Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Christian Eckert

Christian Eckert

Secrétaire d’État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics
Biographie

Christian Eckert est né le 8 février 1956 à Algrange (Moselle).

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d'État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, depuis avril 2014
     

Fonctions électives
 

  • Député de Meurthe-et-Moselle, depuis 2007
  • Maire de Trieux (Meurthe-et-Moselle), depuis 1987
  • Vice-président du Conseil régional de Lorraine de 2004 à 2010
  • Conseiller régional de Lorraine, de 1998 à 2010
     

Carrière
 

  • Professeur de mathématiques
     

Cursus
 

  • Agrégé de mathématiques
Actualités du ministre

La nouvelle politique immobilière de l’Etat

A l’occasion d’un colloque initié par le Conseil de l'Immobilier de l'Etat, qui a réuni plus de 200 professionnels, Christian Eckert a détaillé la nouvelle politique immobilière de l’Etat suite à la communication du Premier ministre en Conseil des ministres du mercredi 20 janvier 2016.

Lire le discours de Christian Eckert

Consulter le site internet du Conseil immobilier de l'Etat

1er forum de la douane dédié à la viticulture

Christian Eckert a ouvert le 1er forum "Douane viticulture", une conférence réunissant la douane et les professionnels de la viticulture avec pour objectif le soutien à la filière viti-vinicole.

Il a rappelé les dispositions prises par la douane pour aider la filière à relever ses défis et soutenir son activité : réforme communautaire des droits de plantation, dématérialisations nouvelles, simplifications réglementaires, offres douanières pour favoriser les exportations et engagements qualité

Depuis plus de 20 ans, la douane est chargée de la gestion de cette filière et intervient sur l’ensemble des étapes du cycle viticole pour assurer sa compétitivité. Les enjeux économiques sont considérables. Le secteur génère environ 600 000 emplois directs ou indirects pour une production annuelle de 47 millions d’hectolitres et fournit plus de 17 % de la richesse agricole nationale.

La France constituait, par ailleurs, en 2014 le 1er exportateur mondial de vins en valeur, avec un chiffre d’affaires de près de 8 milliards d’euros.

Toutes les Infos sur le forum sur douane.gouv.fr


Lutte contre le terrorisme et contrôle aux frontières : plan de renforcement de l'action de la Douane

Christian Eckert a présenté le plan de renforcement de l’action de la douane en matière de lutte contre le terrorisme et de contrôle aux frontières. Ce plan se caractérise par :

- plus d'effectifs, 1 000 recrutements supplémentaires seront effectués en 2016 et 2017. Tous les niveaux de postes seront concernés ;

-  plus de moyens d'action opérationnelle. 6,2 millions serviront à améliorer leur équipement : habillement, gilets pare-balles, armes, véhicules… Une enveloppe de 15 millions € en 2016 et 2017 pour renforcer les capacités de la DGDDI en matière de détection de trafics illicites. 16,4 millions € supplémentaires sont prévus sur 2 ans pour le programme Passenger Name Record (PNR) et pour améliorer l’informatique douanière ;

- enfin, de nouvelles mesures législatives seront adoptées pour lutter contre le blanchiment et les trafics qui financent le terrorisme en autorisant les "coups d'achat" en matière de trafic d'armes et en renversant partiellement la charge de la preuve en matière de délit de blanchiment douanier.

Consulter le Dossier de presse

Un fonds exceptionnel de 1 milliard d’euros en 2016 pour soutenir l’investissement local

Le Premier ministre vient de transmettre à l’ensemble des préfets de région une circulaire détaillant les modalités de mise en œuvre du fonds de soutien à l’investissement local de 1 milliard d’euros.

Destiné à soutenir l’investissement des communes et des intercommunalités, ce fonds vise à obtenir un effet significatif et rapide sur l’investissement local, facteur de croissance et d’emploi.

Il se compose de trois parties :

- 500 millions d’euros consacrés à de grandes priorités d’investissement pour l’application de la loi " transition énergétique" et l’accord de Paris sur le climat ;

- 300 millions d’euros dédiés au soutien de projets en faveur de la revitalisation ou du développement des bourgs-centres ;

- 200 millions d’euros ajoutés aux crédits de la dotation d’équipement des territoires ruraux, qui se maintiendra en 2016 à son niveau exceptionnel de 816 millions d’euros.

