Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Marisol Touraine

Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
Biographie

Marisol Touraine est née le 7 mars 1959, à Paris.

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, depuis le 26 août 2014
Voir le décret n° 2014-1030 du 11 septembre 2014 relatif aux attributions du ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
 
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, d'avril à août 2014
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, de mai 2012 à mars 2014
 

Fonctions électives
 

  • Réélue députée d'Indre-et-Loire, le 17 juin 2012
  • Présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, d'avril 2011 à juin 2012
  • Vice-présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, de 2008 à 2011
  • Conseillère générale d'Indre-et-Loire, depuis 1998
  • Députée d'Indre-et-Loire, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national du Parti socialiste, depuis 1997
  • Membre du bureau national du Parti socialiste, de 1997 à 2005, et depuis 2008
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la sécurité, de 2008 à 2009
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la solidarité et de la protection sociale, de 1997 à 2005 et depuis 2008
     

Autres fonctions
 

  • Membre titulaire du Conseil national des parcs et jardins, 2012
     

Carrière
 

  • Conseillère d’Etat, depuis 2005
  • Professeur à l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) et à l'Institut d'études politiques de Paris, de 1985 à 2012
  • Maître de requêtes au Conseil d'Etat, de 1991 à 2005
  • Conseiller technique au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1990 à 1991
  • Chargée de mission au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1988 à 1990
  • Chargée de mission auprès du conseiller pour les affaires stratégiques au Secrétariat général de la défense nationale (SGDSN), de 1984 à 1988
     

Cursus
 

  • Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Sèvres
  • Agrégée de sciences économiques et sociales
  • Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris
     

Ouvrage
 

  • Le Bouleversement du Monde - Géopolitique du XXIe siècle (1995)
Actualités de la ministre

Cancers de la peau : le Gouvernement déterminé à mieux encadrer le bronzage artificiel

Avec 10 000 cas et près de 2 000 décès par an, le mélanome cutané est l’un des cancers qui a connu la plus forte augmentation ces dernières années en France. À la veille de la 17e Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau, Marisol Touraine rappelle que l’exposition aux rayons UV est le principal facteur de risque connu de développement de ces cancers. Face à l’augmentation de l’utilisation des UV artificiels, le projet de loi de modernisation de notre système de santé propose plusieurs mesures pour encadrer la pratique du bronzage artificiel, notamment :

- renforcement de l’information des utilisateurs sur les dangers des UV artificiels ;

- interdiction de la vente ou de la cession d’appareils de bronzage aux particuliers ;

- formation obligatoire des professionnels qui mettent un appareil de bronzage à la disposition du public aux risques pour la santé de l’exposition aux rayonnements UV.

Ces mesures viennent s’ajouter aux actions de dépistage menées toute l’année par de nombreux professionnels de santé, en particulier les dermatologues, avec une information et une sensibilisation renforcées des Français à l’occasion de cette journée nationale.

Obésité : Marisol Touraine réaffirme la politique de prévention du Gouvernement

A l'occasion de la 6e édition de la Journée européenne de l’obésité qui s'est tenue le 23 mai, Marisol Touraine a réaffirmé la volonté du Gouvernement d’engager des politiques justes et efficaces de prévention et de lutte contre l’obésité. Elle a  rappelé que pour combattre cette épidémie qui progresse et entraîne des risques graves pour la santé, plusieurs mesures du projet de loi de modernisation de notre système de santé, adopté en 1re lecture à l’Assemblée nationale, font de la prévention auprès des jeunes une priorité : un "parcours éducatif en santé" sera notamment instauré (dans les écoles), afin de favoriser les actions de promotion de la santé ; le dispositif du médecin traitant de l’enfant permettra notamment de prévenir les comportements à risques et de renforcer le dépistage précoce du surpoids et de l’obésité ; pour améliorer l’accès à une alimentation équilibrée, le projet de loi crée par ailleurs un étiquetage nutritionnel synthétique, simple et accessible pour tous ; l’interdiction de la mise à disposition en libre-service de fontaines de sodas permettra de protéger la population contre une consommation excessive de sucre.

"Bouger" est un facteur protecteur face aux risques de surpoids et d’obésité. Le projet de loi simplifie ainsi le dispositif de production du certificat médical et encourage les médecins à prescrire des activités physiques adaptées aux personnes souffrant d’affections de longue durée.

Situation financière des hôpitaux publics : des 1ers résultats encourageants pour 2014 malgré la contrainte

Selon les 1res données disponibles, les comptes 2014 des hôpitaux publics s’inscrivent dans la trajectoire pluriannuelle de redressement financier engagée depuis 2008. Dans un contexte de ressources contraintes, les efforts de productivité demandés aux établissements ont été atteints et le résultat global n’enregistre qu’un recul de 170M€ par rapport à 2013.

