Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Christian Eckert

Christian Eckert

Secrétaire d’État auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, chargé du Budget
Biographie

Christian Eckert est né le 8 février 1956 à Algrange (Moselle).

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d'État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, depuis avril 2014
     

Fonctions électives
 

  • Député de Meurthe-et-Moselle, depuis 2007
  • Maire de Trieux (Meurthe-et-Moselle), depuis 1987
  • Vice-président du Conseil régional de Lorraine de 2004 à 2010
  • Conseiller régional de Lorraine, de 1998 à 2010
     

Carrière
 

  • Professeur de mathématiques
     

Cursus
 

  • Agrégé de mathématiques
Actualités du ministre

Le taux du Livret A maintenu à 0,75%

La très faible inflation (0,2 % sur un an en juin pour l'inflation hors tabac, qui sert de référence), aurait dû conduire à abaisser le taux du Livret A à 0,50 % si la formule de calcul prévue avait été
appliquée. Compte tenu du caractère exceptionnellement bas de ce niveau d'inflation, le Gouverneur de la Banque de France  a proposé au Gouvernement de déroger à la formule.
Le Gouvernement a donc décidé de maintenir à 0,75 % le taux du Livret A, afin de maintenir un rendement satisfaisant pour les épargnants.

Le Gouvernement a par ailleurs décidé de baisser les taux des nouveaux plans d’épargne logement (PEL) ouverts à compter du
1er août, ce qui permettra aux épargnants d’emprunter à l’issue de la période de constitution de leur épargne à des taux plus faibles.

Lire le communiqué - Livret A : le taux sera maintenu à 0,75%

Expérimentation des Points conseil budget : point d’étape 

Les Points conseil budget (PCB) - issus du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale - proposent des conseils confidentiels, gratuits et personnalisés concernant la gestion budgétaire. Ils visent à prévenir le surendettement.

Pour l'expérimentation, 60 PCB ont été sélectionnés dans les régions Hauts-de-France, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Ile-de-France et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

A l'occasion du 2e comité de pilotage des PCB, un 1er bilan a été établi : l’échelon local du réseau est opérationnel et les partenariats locaux se développent. Les structures labellisées ont engagé ou programmé des formations de leurs personnels. Certains PCB observent par ailleurs une diversification progressive de leur public. Elles ont pour la plupart commencé à utiliser le système d’information commun. Au niveau régional et national, les partenariats avec des entreprises créancières progressent et se structurent.

Au 2nd semestre, le réseau communiquera plus largement auprès de ses relais locaux et du public afin de toucher davantage les classes moyennes, dans une logique de prévention. Il bénéficiera notamment de l’implication de réseaux locaux de créanciers, des trésoreries locales et de maisons de services au public.

En savoir plus sur le Point conseil budget (PCB)

Cession à titre gratuit d’un terrain appartenant à l’Etat pour créer des logements sociaux

Emmanuelle Cosse et Christian Eckert ont signé à Lyon la 2e cession de foncier public réalisée par l’Etat avec une décote de 100%. L’effort consenti, de l’ordre de 2,4 M, est justifié par la nature du projet (100% de logements financés en Plai) et par la situation en zone tendue.

La mobilisation de foncier public avec décote est une politique volontariste et innovante pour développer l’offre de logements sociaux et très sociaux là où la mixité sociale doit être renforcée. A ce jour, 39 biens de l’Etat, représentant près de 350 000 m2 de terrain, ont été cédés avec une décote en application de la loi du 18 janvier 2013. Cela correspond à un effort de l’Etat de près de 90 M au titre de la décote. Ces emprises permettront la construction de plus de 5 000 logements, dont 3 500 sociaux.

De nouvelles mesures pour améliorer les rapports entreprises-organismes de recouvrement

L'amélioration des relations entre les organismes de recouvrement des cotisations ou contributions sociales et les entreprises était au cœur de la visite de Christian Eckert à l'Urssaf d'Ile-de-France. A cette occasion, il a présenté le décret du 8 juillet 2016 relatif au renforcement des droits des cotisants, qui marque une nouvelle étape dans l’amélioration des relations entre cotisants et organismes, avec des améliorations importantes à chaque étape des procédures de contrôle : en amont, le texte instaure un véritable droit à l’erreur permettant aux entreprises de corriger de leur propre initiative des erreurs non intentionnelles ; un délai de 15 jours minimum pour prévenir d'un contrôle ; une meilleure information des entreprises pendant et après les contrôles ; un meilleur encadrement des échanges entre l'inspecteur et l'entreprise ; une motivation plus détaillée pour les mises en demeures de payer des cotisations ; un allongement du délai de contestation pour les redressements notifiés par les Urssaf, passant de 1 à 2 mois...

Lire le décret

Mise en ligne du registre public des trusts : une étape de plus dans la transparence

Le registre public des trusts, désormais accessible sur internet, permet d'accéder aux informations sur l'une des 16 000 entités actuellement identifiées comme des trusts en France.

Toute personne munie de son numéro fiscal et de son code d’accès peut dès à présent y accéder et effectuer une recherche en entrant le nom d’un trust, ou d’un membre d’un trust.

Ce registre permet d’accéder aux informations sur les trusts dont un au moins des constituants, bénéficiaires ou administrateurs a son domicile fiscal en France ou qui comprennent un bien ou un droit qui y est situé.

Le registre est accessible sur le site www.impots.gouv.fr

Campagne 2016 d'impôt sur le revenu : + 23 % de déclarants en ligne

Plus de 18 millions d’usagers ont déclaré leurs revenus de façon dématérialisée lors de la campagne 2016 d’impôt sur le revenu, soit une progression de 23 % par rapport à 2015. Désormais, 49 % des foyers déclarent en ligne. Plus de 7 millions ont choisi de ne plus recevoir la version papier de leur déclaration et de leurs avis d’impôt – ce qui représente pour l'administration une économie de 700 tonnes de papier.

