Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de George Paul Langevin

George Pau-Langevin

Ministre des Outre-Mer
Biographie

George Pau-Langevin est née le 19 octobre 1948, à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).

Fonctions ministérielles

 
  • Ministre des Outre-Mer, depuis avril 2014
Voir le décret n° 2014-415 du 16 avril 2014 relatif aux attributions de la ministre des Outre-Mer
 
  • Ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, chargée de la Réussite éducative, de mai 2012 à mars 2014
     

Fonctions électives

 
  • Réélue députée la 15e circonscription de Paris, le 17 juin 2012
  • Députée de Paris, de 2007 à 2012 – Vice Présidente du Groupe SRC
  • Conseillère du 20e arrondissement de Paris, chargée de la protection de l'enfance et de l'enfance maltraitée, de 2008 à 2014
  • Conseillère régionale d'Ile de France, de 1992 à 1998
  • Conseillère du 20e arrondissement de Paris, de 1989 à 1995
     

Fonctions politiques

 
  • Membre du conseil national du Parti socialiste, de 1994 à 1997
  • Secrétaire nationale aux droits de l'Homme du Parti socialiste, de 1994 à 1995
  • Déléguée nationale aux ressortissants des départements d'Outre-Mer en métropole, de 1989 à 1999
  • Membre du comité directeur et du bureau exécutif du Parti socialiste, de 1989 à 1994
 

Autres fonctions

 
  • Membre correspondant de l'Académie des sciences d'Outre-Mer, depuis 2006
  • Membre de l'association Nouveaux droits de l'Homme
  • Membre du Mouvement contre le racisme et l'amitié entre les peuples (MRAP), depuis 1973
  • Membre de section au Conseil économique et social (CES), de 1997 à 1999
  • Présidente du Mouvement contre le racisme et l'amitié entre les peuples (MRAP), de 1984 à 1987
 

Carrière

 
  • Conseillère au cabinet de Bertrand Delanoë, maire de Paris et déléguée générale à l'Outre-Mer à la mairie de Paris, de 2001 à 2007
  • Directrice générale à l'Agence nationale pour l'insertion et la promotion des travailleurs d'Outre-Mer, de 1997 à 2001
  • Directrice générale adjointe de l’ANT, de 1990 à 1993
  • Directrice de l'administration, des ressources humaines et du budget de l'Agence nationale pour l'insertion et la promotion des travailleurs d'Outre-Mer, de 1989 à 1990
  • Enseignante au Centre de formation des barreaux, de 1982 à 1988 et de 1992 à 1997
  • Avocate à la cour d'appel de Paris, de 1971 à 1988, puis de 1994 à 1997
 

Cursus

 
  • Maîtrise de lettres modernes
  • Diplôme d'études supérieures (DES) de droit privé
  • Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (Capa)
 

Ouvrages

 
  • Guide pratique des étrangers, le droit, les démarches (2004)
  • Une République de l'égalité, contre les discriminations liées à l'origine (2008)
  • Représenter le peuple français (2011)
Actualités du ministre

Projet de loi de programmation en faveur de l'Égalité réelle Outre-Mer

Le projet de loi de programmation relatif à l’égalité réelle Outre-Mer a été présenté, le 3 août en Conseil des ministres, par le Premier ministre, George Pau-Langevin et Ericka Bareigts. Après l’égalité des droits civiques, sociaux et économiques entre les Outre-Mer et l’Hexagone, ce texte pose les fondements d’une égalité d’accès aux opportunités. Ces territoires ont en effet de  très forts atouts qu’il convient de pleinement valoriser. Il propose la mise en place de plans de convergence de manière collégiale entre l’Etat, les collectivités et les établissements publics sur une durée de 10/20 ans, ceci pour chacun des territoires. Il portera aussi des dispositions pour stimuler l’initiative entrepreneuriale, renforcer l’investissement dans le capital humain, l’accès aux droits économiques et  la lutte contre la vie chère.

Une consultation numérique est ouverte jusqu’au 9 septembre pour permettre aux 2,7 millions d'Ultramarins de contribuer au projet de loi et d'écrire, ensemble, une nouvelle page de l'histoire des Outre-Mer.

Lire le communiqué en Conseil des ministres

Outre-Mer : baisse des tarifs d'électricité dans les îles Wallis et Futuna

L’arrêté qui vient d’être publié, en application des dispositions issues de l’article 214 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, met en œuvre cette baisse et prévoit la procédure et les conditions de l’alignement des tarifs réglementés de vente de l’électricité des îles Wallis et Futuna sur ceux pratiqués en métropole, d’ici au 1er janvier 2020. La baisse intervient dès le 1er juillet 2016, sur les 50 premiers kWh consommés chaque mois, puis le 1er janvier 2017 sur les 100 premiers kWh consommés chaque mois et le 1er juillet 2017 sur les 150 premiers kWh consommés chaque mois.

