Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Christiane Taubira

Christiane Taubira

Garde des Sceaux, ministre de la Justice
Biographie

Christiane Taubira est née le 2 février 1952, à Cayenne (Guyane).

Fonctions ministérielles
 

  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice, depuis avril 2014
Voir le décret du 2 avril 2014 relatif à la composition du Gouvernement
 
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice, de mai 2012 à mars 2014
     

Fonctions électives
 

  • Députée de Guyane élue en 1993, réélue en 1997, 2002 et 2007
  • Députée au Parlement européen, de 1994 à 1999
     

Carrière
 

  • Professeur de sciences économiques
  • Directrice du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) de Guyane
  • Directrice ou directrice générale de la Coopération agricole Antilles-Guyane (Caricoop, cofondatrice de la Confédération caraïbe de la coopération agricole (1982-1985), de l’Assistance technique à la pêche artisanale en Guyane (1985-1990) puis de l’Office de coopération et du commerce extérieur (OCCE) (1990-1993)
     

Autres fonctions
 

  • Membre de la Commission française de développement durable
  • Membre de l'Observatoire national de la parité
  • Membre du Conseil consultatif de la Défenseure des enfants
Actualités de la ministre

Christiane Taubira veut "approfondir" l'expérience de l'isolement des jihadistes en prison

La garde des Sceaux était l'invitée de RTL au lendemain d'une séance de travail avec Bernard Cazeneuve sur la lutte contre la radicalisation en prison, organisée à Fresnes.  Un déplacement "très centré sur la question du renseignement et de la coopération" entre les services des ministères de la Justice et de l'Intérieur, a expliqué Christiane Taubira.

La deuxième partie des échanges fut consacrée au travail de prévention. Christiane Taubira a tenu au recrutement d’aumôniers musulmans supplémentaires afin d'apaiser la détention et de diffuser un Islam éclairé. 30 ont déjà été recrutés, 60 aumôniers musulmans supplémentaires le seront 2015-2017. Une formation sur la laïcité a été mise en œuvre pour ces aumôniers et pour certains personnels pénitentiaires. Lire aussi l'article du ministère de la Justice.

Réforme du droit des contrats : professionnels, universitaires, citoyens, donnez votre avis

Le ministère de la Justice lance une consultation publique sur un avant-projet d'ordonnance portant réforme du droit des contrats, du régime et de la preuve des obligations.

A l'occasion de la conférence de presse qui a suivi la présentation du projet en Conseil des ministres, Christiane Taubira a rappelé les objectifs de cette réforme qui met en œuvre la modernisation et la simplification du droit des contrats dans le cadre du plan d'action "Justice du XXIe siècle" : "Elle clarifie les principes sur lesquels repose le droit des contrats, réorganise les articles pour rendre le code civil plus lisible et introduit quelques modifications. Elle va également permettre de rendre le droit des contrats plus protecteur pour les personnes les plus vulnérables. C'est une réforme guidée par la volonté de mettre dans le code civil plus de justice et de solidarité."

- Lire le communiqué : Une réforme attendue, une réforme nécessaire, une réforme en marche

- Lire le projet d'ordonnance

- Les contributions doivent être adressées à l'adresse suivante : contrats2015.dacs@justice.gouv.fr

Christiane Taubira sur le thème de la lutte contre le terrorisme au @globallawsummit de Londres

Intervention de @ChTaubira sur le thème de la lutte contre le terrorisme au @globallawsummit de Londres #GLS2015 pic.twitter.com/bf7DwjblZY

Le Global Law Summit de Londres célèbre le 800e anniversaire de la grande charte anglaise des Libertés. La garde des Sceaux a pu y faire valoir le point de vue français tandis que la discussion portait sur l’équilibre entre les principes de liberté et la lutte anti-terroriste. Son homologue canadien s’est montré particulièrement intéressé par le projet de loi sur le renseignement alors que son pays examine un texte similaire.

C’est enfin le profil des "candidats au djihad" qui a été au centre des discussions. Un point a également été effectué sur la formation des aumôniers musulmans. Christiane Taubira a clôturé sa journée par un discours sur la traite des êtres humains et l’esclavage "moderne", thème de la dernière session de la journée de ce Global Law Summit.

