Ministre suivantMinistre précédent

Hélène Geoffroy

Secrétaire d’État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Ville
Biographie

Hélène Geoffroy est née le 4 mars 1970 à Creil (Oise)

Fonctions ministérielles

  • Secrétaire d’État chargée de la Ville auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, depuis le le 11 février 2016

Fonctions électives

  • Elue députée de la 7e circonscription du Rhône, en 2012
  • Elue maire de Vaulx-en-Velin (69), en avril 2014
  • Vice-présidente de la métropole de Lyon en charge de l’énergie
 

Carrière

  • Membre du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (devenue depuis CGET), de mars 2013 à décembre 2015
Actualités du ministre

Ville Vie Vacances : la campagne 2017 est lancée

Ce programme, qui s'adresse en priorité aux 11-18 ans des quartiers pour leur donner accès aux vacances et aux loisirs, s'appuie sur des actions qui s'inscrivent dans les contrats de ville, dans une logique éducative, sportive et culturelle.

La mixité des activités est aussi l’un des objectifs de ce dispositif qui doit concerner 50 % de filles parmi ses bénéficiaires. Les actions à privilégier sont celles co-construites avec les jeunes concernés. Le ministère de la ville, via le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), pilote ce programme qui a bénéficié à 345 000 jeunes en 2015.

Lire la circulaire envoyée aux préfets de région et de département

"C’est mon patrimoine" : un nouvel élan pour l'éducation artistique et culturelle

Un nouvel élan est donné au dispositif "Les Portes du Temps". Créé en 2005, cette opération permet chaque année aux enfants et adolescents des territoires les plus éloignés de la culture de découvrir les musées et monuments durant les vacances scolaires, dans le cadre d’activités encadrées et d’ateliers de pratique artistique.

Rebaptisé "C’est mon patrimoine", le nouveau dispositif est doté dès 2017 d’une nouvelle feuille de route et d’un budget résolument en hausse.

Une nouvelle dynamique a ainsi été engagée avec l’ensemble des partenaires du dispositif pour faire évoluer le cahier des charges et une revalorisation de 57 % des moyens financiers consacrés à l’opération a été décidée au budget 2017.

Adoption définitive du projet de loi "Egalité et Citoyenneté"

Le projet de loi "Egalité et Citoyenneté" a été définitivement adopté ce jour par l’Assemblée nationale.

Face aux fractures mises en évidence par les attentats qui ont frappé notre pays depuis 2015, le Gouvernement renforce son action pour rassembler tous les Français autour des valeurs de la République et pour s’attaquer aux obstacles auxquels est confrontée une partie de la population dans ses conditions de vie. Ce texte s’inscrit pleinement dans cette ambition en complétant les actions menées là où l’intervention de la loi était nécessaire :

- dans son titre I, ce projet de loi crée les conditions de la généralisation d’une culture de l’engagement citoyen tout au long de la vie et renforce la priorité jeunesse portée par le Gouvernement depuis 2012 ;

- le titre II engage des mesures structurantes dans le domaine du logement pour favoriser le vivre-ensemble et lutter contre les phénomènes de ségrégation territoriale et de "ghettoïsation" de certains quartiers ;

- le titre III consacre et crée de nouveaux droits au bénéfice de l’ensemble des citoyens.

Prévention de la radicalisation dans les contrats de ville

Dans le cadre du plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme adopté par le Gouvernement le 9 mai dernier, il est prévu en particulier de renforcer la réponse préventive.

L’un des objectifs est de doubler d’ici à 2 ans les capacités de prise en charge des personnes radicalisées ou en voie de radicalisation, et de leurs familles. A cette fin, l’Etat a noué, ces derniers mois, des partenariats avec les collectivités locales et des grands réseaux associatifs.

Parce qu’ils fédèrent l’ensemble des acteurs locaux pour fixer, avec l’Etat, les principaux axes de la politique de la ville dans les quartiers prioritaires, les contrats de ville sont des outils pertinents pour mener sur le terrain un travail partenarial pour prévenir la radicalisation.

Le Gouvernement a décidé ce jour de consacrer 3 M supplémentaires, au titre des crédits du Fonds interministériel pour la prévention de la délinquance, afin que chaque contrat de ville se dote d’un plan d’action pour prévenir la radicalisation. Cette enveloppe soutiendra prioritairement les initiatives et actions concrètes de repérage et de prise en charge des personnes en situation de radicalisation et de leurs familles.