Cela ouvre la voie à l’alignement progressif des tarifs sur la métropole, qui conduira d’ici à 2020 à une division par 5 du prix de l’électricité sur le territoire.

Lire l'arrêté

Un plan de sécurité pour les Outre-Mer

Bernard Cazeneuve et George Pau-Langevin ont présenté le Plan Sécurité Outre-Mer, qui vise à renforcer la lutte contre la délinquance dans ces territoires.

Il s’articule autour de 3 axes et 22 mesures :

- renforcer les effectifs et les moyens des forces de l’ordre. En 2016, 433 policiers et gendarmes rejoindront les territoires d’Outre-Mer. Entre 2017 et 2019, la gendarmerie d’Outre-Mer bénéficiera de 300 effectifs supplémentaires, dont 179 dès 2017. Les hôtels de police et les réseaux de communication des forces de l’ordre seront rénovés et modernisés, les coopérations régionales avec les forces étrangères seront développées ;

- assurer une co-production de sécurité avec les acteurs locaux. Une conférence nationale semestrielle pour la Sécurité Outre-Mer se réunira avec tous les acteurs concernés. Elle dressera le bilan des actions conduites et les priorités en matière de prévention et de lutte contre la délinquance ;

- mener des actions ciblées spécifiques. Une action spécifique contre les trafics et la circulation des armes à feu sera déployée. Une antenne de l’OCRTIS sera créée en Guyane, particulièrement touchée par le trafic des stupéfiants. Un groupe tactique projetable aux compétences multiples (ordre public, police judiciaire...) sera prêt à renforcer les forces locales en cas de besoin, depuis la métropole.

Consulter le dossier de presse

Un vade-mecum pour lutter contre l'habitat indigne et informel dans les Outre-Mer

Dans le cadre de  la lutte contre l’habitat indigne, un vade-mecum relatif aux modalités de mise en œuvre de la lutte contre l’habitat indigne et informel dans les départements d’outre-mer a été élaboré.

Il a pour but d’accompagner les porteurs de projets, en particulier les élus locaux, impliqués dans la lutte contre l’habitat insalubre. Il apporte des réponses concrètes aux interrogations qui peuvent se faire jour sur les premières expériences menées dans le nouveau cadre normatif créé par la loi du 23 juin 2011 portant dispositions particulières relatives aux quartiers d’habitat informel et à la lutte contre l’habitat indigne dans les départements et régions d’outre-mer.

Consulter le vade-mecum

Un plan global de sécurité pour Mayotte

Mayotte fait face à des enjeux majeurs de sécurité et de développement qui nécessitent un engagement particulier de l’État. Dans cette optique, Bernard Cazeneuve et George Pau-Langevin ont présenté un plan global de sécurité, de prévention de la délinquance et de lutte contre l’immigration clandestine pour Mayotte.

Ce plan de 25 mesures repose sur 3 axes :

- renforcer les effectifs et les moyens des forces de l’ordre ;

- réformer la gouvernance des forces de sécurité et élargir les actions de lutte contre l’insécurité ;

- nouer de nouveaux partenariats avec la société civile avec un volet jeunesse important.

Plan global de sécurité, de prévention de la délinquance et de lutte contre l’immigration clandestine pour Mayotte

 

Une stratégie de santé pour les Outre-Mer

Marisol Touraine a présenté avec George Pau-Langevin la stratégie de santé pour les Outre-Mer. Ce plan s’adapte aux spécificités géographiques, humaines et organisationnelles de ces territoires, souvent confrontés à des problématiques sanitaires d’une nature et d’une ampleur particulières. Il est composé de 5 axes et de 62 actions :

- renforcer la prévention pour mieux lutter contre les inégalités de santé ;

- améliorer la veille, l’évaluation et la gestion des risques sanitaires ;

- mieux répondre aux besoins des citoyens dans le champ de l’autonomie ;

- renforcer l’efficience du système de santé ;

- renforcer l’accès aux droits.

Si les objectifs de ces 5 axes sont communs à tous les Outre-Mer, chaque collectivité a sa propre feuille de route. Cette stratégie s’adapte ainsi aux problématiques particulières et met en oeuvre des actions concrètes qui engagent l’État tant au niveau national que régional.

Le discours de Marisol Touraine

La flamme de l'égalité : remise des diplômes aux lauréats de la 1re édition du concours

La cérémonie nationale de remise des prix du concours "La Flamme de l'égalité" s'est déroulée à l'occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Il s'agissait pour les élèves des écoles, collèges et lycées de mener une réflexion citoyenne s'appuyant sur l'histoire de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, de leurs survivances comme de leurs effets et de leurs héritages contemporains.

