Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Marisol Touraine

Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
Biographie

Marisol Touraine est née le 7 mars 1959, à Paris.

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, depuis le 26 août 2014
Voir le décret n° 2014-1030 du 11 septembre 2014 relatif aux attributions du ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
 
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, d'avril à août 2014
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, de mai 2012 à mars 2014
 

Fonctions électives
 

  • Réélue députée d'Indre-et-Loire, le 17 juin 2012
  • Présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, d'avril 2011 à juin 2012
  • Vice-présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, de 2008 à 2011
  • Conseillère générale d'Indre-et-Loire, depuis 1998
  • Députée d'Indre-et-Loire, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national du Parti socialiste, depuis 1997
  • Membre du bureau national du Parti socialiste, de 1997 à 2005, et depuis 2008
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la sécurité, de 2008 à 2009
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la solidarité et de la protection sociale, de 1997 à 2005 et depuis 2008
     

Autres fonctions
 

  • Membre titulaire du Conseil national des parcs et jardins, 2012
     

Carrière
 

  • Conseillère d’Etat, depuis 2005
  • Professeur à l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) et à l'Institut d'études politiques de Paris, de 1985 à 2012
  • Maître de requêtes au Conseil d'Etat, de 1991 à 2005
  • Conseiller technique au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1990 à 1991
  • Chargée de mission au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1988 à 1990
  • Chargée de mission auprès du conseiller pour les affaires stratégiques au Secrétariat général de la défense nationale (SGDSN), de 1984 à 1988
     

Cursus
 

  • Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Sèvres
  • Agrégée de sciences économiques et sociales
  • Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris
     

Ouvrage
 

  • Le Bouleversement du Monde - Géopolitique du XXIe siècle (1995)
Actualités de la ministre

Prime d'activité : les jeunes au cœur du nouveau dispositif

La nvelle prime d'activité sera ouverte aux jeunes travailleurs de 18 à 25 ans. 700.000 à 1M de jeunes y seront éligibles. Priorité jeunesse


"Je me réjouis de la création à compter du 1er janvier 2016 de la nouvelle prime d’activité, car elle sera ouverte aux jeunes travailleurs de 18 à 25 ans. La pauvreté frappe de plus en plus les jeunes, même quand ils travaillent. Il était urgent d'apporter un soutien financier à ces jeunes travailleurs. Cette prime ne sera pas un minimum social. Elle viendra soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs modestes", a déclaré Patrick Kanner après l'annonce par le Premier ministre, dans le cadre du Plan de lutte contre la pauvreté, d’une prime d’activité accessible aux jeunes, en remplacement à la fois de la prime pour l’emploi (PPE) et du revenu de solidarité active (RSA) activité.

Lire aussi Présentation de la feuille de route 2015-2017 du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, sur le site du ministère des Affaires sociales

Accélérer l'accès des patients à l'innovation en santé : premiers résultats

Moderniser notre système de santé, c’est aussi accélérer l’accès des patients à l’innovation en santé. La Stratégie nationale de santé en fait un axe majeur de progrès pour les patients.

La simplification des conditions ouvrant droit au "forfait innovation" s’inscrit dans cette démarche. Le forfait innovation permet à un produit de santé ou un acte innovant d’être mis plus rapidement à la disposition des patients, en réduisant les délais d'examen des dossiers par les pouvoirs publics.

2 décrets parus en février permettent de réduire à 125 jours le délai maximal d’instruction du dossier par la Haute Autorité de santé et d’inscrire plus rapidement les produits de santé ou actes sur les listes de remboursement de l’Assurance maladie.

Après avis de la HAS, Marisol Touraine a accordé le bénéfice du forfait innovation au traitement innovant Hifu (ultrasons focalisés de haute intensité) à visée curative du cancer de la prostate : 5100 patients seront traités par Hifu dans le cadre de l’étude pour confirmer l’intérêt de l’innovation thérapeutique.

Signature du protocole contre les impayés des pensions alimentaires

Marisol Touraine, Laurence Rossignol et Pascale Boistard ont signé avec la CNAF et la CCMSA un protocole pour améliorer l’accompagnement des familles monoparentales, des femmes seules avec enfants dans leur grande majorité, et à lutter contre les impayés de pensions alimentaires.

Ce protocole précise les modalités de mise en œuvre de l’expérimentation d’une garantie contre les impayés de pensions alimentaires, instaurée par la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. L’expérimentation a démarré dans 20 départements le 1er octobre 2014 : elle sera évaluée en avril 2016 pour envisager sa généralisation à tout le territoire.