1 000 conseillers citoyens réunis à La Villette : faire vivre la démocratie dans les quartiers

La Rentrée citoyenne s'est achevée, le 27 octobre dernier, par le  1er Forum national des conseils citoyens. Près de 1 000 conseillers citoyens, venus de l'hexagone et d'Outre-mer, y ont participé. 

Le besoin de formation aux fondamentaux de la politique de la ville, à la méthodologie de projets ou encore à la vie associative est apparu comme l’une des grandes préoccupations des habitants engagés dans les conseils citoyens. Patrick Kanner et Hélène Geoffroy ont rappelé que 7 M€ étaient consacrés, en 2016, à la formation des conseils citoyens. En outre, 1 000 personnes volontaires en service civique participent à leur animation et leur organisation. Une aide directe, permettant de concrétiser des projets à l’échelle d’un quartier.

Le président de la République, qui a clos ce grand tour de France des acteurs de la politique de la ville, a annoncé :

► l’engagement financier de 1 Md € supplémentaires sur le reste de la durée du nouveau programme de renouvellement urbain. Une enveloppe qui vient s’ajouter aux 5 Mds € budgétés pour accompagner les projets intégrés de territoire ;

► l’augmentation de 50 % de la dotation politique de la ville, soit 50 M€  supplémentaires par an ;

► le lancement anticipé de la 3e édition de l’appel à projets du PIA pour accompagner les projets innovants ;

► l’augmentation de la dotation de solidarité urbaine à 180 M€ pour soutenir les capacités d’investissement des collectivités.

Outre-Mer : le renouvellement urbain, une priorité du Gouvernement

A l'occasion de son déplacement en Guadeloupe, Martinique et Guyane, Patrick Kanner a rappelé que la résorption de l’habitat insalubre et indigne était une priorité du Gouvernement pour les quartiers prioritaires ultramarins. 22 quartiers d’intérêt national bénéficieront du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) : 5 quartiers en Guadeloupe, 3 en Martinique, 14 en Guyane.

Dans le cadre du PNRU, 6 projets de rénovation urbaine ont été engagés aux Antilles et en Guyane. En parallèle, les quartiers anciens défavorisés de Fort-de-France ont quant à eux bénéficié de crédits du programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD). Au total, 1,456 Md€ ont été investis dans la démolition de 5 800 habitations insalubres, la rénovation et la construction de 4 100 logements sociaux et de 54 équipements publics. Des opérations de construction ont également été menées dans le parc privé.

Ville/Jeunesse/Sports : un budget 2017 en augmentation de 8 %

Cette progression importante traduit la vive préoccupation du Gouvernement pour l’ensemble des champs ville, jeunesse et sports :
►Jeunesse et éducation populaire (477 M€), priorité du quinquennat, avec notamment l’accélération de la montée en charge du Service Civique pour atteindre 150 000 jeunes volontaires en 2017.
 ►Politique de la ville (411 M€), afin notamment de développer l’emploi des jeunes dans les quartiers, poursuivre la transformation urbaine et sociale, et accompagner la participation effective des habitants sur la durée. Les crédits d’intervention en direction des habitants des quartiers prioritaires sont maintenus, avec près de 200 M€ délégués de soutien aux associations de proximité.
► Sport (521 M€), avec notamment : l’impulsion d’une dynamique autour de l’héritage de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ; la mise en œuvre d’un plan de développement des équipements sportifs dans les territoires ultramarins et en Corse ; le maintien du même niveau de subventions aux fédérations sportives (78,7 M€). l'augmentation de 9 % des crédits versés à l’Agence française de lutte contre le dopage .

Soit un budget de 1,41 Md€ (avec le budget du Centre national pour le développement du sport).

Consulter le dossier de presse

Une "Rentrée citoyenne" pour les habitants et les forces vives des quartiers

C'est à La Garde (83) qu'Hélène Geoffroy lancera officiellement  la Rentrée citoyenne, dans le cadre de la rencontre territoriale des adultes-relais du département.

La Rentrée citoyenne, ce sont 4 semaines de rencontres des acteurs de la politique de la ville, dans les territoires et à Paris.

