Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Marisol Touraine

Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
Biographie

Marisol Touraine est née le 7 mars 1959, à Paris.

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, depuis le 26 août 2014
Voir le décret n° 2014-1030 du 11 septembre 2014 relatif aux attributions du ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
 
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, d'avril à août 2014
  • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, de mai 2012 à mars 2014
 

Fonctions électives
 

  • Réélue députée d'Indre-et-Loire, le 17 juin 2012
  • Présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, d'avril 2011 à juin 2012
  • Vice-présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, de 2008 à 2011
  • Conseillère générale d'Indre-et-Loire, depuis 1998
  • Députée d'Indre-et-Loire, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
     

Fonctions politiques
 

  • Membre du conseil national du Parti socialiste, depuis 1997
  • Membre du bureau national du Parti socialiste, de 1997 à 2005, et depuis 2008
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la sécurité, de 2008 à 2009
  • Secrétaire nationale du Parti socialiste, chargée de la solidarité et de la protection sociale, de 1997 à 2005 et depuis 2008
     

Autres fonctions
 

  • Membre titulaire du Conseil national des parcs et jardins, 2012
     

Carrière
 

  • Conseillère d’Etat, depuis 2005
  • Professeur à l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) et à l'Institut d'études politiques de Paris, de 1985 à 2012
  • Maître de requêtes au Conseil d'Etat, de 1991 à 2005
  • Conseiller technique au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1990 à 1991
  • Chargée de mission au cabinet de Michel Rocard, Premier ministre, de 1988 à 1990
  • Chargée de mission auprès du conseiller pour les affaires stratégiques au Secrétariat général de la défense nationale (SGDSN), de 1984 à 1988
     

Cursus
 

  • Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Sèvres
  • Agrégée de sciences économiques et sociales
  • Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris
     

Ouvrage
 

  • Le Bouleversement du Monde - Géopolitique du XXIe siècle (1995)
Actualités de la ministre

Canicule : rappel des précautions à prendre, notamment pour les personnes âgées

Depuis dimanche, la France connaît des températures très élevées. Cette période de canicule est appelée à durer au moins jusqu’à mardi prochain (7 juillet). Aujourd’hui, 51 départements sont en vigilance orange canicule.

À ce jour, aucune difficulté particulière n’a été relevée dans le recours au système de soins, en ville comme à l’hôpital, même si les sollicitations en lien avec la chaleur ont légèrement augmenté. La situation sanitaire est donc maîtrisée et la mobilisation des pouvoirs publics reste totale, pour anticiper et gérer son impact sanitaire, en particulier sur les personnes fragiles.

Les établissements médico-sociaux, notamment (Ehpad), ont pris les dispositions nécessaires en mettant en œuvre leurs "plans bleus" (augmentation des effectifs pour la distribution de l’eau dans les étages, aménagement des repas, coopération avec les hôpitaux à proximité…).

Marisol Touraine s’est rendue le 2 juillet dans un Ehpad afin de passer en revue les mesures prises par l’établissement face aux fortes chaleurs et rappeler les précautions à prendre pour les personnes âgées.

Pour rappel "Canicule Info Service", est accessible tous les jours, de 9h00 à 19h00, au 0800 06 66 66

Lire Canicule et fortes chaleurs : les outils d’information sur le site de l'Inpes

Lire aussi Canicule et chaleurs extremes sur le site du ministère de la Santé

Consulter La carte de vigilance Météo-France

Doublement de la rémunération des gardes pour les étudiants en médecine

.@MarisolTouraine annonce le doublement de la rémunération des gardes pour les étudiants: #50ansANEMF @ANEMF http://ow.ly/P5Zob


Marisol Touraine est intervenue lors du Congrès de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF).

A cette occasion, elle a annoncé le doublement de la rémunération des gardes pour les étudiants, qui passera de 26 à 39 euros dès le 1er septembre 2015, puis de 39 à 52 euros en 2016. La ministre a par ailleurs rappelé sa mobilisation en faveur des étudiants médecins, pour améliorer leur formation et protéger leur avenir.

Lire l'intégralité du discours.

Vague de chaleur : tous mobilisés

Les dernières prévisions de Météo-France confirment une forte hausse des températures sur une grande partie du territoire. Cette situation est appelée à durer jusqu’à dimanche. 40 départements sont ainsi placés en vigilance orange canicule et en niveau 3 alerte canicule sur décision préfectorale. Les départements concernés ont engagé des mesures d’information du grand public, des professionnels de santé et établissements de santé et médico-sociaux, et des mesures de gestion et d’anticipation des structures d’accueil et de prise en charge.

A l'occasion de sa visite dans une crèche et dans un Ehpad, Marisol Touraine, accompagnée de Laurence Rossignol, a indiqué qu’à ce jour, l’offre de soins ne présentait aucune tension inquiétante dans les régions concernées et qu’aucun impact sanitaire n’avait été observé à partir des données observées par l’Institut de veille sanitaire, même si une hausse, attendue, des pathologies en lien direct avec la chaleur (hyperthermies, déshydratations et hyponatrémies) a été constatée dans plusieurs régions concernées. Les autorités sanitaires suivent la situation heure par heure.

