Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Marisol Touraine

Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Biographie

Marisol Touraine est née le 7 mars 1959, à Paris.

Fonctions ministérielles

  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, depuis février 2016
  • Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, d'août 2014 à février 2016
Voir le décret n° 2014-1030 du 11 septembre 2014 relatif aux attributions du ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
 
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, d'avril à août 2014
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, de mai 2012 à mars 2014
 

Fonctions électives
 

  • Réélue députée d'Indre-et-Loire, le 17 juin 2012
  • Présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, d'avril 2011 à juin 2012
  • Vice-présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, de 2008 à 2011
  • Conseillère générale d'Indre-et-Loire, depuis 1998
  • Députée d'Indre-et-Loire, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national du Parti socialiste, depuis 1997
  • Membre du bureau national du Parti socialiste, de 1997 à 2005, et depuis 2008
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la sécurité, de 2008 à 2009
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la solidarité et de la protection sociale, de 1997 à 2005 et depuis 2008
     

Autres fonctions
 

  • Membre titulaire du Conseil national des parcs et jardins, 2012
     

Carrière
 

  • Conseillère d’Etat, depuis 2005
  • Professeur à l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) et à l'Institut d'études politiques de Paris, de 1985 à 2012
  • Maître de requêtes au Conseil d'Etat, de 1991 à 2005
  • Conseiller technique au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1990 à 1991
  • Chargée de mission au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1988 à 1990
  • Chargée de mission auprès du conseiller pour les affaires stratégiques au Secrétariat général de la défense nationale (SGDSN), de 1984 à 1988
     

Cursus
 

  • Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Sèvres
  • Agrégée de sciences économiques et sociales
  • Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris
     

Ouvrage
 

  • Le Bouleversement du Monde - Géopolitique du XXIe siècle (1995)
Actualités du ministre

Le PLFSS 2017 adopté en lecture définitive par l'Assemblée nationale

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017 est définitivement adopté. Il crée de nouveaux droits sociaux pour les Français, dont l’extension de la retraite progressive, la mise en place d’une agence nationale de recouvrement des pensions alimentaires, le renforcement de l’accompagnement des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, le renforcement de la protection universelle maladie et un accès facilité aux soins dentaires.

Améliorer la qualité de vie au travail des professionnels de santé

Faire de la qualité de vie au travail une priorité politique, c'est l'objectif de la stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail présentée par Marisol Touraine aux représentants des professionnels de santé des établissements sanitaires et médico-sociaux.

Le 1er volet de cette stratégie concerne les professionnels médicaux et non médicaux exerçant en établissement sanitaires et médico-sociaux. La stratégie est articulée autour de 3 axes :

- donner une impulsion nationale, pour porter une priorité politique ;

- améliorer l’environnement et les conditions de travail des professionnels au quotidien ;

- accompagner les professionnels au changement et améliorer la détection des risques psychosociaux.

Le second volet sera présenté au début de l’année 2017 et concernera les professionnels libéraux, dont la spécificité des conditions d’exercice appelle des réponses adaptées.

Consulter le dossier : la stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail

Compte pénibilité : 4 nouveaux référentiels homologués

Quatre référentiels de branche destinés à accompagner les employeurs dans la mise en œuvre du compte personnel de prévention de la pénibilité ont été homologués : la Confédération nationale des poissonniers-écaillers  (5 000 salariés potentiellement concernés) ; la Confédération française du commerce de gros et international (pour les métiers de la logistique, 100 000 salariés potentiellement concernés) ; la Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction et la branche du commerce (80 000 salariés potentiellement concernés) ; la Convention collective nationale métropolitaine des entreprises de la maintenance, distribution de la location et de la réparation de matériels agricoles dite SDLM (80 000 salariés potentiellement concernés).

Les salariés de ces branches pourront ainsi être déclarés dans les meilleures conditions et bénéficier de cette avancée sociale.

Chacun peut consulter ses points et faire valoir ses droits en ouvrant son compte personnel sur www.preventionpenibilite.fr. En 2016, près de 500 000 salariés ont été déclarés par plus de 26 000 entreprises comme exerçant ou ayant exercé une activité pénible.

"Moi(s) sans tabac" a remporté un franc succès auprès des Français

Près de 180 000 inscrits et plus de 620 000 kits d’aide à l’arrêt du tabac distribués pour cette 1re édition de "Moi(s) sans tabac". Cette participation est également le fruit de l’engagement des professionnels de santé dont les 17 000 pharmacies qui ont participé à l’opération, ainsi que de celui des 100 partenaires nationaux et plus de 3 000 partenaires régionaux, investis partout en France pour sensibiliser, informer et soutenir les fumeurs désireux d’arrêter.

