Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Christian Eckert

Christian Eckert

Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget et des Comptes publics
Biographie

Christian Eckert est né le 8 février 1956 à Algrange (Moselle)

Fonction ministérielle

  • Secrétaire d'État chargé du Budget et des Comptes publics, auprès du ministre de l’Economie et des Finances, depuis le 1er septembre 2016
  • Secrétaire d'État chargé du Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, d'avril 2014 à septembre 2016
     

Fonctions électives
 

  • Député de Meurthe-et-Moselle, depuis 2007
  • Maire de Trieux (Meurthe-et-Moselle), depuis 1987
  • Vice-président du Conseil régional de Lorraine de 2004 à 2010
  • Conseiller régional de Lorraine, de 1998 à 2010
     

Carrière
 

  • Professeur de mathématiques
     

Cursus
 

  • Agrégé de mathématiques
Actualités du ministre

Lancement de la campagne de déclaration des revenus et ouverture du service de déclaration en ligne

Deux axes forts caractérisent cette campagne déclarative 2017 : la poursuite de la généralisation de la déclaration en ligne et la préparation de la mise en œuvre du prélèvement à la source.

La généralisation progressive de la déclaration des revenus en ligne sur impots.gouv.fr entre dans sa 2e année : cette année, les foyers dont la résidence principale est équipée d'un accès à internet et dont le revenu fiscal de référence était supérieur à 28 000 €, doivent faire leur déclaration en ligne. Toutefois, ceux qui estiment ne pas être en mesure de le faire peuvent continuer à utiliser une déclaration papier.

Le site impots.gouv.fr  a été entièrement rénové pour une utilisation toujours plus simple. Pour faciliter son utilisation, il s'organise désormais autour des "faits marquants et des événements de vie" des usagers avec un fonds documentaire entièrement revu.

La campagne d'information s'appuie sur une nouvelle signature : "l'impôt s'adapte à votre vie". Ceci fait également le lien avec la prise en compte des changements de situation dans le cadre du prélèvement à la source, qui supprime l'année de décalage entre la perception d'un revenu et le recouvrement de l'impôt correspondant à partir de 2018.

Retrouvez l'ensemble des informations dans le dossier de presse

Prélèvement à la source : lancement de la campagne d'information

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Il vise à adapter le recouvrement de l'impôt aux événements de la vie, sans en modifier les règles de calcul. Le ministère de l’Économie lance une campagne d’information auprès du grand public dans les médias nationaux et locaux.

Rappeler notamment que la mise en œuvre du prélèvement à la source ne change en rien les modalités de l’impôt est l'un des objectifs de la campagne. L’administration fiscale restera l’unique interlocuteur des contribuables et calculera toujours l’impôt. Pour cette raison, il sera toujours nécessaire de faire une déclaration d’impôt sur le revenu.

La déclaration de revenus 2016, effectuée au printemps 2017, permettra de calculer le montant de l’impôt dû en 2017, et servira également de base au calcul du taux de prélèvement à la source pour 2018.

À l’occasion de la déclaration de revenus 2016, il sera également demandé aux contribuables de mettre à jour leurs coordonnées bancaires auprès de l’administration fiscale, nécessaires pour le paiement ou la restitution du solde de l’impôt.

Pour en savoir plus

Augmentation des prestations sociales au 1er avril

Chaque année, les prestations sociales sont revalorisées compte tenu de l’inflation. Cette année, cette revalorisation est de 0,3 %.

Les revalorisations exceptionnelles prévues dans le cadre du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale sont également mises en œuvre au 1er avril 2017.

Elles seront ainsi intervenues dans les conditions annoncées et s’achèveront en 2018, pour l’allocation de soutien familial et le complément familial majoré :

- l’allocation de soutien familial (ASF), qui bénéficie à 756 000 familles, aura été revalorisée de 25 % entre 2014 et 2018 ;

- le complément familial majoré, qui bénéficie à 456 000 familles nombreuses (sous conditions de ressources), est revalorisé de 50 % d’ici à avril 2018.

Par ailleurs, à compter du 1er septembre 2017, le RSA versé pour une personne seule sera porté à 545,48 €  et l’ensemble du barème du RSA est également revalorisé.