Voir les conseils de prévention de l'Institut national de prévention et d’éducation pour la santé

Consulter la carte de vigilance Météo-France qui permet de s’informer 2 fois par jour de l’évolution des températures

Un service civique universel pour les jeunes en situation de handicap

Actuellement, les jeunes en situation de handicap représentent seulement 0,5% des jeunes en service civique. Afin de renforcer leur accès à ce dispositif, le président de la République a annoncé, lors de la dernière Conférence nationale du handicap de décembre 2014, le recul de la limite d’âge d’accès au service civique à 30 ans. Cette mesure a été introduite par amendement à la loi de ratification de l’ordonnance sur la mise en accessibilité, qui sera examinée en séance à l’Assemblée nationale le 6 juillet.

Par ailleurs, l'AGEFIPH et le FIPHFP apportent leur soutien financier pour permettre à toute structure de financer l’adaptation des postes pour les jeunes en situation de handicap. Enfin, l’Institut du service civique, lauréat de "La France s’engage", soutient les jeunes à l’issue de leur mission en Service civique en les aidant à mener à bien leur projet d’avenir (formations, aide à la recherche d’emploi…).

L’expérience du service civique, fondée sur la mixité sociale et l’accessibilité, doit être l’opportunité pour le plus grand nombre de jeunes en situation de handicap de s’engager au service de l’intérêt général.

Vigilance orange #canicule, un numéro pour s'informer : 0800 06 66 66

Vigilance orange #canicule. Un numéro pour s'informer : 0800 06 66 66. Pouvoirs publics mobilisés. La solidarité de chacun doit être au rdv.


En prévision des températures supérieures aux normales saisonnières annoncées par Météo-France à partir de demain mardi, Marisol Touraine a décidé d’activer la plateforme téléphonique d'information "Canicule" 0800 06 66 66. Elle fonctionne tous les jours, de 9h00 à 19h00 (appel gratuit depuis un poste fixe en France). Ce numéro permet d'obtenir des conseils pour aider à supporter les fortes chaleurs et des informations utiles en cas de situation particulière.

Le ministère de la Santé ainsi que les services sanitaires dans les départements concernés sont pleinement mobilisés.

Lire le communiqué Vague de chaleur en France

Consulter l’intégralité des recommandations en cas de vague de chaleur

Pour connaître la situation dans votre région, consultez la carte de vigilance météorologique

Lire aussi Canicule - Recommandations aux directeurs d'école et chefs d'établissement

Réforme de l’aide au paiement d’une complémentaire santé au 1er juillet

Lors d’une visite à la Cpam de Créteil, Marisol Touraine a présenté la réforme de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) qui entre en vigueur au 1er juillet 2015.

Cette réforme simplifiera la vie des 1,2 million de personnes bénéficiaires de l’ACS, incitera ceux qui peuvent y prétendre à la demander, et leur permettra de voir baisser significativement le coût de leur complémentaire santé.

L’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) permet à nos concitoyens qui ne peuvent pas bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), mais dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté, d’accéder à une couverture complémentaire santé.

Elle prend la forme d’une attestation permettant d’obtenir un rabais sur le prix de la complémentaire santé, à présenter à l’organisme complémentaire auprès duquel s’assure le bénéficiaire.

Consulter le dossier de presse

 

Vingt mesures en faveur des assurés du régime social des indépendants

Une feuille de route de 20 mesures en faveur des assurés du Régime social des indépendants (RSI) a été présentée par Marisol Touraine, Christian Eckert et Martine Pinville. Ces mesures s’inspirent des propositions du rapport Bulteau/Verdier sur l’amélioration de la qualité du service et de la relation avec les assurés et les cotisants :

- donner aux assurés du RSI une meilleure visibilité sur leurs cotisations sociales et les facilités de paiement dont ils bénéficient ;

- faciliter les démarches des travailleurs indépendants au quotidien ;

- garantir un accueil et une écoute de qualité et mieux communiquer vis-à-vis des travailleurs indépendants ;

- adapter les procédures de recouvrement en apportant une réponse graduée, en fonction de la situation individuelle ;

- améliorer le suivi des travailleurs indépendants en difficulté ;

 - intégrer les souhaits des travailleurs indépendants, usagers du RSI, dans l’amélioration continue des procédures.

Les députés poursuivent par ailleurs leur mission afin de proposer, au mois de septembre, des solutions complémentaires, à plus long terme.

Voir le détail des 20 mesures pour les assurés du RSI

La Cour des comptes certifie les comptes des branches du régime général de la sécurité sociale

Dans son rapport, la Cour reconduit, pour la 2e année consécutive, l’opinion favorable sur les comptes de chacune des branches qu’elle avait exprimée l’an dernier pour la première fois depuis la mise en place de la certification des comptes.

Les réserves et observations que la Cour exprime encore sur les comptes font l’objet, pour les années à venir, de plans d’actions dans le cadre d’une trajectoire d’amélioration pluriannuelle. Les efforts déjà engagés seront poursuivis dans le domaine de la qualité de la liquidation des prestations sociales et du recouvrement des cotisations, à la lumière des risques que les indicateurs permettent de détecter, conformément aux engagements pris auprès de la Cour.