D’autres mesures très significatives complètent ce fonds, comme le renforcement en 2015 et en 2016 du fonds de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée, du déploiement des contrats de plan Etat-région et des financements de la Caisse des dépôts et consignations.

La circulaire : Soutien à l’investissement public local


Impôt sur les revenus : qu'allez-vous payer en 2016 ?

Le simulateur de calcul de l'impôt 2016 sur les revenus 2015 est disponible. Rendez-vous sur le site impots.gouv.fr pour déterminer si vous êtes ou non imposable et calculer le montant de votre impôt.

Le simulateur prend en compte l’ensemble de la législation applicable en 2016. Il intègre en particulier les dispositions de réduction d'impôts.

L'administration fiscale propose 2 versions du simulateur.

Le modèle simplifié. Il s'adresse aux personnes qui :

- déclarent des salaires, des pensions ou des retraites, des revenus fonciers, des gains de cessions de valeurs mobilières, de droits sociaux et de titres assimilés imposables à 19 % ;

- déduisent les charges les plus courantes (pensions alimentaires, frais de garde d'enfant, dons aux œuvres...).

► Le modèle complet (déclaration de base + complémentaire). Il s'adresse aux personnes qui déclarent, en plus des revenus et charges ci-dessus, des revenus d'activité commerciale, libérale, agricole, des investissements dans les Dom-Com, des déficits globaux...

Le déficit budgétaire de l’État est à son niveau le plus bas depuis 2008

En 2015, le déficit budgétaire de l’État s’établit à 70,5 milliards d’euros, en baisse de 15 milliards d’euros par rapport à 2014, atteignant son niveau le plus bas depuis 2008. Grâce à la maîtrise des dépenses et à la tenue des recettes, le déficit budgétaire est moins élevé que celui prévu par la loi de finances initiale : il était prévu à 74,4 milliards d’euros en loi de finances initiale et avait été revu à 73,3 milliards d’euros en loi de finances rectificative de fin de gestion.

L’État a réalisé les efforts budgétaires auxquels il s’était engagé, tout en étant réactif pour répondre aux nouveaux besoins apparus en cours d’année. Grâce aux économies réalisées, la dépense hors charge de la dette et pensions a diminué de 1,4 milliard d’euros par rapport à 2014 et la dépense totale de 1,8 milliard d’euros. Des économies supplémentaires ont permis de financer en cours d’année les dépenses nouvelles, en particulier pour assurer la sécurité des Français.

Lire le communiqué, sur le site du ministère des Finances

Le taux du Livret A maintenu à 0,75 %

Le Gouvernement a décidé de maintenir le taux du Livret A inchangé à 0,75 % et de baisser le taux des nouveaux PEL qui seront ouverts à compter du 1er février :

- le taux de rémunération lors de la phase d’épargne du PEL sera de 1,5 %, soit un niveau cohérent avec celui des autres produits d’épargne ainsi qu’avec la durée d’immobilisation de l’épargne (4 ans en règle générale pour le PEL, contre par exemple 8 ans pour l’assurance-vie) ;

- le taux d’intérêt maximal facturé par les banques aux épargnants choisissant d’emprunter dans le cadre du PEL, à l’issue de la phase d’épargne, sera abaissé de 3,20 % à 2,70 %, soit un gain pour les emprunteurs de 50 points de base.

Un accord entre le Comité économique des produits de santé et les industries du médicament

Ce nouvel accord triennal définit les modalités de négociation avec chaque entreprise des prix des médicaments remboursables par la Sécurité sociale. Il constitue l’un des outils essentiels de la politique du médicament menée par le Gouvernement et montre la priorité donnée aux relations conventionnelles avec les industriels, notamment pour la régulation des dépenses.

Dans une volonté partagée d’améliorer les échanges entre les parties et la prévisibilité de la régulation, cet accord prévoit ainsi de renforcer les instances de concertation entre le CEPS et les entreprises du médicament. Cette démarche contribuera à une maîtrise durable et soutenable de la dépense de médicaments.

