Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Christian Eckert

Christian Eckert

Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget
Biographie

Christian Eckert est né le 8 février 1956 à Algrange (Moselle).

Fonction ministérielle

  • Secrétaire d'État au Budget, auprès du ministre de l’Economie et des Finances, depuis le 1er septembre 2016
  • Secrétaire d'État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, d'avril 2014 à septembre 2016
     

Fonctions électives
 

  • Député de Meurthe-et-Moselle, depuis 2007
  • Maire de Trieux (Meurthe-et-Moselle), depuis 1987
  • Vice-président du Conseil régional de Lorraine de 2004 à 2010
  • Conseiller régional de Lorraine, de 1998 à 2010
     

Carrière
 

  • Professeur de mathématiques
     

Cursus
 

  • Agrégé de mathématiques
Actualités du ministre

Présentation du projet de loi de finances 2017

Michel Sapin et Christian Eckert ont présenté le projet de loi de finances (PLF) pour 2017.

Ce budget s’inscrit le triptyque : réformes pour la croissance et l’emploi ; assainissement des comptes publics ; renforcement de la justice sociale.

Il inscrit dans la durée les baisses d’impôt pour les entreprises afin de renforcer leur capacité d’embauche et d’investissement avec un effort particulier en direction des PME. Il confirme aussi la maîtrise de la dépense publique dont le rythme continuera d’être nettement en deçà de sa tendance historique tout en dégageant des marges de manoeuvre pour financer les priorités du Gouvernement, notamment en termes d’éducation, d’emploi et de sécurité.

Enfin, il continue de renforcer la justice sociale notamment

en ciblant vers les classes moyennes de nouvelles baisses

de l’impôt sur le revenu.

Chiffres-clés

Présentation du projet de loi de finances 2017

Sécurité sociale : fin du déficit en 2017

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017 a été présenté par Marisol Touraine et Christian Eckert.

Les ministres ont annoncé une nouvelle réduction massive du déficit de la Sécurité sociale en 2016. Cet effort sans précédent permet d’envisager un retour à l’équilibre du régime général dès l’année prochaine.

En 2017, le régime général (maladie, retraite, famille, accident du travail) qui affichait 17,4 Mds € de déficit en 2011, sera, pour la 1re fois depuis 2001, à 400 M€ de l’équilibre.

Le déficit de la branche maladie, qui s’élevait à -8,6 Mds € en 2011, atteindra en 2017 -2,6 Mds €. A son niveau le plus bas depuis 2001, ce déficit sera réduit de 6 Mds € à la fin de ce quinquennat.

3 branches sur 4 seront à l’équilibre, dont une largement excédentaire :

- la branche vieillesse (+ 1,6 Md €), excédentaire pour la 2e année consécutive ;
- la branche famille (+ 0,1 Md €), à l’équilibre pour la 1re fois depuis 2007 ;
 - la branche accidents du travail – maladies professionnelles (+0,7 Mds €) est excédentaire depuis 2013.

Le dossier de presse
 Le discours de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

 

Modernisation de l'Etat : lancement de Chorus Pro

Christian Eckert a officialisé le lancement de Chorus Pro, près de 100 jours avant sa généralisation à toutes les entités publiques le 1er janvier 2017. Cette ouverture permettra de vérifier en condition réelle le fonctionnement de cette solution mutualisée, mise par l’Etat à disposition des entreprises et des entités publiques, sur des volumes de factures importants. Mise en place par l’ordonnance du 26 juin 2014, l’obligation progressive de facturation électronique concerne l’ensemble des entités publiques et notamment toutes les collectivités, ainsi que les grandes entreprises dès le 1er janvier 2017. Toutes les factures émises par les fournisseurs de la sphère publique devront être ainsi dématérialisées d’ici à 2020. Le volume global en cible est de près de 100 millions de factures par an.