Le nombre de visiteurs du site internet tabac-info-service.fr a été multiplié par 4, avec 1,3 million de visites, de mi-octobre à mi-novembre.

Le dispositif Tabac info service a reçu plus de15 000 appels en octobre et novembre sur sa ligne téléphonique 39 89, soit une augmentation de 35 % par rapport à la même période en 2015. Selon les tabacologues de Tabac info service, l’élan collectif a été particulièrement bien accueilli.

Plus de 72000 fumeurs se sont inscrits sur la nouvelle application de coaching Tabac Info Service.

Les professionnels de santé et Tabac Info Service sont toujours là pour aider chacun à rester ex-fumeur ou pour accompagner les fumeurs dans leur tentative de sevrage.

Un plan d’action pour renforcer la sécurité des systèmes d’information en santé

L’usage des technologies numériques en santé s’accompagne d’un accroissement des menaces et des risques d’atteinte aux informations conservées sous forme électronique. Pour protéger les systèmes d’information en santé, Marisol Touraine a annoncé ce jour un plan dédié.

Conçu sous la forme d’un échéancier, le plan appelle notamment les établissements de santé, les laboratoires de biologie médicale, les centres de radiothérapie et les centres d’imagerie et de radiologie publics et privés à disposer d’une cartographie des équipements informatiques régulièrement actualisée, à gérer les comptes utilisateurs ou encore à protéger les accès internet ou de télémaintenance. Ce plan vient compléter les actions déjà mises en œuvre pour encourager l’utilisation des technologies numériques en santé, dans un cadre qui garantit la confiance des utilisateurs.

Les Agences régionales de santé et l’Inspection générale des affaires sociales s’assureront sur site de la mise en œuvre effective de ce plan.

En savoir plus sur le plan d’action pour la sécurisation des systèmes d’information

www.autisme.gouv.fr, le site officiel d’information sur l’autisme

Le site www.autisme.gouv.fr a pour but d’informer le public sur l’autisme et d’améliorer les connaissances générales sur ce handicap, grâce à une information objective et validée scientifiquement. Il propose également des conseils pratiques aux familles et personnes concernées, sur les méthodes recommandées d’accompagnement ou les démarches administratives, et inclut de nombreux témoignages.

Prévu dans le cadre du 3e Plan autisme et doté d’un budget spécifique de 300 000 euros, ce site doit enfin permettre de combattre un certain nombre d’idées reçues et de contribuer à modifier le regard du public sur les personnes autistes.

Consulter le dossier de presse

Lutte contre le sida "Pour faire reculer l’épidémie, redoubler d’efforts envers les plus exposés"

À la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida le jeudi 1er décembre, le ministère de la Santé réaffirme la nécessité d’agir auprès des populations les plus exposées au risque de contamination, en particulier les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) et rappelle que le préservatif reste le meilleur moyen de prévenir le risque de contamination.

Pour rappel également :

- des Tests rapides d’orientation diagnostique sont mis à la disposition des associations et des centres de dépistage ; 100 000 autotests de dépistage du VIH-sida ont été vendus depuis leur mise sur le marché en septembre 2015, ils seront mis à la disposition des associations à compter de janvier 2017 ;

- pour éviter les contaminations chez certaines personnes particulièrement exposées et moins réceptives aux outils classiques de prévention, la Prophylaxie pré-exposition (PrEP) est aujourd’hui délivrée de façon encadrée à l’hôpital et dans les centres de dépistage par des médecins expérimentés dans la prise en charge du VIH : la France est le 2e pays à autoriser la PrEP et le 1er à la rembourser à 100%...

Présentation du plan d’action "Bien-être et santé des jeunes"

Ce plan s’inscrit dans la continuité des politiques poursuivies par le Gouvernement depuis 2012 en matière, notamment, de réussite éducative pour tous, d’égalité d’accès aux soins et de précocité des prises en charge. Il poursuit 4 grands objectifs :

- permettre aux professionnels de mieux identifier les signes de mal-être ou de souffrance des adolescents ou des jeunes adultes, et aider ces personnels à faire face à ces situations ;

- faire en sorte que les jeunes se sentent davantage soutenus et écoutés ;

- mieux orienter les jeunes vers les professionnels compétents, faciliter des interventions précoces, diversifier et améliorer les prises en charge, tout en réduisant les inégalités dans ce domaine ;

- construire une veille partagée sur ces problématiques et sur les symptômes émergents de l’adolescence contemporaine.