Ce déficit de 170M€, qui ne représente que 0,3 % du budget hospitalier total, traduit la contribution importante des hôpitaux publics l’an passé à l’effort national de maîtrise des finances publiques, notamment par la non délégation de 250M€ fin 2014 pour couvrir les dépenses de soins de ville au titre de la lutte contre le VHC.

Ces résultats 2014, ainsi que la très forte concentration du déficit sur une quarantaine d’établissements seulement, confirment le caractère durable du retour à l’équilibre des hôpitaux publics. Les comptes financiers définitifs, qui seront disponibles dans le courant de l’été, devraient permettre de confirmer cette tendance.

La France élue au conseil exécutif de l'Organisation mondiale de la santé

Cette élection permettra à la France de continuer de défendre, au plus haut niveau, 3 priorités :

- améliorer la détection, la prévention et la gestion des crises sanitaires internationales ;

- progresser vers la couverture santé universelle (CSU) en renforçant les systèmes de santé et en prenant mieux en compte des déterminants sociaux et environnementaux de santé ;

- soutenir la réforme structurelle de l’OMS engagée à la suite de l’épidémie d’Ebola.

Retard de versement des pensions de retraite : une garantie de paiement sera mise en place

Des retraités de Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Languedoc-Roussillon ont été confrontés à des retards importants dans le versement de leurs pensions. Pour remédier à cette situation inacceptable des mesures ont été prises dès le mois de novembre 2014, dont l’attribution d’une aide non remboursable de 800 € à chaque retraité privé de ressources et le traitement prioritaire des dossiers en retard grâce au renforcement et à la réaffectation des moyens des Caisses d’assurance retraite (Carsat) concernées.

La priorité du Gouvernement est aujourd’hui d’éviter que de tels retards ne se reproduisent. Sur la base des recommandations de l'Igas, Marisol Touraine met en place un droit opposable à la retraite du régime général afin de garantir qu’aucun retraité du régime général ne se retrouve privé de ressources, dès lors qu’il a déposé un dossier complet 4 mois avant la date de son départ.

Un décret sera présenté au Conseil d’administration de la Cnav pour traduire cet engagement.

Si ce délai de 4 mois n’est pas respecté, les Carsat verseront automatiquement un montant de retraite estimé à titre provisoire afin d’éviter des situations où des retraités se retrouveraient sans aucune ressource. Pour qu'elles puissent être au rendez-vous de cette obligation de résultat, la ministre s’engage par ailleurs à alléger certaines procédures de liquidation.


Engagement du Gouvernement en faveur des droits des femmes

Marisol Touraine, François Rebsamen et Pascale Boistard réaffirment l’engagement du Gouvernement en faveur des droits des femmes.

La transmission de toutes les informations qui existent aujourd’hui dans le rapport de situation comparée entre les femmes et les hommes (RSC) remis au comité d’entreprise demeurera obligatoire. Elles doivent être intégrées à la base de données unique, disponible en permanence, comme l’ont souhaité les partenaires sociaux qui sont à l’origine de cette base de données unique. Il n’y a donc aucune perte d’information par rapport à la situation actuelle.

Pour répondre aux inquiétudes qui se sont exprimées, le gouvernement en lien avec les parlementaires proposera un amendement précisant que la base de données unique comprendra obligatoirement une rubrique spécifique à l’analyse de situation comparée des femmes et des hommes. Le contenu du RSC tel qu’il est défini par la loi du 4 août 2014 et donc toutes les données du RSC seront intégralement mentionnées dans la loi.

Sur la base de ces données, l’obligation de négocier sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et, à défaut d’accord, de proposer un plan d’action unilatéral, demeure inchangée. Les entreprises qui ne se conformeraient pas à ces obligations, resteront soumises à une pénalité de 1% de la masse salariale.

Lire la suite du communiqué

Le Gouvernement mobilisé pour l'accès aux soins des Français les plus modestes

La mobilisation totale du Gouvernement contre le renoncement aux soins pour des raisons financières porte aujourd’hui ses fruits : le nombre de bénéficiaires des aides à l'accès aux soins CMU-C et ACS a continué de croître en 2014, pour atteindre plus de 6 millions de personnes : 5,2 millions de personnes bénéficiaient fin 2014 de la CMU-C (soit une augmentation de 6,5 % en un an) et que l’ACS a, elle, bénéficié à 1,2 million de personnes (+ 3,9%).

Cette progression ne traduit pas seulement l’impact de la situation économique, mais bien l’effet des mesures prises par le Gouvernement pour étendre ces aides : le relèvement des plafonds a permis, depuis le 1er juillet 2013, à 309 000 personnes supplémentaires de bénéficier de la CMU-C et à 255 000 personnes supplémentaires de bénéficier de l’ACS.