Christian Eckert a pu constater la facilité d’utilisation de la solution proposée, à travers la démonstration qui lui a été faite du portail Chorus Pro, ouvert ce 20 septembre aux 18 collectivités locales et établissements publics pilotes.

Présentation des grands équilibres des textes financiers

Michel Sapin et Christian Eckert ont présenté les grands équilibres macro-économiques des textes financiers de l'automne. Les trois combats de fond menés depuis 5 ans par le Gouvernement resteront les mêmes en 2017 : assainissement des comptes publics, relance de la croissance et de l’emploi, et renforcement de la justice sociale.Ces textes seront dévoilés dans quelques jours : le projet de loi de finances pour 2017, le 28 septembre, et le projet de loi de financement de la sécurité sociale, le 5 octobre. Intervention de Michel Sapin

Intervention de Christian Eckert

Présentation des grands équilibres macroéconomiques des textes financiers de l’automne

Un plan triennal (2016-2018) pour inscrire la lutte contre la fraude dans une action pérenne

Lors de sa réunion annuelle, le Comité national de lutte contre la fraude a adopté un plan pluriannuel sur 3 ans de lutte contre la fraude fiscale et sociale afin de prendre en compte la maturité du dispositif et de renforcer le caractère stratégique de ses actions.  Il trace la feuille de route interministérielle en ce domaine aux niveaux international, national et local, et se décline en 5 axes :

- adapter les processus de contrôle aux mobilités internationales ;

- optimiser la gestion et la sécurisation de l’information numérique  ;

- renforcer la lutte contre la fraude documentaire et identitaire ;

- développer des cartographies des risques ;

- améliorer les techniques d’investigation, l’effectivité des sanctions et le recouvrement.

Lire le dossier de presse - Comité national de lutte contre la fraude

Nouvelles modalités de traitement des dossiers par le STDR

Une circulaire du 21 juin 2013 a décrit la procédure et les conditions dans lesquelles les contribuables détenant des avoirs non déclarés à l'étranger peuvent se mettre en conformité avec le Droit auprès de l'administration fiscale. Lors du Comité national de lutte contre la fraude qui s'est tenu le 14 septembre, Michel Sapin et Christian Eckert ont annoncé qu'à la suite d'une décision du 22 juillet 2016 du Conseil constitutionnel, les modalités de régularisation ont été revues :

- l'amende proportionnelle sur les sommes détenues sur des comptes à l'étranger non déclarés n'est plus appliquée depuis la décision du Conseil constitutionnel ;

- pour les demandes de régularisation déposées à partir du 15 septembre 2016, les pénalités fiscales pour manquement délibéré sont portées de 15 % à 25 % pour les fraudeurs qui ont reçu les avoirs non déclarés dans le cadre d'une succession ou d'une donation ou qui les ont constitués lorsqu'ils ne résidaient pas fiscalement en France. Elles sont passées de 30 % à 35 % dans les autres cas.

Retrouvez toutes les informations utiles sur cette procédure sur l’espace contrôle fiscal et lutte contre la fraude du site : impots.gouv.fr

Emploi à domicile : généralisation du crédit d'impôt de 50%

A l’occasion de la signature de la convention nationale de lutte contre le travail dissimulé dans l’emploi à domicile, Myriam El Khomri et Christian Eckert ont également précisé la mesure fiscale qui permettra de faire bénéficier tous les ménages du crédit d’impôt de 50% des dépenses au titre des services à la personne. Cette généralisation permettra aux personnes qui sont seulement éligibles à une réduction d’impôt aujourd’hui, en particulier aux retraités, de bénéficier de l’avantage fiscal, même lorsqu’ils ne sont pas imposables, sous forme de remboursement. Elle devrait permettre une création nette de 30 000 emplois (en équivalent temps plein) dans le secteur de l’emploi à domicile.

Lutter contre le travail dissimulé dans l’emploi à domicile

En présence des parlementaires, de l’ensemble des partenaires sociaux de l’emploi à domicile et des services de l’Etat, Myriam El Khomri et Christian Eckert ont signé la convention nationale de partenariat pour la lutte contre le travail dissimulé dans l’emploi à domicile.

