Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Christian Eckert

Christian Eckert

Secrétaire d’État auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, chargé du Budget
Biographie

Christian Eckert est né le 8 février 1956 à Algrange (Moselle).

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d'État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, depuis avril 2014
     

Fonctions électives
 

  • Député de Meurthe-et-Moselle, depuis 2007
  • Maire de Trieux (Meurthe-et-Moselle), depuis 1987
  • Vice-président du Conseil régional de Lorraine de 2004 à 2010
  • Conseiller régional de Lorraine, de 1998 à 2010
     

Carrière
 

  • Professeur de mathématiques
     

Cursus
 

  • Agrégé de mathématiques
Actualités du ministre

Loi "Eckert" : 2 Mds d'€ de capitaux en déshérence reversés à leurs bénéficiaires en 2015

La loi du 13 juin 2014 relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d’assurance vie en déshérence, dite "Eckert" a renforcé les obligations imposées aux assureurs dans la recherche des bénéficiaires des contrats non réclamés et a permis d'encourager les banques et sociétés d'assurance à rechercher les bénéficiaires de ces contrats non réclamés.

En 2015, d’ores et déjà, près de 2 Mds d'€ ont été reversés par les assureurs à leurs bénéficiaires.

NB : la loi "Eckert" prévoit aussi que les fonds en déshérence soient versés (10 ans après la connaissance du décès de l'assuré) à la Caisse des dépôts. Si aucun bénéficiaire n'est ensuite retrouvé pendant 20 ans, l'argent devient alors la propriété de l'Etat.

DBRS confirme la note "AAA" pour l’Etat français et relève la perspective de "négative" à "stable"

L’Agence de notation DBRS a décidé de relever la perspective de la notation de la France de "négative" à "stable" tout en confirmant la notation de crédit à "AAA", qui est la note plus élevée sur l’échelle de notation de l’agence (qui en comprend 26).

Cette décision reflète la confiance accordée à la signature de l’Etat français.

Croissance : +0,5% au 1er trimestre 2016

A +0,5%, la croissance accélère, portée par des moteurs internes désormais bien établis : la consommation des ménages a fortement progressé (+1,2% sur un trimestre) et l’investissement des entreprises confirme son accélération (+1,6% sur le trimestre).

L’acquis de croissance pour 2016 est déjà de 1% à l’issue du 1er trimestre, ce qui signifie qu’avec moins de 0,4% de croissance chaque trimestre, l’objectif de 1,5% sur l’année sera atteint.

Lire le communiqué 

Lutte contre le blanchiment, la fraude aux finances publiques et le financement du terrorisme

Dans un contexte marqué par les attentats survenus à Paris en janvier et novembre 2015, Tracfin a connu une nouvelle progression de son volume d’activité tant par le nombre d’informations reçues que par le nombre d’informations externalisées en 2015. La progression des effectifs alloués au Service (+ 14 agents en 2015) a permis de répondre aux enjeux posés par le traitement de cette masse d’information. Le nombre d’informations reçues par le Service est en progression de 18 % par rapport à 2014 (+ 56 % par rapport à 2013), le Service a ainsi reçu 45 266 informations dont 43 231 déclarations de soupçons émanant des professionnels déclarants. Cet accroissement d’activité s’explique notamment par l’arrivée à maturité des mesures de vigilance pour lutter contre la fraude fiscale et la participation active des professionnels déclarants à la lutte contre le financement du terrorisme.

Sur cette même période, le Service a réalisé 10 556 enquêtes, soit une hausse de 8 % par rapport à 2014.

Lire le communiqué En 2015, une nouvelle progression d’activité pour Tracfin

 

Aide publique au développement : la mobilisation de la France est en progression

Le Comité d’aide au développement de l’OCDE vient de publier les chiffres préliminaires de l’aide publique au développement pour l’année 2015.

L’APD française s’établit à 8,3 Mds d' soit 0,37% du revenu national brut, après 8 Mds d' en 2014.

La France est l’un des principaux bailleurs mondiaux. D’après les estimations préliminaires notifiées à l’OCDE, la France est le 5e bailleur mondial d’APD en volume, derrière les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Japon.

La mobilisation de la France en faveur des pays les plus pauvres est en progression. La part des pays les moins avancés dans l’aide bilatérale de la France s’établit ainsi à près de 22%, ce qui représente une augmentation de 3 points par rapport à 2014.

Le Panama inscrit sur la liste des Etats et territoires non coopératifs

Michel Sapin et Christian Eckert, après avoir recueilli l’avis de Jean-Marc Ayrault, ont ajouté le Panama à la liste pour 2016 des Etats et territoires non coopératifs (voir l'arrêté publié au JO du 10 avril).

Ce texte vise à garantir que nos partenaires appliquent effectivement les engagements de coopération fiscale pris à l’égard de la France, dans le respect des principes internationaux.