Ce dispositif permet tout d’abord de créer une pension alimentaire minimum d’un montant de 95 euros/mois/enfant. L’expérimentation prévoit que les droits à l’Allocation de soutien familial (aide d’un montant de 95€/mois/enfant versée aux parents isolés) soient maintenus pendant les 6 mois qui suivent une remise en couple du parent isolé, permettant ainsi de stabiliser les aides apportées aux familles dans le cadre d’une recomposition récente. Il permet également d’améliorer la récupération des pensions alimentaires non payées par l’ex-conjoint, en autorisant les caisses, dès le 1er mois d’impayés, à transmettre au parent devant en bénéficier, les coordonnées et ressources dont elles disposent sur l’autre parent, ou à récupérer jusqu’à 24 mois de pensions alimentaires.

Maladies rares : la France au cœur des engagements européens en matière de soins et de recherche

A l'occasion de la 8e édition de la journée internationale des maladies rares, le Gouvernement a confirmé sa volonté de maintenir la France au premier rang en matière de soins et de recherche.

Marisol Touraine et Geneviève Fioraso ont confié l'évaluation du 2e plan national sur les maladies rares, lancé le 28 février 2011, au Haut Conseil de la santé publique et au Haut Conseil de l'évaluation, de la recherche et de l'enseignement supérieur. Leurs recommandations sont attendues pour le dernier trimestre 2015 et serviront de base pour établir les suites à donner au plan, dans le cadre de la Stratégie nationale de santé. Dans ce cadre, les ministres ont décidé de prolonger jusqu'au 31 décembre 2016 le 2e plan national sur les maladies rares.

Le gouvernement s'engage pour que la France conserve un rôle déterminant dans la création de réseaux européens de référence, dans la continuité des filières de santé réservées aux maladies rares, ainsi que dans la création d'un registre européen, dans la continuité de la banque nationale de données.

#LoiESS : un nouvel outil de financement pour les mutuelles et institutions paritaires

Le décret d’application relatif à la création des certificats mutualistes et paritaire, en application de l’article 54 de la loi Economie sociale et solidaire (ESS) du 31 juillet 2014, a été publié au Journal officiel .

Les nouveaux outils de financement, qui entrent en vigueur, ont été conçus pour offrir au secteur mutualiste la possibilité de lever auprès de leurs adhérents ou sociétaires des fonds propres, tout en respectant les spécificités du modèle économique et social mutualiste.

Ces instruments de fonds propres vont permettre aux mutuelles et institutions paritaires de diversifier leurs possibilités de financement tout en préservant les particularités de leur gouvernance dans un contexte d’évolution de la réglementation prudentielle.

Le Gouvernement réduit la durée de travail hebdomadaire des internes

Conformément à ses engagements, le Gouvernement réforme les obligations de service des internes en médecine, odontologie, pharmacie et biologie. Un décret, paru le 28 février au Journal officiel, les ramène à 10 demi-journées par semaine, contre 11 jusqu’ici. Il précise en outre que le temps de travail des internes ne devra pas dépasser 48 heures par semaine.

Une mission sur l'accompagnement des patients

Le projet de loi relatif à la santé prévoit, en son article 22, d’expérimenter des dispositifs d’accompagnement, dans le but de renforcer l’autonomie et la capacité de décision des personnes malades. Il s’agit de leur offrir des services susceptibles d’accroître leur capacité à s’orienter dans le système de soins, en développant l’information et l’apprentissage du patient.

La mission confiée à Christian Saout devra définir un cadrage des actions à promouvoir et des critères d’évaluation et de sélection pour les appels à projets. Il proposera un dispositif de suivi et d’évaluation de l’expérimentation en vue de son éventuelle généralisation. Il remettra ses premières conclusions à la fin du premier trimestre 2015.

Lutte contre le tabagisme : des résultats encourageants en 2014

De nouvelles données issues du Baromètre santé Inpes 2014 font apparaître des premiers résultats encourageants sur la consommation de tabac en France (le nombre de fumeurs réguliers baisse pour la 1re fois depuis 2010, la proportion d’ex-fumeurs a augmenté de 2 points).

Toutefois, la prévalence tabagique reste globalement élevée avec 34% de fumeurs actuels (fumant de temps en temps) chez les 15-75 ans confirmant la nécessité de poursuivre la politique engagée pour faire reculer le tabagisme en renforçant la prévention et en agissant efficacement pour aider les fumeurs à arrêter. C’est l’enjeu du Programme national de réduction du tabagisme, lancé par Marisol Touraine en septembre 2014, et de plusieurs mesures mises en oeuvre depuis : diffusion de la campagne d’information "le tabac tue un fumeur sur deux", encadrement de la publicité pour les cigarettes électroniques...

