Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Marisol Touraine

Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Biographie

Marisol Touraine est née le 7 mars 1959, à Paris.

Fonctions ministérielles

  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, depuis février 2016
  • Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, d'août 2014 à février 2016
Voir le décret n° 2014-1030 du 11 septembre 2014 relatif aux attributions du ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
 
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, d'avril à août 2014
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, de mai 2012 à mars 2014
 

Fonctions électives
 

  • Réélue députée d'Indre-et-Loire, le 17 juin 2012
  • Présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, d'avril 2011 à juin 2012
  • Vice-présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, de 2008 à 2011
  • Conseillère générale d'Indre-et-Loire, depuis 1998
  • Députée d'Indre-et-Loire, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national du Parti socialiste, depuis 1997
  • Membre du bureau national du Parti socialiste, de 1997 à 2005, et depuis 2008
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la sécurité, de 2008 à 2009
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la solidarité et de la protection sociale, de 1997 à 2005 et depuis 2008
     

Autres fonctions
 

  • Membre titulaire du Conseil national des parcs et jardins, 2012
     

Carrière
 

  • Conseillère d’Etat, depuis 2005
  • Professeur à l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) et à l'Institut d'études politiques de Paris, de 1985 à 2012
  • Maître de requêtes au Conseil d'Etat, de 1991 à 2005
  • Conseiller technique au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1990 à 1991
  • Chargée de mission au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1988 à 1990
  • Chargée de mission auprès du conseiller pour les affaires stratégiques au Secrétariat général de la défense nationale (SGDSN), de 1984 à 1988
     

Cursus
 

  • Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Sèvres
  • Agrégée de sciences économiques et sociales
  • Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris
     

Ouvrage
 

  • Le Bouleversement du Monde - Géopolitique du XXIe siècle (1995)
Actualités de la ministre

Les "groupements hospitaliers de territoire", un nouveau mode de coopération entre hôpitaux publics

Le décret permettant aux établissements publics de santé de constituer les "groupements hospitaliers de territoire" (GHT) a été publié au Journal officiel. Les GHT sont un nouveau mode de coopération entre les établissements publics de santé à l’échelle d’un territoire, créé par la loi de modernisation de notre système de santé. Ils visent à offrir à tous les patients un meilleur accès aux soins, en renforçant la coopération entre hôpitaux publics autour d’un projet médical partagé. Cette nouveauté permettra, en inscrivant les hôpitaux publics dans une vision partagée de l’offre de soins, de mieux organiser les prises en charge, territoire par territoire, et de présenter un projet médical répondant aux besoins de la population.

Lancement d'un site pédagogique sur la vaccination à destination du grand public

A l'occasion de la semaine européenne de la vaccination, qui se tient du 25 au 30 avril, et dans le cadre du Plan de rénovation de la politique vaccinale, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) lance un site internet pédagogique à destination du grand public sur la vaccination, vaccination-info-service.fr, qui regroupe toutes les informations de référence sur le sujet. Une concertation citoyenne visant à cerner les interrogations et recueillir les contributions des particuliers et des professionnels sera engagée, et ses résultats seront présentés lors d’une grande conférence nationale, prévue fin 2016. Ils donneront lieu à des recommandations à l’attention des pouvoirs publics.

Ouverture des données de santé : lancement d'une grande consultation en ligne

La loi de modernisation de notre système de santé facilite l’exploitation et le partage des données de santé, dans le respect de la vie privée, pour tout acteur porteur d’un projet d’intérêt public. Pour concrétiser cette mesure, la ministre a mis en place un groupe de réflexion chargé d’éclairer les enjeux du développement du "big data", nouvelle méthode d’analyse de données extrêmement volumineuses et d’origines multiples. Il présentera ses conclusions au 2e semestre 2016.

Pour compléter cette réflexion, la ministre souhaite interroger directement les internautes : c’est l’objectif de la grande consultation lancée sur le site faire-simple.gouv.fr pour recueillir leur perception du "big data" dans le secteur médical et leur avis sur les conditions dans lesquelles la puissance publique doit accompagner son essor. À l’issue de cette consultation une synthèse des contributions sera envoyée aux participants et intégrée aux travaux du groupe de réflexion.

