Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Laurence Rossignol

Laurence Rossignol

Secrétaire d’État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé
Biographie

Laurence Rossignol est née le 22 décembre 1957 à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine).

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d’État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, depuis avril 2014
     

Fonctions électives
 

  • Sénatrice de l’Oise, depuis 2011
  • Conseillère régionale de Picardie, depuis 1998
  • Vice-présidente du Conseil régional de Picardie chargée de l’égalité des chances, de la vie associative et de la jeunesse, depuis avril 2004
  • Conseillère municipale de Compiègne, de 2001 à 2011
     

Fonction politique
 

  • Secrétaire nationale du Parti socialiste chargée de l’environnement
     

Autres fonctions
 

  • Conseillère technique, chargée de l’enfance et des relations avec le Parlement au cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, de 1992 à 1993
  • Conseillère technique, chargée de l’enfance et des relations avec le Parlement au cabinet de Frédéric Bredin, ministre de la Jeunesse et des Sports, de 1991 à 1992
  • Conseillère technique au cabinet du président de l’Assemblée nationale, de 1989 à 1991
  • Chef de cabinet de Laurent Fabius, président de l’Assemblée nationale, en 1989
     

Carrière
 

  • Journaliste juridique
     

Cursus
 

  • DEA de Droit Social, Université Panthéon-Sorbonne
Actualités de la ministre

De nouveaux droits pour les enfants : la France signe le 3e protocole de la CIDE

A l’occasion des 25 ans Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), la France salue cet instrument essentiel pour la protection de l’enfance et appelle les États qui ne l’ont pas encore fait à le rejoindre.

Laurence Rossignol signe à New York, au nom de la France, le 3e protocole de la CIDE. Ce protocole, facultatif, permet une meilleure protection des droits fondamentaux des enfants, tels qu'ils ont été définis dans la CIDE. Il offre en particulier la possibilité d’un recours individuel des enfants devant le Comité des droits de l’enfant des Nations unies, renforçant donc la prise en compte, en France, de la parole de l'enfant. 

Une nouvelle dynamique en faveur des maladies neuro-dégénératives

850 000 personnes sont touchées par la maladie d’Alzheimer, 150 000 par la maladie de Parkinson, et 85 000 par la sclérose en plaques.

Le Plan national maladies neuro-dégénératives 2014-2019 présenté par Marisol Touraine, Geneviève Fioraso et Laurence Rossignol, prend en compte les spécificités de chaque maladie et apporte des réponses concrètes aux besoins des patients et de leurs aidants. Annoncé par le président de la République, le plan, issu d’une large concertation avec les acteurs du secteur, comprend 3 grandes priorités : améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades ; assurer la qualité de vie des malades et de leurs aidants ; développer et coordonner la recherche.

Le Gouvernement s’engage ainsi dans une dynamique de progrès en matière de recherche, de soins et d’accompagnement.

Lire le dossier de presse.

Un outil pour le repérage et le signalement de la maltraitance des enfants

A l’approche de la Journée internationale des droits de l’enfant, la Haute Autorité de santé publie une recommandation pour sensibiliser les professionnels de santé au repérage et au signalement de la maltraitance et met à leur disposition un outil interactif.

La maltraitance des enfants est mal connue et certainement très largement sous-estimée dans la population française. Elle est également très largement sous déclarée par les médecins, avec à peine 5 % des signalements qui proviennent du secteur médical.


Télécharger la fiche mémo

Télécharger l'outil interactif


L'Allocation de solidarité aux personnes âgées portée à 800 euros

Comme l’avait annoncé le Premier ministre le 16 septembre dernier, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), qui a déjà été revalorisée au 1er avril, vient d’être portée à 800 euros par mois pour une personne seule et à 1 242 euros par mois pour un couple.

Cette mesure renforce le pouvoir d’achat des retraités modestes qui perçoivent ce minimum vieillesse. Plus de 550 000 retraités bénéficieront ainsi de près de 100 euros supplémentaires par an.

La mesure s’appliquera aux allocations dues à compter du 1er octobre, versées début novembre.

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État chargé de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie
Adresse :
14, avenue Duquesne 75007 - Paris
Adresse postale :
75700 Paris - TEL 01 40 56 60 00
M. Etienne CHAMPION
Directeur du cabinet
JO du 09/09/14
M. Cyril FERNAGU
Chef de cabinet
JO du 09/09/14
Mme Dominique BOUISSOU
Conseillère spéciale
JO du 09/09/14
Mme Stéphanie LOZANO
Cheffe de cabinet adjointe, chargée des relations avec les collectivités locales
JO du 09/09/14
Nina SAVOYE
Conseillère parlementaire
JO du 09/09/14
Anne CARON-DÉGLISE
Conseillère chargée des droits et de l'autonomie des personnes (enfance, familles, personnes âgées)
JO du 09/09/14
Mme Elizabeth LE HOT
Conseillère chargée de la petite enfance et de la famille
JO du 09/09/14
Céline THIEBAULT
Conseillère chargée de la prévention, de l'action sociale et de l'adaptation de la société au vieillissement
JO du 09/09/14
Isabelle BILGER
Conseillère chargée des établissements sociaux et médico-sociaux (enfance, personnes âgées)
JO du 18/11/14
Katy BONTINCK
Conseillère chargée de l'accompagnement à domicile (familles, personnes âgées)
JO du 18/11/14
Frédéric VARNIER
Conseiller chargé du financement des établissements hospitaliers médicaux et médico-sociaux
JO du 09/09/14
M. Philippe PUCHEU
Conseiller chargé des établissements sanitaires et médico-sociaux
JO du 18/11/14

Liens secondaires