Les préfectures organisent les rencontres territoriales des adultes relais et des conseils citoyens. Près de 4 000 adultes-relais, déployés sur tout le territoire national, agissant notamment en direction des jeunes et 20 000 membres des 850 conseils citoyens installés dans les quartiers populaires, seront consultés pour échanger sur les questions d’éducation, d’emploi, de cadre de vie et de participation citoyenne.

La rentrée citoyenne se décline aussi au niveau national en 3 temps forts. La 1re journée, le 17 octobre, rassemblera une centaine de représentants départementaux des adultes-relais et des acteurs de la prévention spécialisée. La 2e journée, le 25 octobre, s’adresse aux acteurs associatifs engagés dans la politique de la ville. Enfin, le 27 octobre prochain, se tiendra le 1er forum national des conseils citoyens, qui réunira à la Villette près de 1 000 conseillers citoyens à Paris.

Le Service volontaire européen fête ses 20 ans à Montreuil

Le Service volontaire européen, action phare du volet Jeunesse du programme Erasmus+ (2014-2020), permet chaque année à des milliers de jeunes européens, entre 17 et 30 ans, de vivre une expérience de mobilité et d’engagement dans un autre pays. Ils découvrent une autre culture et acquièrent des compétences utiles à leur insertion socio-professionnelle et à leur développement personnel.

Créé en 1996 en tant que programme pilote par la Commission européenne, le SVE a permis à ce jour à plus de 100 000 jeunes volontaires européens de contribuer à une cause à laquelle ils croient.

Plus d’une centaine de jeunes volontaires SVE, actuels et anciens, ainsi que des officiels de différents pays (représentants des institutions, ministère, agences nationales, structures, etc.) sont attendus à Montreuil pour témoigner de leurs expériences SVE et échanger sur les perspectives du volontariat de demain, en présence de Hélène Geoffroy.

 

"Les marches exploratoires" sont une des réponses pour l'apaisement de notre société"

Les marches exploratoires permettent aux femmes d’une ville ou d’un quartier de mieux s’approprier l’espace public. Répondant à un enjeu politique fort, cette démarche vise à renforcer la participation citoyenne et la place des femmes des quartiers prioritaires de la politique de la ville dans l’espace public.

Dans le cadre du 4e plan de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, le Gouvernement a lancé, en 2014, une expérimentation nationale de "Marches exploratoires", à laquelle ont répondu 12 villes (Amiens, Avignon, Arcueil, Bastia, Bordeaux, Creil, Lille, Mons-en-Baroeul, Montreuil, Paris 20, Rennes et Saint-Etienne).

Près de 150 femmes ont ainsi participé à ces expérimentations qui se sont déroulées sur l’année 2015. L’association France Médiation, qui fédère 70 structures de médiation sociale en France, a assuré la coordination nationale de l’expérimentation et a remis ses recommandations à Laurence Rossignol, Patrick Kanner et Hélène Geoffroy.

Devant les résultats positifs de cette expérimentation nationale, Patrick Kanner a annoncé que les marches seraient généralisées dans tous les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Rapport de France Médiation sur les marches exploratoires 2.0_Les femmes changent la ville

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions au sein des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports
Adresse :
35, rue Saint-Dominique 75007 Paris
Adresse postale :
Tél. 01 40 56 60 00
Cabinet
Mme Aurore LE BONNEC
Directrice du cabinet
JO du 11/12/16
M. Mathieu PITON
Directeur adjoint du cabinet
JO du 11/12/16
Mme Mathie ESPARGILIERE
Cheffe de cabinet, chargée des relations avec le Parlement
JO du 11/12/16
Mme Cécile SCHOU
Cheffe adjointe de cabinet, chargée des relations avec le Parlement
JO du 11/12/16
Mme Sakina BAKHA
Conseillère chargée de la vie associative et de la lutte contre les discriminations
JO du 11/12/16
M. Antoine DELANGRE-MARINI
Conseiller presse
JO du 11/12/16
M. Fabrice PEIGNEY
Conseiller collectivités locales et prospective, finances locales et renouvellement urbain
JO du 11/12/16
Mme Florence PERRIN
Conseillère affaires réservées
JO du 11/12/16