Pour permettre à 150 000 personnes de bénéficier d’une complémentaire santé, les revenus maximaux ouvrant droit à la couverture maladie universelle complémentaire et à l’aide au paiement d’une complémentaire santé sont également revalorisés de manière exceptionnelle : +0,8 %.

Semaine de l’épargne salariale jusqu'au 31 mars

La Semaine de l’épargne salariale  a pour vocation d’offrir aux salariés et aux entreprises une information objective, pédagogique et pratique. L’objectif est double : mieux faire comprendre les atouts de cette épargne "presque comme les autres" aux salariés ; encourager les entreprises à mieux communiquer auprès de leurs salariés et convaincre celles qui n’en ont pas encore.

Pour rappel :

- 8,7 millions de salariés sont concernés par l’épargne salariale en France. L’épargne salariale représente 10,2 millions de comptes pour un encours de 122,5 Mds ;

- 300 000 entreprises environ proposent cette épargne à travers les dispositifs d’intéressement et de participation investis dans les PEE et Perco.

Pour en savoir plus

 

Généralisation de la déclaration sociale nominative : un progrès pour les entreprises

Au 21 mars 2017, près de 1,4 million d’entreprises, soit plus de 90 % de la cible, sont en déclaration sociale nominative (DSN), dont 1,2 million (80 % de la cible) sont entrées dans la phase finale (phase 3) qui leur permet de substituer la quasi-totalité de leurs déclarations sociales.

Les dernières entreprises hors DSN sont pour l’essentiel des entreprises du secteur agricole (pour les plus petites d’entre elles l’obligation de généralisation est fixée en avril 2017) ou les entreprises en paiement trimestriel (dont le passage en DSN est attendu lors de la paie de mars, donnant lieu à une déclaration en avril).

221 éditeurs de logiciels de paie sont en mesure de proposer la DSN, soit une offre qui couvre la quasi-totalité des situations

Plus de 9 000 cabinets d’experts comptables utilisent la DSN.

Pour en savoir plus sur la DSN

Plus d’un million de factures dématérialisées adressées aux collectivités publiques

Le cap du million de factures dématérialisées a été franchi, 10 semaines après l’entrée en vigueur de l’obligation de facturation électronique.

Depuis le 1er janvier 2017, l’ensemble des 78 000 entités publiques, les grandes entreprises et leurs fournisseurs, utilisent désormais le portail Chorus Pro, développé par l’Agence pour l’Informatique Financière de l’Etat (AIFE), pour traiter leurs factures. Le rythme de réception des factures est en progression constante. Chorus Pro a reçu une moyenne de 50 000 factures en janvier, de 100 000 en février et de 175 000 sur les deux premières semaines de mars.

Près de 60 000 fournisseurs se sont déjà enregistrés sur le portail. Si 80% des factures reçues proviennent des grandes entreprises, compte tenu des gros volumes envoyés par les grands fournisseurs comme Orange, il est à noter que 85% de ceux qui ont envoyé au moins une facture à Chorus Pro sont des PME ou des ETI, pourtant non encore soumises à l’obligation.

La généralisation de la facturation électronique s’inscrit plus que jamais dans la stratégie mise en œuvre par l’État pour simplifier la vie des entreprises et moderniser les administrations publiques.

Lire le communiqué de presse sur le site du ministère des Finances

Le site info-retraites.fr des fonctionnaires de l’État évolue

Le site internet info-retraites.fr s’enrichit d’une nouvelle version du simulateur inter-régimes M@rel.
Accessible depuis un PC, une tablette ou un smartphone, le simulateur M@rel permet à l'ensemble des usagers de simuler facilement leur future retraite, avec une vision globale.

M@rel prend en compte la dernière législation applicable et s'appuie désormais sur les informations sur la carrière et les rémunérations de l'usager déjà connues par les différents régimes. En quelques clics, l'usager bâtit un scénario de fin de carrière (rémunérations, âge de départ) et obtient une estimation précise et personnalisée des pensions de retraites qu'il recevra.