Justice : les nouvelles réponses dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme

Les propos, les agissements racistes ou antisémites ou tendant à provoquer des comportements haineux, violents, discriminatoires se multiplient dangereusement sur nos territoires.

Parce que les modalités de cette forme de haine ne cessent d’évoluer, notamment sous l’effet démultiplicateur d’internet et des réseaux sociaux, la ministre de la Justice souhaite y apporter de nouvelles réponses :

- créer au sein de son ministère, qui est le guichet unique d’accueil de l’aide aux victimes, une plateforme dédiée aux personnes visées par ces actes racistes, antisémites ou discriminatoires ;

- faire du racisme une circonstance aggravante pour un certain nombre d’infractions ;

- présenter bientôt au parlement un projet d’action de groupe s’appliquant à la lutte contre les discriminations, pour permettre aux victimes de se regrouper et d’agir ensemble.

Ce dispositif viendra compléter une action engagée dès sa prise de fonction avec la dépêche du 27 juin 2012, relative aux réponses judiciaires aux actes à caractère raciste ou antisémite.

Antiterrorisme : des postes supplémentaires ouverts dès 2015

Dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le terrorisme annoncé le 21 janvier par le Premier ministre, et dans le prolongement de la politique de recrutement volontariste initiée depuis 2012, la ministre de la Justice a obtenu la création sur le triennal de 114 postes de magistrats et de 260 postes de surveillants en plus de ceux déjà prévus.

Pour l’année 2015, le nombre de postes offerts aux 3 premiers concours d’entrée dans la magistrature est ainsi porté de 205 à 280. 80 magistrats seront par ailleurs recrutés sur dossier ou par concours complémentaire.

La promotion 2016 comptera 360 auditeurs de justice, un niveau jamais atteint.

Les équipes pénitentiaires seront renforcées, avec notamment 260 postes de surveillants créés en plus de ceux déjà prévus dont 160 dès cette année 2015. Au total, plus de 1 500 surveillants seront recrutés en 2015.

Christiane Taubira : "Assécher le terreau dans lequel [les terroristes] recrutent"

La ministre de la Justice Christiane Taubira est aux Etats-Unis pour son premier déplacement outre-Atlantique afin de renforcer notamment la coopération en matière de lutte antiterroriste. La correspondante à Washington d'itélé, Laurence Haïm, s'est entretenue avec la ministre, qui prononcera ce mardi à New York un discours devant le comité contre le terrorisme des Nations unies.

Christiane Taubira : prisons, "ce gouvernement a décidé [...] la construction de 6 300 places réelles"

Répondant au député Nicolas Dupont-Aignan lors des questions d'actualité au Gouvernement à l'Assemblée nationale, la garde des Sceaux a notamment déclaré : "Ce gouvernement a décidé de consacrer deux milliards deux cents millions d’euros à la construction de six mille trois cents places réelles et, dans le prochain triennal, un milliard d’euros à la construction de trois mille places réelles."

Justice : surveillance des filières et des individus djihadistes

Début décembre 2014, l’Assemblée nationale a mis en place une commission d’enquête visant à procéder à l’analyse de l’efficacité des moyens de prévention, de détection et de surveillance des filières et des individus religieusement radicaux et présentant des risques manifestes de réalisation d’actes terroristes. Dans ce cadre, elle a auditionné, le 3 février, la garde des Sceaux.

La ministre a souligné que l’Etat avait pris au sérieux le problème du terrorisme bien avant les évènements de janvier, rappelant les mesures prises depuis 2012. Celles-ci sont aujourd’hui renforcées avec le plan antiterroriste annoncé par le Premier ministre. "Il nous paraît important d’éviter les solutions lapidaires et simplistes", a-t-elle souligné, insistant sur l’importance de trouver la mesure entre sécurité et respect des libertés publiques. "La responsabilité va au-delà du fait d’apaiser les Français. Le moindre des respects qu’on peut leur montrer est de leur soumettre la complexité des situations et des réponses à apporter."