La consultation est ouverte jusqu’au 20 juin 2016.

Prime d'activité : plus de 60 000 bénéficiaires dans le secteur agricole

Créée par la loi relative au dialogue social et à l’emploi du 17 août 2015, la prime d’activité vise à soutenir les personnes qui travaillent mais qui ont des ressources modestes. La prime d’activité concerne tant les salariés que les non salariés agricoles. En effet, les exploitants peuvent bénéficier de la prime sous réserve que leur dernier bénéfice agricole (BA) connu n’excède pas 1 700 fois le montant du Smic horaire, soit 16 439 € pour un BA 2016. Les salariés en bénéficient selon leur niveau de revenus d’activité : ainsi une personne seule touche de la prime dès lors qu’elle gagne jusqu’à 1,3 Smic (soit, dans le cas général un peu plus de 1 500 euros net).

Elle représente un complément de revenu significatif : en moyenne, à ce stade, le montant de prime versé par les caisses de MSA est de 186 €/mois (213 € pour les non salariés agricoles, 174 € pour les salariés).

On compte actuellement plus de 60 000 bénéficiaires dans le secteur agricole.

Un projet stratégique pour moderniser l'offre de soins

La direction générale de l’offre de soins (DGOS), acteur national majeur du système de santé, publie son projet stratégique 2015-2017. Cette feuille de route, structurante à la fois pour son management interne et pour ses interlocuteurs externes, apporte sa contribution à une approche globale intégrant les soins primaires en ville, la prise en charge hospitalière et l’accompagnement médico-social.

Ce projet s’articule autour de 4 axes stratégiques : développer les soins primaires, optimiser les parcours et le financement de l’offre de soins ; favoriser l’innovation, améliorer la performance des offreurs de soins ; développer les compétences des professionnels et promouvoir le dialogue social ; renforcer l’appui au pilotage stratégique et la performance de la DGOS.

Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale

Le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale entre dans sa dernière année. Adopté en janvier 2013 après une large concertation, les objectifs qui y figurent ont été traduits par des mesures concrètes portées par l’ensemble du Gouvernement.

Les politiques d’accès à l’emploi, aux soins, à l’éducation, au logement et les aides aux familles intègrent désormais pleinement la nécessité de s’adresser aux personnes les plus fragiles.

Ce plan agit aux racines de la pauvreté : le non recours aux droits, le manque d’accompagnement ou de formation, ou encore l’isolement face aux accidents de la vie. Il renforce le rôle de bouclier social des politiques publiques, et il agit également comme un tremplin pour offrir des opportunités aux personnes en difficulté et leur permettre de rebondir.

Consulter le dossier de presse

Sensibiliser le grand public à la maladie de Parkinson

A l'occasion de la journée mondiale de la maladie de Parkinson, le ministère de la Santé se mobilise toute la semaine, notamment sur les réseaux sociaux, pour sensibiliser le grand public sur les symptômes et les conséquences de la maladie et lutter contre les préjugés qui accompagnent souvent les malades de Parkinson.

Cette maladie touche plus de 160 000 personnes en France mais reste peu comprise du grand public. Souvent réduite aux tremblements, la maladie de Parkinson est une maladie invalidante : symptômes moteurs (raideur, lenteur et perte d’équilibre) et symptômes non moteurs (troubles gastro-intestinaux, difficultés à parler et dépression).

Issu d’une large concertation avec les acteurs du secteur, un plan maladies neuro-dégérératives a été lancé en 2014. Il comprend 3 grandes priorités pour chacune des trois maladies concernées (Parkinson, la sclérose en plaques et Alzheimer) : améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades ; assurer la qualité de vie des malades et de leurs aidants ; développer et coordonner la recherche.

Indemnisation des victimes du Mediator

Les offres d’indemnisation faites par les laboratoires Servier devront désormais respecter des règles strictes, afin d’être transparentes, sans ambigüité et donc plus facilement évaluables par les victimes du benfluorex (Mediator ®). C’est le sens du décret publié ce jour.