La certification renouvelée des comptes de l’ensemble des branches du régime général de sécurité sociale apporte une assurance supplémentaire sur la qualité des comptes, gage de transparence sur la situation financière des organismes du régime général vis-à-vis des assurés et des cotisants, de leurs partenaires économiques et institutionnels et du Parlement.

Lancement du comité de pilotage de la Grande conférence de la santé

Les travaux du comité de pilotage chargé de la préparation de la Grande conférence de la santé, qui se tiendra en janvier 2016 conformément à l’engagement du Premier ministre, ont été ouverts par Najat Vallaud-Belkacem, Marisol Touraine et Thierry Mandon.

Les ministres ont insisté sur l’importance d’axer la réflexion autour des thématiques suivantes : la formation initiale et continue des professionnels de santé ; les métiers et compétences ; les parcours professionnels et les modes d’exercice.

La conférence se tient dans le cadre de la Stratégie nationale de santé, lancée le 8 février 2013 et qui a pour objectif de préserver l’excellence de notre système de santé face à de nouveaux enjeux, tels que l’allongement de la durée de vie ou le développement des maladies chroniques. L’action du Gouvernement, au travers du Pacte territoire santé et du projet de loi de modernisation de notre système de santé, vise à mettre en place une politique ambitieuse en matière de prévention et d’amélioration de l’organisation des soins.

Journée nationale de réflexion sur le don d'organes

Aujourd'hui c'est la journée nationale de réflexion sur le #dondorganes & la #greffe & de reconnaissance aux donneurs http://ow.ly/OC1vt

L’année dernière, 5 400 personnes ont pu bénéficier d’un don, alors que 20 300 personnes étaient en attente d’une greffe. Il est donc essentiel d’augmenter le nombre de greffons, dans le respect des principes qui régissent cette pratique en France depuis 30 ans : la gratuité, l’anonymat entre donneur et receveur et le consentement présumé. C’est l’objectif de la journée nationale de réflexion du don.

Développer le don, c’est aussi l’objectif du projet de loi de modernisation de notre système de santé, adopté en 1re lecture à l’Assemblée. Une de ses dispositions réaffirme ainsi le caractère essentiel du consentement présumé au don d’organes.

Dans le même temps, le projet de loi conforte le rôle irremplaçable du dialogue avec les familles et les proches du défunt. Il en fait un préalable obligatoire au prélèvement des organes et prévoit que des règles de bonnes pratiques viennent encadrer ce dialogue, pour qu’il réponde aux mêmes critères de qualité partout en France. Il renforce enfin les moyens de connaître l’avis du défunt, en particulier son refus. Le registre national des refus tenu par l’Agence de la biomédecine est reconnu comme le moyen principal, mais non le seul, d’expression du refus. Une concertation nationale sera lancée prochainement avec les associations, les familles, les médecins, les patients… pour définir d’autres moyens d’exprimer le refus.

Lire Don d’organes : ce que change le projet de loi de modernisation de notre système de santé

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - Tel 01 40 56 60 00
M. Etienne CHAMPION
Directeur du cabinet
JO du 02/07/15
M. Raymond Le MOIGN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
M. Yann-Gaël AMGHAR
Directeur adjoint du cabinet
JO du 13/09/14
Mme Laurence LEFEVRE
Directrice, adjointe du cabinet
JO du 18/10/14
Mme Gwenola JOLY-COZ
Directrice, adjointe du cabinet
JO du 18/10/14
M. Grégory GUILLAUME
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Bertrand DUBOIS
Chef adjoint de cabinet
JO du 31/01/15
M. Djillali ANNANE
Conseiller auprès de la ministre en charge de l'innovation, de la recherche et de l'enseignement supérieur
JO du 13/09/14
Mme Mayada BOULOS
Conseillère en charge de la presse et de la communication
JO du 13/09/14
Gabriel ATTAL
Conseiller en charge des relations avec le Parlement et les élus
JO du 13/09/14
M. Renaud VILLARD
Conseiller en charge des retraites et de la famille
JO du 13/09/14
M. Maurice-Pierre PLANEL
Conseiller en charge des produits de santé
JO du 13/09/14
M. Fabrice MASI
Conseiller en charge des professionnels libéraux de santé et des soins de premier recours
JO du 13/09/14
Thalia BRETON
Conseillère aux droits des femmes
JO du 13/09/14
Mme Catherine BISMUTH
Conseillère en charge de la santé publique
JO du 16/10/14
M. Philippe PUCHEU
Conseiller en charge des établissements sanitaires et médico-sociaux
JO du 01/11/14
Mme Christine GARDEL
Conseillère en charge des ressources humaines du système sanitaire
JO du 20/05/15
M. Frédéric VARNIER
Conseiller chargé du financement des établissements hospitaliers, sociaux et médico-sociaux
JO du 04/12/14
Mme Shéraz GASRI
Conseillère diplomatique
JO du 20/05/15
M. Stéphane CORBIN
Conseiller en charge des personnes âgées, des personnes handicapées et de la cohésion sociale
JO du 20/05/15

Liens secondaires