Lire aussi Michel Sapin rappelle son plan d’action pour les réunions de Washington

Le printemps de l'économie : une semaine pour explorer les grands enjeux du 21e siècle

Le printemps de l'économie, qui se tient du  8 au 14 avril, fête sa 4e édition. Objectif : parler d’économie pour débattre du monde contemporain,  mieux maîtriser les enjeux et participer au débat public. Le monde enseignant et les enfants sont étroitement associés à cette manifestation.

Le thème des grands enjeux du 21e siècle se décline sur une semaine : territoires et entreprises (8 avril) ; des activités, des hommes (9 et 10 avril) ; mondialisation et Europe (11 avril) ; politiques publiques (12 avril) ; innovation et industrie (13 avril) ; métropoles (14 avril).

Les conférences, débats, expositions, cafés ou tables-rondes sont gratuits et ouverts à tous. 

Consulter le site du printemps de l'économie

"Panama Papers" : communiqué de Michel Sapin et Christian Eckert

Michel Sapin et Christian Eckert ont pris connaissance des informations qui commencent à être publiées par le Consortium international des journalistes d'investigation sur les "Panama Papers". Il convient de saluer leur travail.

Le projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, présenté le 30 mars en Conseil des ministres, va par ailleurs garantir un statut et une protection des lanceurs d’alerte.

La France va, en application des conventions fiscales qui la lient à ses partenaires, solliciter la transmission du fichier "Panama Papers", comme elle a elle-même eu l'occasion de transmettre la liste HSBC au cours des dernières années.

Une fois que ces informations seront détenues et vérifiées, l'Etat dispose d’outils juridiques permettant de redresser les impôts éludés et d’appliquer les pénalités, et notamment pour la détention de comptes non déclarés à l’étranger ou de sociétés écrans permettant d’échapper à l’impôt qui serait normalement dû à la France.

Lire l'intégralité du communiqué

Programme de stabilité 2016-2019 : tenir les engagements dans la durée

Comme chaque année, le Gouvernement adopte au printemps un programme de stabilité et un programme national de réforme. Cet exercice régulier, commun à l’ensemble des Etats membres, participe à la coordination des politiques économiques et budgétaires au sein de l’Union européenne. Ces documents seront discutés avec le Parlement avant d’être adressés aux partenaires européens avant la fin du mois d’avril.

Le Programme de stabilité 2016-2019, présenté par Michel Sapin et Christian Eckert, trace les grandes lignes de la stratégie des finances publiques et en fixe les principaux objectifs : le redressement de l’économie française et la poursuite de l’assainissement des comptes publics.

Lors du Conseil des ministres du 13 avril, Emmanuel Macron a présenté le Programme national de réforme 2016 (PNR). Ce document présente la stratégie économique du Gouvernement et les résultats obtenus jusqu’à présent.

Déclaration des revenus : le calendrier de la campagne 2016

Le service de déclaration en ligne ouvrira le mercredi 13 avril 2016. Les dates limites de déclaration en ligne varient en fonction du département de résidence du contribuable : 24 mai, 31 mai ou 7 juin 2016. Pour les déclarations sous forme papier, la date limite est fixée au mercredi 18 mai 2016.

Les contribuables bénéficiant d’un accès à internet et dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 40 000 euros devront déclarer leurs revenus en ligne dès 2016. Ce seuil sera progressivement abaissé, pour inclure tous les contribuables en 2019.

Pour en savoir plus

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État au Budget
Adresse :
139, RUE DE BERCY 75012 - PARIS
Adresse postale :
75572 PARIS - TEL 01 40 04 04 04
M. François ADAM
Directeur du cabinet
JO du 14/11/15
M. Sébastien BAKHOUCHE
Directeur adjoint du cabinet
JO du 14/11/15
Mme Stéphanie SMANIOTTO
Cheffe de cabinet
JO du 27/02/16
M. François MOYSE
Conseiller budgétaire
JO du 03/09/14
M. Arnaud LUNEL
Conseiller politique immobilière et jeux
JO du 03/09/14
M. Julien ROBINEAU
Conseiller budgétaire et finances locales
JO du 03/09/14
M. Francis PONTON
Conseiller fiscal
JO du 03/09/14
Mme Sophie MARTINON
Conseillère comptes sociaux
JO du 03/09/14
M. Morgan DELAYE
Conseiller comptes sociaux
JO du 03/09/14
M. Clément SCHAFF
Conseiller fiscal
JO du 09/09/15
M. Pierre COLLIN
Conseiller spécial fiscalité
JO du 30/09/14
Mme Amélie LUMMAUX
Conseillère synthèse des dépenses
JO du 19/12/15
M. Julien ALIX
Conseiller budgétaire
JO du 14/10/14
M. Maxime BOUTRON
Conseiller fiscal
JO du 22/04/15
M. Gérald BÉGRANGER
Conseiller juridique
JO du 12/09/15
M. Étienne DUVIVIER
Conseiller fiscal
JO du 03/12/15
Mme Marie CHANCHOLE
Conseillère synthèse des recettes
JO du 19/12/15
M. Sébastien RABINEAU
Conseiller parlementaire
JO du 29/01/16