Consulter le dossier de presse

Consulter également le programme du Mois des mémoires de l’esclavage et des combats pour l’égalité

Outre-Mer : appel à projets expérimental en soutien à l'économie sociale et solidaire

Dans les Outre-Mer, l’économie sociale et solidaire (ESS) joue un rôle majeur avec plus de 51 000 emplois et plus de 4 000 employeurs qui à 80% d’entre eux sont des associations.

L'appel à projets s’inscrit dans la continuité du plan de soutien au développement de l’ESS prévu par le protocole d’application Outre-Mer de la convention signée entre l’Etat et la Caisse des dépôts et consignations "Agir pour l’emploi et la création d’activités 2014-2017".

Les thématiques retenues sont très larges. Elles permettent de couvrir un grand nombre de secteurs où l’ESS est d’ores et déjà active ou représente un potentiel de développement : l’auto-construction et l’habitat coopératif, la santé et les services sociaux, la mobilité durable...

L’appel, consultable sur le site des préfectures, sera clos le 15 juillet 2016.

Consulter le cahier des charges

Opération d’intérêt national en Guyane : Philippe Schmit remet son rapport

Elaboré sur les bases d’échanges nourris avec les élus locaux, le rapport formule des recommandations concernant :

- le périmètre d’intervention de la future OIN en préconisant une structuration autour des 3 pôles prioritaires : la région de Cayenne et du centre littoral, le nord-ouest de la Guyane, et la région de Kourou ;

- les modalités d’association des collectivités au projet d’OIN ;

- les pistes de financement envisagées.

Les 2 ministres ont réaffirmé l’engagement du Gouvernement d’aboutir à une création effective de l’OIN mi-2016. D’ores et déjà, elles annoncent des mesures afin d’agir rapidement et de créer les conditions de la réussite du lancement de l’OIN :

- les études d’aménagement préalables aux projets seront financées par une augmentation du budget consacré par l’Etat à la politique du logement en Guyane soit 2M€ dès 2016, et de l’ordre de 4M€ pour l’année 2017 ;

- le Gouvernement procédera à la cession à titre gratuit, du foncier d’Etat inclus dans le périmètre concerné, soit environ 1 700 hectares, au bénéfice de l’Epag qui portera l'OIN.

A la demande des ministres, le préfet de Guyane présentera les préconisations du rapport aux élus concernés avant la finalisation du décret de création de l’OIN et sa publication prévue pour l’été 2016.

 

Lancement d’un appel à projets en faveur de la construction en Outre-Mer

Déclinaison du Programme d’action pour la qualité de la construction et la transition énergétique (Pacte 2015-2018), l'appel à projets vise à accompagner les territoires ultra-marins dans leur mutation vers des façons de construire répondant aux impératifs de la transition énergétique et à leurs réalités climatiques, économiques et sociales.

Les lauréats seront sélectionnés en 3 vagues avec une date de clôture finale fixée au 28 avril 2017. Les clôtures intermédiaires – 1er juillet et 1er décembre 2016 – permettront de lancer les 1ers projets sans attendre.

Dans le cadre de ce même programme Pacte, a également été lancé l’appel à manifestations d’intérêt "Actualiser et compléter les règles de l’art adaptées aux territoires ultra-marins" qui complète la démarche. Il vise à déterminer ou réviser les savoir-faire de la construction en Outre-Mer pour définir les référentiels techniques de la profession et s’adapter aux conditions spécifiques de ces territoires. Les organismes techniques et/ou experts ont jusqu’au 1er juillet 2016 pour se manifester.

Pour en savoir plus

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère des Outre-Mer
Adresse :
Hôtel de Montmorin - 27 rue Oudinot 75007 - Paris
Adresse postale :
Tel 01 53 69 20 00
Cabinet
M. François RAVIER
Directeur du cabinet
JO du 29/12/15
M. Jean-Bernard NILAM-RIBAL
Directeur adjoint du cabinet
JO du 27/01/16
M. Emmanuel PROVIN
Chef de cabinet
JO du 04/09/14
M. Marc-Pierre MANCEL
Conseiller spécial auprès de la ministre chargé des affaires sociales et de la santé
JO du 04/09/14
Mme Amélie RENAUD
Conseillère
JO du 04/09/14
Mme Laurence GOLA-de MONCHY
Conseillère
JO du 14/07/15
Mme Sandra BEAU
Conseillère pour la presse et la communication
JO du 14/07/15
M. Gilles CANTAL
Conseiller
JO du 05/04/16
Mme Sylvie ESPECIER
Conseillère technique
JO du 03/01/15
M. Francis BOUYER
Conseiller technique
JO du 17/07/15
M. Jean-Robert JOUANNY
Conseiller technique
JO du 07/08/15
M. Florent CLOUET
Conseiller technique
JO du 12/03/16
M. Jean DUTOYA
Conseiller technique
JO du 31/05/16