Consulter le site info-retraites.fr

Le ministère des Finances s’engage en faveur de la sécurité routière

Le ministère de l’Economie et des Finances s’engage dans une démarche qui s’inscrit dans l’action du Gouvernement visant à réduire de moitié le nombre d'accidents de la route, à l’horizon 2020. Il s’engage ainsi résolument au profit de la sécurité de ses 144 000 agents qui sont tous, à un moment ou à un autre, usagers de la route.

La charte signée le 10 février comprend 7 engagements :

proscription des conversations téléphoniques au volant ; sobriété exigée sur la route ; port obligatoire de la ceinture de sécurité ; respect des limitations de vitesse ; temps de repos intégrés dans le calcul des temps de trajet ; sensibilisation et formation des agents à la sécurité routière ; promotion des équipements de sécurité pour les conducteurs de deux-roues.

A noter : près de 500 entreprises ont déjà signé l'appel  www.routeplussure.fr

Comment déclarer les revenus tirés des plateformes en ligne ou d'activités non salariées

Les activités économiques réalisées entre particuliers se développent, notamment par l'intermédiaire des plateformes en ligne. Afin que les particuliers soient mieux informés de leurs droits et démarches lorsqu'ils réalisent des activités économiques, le ministère met en ligne des fiches pédagogiques pour :

- les revenus issus du covoiturage ;

- les revenus issus de la location d’un logement meublé ;

- les revenus issus de la vente de biens ;

- les revenus issus de la location de biens ;

- les revenus issus des activités de service rémunérées.

Lire le communiqué sur le site du ministère de l'Economie

Changer de banque est plus facile et plus rapide depuis le 6 février

Le 6 février est entré en vigueur le nouveau dispositif de mobilité bancaire automatisé, institué en application de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques.

Un consommateur qui souhaite changer de banque et qui a des prélèvements réguliers sur son compte bancaire, opérés par divers établissements (services des impôts, mutuelle, fournisseurs d’électricité, associations...) sera désormais déchargé de toute formalité administrative s’agissant du changement de domiciliation de ses prélèvements et virements récurrents. 

En application du décret relatif au service d'aide à la mobilité bancaire qui entre en vigueur le 6 février 2017, les relations se feront directement de banque à banque, le consommateur donnant à sa nouvelle banque un mandat pour accomplir les démarches nécessaires : information de l'ancienne banque de la volonté du client de fermer son compte, changements de domiciliation des prélèvements récurrents...

Consulter la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques du 6 août 2015

Consulter le décret relatif à la mobilité bancaire du 29 janvier 2016

Lire aussi : comparez gratuitement et simplement les tarifs bancaires

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions au sein des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État du Budget et des Comptes publics
Adresse :
139, RUE DE BERCY 75012 - PARIS
Adresse postale :
75572 PARIS - TEL 01 40 04 04 04
Cabinet
M. François ADAM
Directeur du cabinet
JO du 10/12/16
M. Julien ALIX
Directeur adjoint du cabinet
JO du 22/02/17
M. Maxime BOUTRON
Directeur adjoint du cabinet
JO du 22/02/17
Mme Stéphanie SMANIOTTO
Cheffe de cabinet
JO du 10/12/16
M. Fabien TERRAILLOT
Conseiller budgétaire
JO du 10/12/16
M. Francis PONTON
Conseiller fiscal
JO du 10/12/16
M. Clément SCHAFF
Conseiller fiscal
JO du 10/12/16
M. Étienne DUVIVIER
Conseiller fiscal
JO du 10/12/16
Mme Marguerite CAZENEUVE
Conseillère comptes sociaux
JO du 10/12/16
Mme Marie CHANCHOLE
Conseillère synthèse des recettes
JO du 10/12/16
Mme Amélie LUMMAUX
Conseillère synthèse des dépenses
JO du 10/12/16
M. Sébastien RABINEAU
Conseiller parlementaire
JO du 10/12/16
Mme Emilie THIRY
Conseillère presse et communication
JO du 10/12/16
M. Emmanuel AMIGUES
Conseiller politiques immobilières et jeux
JO du 14/01/17