Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Christiane Taubira

Christiane Taubira

Garde des Sceaux, ministre de la Justice
Biographie

Christiane Taubira est née le 2 février 1952, à Cayenne (Guyane).

Fonctions ministérielles
 

  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice, depuis avril 2014
Voir le décret du 2 avril 2014 relatif à la composition du Gouvernement
 
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice, de mai 2012 à mars 2014
     

Fonctions électives
 

  • Députée de Guyane élue en 1993, réélue en 1997, 2002 et 2007
  • Députée au Parlement européen, de 1994 à 1999
     

Carrière
 

  • Professeur de sciences économiques
  • Directrice du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) de Guyane
  • Directrice ou directrice générale de la Coopération agricole Antilles-Guyane (Caricoop, cofondatrice de la Confédération caraïbe de la coopération agricole (1982-1985), de l’Assistance technique à la pêche artisanale en Guyane (1985-1990) puis de l’Office de coopération et du commerce extérieur (OCCE) (1990-1993)
     

Autres fonctions
 

  • Membre de la Commission française de développement durable
  • Membre de l'Observatoire national de la parité
  • Membre du Conseil consultatif de la Défenseure des enfants
Actualités de la ministre

Justice : circulaire apologie terrorisme, racisme, antisémitisme

Alors que la France est frappée en plein cœur par le terrorisme et où les fondements de la démocratie sont visés, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, considère que les propos ou agissements de nature raciste ou antisémite, ou tendant à provoquer des comportements haineux, violents, discriminatoires, ou faisant l’apologie du terrorisme, ou encore visant les forces de sécurité doivent être combattus et poursuivis avec la plus grande vigueur.

Par la circulaire en date du 12 janvier 2015, la garde des Sceaux a demandé aux procureurs de la République de faire preuve d’une extrême réactivité dans la conduite de l’action publique envers les auteurs de ce type d’infractions. Une réponse pénale systématique, adaptée et individualisée devra être apportée à chacun de ces actes, y compris quand ils sont accomplis en détention.

Dès son arrivée à la Chancellerie, la ministre de la justice avait déjà rappelé aux parquets par la circulaire en date du 27 juin 2012, de renforcer la mobilisation pour la mise en œuvre d'une politique pénale dynamique et offensive afin de réponse avec diligence aux actes racistes, antisémites et xénophobes.

Ils portent atteinte à la cohésion nationale et justifient donc une attention particulière et une grande fermeté de la part des parquets et des parquets généraux.

La ministre de la Justice tient à saluer la bravoure et l’efficacité des forces de l’ordre et de secours ainsi que l’engagement et le dévouement des magistrats et des fonctionnaires de justice, dans ces moments où la Nation doit montrer son unité et son courage, et plus particulièrement en cette période de recueillement en mémoire des victimes de ces atroces attentats.

Lire la circulaire

Lutte contre la radicalisation en prison

Le ministère de la Justice est très impliqué dans la lutte contre la radicalisation et prend une part active au plan interministériel de lutte antiterroriste sur le territoire national.

En particulier, des actions ont été mises en place pour protéger la majorité des personnes détenues des pressions exercées par la minorité des personnes détenues prosélytes. Ainsi 22 personnes détenues ont par exemple été regroupées dans un quartier spécifique de la maison d’arrêt de Fresnes, dans le cadre d’un régime de détention ordinaire permettant d’éviter les contacts avec la population pénale.

En parallèle, il y a une gestion particulière des personnes détenues radicalisées violentes et refusant l’échange. Ces dernières sont soit transférées, soit placées en quartier d’isolement ou disciplinaire si besoin.

Justice : prise en charge des victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo

La prise en charge des victimes incombe au ministère de la Justice. C’est pourquoi la garde des Sceaux Christiane Taubira entend mettre tous les moyens nécessaires pour les aider ainsi que leurs proches, frappés par ce terrible attentat survenu hier matin. Plusieurs dispositifs de soutien et d’information ont été mis en place dans une approche interministérielle.
Par l’intermédiaire du Sadjav (Service de l’accès au droit et à la justice et de l’aide aux victimes) qui dépend du secrétariat général du ministère et via l’Inavem (la fédération nationale d’aide aux victimes et de médiation), l’association "Paris Aide aux Victimes" ("PAV") a été saisie. C’est sur "PAV" que sont orientés les appels d’une plateforme spécialisée.

Le ministère de la Justice a en effet mis en place un accueil téléphonique disponible tous les jours de 9h à 21h au n° 08 842 846 37  qui offre un accompagnement psychologique et social, des informations sur leurs droits et une orientation vers les associations d’aide aux victimes proches de leur domicile.

Les personnes rencontrant des difficultés sur le plan médico-psychologique peuvent en outre s’adresser tous les jours, 24 heures sur 24 à la cellule d’urgence médico-psychologique du Samu de Paris au 01 44 49 24 30 où un accueil spécifique a été organisé.

La ministre de la justice renouvelle à l’ensemble des victimes et à leurs proches l’expression de sa profonde solidarité.


Christiane Taubira aux terroristes : "Ils n'auront pas le dernier mot"

Invitée de France Info, la ministre de la Justice a accusé la "lâcheté" des terroristes, qui, a-t-elle dit, "n'auront pas le dernier mot". "On ne peut pas concevoir la disparition de Charlie Hebdo, ce serait une victoire pour eux."

Christiane Taubira a ajouté que pour "maîtriser et combattre ces phénomènes", il fallait "diversifier nos armes contre le processus de radicalisation violente."

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de la Justice
Adresse :
13, PLACE VENDOME 75001 - PARIS
Adresse postale :
75800 PARIS - TEL 01 44 77 60 60
M. Gilles LE CHATELIER
Directeur du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Anne BERRIAT
Directrice adjointe du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Fanny DEMASSIEUX
Cheffe de cabinet
JO du 03/09/14
M. Eric LAFONTAINE
Conseiller affaires réservées
JO du 03/09/14
Mme Nathalie ANCEL
Conseillère diplomatique
JO du 03/09/14
Mme Delphine HUMBERT
Conseillère droit civil et économique et professions judiciaires
JO du 11/09/14
Mme Céline ROUX
Conseillère droit de la famille et droit de l'environnement
JO du 03/09/14
M. Benoist HUREL
Conseiller politique pénale et action publique
JO du 03/09/14
Mme Claire d'URSO
Conseillère législation pénale et aide aux victimes
JO du 03/09/14
M. Eric MARTIN
Conseiller protection judiciaire de la jeunesse
JO du 03/09/14
Mme Lara DANGUY des DÉSERTS
Conseillère pénitentiaire
JO du 03/09/14
M. Paul HUBER
Conseiller services judiciaires et réformes statutaires
JO du 03/09/14
M. Naïl BOURICHA
Conseiller juridictions administratives, libertés publiques et affaires institutionnelles
JO du 03/09/14
M. Alexandre AIDARA
Conseiller budget, immobilier et modernisation
JO du 07/10/14
Mme Samira JEMAI
Conseillère parlementaire
JO du 22/11/14
M. Elie PATRIGEON
Conseiller parlementaire
JO du 03/09/14
Mme Virginie SAINTE-ROSE
Conseillère presse et communication
JO du 03/09/14

Liens secondaires