Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Bernard Cazeneuve. Photo : MI-Dicom-Jérome Groisard

Bernard Cazeneuve

Ministre de l'Intérieur
Biographie

Bernard Cazeneuve est né le 2 juin 1963 à Senlis (Oise).

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre de l'Intérieur, depuis avril 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget, de mars 2013 à mars 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, de mai 2012 à mars 2013
     

Fonctions électives
 

  • Conseiller municipal de Cherbourg-Octeville, depuis 2014
  • Réélu député de la Manche, le 10 juin 2012
  • Député de la Manche, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
  • Président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2008 à 2012
  • Maire de Cherbourg-Octeville (Manche), de 2001 à 2012
  • Vice-président du conseil régional de Basse-Normandie, de 2004 à 2007
  • Vice-président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2004 à 2008
  • Adjoint au maire de Cherbourg (Manche), de 2000 à 2001
  • Maire d'Octeville (Manche), de 1995 à 2000
  • Conseiller général de la Manche, de 1994 à 1998
     

Carrière
 

  • Avocat en droit des affaires, de 2006 à 2008
  • Avocat au Barreau de Cherbourg-Octeville, en 2003
  • Juge titulaire à la Cour de justice de la République, de 1997 à 2002
  • Juge titulaire à la Haute Cour de Justice, de 1997 à 2002
  • Chef de cabinet de Charles Josselin, (secrétaire d'Etat chargé de la Mer), en 1993
  • Chef de cabinet d'Alain Vivien (secrétaire d'Etat chargé des Affaires étrangères), en 1992
  • Conseiller technique au cabinet de Thierry de Beaucé (secrétaire d'Etat chargé des Relations culturelles internationales), en 1991

Autres fonctions
 

  • Secrétaire général du Conseil supérieur de la navigation de plaisance et des sports nautiques, en 1993
     

Cursus
 

  • Diplômé de l'Institut d'études politiques de Bordeaux

Ouvrages
 

  • Karachi, l'enquête impossible (2011)
  • La Responsabilité du fait des produits en France et en Europe (2005)
  • La Politique retrouvée (1994)
  • Première manche (1993)
Actualités du ministre

Charte de fonctionnement des centres d'accueil et d'orientation des migrants

Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse ont à nouveau réuni le comité de suivi du plan de mise à l’abri des migrants sans abri.

A cette occasion, ils ont présenté aux associations la Charte de fonctionnement des centres d’accueil et d’orientation (CAO). Cette charte édicte des règles claires de fonctionnement et décrit les principales prestations délivrées aux migrants sans abri qui y sont accueillis : conditions d’accueil et de localisation, taux d’encadrement, restauration, évaluation (juridique, sociale et médicale) de la situation des personnes accueillies et accompagnement adapté, sécurité, etc.

La prise en charge en CAO doit ainsi permettre aux personnes migrantes sans abri de bénéficier d’un temps de répit et d’engager, si elles le souhaitent, une démarche de demande d’asile. Elle leur permet également d’avoir accès à une offre de soins adaptée et d’être orientées rapidement vers des structures qui correspondent à leur situation (Cada pour les demandeurs d’asile, etc.).

Dialogue avec les représentants de l'islam de France

Bernard Cazeneuve a reçu les représentants du Conseil français du culte musulman. Parmi les sujets évoqués :

• La formation des imams. 13 diplômes universitaires permettent de former les imams à la fois à la langue française et au respect des principes républicains. La réflexion se poursuit quant à la manière d'accompagner dans le respect de la laïcité le financement de la formation des imams et des mosquées.

• Par ailleurs, le ministre a insisté sur l'importance de la création d'un Conseil théologique qui va définir un référentiel de formation des imams, qui permettra d'avoir des théologiens de haut niveau, qui enseignent un islam compatible avec les valeurs de la République.

• Il a également évoqué la création d'une fondation pour financer la partie culturelle des instituts cultuels, des thèses, qui permettront de travailler à une meilleure connaissance de l'islam, en lien avec les plus grandes institutions françaises.

Ce travail, technique et difficile, conduira le ministre de l'Intérieur à faire des propositions au début de l'automne pour un dispositif global et cohérent, qui permette de refonder véritablement la relation avec l'islam de France.

Lire l'intervention de Bernard Cazeneuve à l'issue de la rencontre

Création d'un guichet unique pour les victimes du terrorisme

S’adressant dans un premier temps aux victimes d’actes de terrorisme, ce site servira prochainement de socle aux victimes d’accidents collectifs et de catastrophes naturelles.
Intitulé GUIDE pour Guichet Unique d’Information et de DEclaration pour les victimes, ce site vise à simplifier les démarches des victimes d’actes de terrorisme, notamment en matière de prise en charge et d’indemnisation des préjudices subis.

