni à Nice la cellule de continuité économique (CCE) pour  faire le point avec les élus locaux, les représentants du secteur privé, ainsi que les services de l’Etat et opérateurs publics de la région sur la situation des secteurs économiques affectés par l’attentat de Nice.

Ils ont activé les mesures d’urgence destinées à accompagner les acteurs économiques touchés, et plus particulièrement ceux du secteur touristique.

 

 

Expérimentation des Points conseil budget : point d’étape 

Les Points conseil budget (PCB) - issus du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale - proposent des conseils confidentiels, gratuits et personnalisés concernant la gestion budgétaire. Ils visent à prévenir le surendettement.

Pour l'expérimentation, 60 PCB ont été sélectionnés dans les régions Hauts-de-France, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Ile-de-France et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

A l'occasion du 2e comité de pilotage des PCB, un 1er bilan a été établi : l’échelon local du réseau est opérationnel et les partenariats locaux se développent. Les structures labellisées ont engagé ou programmé des formations de leurs personnels. Certains PCB observent par ailleurs une diversification progressive de leur public. Elles ont pour la plupart commencé à utiliser le système d’information commun. Au niveau régional et national, les partenariats avec des entreprises créancières progressent et se structurent.

Au 2nd semestre, le réseau communiquera plus largement auprès de ses relais locaux et du public afin de toucher davantage les classes moyennes, dans une logique de prévention. Il bénéficiera notamment de l’implication de réseaux locaux de créanciers, des trésoreries locales et de maisons de services au public.

En savoir plus sur le Point conseil budget (PCB)

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d’État au Commerce, à l'Artisanat, à la Consommation et à l'Économie sociale et solidaire
Adresse :
139, RUE DE BERCY 75012 - PARIS
Adresse postale :
75572 PARIS - TEL 01 40 04 04 04
Cabinet
M. Xavier PICCINO
Directeur du cabinet
JO du 28/10/15
Mme Elise CALAIS
Directrice adjointe du cabinet
JO du 20/01/16
M. Philippe-Xavier BONNEFOY
Chef de cabinet
JO du 01/07/15
M. Wilfrid PAILHÈS
Conseiller chargé des relations internationales, chef de cabinet adjoint
JO du 20/09/16
Mme Miyako GUY
Conseillère chargée du commerce
JO du 11/08/15
M. Eric DUPAS-LAIGO
Conseiller chargé de l'économie sociale et solidaire et des reprises d'entreprises
JO du 20/09/16
M. Maxime COIFFET
Conseiller chargé de la consommation
JO du 22/07/15
M. Sébastien MALANGEAU
Conseiller chargé de l'artisanat et de la restauration
JO du 22/07/15
Mme Cihem GHARBI
Conseillère presse et communication
JO du 05/04/16
Mme Anne-Laure PRÉGO-CAUCHET
Conseillère parlementaire
JO du 26/08/16
M. Arnaud BOYER
Conseiller chargé des très petites entreprises et petites et moyennes entreprises
JO du 20/09/16