Plan interministériel "Bien-être et santé des jeunes"

3e cycle des études de médecine : une nouvelle étape de la réforme

Les étudiants de 3e cycle bénéficieront dès la rentrée 2017-2018 d’une formation assise sur l’acquisition progressive des connaissances et des compétences professionnelles :

- une 1e phase socle (1 an) consacrera l’acquisition de compétences génériques communes à tous les médecins ;
- une 2e phase (de 2 à 3 ans selon la spécialité) de développement des connaissances et des compétences plus spécifiques à la spécialité choisie. Cette phase d’approfondissement se terminera par la soutenance de la thèse de médecine ;
- une 3e phase (de 1 à 2 ans) de consolidation des compétences, s’effectuera sous le statut d’assistant spécialiste du 3e cycle et se terminera par la soutenance du diplôme d’étude spécialisé.

Le suivi de l’étudiant sera effectué de manière collégiale et prendra mieux en compte sa situation spécifique et son accompagnement. En cas de difficultés, une réorientation sera possible. Un médecin en exercice peut désormais approfondir sa spécialité ou en acquérir une nouvelle, conformément à la loi de modernisation de notre système de santé. Les maquettes de formation pour chaque spécialité, indiquant notamment les modalités d’évaluation des compétences professionnelles, feront l’objet d’un arrêté qui sera publié au 1er trimestre 2017.

Santé : soutenir l’essor de la pharmacie clinique

La structuration de parcours de soins – et en particulier l’organisation de la sortie d’hospitalisation du patient est un enjeu majeur qui ne peut se traduire, notamment, qu’avec la garantie d’une continuité optimale des soins et une sécurisation de la prise en charge thérapeutique aux points de transition (ville/hôpital, hôpital/hôpital ou hôpital/maison de retraite par exemple). Sans oublier une amélioration de la pertinence des prescriptions et de l’efficience des stratégies thérapeutiques.

C’est précisément ce que permet une activité émergente dont le rôle sera déterminant dès les prochaines années : la pharmacie clinique. Objectif : renforcer le dialogue médico-pharmaceutique, en y associant les patients, sur l’éducation thérapeutique, le conseil aux malades et aux soignants, la surveillance des traitements, le suivi pharmaceutique des patients au sein des établissements de santé et au-delà.

C’est dans cette optique qu’un appel à projets national a été lancé pour impulser l’activité de pharmacie clinique couplée à une démarche d’évaluation qualitative et médico-économique. Au final, 10 projets – dont ceux d’un établissement de soins de suite et de réadaptation et d’un établissement psychiatrique – vont faire l’objet d’un accompagnement financier à hauteur de 250 000€ par structure, soit une enveloppe totale de 2,5M€.

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère des Affaires sociales et de la Santé
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - Tel 01 40 56 60 00
Cabinet
M. Etienne CHAMPION
Directeur du cabinet
JO du 02/07/15
M. Nicolas PEJU
Directeur adjoint du cabinet
JO du 04/02/16
M. Yann-Gaël AMGHAR
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
M. Julien TIPHINE
Directeur adjoint du cabinet
JO du 21/04/16
M. Olivier VEBER
Directeur adjoint en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion
JO du 31/05/16
M. Grégory GUILLAUME
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Bertrand DUBOIS
Chef adjoint de cabinet
JO du 31/01/15
M. Djillali ANNANE
Conseiller auprès de la ministre en charge de l'innovation, de la recherche et de l'enseignement supérieur
JO du 13/09/14
M. Henri PITRON
Conseiller en charge de la communication et de la presse
JO du 20/09/16
M. Gabriel ATTAL
Conseiller politique, Parlement, discours
JO du 18/03/16
M. Emmanuel BAGOURD
Conseiller en charge des professionnels libéraux de santé et des soins de premier recours
JO du 17/09/16
M. Frédéric VARNIER
Conseiller chargé du financement des établissements hospitaliers, sociaux et médico-sociaux
JO du 04/12/14
M. Thomas DEROCHE
Conseiller en charge des établissements sanitaires et médico-sociaux
JO du 12/04/16
Mme Christine GARDEL
Conseillère en charge des ressources humaines du système sanitaire
JO du 20/05/15
M. Malik LAHOUCINE
Conseiller en charge des personnes âgées, des personnes handicapées et de la cohésion sociale
JO du 03/12/16
Mme Shéraz GASRI
Conseillère diplomatique
JO du 20/05/15
Mme Magali GUEGAN
Conseillère en charge des questions de société, des droits des usagers et des populations vulnérables
JO du 05/06/15
Mme Juliette ROGER
Conseillère financière et budgétaire
JO du 11/07/15
M. Nicolas PRISSE
Conseiller en charge de la santé publique
JO du 12/04/16
M. Benjamin FERRAS
Conseiller en charge des prestations sociales
JO du 28/04/16
Mme Paule KUJAS
Conseillère en charge des produits de santé
JO du 03/06/16