Lire le communiqué sur le site du ministère des Finances

Fiscalité, logement, investissement... Quelles mesures pour 2016 ?

La loi de finances pour 2016, la loi de finances rectificative pour 2015 et la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 contribuent à la trajectoire de redressement des comptes publics, qui permettra de ramener le déficit public à 3,8 % en 2015 et 3,3 % en 2016, tout en finançant les priorités du Gouvernement et en assurant la baisse des prélèvements, notamment en réalisant la 2e tranche du plan d'économies de 50 milliards d'euros sur la période 2015-2017. 

Les textes financiers votés en décembre par le Parlement comportent de nombreuses mesures :

- pour les particuliers, la baisse de l'impôt sur le revenu pour 8 millions de contribuables, les exonérations d'impôts locaux pour les personnes modestes, la réduction de cotisations sociales patronales pour les emplois à domicile, la réforme de la fiscalité énergétique, l'extension du prêt à taux zéro...

- pour les entreprises : le renforcement des baisses de cotisations sociales, la suppression progressive de la C3S, la fin de la contribution exceptionnelle de l'impôt sur les sociétés, la lutte contre la fraude et l’optimisation fiscales, la modernisation de la fiscalité de l’épargne pour un meilleur financement de l’économie...

- pour les collectivités : le soutien à l’investissement public via la création d’un fonds d’aide à l’investissement local de 1 milliard d’euros et l'élargissement du fonds de compensation pour la TVA.

Dossier : promulgation de la LF, LFR et LFSS : les principales mesures

Le Conseil constitutionnel valide l’essentiel du PLF pour 2016 et du PLFR pour 2015

Les 2 décisions du Conseil constitutionnel rendues le 29 décembre valident la quasi-totalité du projet de loi de finances pour 2016 et du projet de loi de finances rectificative pour 2015. Toutes les propositions portées par le Gouvernement ont été déclarées conformes à la constitution à l’exception de trois dispositions mineures, invalidées pour des raisons de procédure, qui trouveront leur place en loi ordinaire.

Le Conseil constitutionnel a estimé que les hypothèses économiques retenues étaient sincères et validé les mesures d’économies mises en œuvre pour poursuivre la réduction du déficit public à 3,3 % du PIB en 2016.

Les mesures fiscales proposées par le Gouvernement ont par ailleurs toutes été confirmées. 

Lire l'intégralité du communiqué, sur le site du ministère des Finances

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État au Budget
Adresse :
139, RUE DE BERCY 75012 - PARIS
Adresse postale :
75572 PARIS - TEL 01 40 04 04 04
M. François ADAM
Directeur du cabinet
JO du 14/11/15
M. Sébastien BAKHOUCHE
Directeur adjoint du cabinet
JO du 14/11/15
Mme Sophie DONZEL
Cheffe de cabinet
JO du 03/09/14
M. François MOYSE
Conseiller budgétaire
JO du 03/09/14
M. Arnaud LUNEL
Conseiller politique immobilière et jeux
JO du 03/09/14
M. Julien ROBINEAU
Conseiller budgétaire et finances locales
JO du 03/09/14
M. Francis PONTON
Conseiller fiscal
JO du 03/09/14
Mme Sophie MARTINON
Conseillère comptes sociaux
JO du 03/09/14
M. Morgan DELAYE
Conseiller comptes sociaux
JO du 03/09/14
M. Clément SCHAFF
Conseiller fiscal
JO du 09/09/15
M. Pierre COLLIN
Conseiller spécial fiscalité
JO du 30/09/14
Mme Amélie LUMMAUX
Conseillère synthèse des dépenses
JO du 19/12/15
M. Julien ALIX
Conseiller budgétaire
JO du 14/10/14
M. Maxime BOUTRON
Conseiller fiscal
JO du 22/04/15
M. Gérald BÉGRANGER
Conseiller juridique
JO du 12/09/15
M. Étienne DUVIVIER
Conseiller fiscal
JO du 03/12/15
Mme Marie CHANCHOLE
Conseillère synthèse des recettes
JO du 19/12/15
M. Sébastien RABINEAU
Conseiller parlementaire
JO du 29/01/16