Dans le cadre de l’action continue du Gouvernement pour lutter contre toutes les formes de travail illégal et de fraudes au détachement, la signature de cette convention permettra de mettre en place des actions de prévention, de formation, de sensibilisation et de vigilance dans le secteur de l’emploi à domicile. Ces actions doivent contribuer à une prise de conscience tant des particuliers employeurs que des salariés, indispensable pour enrayer efficacement le travail illégal.

Garde d’enfants, ménage, accompagnement et maintien à domicile… L’emploi à domicile entre particuliers représente en France près de 3,6 millions d’employeurs et 1,6 million de salariés.

PLF 2017 : une nouvelle baisse de l'impôt sur le revenu des ménages de 1 Md€

Le Gouvernement inscrira dans le projet de loi de finances pour 2017 une 4e baisse d’impôt consécutive sur le revenu des ménages de 1Md€, pour porter le total à 6Md€ depuis 2014. De même, le taux d’impôt sur les sociétés sera progressivement abaissé à 28% pour l’ensemble des entreprises d’ici à 2020, en commençant par les petites et moyennes entreprises.

Dossier de presse - Baisse de l'impôt sur le revenu et poursuite du pacte de responsabilité et de solidarité

Signature de la convention d'objectifs et de gestion de la Mutualité sociale agricole

La convention renouvelle le partenariat stratégique entre l’État et la Mutualité sociale agricole (MSA) pour la période 2016–2020. Elle répond à une double exigence : la poursuite du renforcement de la qualité de service au bénéfice des agriculteurs et des salariés agricoles ; la performance de gestion du système de protection sociale.

Elle donne au réseau les moyens humains et financiers adaptés pour assurer sa mission de service public et poursuivre ses actions au sein des territoires ruraux. Les moyens alloués répondent au double souci de performance de gestion et de maillage des territoires ruraux.

Les moyens de l'action sanitaire et sociale sont par ailleurs reconduits avec une enveloppe de 30 M€ annuelle destinée à accompagner les agriculteurs en difficulté face aux crises.

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État au Budget
Adresse :
139, RUE DE BERCY 75012 - PARIS
Adresse postale :
75572 PARIS - TEL 01 40 04 04 04
Cabinet
M. François ADAM
Directeur du cabinet
JO du 14/11/15
M. Sébastien BAKHOUCHE
Directeur adjoint du cabinet
JO du 14/11/15
Mme Stéphanie SMANIOTTO
Cheffe de cabinet
JO du 27/02/16
M. François MOYSE
Conseiller budgétaire
JO du 03/09/14
M. Francis PONTON
Conseiller fiscal
JO du 03/09/14
M. Morgan DELAYE
Conseiller comptes sociaux
JO du 03/09/14
M. Clément SCHAFF
Conseiller fiscal
JO du 09/09/15
Mme Marie CHANCHOLE
Conseillère synthèse des recettes
JO du 19/12/15
Mme Amélie LUMMAUX
Conseillère synthèse des dépenses
JO du 19/12/15
M. Julien ALIX
Conseiller budgétaire
JO du 14/10/14
M. Maxime BOUTRON
Conseiller fiscal
JO du 22/04/15
M. Gérald BÉGRANGER
Conseiller juridique
JO du 12/09/15
M. Étienne DUVIVIER
Conseiller fiscal
JO du 03/12/15
M. Sébastien RABINEAU
Conseiller parlementaire
JO du 29/01/16
M. Fabien TERRAILLOT
Conseiller budgétaire
JO du 03/06/16
Mme Emilie THIRY
Conseillère presse et communication
JO du 07/07/16
M. Guillaume DENIS
Conseiller budgétaire et finances locales
JO du 23/07/16
Mme Marguerite CAZENEUVE
Conseillère comptes sociaux
JO du 14/09/16