D'autres dispositifs sont mis en place pour continuer de faire baisser la consommation de tabac des femmes (par exemple, pictogramme "femmes enceintes"  sur les paquets de cigarettes pour sensibiliser les femmes aux dangers du tabac pendant leur grossesse) et pour renforcer la vigilance autour de la cigarette électronique, principalement utilisée par les jeunes.

Emprunts structurés : le fonds de soutien des collectivités locales porté à 3 milliards d'euros

Le Gouvernement a décidé de doubler les capacités d’intervention du fonds de soutien aux collectivités locales ayant contracté des emprunts structurés à risque adossés à la parité euro-franc suisse (les échéances de leurs prêts et les indemnités de remboursement anticipé ont bondi).

Les ressources supplémentaires mobilisées, d’un montant de 1,5 milliard d'euros sur 15 ans, seront pour moitié apportées par les banques et établissements financiers, et pour moitié par l’Etat. Le plafond des aides à 45% des montants dus sera relevé pour les collectivités les plus fragilisées qui souhaitent s’inscrire dans une démarche volontaire de réduction de leur dette à risque. La date du 30 avril 2015 pour déposer les demandes d'aide est maintenue.


Parallèlement, la situation des hôpitaux fera l'objet d'une réponse particulière (300 millions d'aides supplémentaires sur 10 ans), conformément à l'annonce faite par Marisol Touraine (lire le communiqué).

Le système de santé mobilisé pour faire face à l'épidémie de grippe saisonnière

Les épidémies hivernales demeurent très actives et touchent particulièrement les personnes fragiles et âgées. Plus de 2 millions de personnes ont été touchées par la grippe saisonnière depuis le début de l’épidémie. Le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint. Pour faire face à cette situation, Marisol Touraine a déclenché le plan national Orsan Epidémie (organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles), décliné au niveau régional, et encourage l’activation des dispositifs "hôpital en tension". Le secteur ambulatoire (médecine libérale), l’ensemble des établissements de santé, y compris les établissements privés, le secteur médico-social sont mobilisés.

La ministre rappelle à cette occasion l’importance de la vaccination antigrippale, notamment pour les personnes âgées, fragiles et les professionnels de santé.

Lire aussi Précisions sur le Plan Orsan

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - Tel 01 40 56 60 00
M. Bruno MAQUART
Directeur du cabinet
JO du 03/09/14
M. Raymond Le MOIGN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
M. Yann-Gaël AMGHAR
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
M. Etienne CHAMPION
Directeur, adjoint du cabinet
JO du 18/10/14
Mme Laurence LEFEVRE
Directrice, adjointe du cabinet
JO du 18/10/14
Mme Gwenola JOLY-COZ
Directrice, adjointe du cabinet
JO du 18/10/14
M. Grégory GUILLAUME
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Bertrand DUBOIS
Chef adjoint de cabinet
JO du 31/01/15
M. Djillali ANNANE
Conseiller auprès de la ministre en charge de l'innovation, de la recherche et de l'enseignement supérieur
JO du 13/09/14
Mme Mayada BOULOS
Conseillère en charge de la presse et de la communication
JO du 13/09/14
Gabriel ATTAL
Conseiller en charge des relations avec le Parlement et les élus
JO du 13/09/14
M. Renaud VILLARD
Conseiller en charge des retraites et de la famille
JO du 13/09/14
M. Jérôme SALOMON
Conseiller en charge de la sécurité sanitaire
JO du 13/09/14
M. Maurice-Pierre PLANEL
Conseiller en charge des produits de santé
JO du 13/09/14
M. Fabrice MASI
Conseiller en charge des professionnels libéraux de santé et des soins de premier recours
JO du 13/09/14
Thalia BRETON
Conseillère aux droits des femmes
JO du 13/09/14
Mme Catherine BISMUTH
Conseillère en charge de la santé publique
JO du 16/10/14
Mme Mathilde MARMIER
Conseillère en charge des questions de société, des droits des usagers, de la santé mentale et des populations vulnérables
JO du 16/10/14
M. Philippe PUCHEU
Conseiller en charge des établissements sanitaires et médico-sociaux
JO du 01/11/14
Mme Cécile LAMBERT
Conseillère financière
JO du 06/11/14
Mme Laure THAREL
Conseillère en charge des ressources humaines du système sanitaire
JO du 06/11/14
M. Frédéric VARNIER
Conseiller chargé du financement des établissements hospitaliers, sociaux et médico-sociaux
JO du 04/12/14

Liens secondaires