Le succès de la déclaration en ligne témoigne de l’intérêt toujours plus grand des usagers pour la dématérialisation de leurs démarches fiscales, rendu possible par une amélioration constante du service..

Débat d’orientation des finances publiques

Christian Eckert s’est exprimé le 7 juillet devant l’Assemblée nationale puis le Sénat dans le cadre du dernier Débat d’orientation des finances publiques de la législature. Le secrétaire d'Etat chargé du Budget a présenté les orientations de la politique budgétaire : il a rappelé que le budget 2017 dégagera près de 7 Mds d' de moyens supplémentaires pour les secteurs prioritaires, tout en maintenant l'objectif de réduction du déficit public à 2,7 % du PIB. Les ministères de l'Education nationale, de la Défense, de la Justice et de l'Intérieur verront leurs moyens et leurs effectifs croître. Les budget du ministère du Travail  augmentera quant à lui de 1,8 Md d'.

Ces dépenses prioritaires seront en partie compensées par des économies réalisées sur les ministères non-prioritaires et par un effort transversal d’économies de l’Etat  (poursuite des revues de dépenses, nouvelle gouvernance de la politique immobilière de l’Etat, modernisation de la politique des achats de l’Etat et de ses opérateurs, etc.). Elles seront également financées par des recettes supplémentaires comme celles de la lutte contre la fraude.

Discours de Christian Eckert - Débat d'orientation des finances publiques pour 2017, à l'Assemblée nationale

Tome 1 : Rapport préparatoire au débat d'orientation des finances publiques

Tome 2 : Missions, programmes, objectifs, indicateurs

Tiré-à-part sur le Budget de l'Etat [PDF, 572

La déclaration sociale nominative, une mesure de simplification pour les entreprises

Marisol Touraine et Christian Eckert ont clôturé le colloque intitulé "La déclaration sociale nominative, une réalité pour 500 000 entreprises aujourd’hui".

La déclaration sociale nominative (DSN) a pour objectif de simplifier les obligations déclaratives des entreprises. Elle permet de réaliser en une seule transmission mensuelle de données issues du logiciel de paie la plupart des déclarations et formalités sociales auxquelles sont tenus les employeurs. A terme, l’ensemble des déclarations portant sur des données issues de la paie des salariés sera remplacé.

Les ministres ont rappelé les avantages de la DSN. 520 000 entreprises l’ont déjà adoptée. Elle deviendra obligatoire le 1er janvier 2017. Elle jouera un rôle-clé dans le prélèvement à la source dès janvier 2018.

Impôt sur le revenu : délai supplémentaire lié aux intempéries

Un délai de 7 jours supplémentaires est accordé pour la déclaration en ligne des contribuables sinistrés dans les zones touchées par les intempéries.

Ce délai pourra être prolongé si la situation n’est pas résolue pour certains usagers, ce délai passé.

La déclaration en ligne de l'impôt sur le revenu était close le mardi 7 juin 2016 minuit.

Le déficit du régime général de la sécurité sociale à son plus bas niveau depuis 2002

La commission des comptes de la sécurité sociale a confirmé la réduction du déficit du régime général en 2015 (-6,8 milliards d’euros), qui enregistre un déficit nettement inférieur au niveau précédant la crise économique.

Le solde consolidé du régime général de la sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse (FSV) s’est réduit à -10,8 Mds d’€ en 2015. Ce résultat, nettement meilleur que la prévision de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015, correspond à une amélioration de 2,4 Mds d’€ par rapport à 2014. Le déficit a ainsi été divisé par 2 par rapport au niveau atteint en 2011 (20,9 Mds d’€).

Lire le communiqué Commission des comptes de la sécurité sociale : le déficit du régime général à son plus bas niveau depuis 2002

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État au Budget
Adresse :
139, RUE DE BERCY 75012 - PARIS
Adresse postale :
75572 PARIS - TEL 01 40 04 04 04
Cabinet
M. François ADAM
Directeur du cabinet
JO du 14/11/15
M. Sébastien BAKHOUCHE
Directeur adjoint du cabinet
JO du 14/11/15
Mme Stéphanie SMANIOTTO
Cheffe de cabinet
JO du 27/02/16
M. François MOYSE
Conseiller budgétaire
JO du 03/09/14
M. Francis PONTON
Conseiller fiscal
JO du 03/09/14
M. Morgan DELAYE
Conseiller comptes sociaux
JO du 03/09/14
M. Clément SCHAFF
Conseiller fiscal
JO du 09/09/15
M. Pierre COLLIN
Conseiller spécial fiscalité
JO du 30/09/14
Mme Amélie LUMMAUX
Conseillère synthèse des dépenses
JO du 19/12/15
M. Julien ALIX
Conseiller budgétaire
JO du 14/10/14
M. Maxime BOUTRON
Conseiller fiscal
JO du 22/04/15
M. Gérald BÉGRANGER
Conseiller juridique
JO du 12/09/15
M. Étienne DUVIVIER
Conseiller fiscal
JO du 03/12/15
Mme Marie CHANCHOLE
Conseillère synthèse des recettes
JO du 19/12/15
M. Sébastien RABINEAU
Conseiller parlementaire
JO du 29/01/16
M. Fabien TERRAILLOT
Conseiller budgétaire
JO du 03/06/16
Mme Emilie THIRY
Conseillère presse et communication
JO du 07/07/16
M. Guillaume DENIS
Conseiller budgétaire et finances locales
JO du 23/07/16