Marisol Touraine a également rappelé les mesures prises pour un meilleur accès aux soins de l'ensemble des citoyens, notamment : l'extension de la couverture complémentaire santé à tous les salariés ; l’extension du panier des prestations couvertes par la CMU-c ; l'application aux bénéficiaires de l'ACS de tarifs plafonds pour les lunettes, prothèses dentaires et audioprothèses ; à partir du 1er juillet prochain, la suppression des franchises médicales et participations forfaitaires et la mise en place du tiers payant.

Un nouveau test de dépistage du cancer colorectal

2015 marque une véritable avancée dans le dépistage du cancer colorectal avec la mise en place, depuis le mois d’avril, d’un nouveau test de dépistage "immunologique". Plus simple d’utilisation et plus performant que le précédent (test au gaïac), ce nouveau test est mis à disposition notamment auprès des médecins généralistes, dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer colorectal destiné aux personnes de 50 à 74 ans.
La mise en place de ce test est très attendue par les professionnels de santé et doit permettre une meilleure participation de la population. Face à cet enjeu majeur de santé publique, le dépistage organisé permet d’augmenter significativement les chances de guérison des patients.

Décision de la Cour de justice de l’Union européenne sur les dons du sang

Marisol Touraine a pris connaissance de la décision rendue le 29 avril par la Cour de justice de l’Union européenne concernant l’exclusion du don du sang des hommes ayant eu un rapport sexuel avec un homme.

Lors de l’examen du projet de loi de modernisation de notre système de santé à l’Assemblée nationale début avril, la ministre a réaffirmé que la discrimination des donneurs sur la base de leur orientation sexuelle était inacceptable et que seule la sécurité des receveurs pouvait justifier des limitations au don du sang. Elle a donc soutenu un amendement visant à lever les discriminations relatives à l'orientation sexuelle des donneurs et à leur substituer un critère fondé sur leur comportement sexuel.

Une réunion est prévue à la fin du mois de mai avec l’ensemble des associations et des parties prenantes afin de proposer un nouveau questionnaire et un nouvel arrêté, d'organiser une meilleure information du donneur et de promouvoir l'information générale autour du don en France.


Les établissements publics de santé s'engagent à faire certifier leurs comptes

Les comptes de l’ensemble des 31 établissements publics de santé dont les recettes dépassent les 100 millions d’euros doivent être examinés par des commissaires aux comptes d’ici à 2016.

Deux établissements, le centre hospitalier universitaire de Poitiers et le centre hospitalier du Mans, ont ainsi vu leurs comptes 2014 certifiés par un commissaire au compte.

Ces premiers résultats constituent une étape importante en faveur de la transparence des comptes publics, de la maîtrise des risques financiers et de la modernisation des modes de gestion de ces établissements publics de santé.

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - Tel 01 40 56 60 00
M. Bruno MAQUART
Directeur du cabinet
JO du 03/09/14
M. Raymond Le MOIGN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
M. Yann-Gaël AMGHAR
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
M. Etienne CHAMPION
Directeur, adjoint du cabinet
JO du 18/10/14
Mme Laurence LEFEVRE
Directrice, adjointe du cabinet
JO du 18/10/14
Mme Gwenola JOLY-COZ
Directrice, adjointe du cabinet
JO du 18/10/14
M. Grégory GUILLAUME
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Bertrand DUBOIS
Chef adjoint de cabinet
JO du 31/01/15
M. Djillali ANNANE
Conseiller auprès de la ministre en charge de l'innovation, de la recherche et de l'enseignement supérieur
JO du 13/09/14
Mme Mayada BOULOS
Conseillère en charge de la presse et de la communication
JO du 13/09/14
Gabriel ATTAL
Conseiller en charge des relations avec le Parlement et les élus
JO du 13/09/14
M. Renaud VILLARD
Conseiller en charge des retraites et de la famille
JO du 13/09/14
M. Jérôme SALOMON
Conseiller en charge de la sécurité sanitaire
JO du 13/09/14
M. Maurice-Pierre PLANEL
Conseiller en charge des produits de santé
JO du 13/09/14
M. Fabrice MASI
Conseiller en charge des professionnels libéraux de santé et des soins de premier recours
JO du 13/09/14
Thalia BRETON
Conseillère aux droits des femmes
JO du 13/09/14
Mme Catherine BISMUTH
Conseillère en charge de la santé publique
JO du 16/10/14
M. Philippe PUCHEU
Conseiller en charge des établissements sanitaires et médico-sociaux
JO du 01/11/14
Mme Cécile LAMBERT
Conseillère financière
JO du 06/11/14
Mme Christine GARDEL
Conseillère en charge des ressources humaines du système sanitaire
JO du 20/05/15
M. Frédéric VARNIER
Conseiller chargé du financement des établissements hospitaliers, sociaux et médico-sociaux
JO du 04/12/14
Mme Shéraz GASRI
Conseillère diplomatique
JO du 20/05/15
M. Stéphane CORBIN
Conseiller en charge des personnes âgées, des personnes handicapées et de la cohésion sociale
JO du 20/05/15

Liens secondaires