Ces offres devront désormais indiquer le montant accordé pour chaque type de préjudice et préciser explicitement si l’offre s’écarte du barème d’indemnisation de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Ces nouvelles règles permettront ainsi aux victimes d’apprécier en toute connaissance de cause les offres qui leur sont faites par les laboratoires Servier. Concrètement, elles seront plus facilement à même de juger si une offre est trop faible, et donc le cas échéant d’activer leur droit de demander à l’Oniam de se substituer aux laboratoires (c’est-à-dire demander à l’Oniam de leur verser une indemnisation conforme à l’avis des experts du collège benfluorex, charge à l’Oniam de se retourner ensuite contre les laboratoires Servier).

Intérieur/Santé : exercice de préparation dans une fan-zone de l’Euro 2016

Le ministère de la Santé, le ministère de l’Intérieur et la préfecture de la Gironde ont organisé un exercice de préparation des systèmes de santé, sécurité et secours par la simulation d’un attentat dans une fan-zone, dans le contexte de l’Euro 2016 de football.

Pour mémoire, l’agglomération bordelaise accueillera 5 rencontres de l’Euro et une fan-zone sur la place des Quinconces susceptible d’accueillir jusqu’à 62 000 personnes.

Cet exercice a permis en particulier de tester :

- l’interaction des forces d’intervention, de secours, de santé et des services en charge de l’enquête (bouclage et la sécurisation de la zone, intervention des forces spécialisées du Raid, protection du périmètre judiciaire) ;

- les capacités d’évacuation et de prise en charge sanitaire d’un nombre important de victimes dépassant la capacité des établissements de soins du département voire de la région ;

- la prise en charge des familles.

Remboursement à 100% de tous les actes liés à une IVG, à compter du 1er avril

De nouvelles mesures, présentées en 2015 dans le cadre du programme national d’action pour améliorer l’accès à l’avortement et effectives au 1er avril 2016, permettront d’assurer la gratuité complète du parcours d’IVG. Les actes demandés aux femmes et actuellement non pris en charge à 100% par l’Assurance maladie seront intégralement remboursés. Il s’agira, par exemple, des examens de biologie, des échographies ou de la consultation de recueil du consentement.

Voir l'arrêté publié au Journal officiel du 8 mars 2016

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère des Affaires sociales et de la Santé
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - Tel 01 40 56 60 00
M. Etienne CHAMPION
Directeur du cabinet
JO du 02/07/15
M. Nicolas PEJU
Directeur adjoint du cabinet
JO du 04/02/16
M. Yann-Gaël AMGHAR
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
M. Julien TIPHINE
Directeur adjoint du cabinet
JO du 21/04/16
M. Grégory GUILLAUME
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Bertrand DUBOIS
Chef adjoint de cabinet
JO du 31/01/15
M. Djillali ANNANE
Conseiller auprès de la ministre en charge de l'innovation, de la recherche et de l'enseignement supérieur
JO du 13/09/14
Mme Mayada BOULOS
Conseillère en charge de la presse et de la communication
JO du 13/09/14
M. Gabriel ATTAL
Conseiller politique, Parlement, discours
JO du 18/03/16
M. Fabrice MASI
Conseiller en charge des professionnels libéraux de santé et des soins de premier recours
JO du 13/09/14
M. Frédéric VARNIER
Conseiller chargé du financement des établissements hospitaliers, sociaux et médico-sociaux
JO du 04/12/14
M. Thomas DEROCHE
Conseiller en charge des établissements sanitaires et médico-sociaux
JO du 12/04/16
Mme Christine GARDEL
Conseillère en charge des ressources humaines du système sanitaire
JO du 20/05/15
Mme Isabelle BILGER
Conseillère en charge des personnes âgées, des personnes handicapées et de la cohésion sociale
JO du 18/03/16
Mme Shéraz GASRI
Conseillère diplomatique
JO du 20/05/15
Mme Magali GUEGAN
Conseillère en charge des questions de société, des droits des usagers et des populations vulnérables
JO du 05/06/15
Mme Juliette ROGER
Conseillère financière et budgétaire
JO du 11/07/15
M. Nicolas PRISSE
Conseiller en charge de la santé publique
JO du 12/04/16
M. Benjamin FERRAS
Conseiller en charge des prestations sociales
JO du 28/04/16