En ce qui concerne le regroupement des détenus radicalisés, la ministre a souhaité lever tout malentendu :"Les détenus les plus radicalisés, ceux qu’on identifie comme des leaders potentiels, ne sont pas dans cette aile dédiée. Pour la plupart, ceux-là sont à l’isolement et font l’objet de régime particulièrement surveillé (fouille régulière, changement de cellule fréquent, transfert d’établissement régulier)".

Lire l'intégralité du communiqué

Justice des enfants et des adolescents

Juges des enfants, éducateurs, profs, commissaires, élus, universitaires, CPE… 1 200 personnes étaient présentes ce lundi 2 février à la Maison de la Mutualité. Au programme : tables rondes, débats et partage de connaissances sur le justice pénale des enfants et des adolescents.


En février 1945, alors que la guerre a conduit plusieurs centaines de milliers de jeunes à la mort, que les accords de paix ne sont pas encore signés, le gouvernement provisoire choisit de faire un pari sur l’éducation des mineurs délinquants en précisant que la sanction doit conduire à la resocialisation et soulignant que "la France n’est pas assez riche d’enfants pour qu’elle ait le droit de négliger tout ce qui peut en faire des êtres sains". Avec cette ordonnance, ce sont les bases du droit régissant encore aujourd’hui la justice des mineurs qui sont posées.Soixante-dix ans plus tard, les jeunes en difficulté, comme la société, ne sont plus les mêmes. Christiane Taubira a donc souhaité que l’anniversaire de ce texte soit l’occasion de dresser un état des lieux et de mener une grande réflexion autour de la justice des enfants et adolescents.

Justice : simplifier, clarifier et moderniser le droit

"Faciliter la vie quotidienne des Français et leurs relations avec l'administration". Tel est l’objectif du texte qui a été définitivement adopté par l'Assemblée nationale le 28 janvier 2015. Il habilite le Gouvernement à prendre, par ordonnances, des mesures de simplification dans les domaines de la justice et des affaires intérieures.

Ce texte s'insère dans le programme de simplification, d'allègement des contraintes, de clarification de l'action administrative et de modernisation du droit et des procédures engagé par le Premier ministre. Il s’inscrit également dans le cadre de la réforme de la Justice du 21e siècle qui vise à édifier une justice plus proche, plus efficace et plus protectrice des citoyens.

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de la Justice
Adresse :
13, PLACE VENDOME 75001 - PARIS
Adresse postale :
75800 PARIS - TEL 01 44 77 60 60
M. Gilles LE CHATELIER
Directeur du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Anne BERRIAT
Directrice adjointe du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Fanny DEMASSIEUX
Cheffe de cabinet
JO du 03/09/14
M. Eric LAFONTAINE
Conseiller affaires réservées
JO du 03/09/14
Mme Nathalie ANCEL
Conseillère diplomatique
JO du 03/09/14
Mme Delphine HUMBERT
Conseillère droit civil et économique et professions judiciaires
JO du 11/09/14
Mme Céline ROUX
Conseillère droit de la famille et droit de l'environnement
JO du 03/09/14
M. Benoist HUREL
Conseiller politique pénale et action publique
JO du 03/09/14
Mme Claire d'URSO
Conseillère législation pénale et aide aux victimes
JO du 03/09/14
M. Eric MARTIN
Conseiller protection judiciaire de la jeunesse
JO du 03/09/14
Mme Lara DANGUY des DÉSERTS
Conseillère pénitentiaire
JO du 03/09/14
M. Paul HUBER
Conseiller services judiciaires et réformes statutaires
JO du 03/09/14
M. Naïl BOURICHA
Conseiller juridictions administratives, libertés publiques et affaires institutionnelles
JO du 03/09/14
M. Alexandre AIDARA
Conseiller budget, immobilier et modernisation
JO du 07/10/14
Mme Samira JEMAI
Conseillère parlementaire
JO du 22/11/14
M. Elie PATRIGEON
Conseiller parlementaire
JO du 03/09/14
Mme Virginie SAINTE-ROSE
Conseillère presse et communication
JO du 03/09/14

Liens secondaires