Il centralise l’ensemble des informations utiles aux victimes. Il propose ainsi l'annuaire des acteurs de la prise en charge, qu'il s'agisse des acteurs institutionnels, associatifs ou des autres interlocuteurs tels que les assureurs ou les avocats.

Concernant l’attentat de Nice, le Fonds de garantie des victimes d’actes de terrorisme et autres infractions (FGTI) a mis en place un dispositif dédié et a permis de verser, à partir du 21 juillet, de premières provisions dont le montant s’élève aujourd’hui à plus de 300 000 euros.

Pour en savoir plus sur le suivi des victimes de Nice 

L’inscription sur les listes électorales facilitée

La réforme de l’élaboration et de la mise à jour des listes électorales a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale et le Sénat.

Elle offrira à partir de 2019 la possibilité pour nos concitoyens de pouvoir s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 6e  vendredi, soit 30 jours ouvrés, précédant un scrutin.

Par ailleurs, les jeunes Français ayant acquis la majorité entre 2 tours de scrutin pourront désormais participer au 2nd tour de scrutin. Les personnes naturalisées seront aussi automatiquement inscrites sur les listes électorales, comme c’est déjà le cas pour les jeunes majeurs.

La création d’un répertoire électoral unique (REU) géré par l’Insee permettra de traiter le problème des doubles inscriptions afin de rendre les listes électorales plus sincères.

Cette réforme, en facilitant l’accès au scrutin, favorisera l’expression démocratique par le suffrage universel et luttera contre l’abstention.

Communiqué de Bernard Cazeneuve suite aux publications du quotidien Libération le 21 juillet

"Alors que la préfecture des Alpes-Maritimes a fourni aujourd'hui à sa demande au journal Libération l'ensemble des réponses à ses questions, M. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, s'indigne des contre-vérités que le journal a publiées dans son édition datée du 21 juillet. Ces méthodes interrogent la déontologie des journalistes qui ont signé ces articles. Ces procédés, qui empruntent aux ressorts du complotisme, sont graves, car ils laissent penser que le préfet des Alpes-Maritimes, le ministre de l'Intérieur et le Premier ministre auraient cherché à travestir la vérité là où ils se sont résolument engagés dans une démarche de totale transparence, dans le respect dû aux victimes et dans la responsabilité qui est la leur devant la Nation meurtrie."

Lire l'intégralité du communiqué de Bernard Cazeneuve

Intégrer la réserve opérationnelle

Le ministre de l'Intérieur appelle "tous les Français patriotes qui le souhaitent" à rejoindre la réserve opérationnelle.

En fonction des événements et des lieux à sécuriser, les préfets peuvent actuellement compter sur une réserve de 12 000 volontaires, 9 000 de la gendarmerie et 3 000 de la police, pour épauler les forces de sécurité. L’objectif, dans un contexte de menace terroriste extrêmement élevée, est de "faire monter en puissance la capacité maximale de cette ressource dans les tous prochains jours", a déclaré Bernard Cazeneuve.

Lire l'article : Devenez réserviste civil de la Police nationale

Lire l'article : Devenez réserviste de la Gendarmerie nationale

Plus d'informations sur la réserve militaire sur : Aider notre armée : comment devenir réserviste ?

Lutte contre le terrorisme : communiqué de presse commun de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve

"Face au terrorisme qui nous a frappés à nouveau le 14 juillet au soir à Nice, le président de la République a rappelé la nécessité de l’unité nationale et la détermination de notre pays à vaincre la barbarie djihadiste.

M. Manuel Valls, Premier ministre, et M. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, souhaitent apporter les précisions suivantes sur l’action que mène le Gouvernement depuis 2012 pour lutter contre ce fléau" (lire la suite du communiqué).

Attentat du 14 juillet 2016 à Nice

A la suite de l'attentat survenu à Nice le 14 juillet 2016, plusieurs mesures ont été décidées pour poursuivre et renforcer les moyens mis en œuvre pour lutter contre le terrorisme.

Un numéro d'appel d'information au public est ouvert : 01 43 17 56 46.

Afin de réhausser encore le niveau de protection du territoire, il a été décidé :

- de maintenir à un haut niveau l'opération Sentinelle, qui permet de mobiliser 10 000 militaires en plus des gendarmes et policiers ;

- de faire appel à la réserve opérationnelle, soit tous ceux qui à un moment ont été sous les drapeaux ou dans les effectifs de la gendarmerie, pour venir soulager les effectifs de policiers et de gendarmes. Ils pourront être déployés sur tous les lieux où cela sera nécessaire et, en particulier, pour le contrôle des frontières ;

- de prolonger l'état d'urgence, qui devait prendre fin le 26 juillet 2016, de 3 mois supplémentaires. Un projet de loi permettant la prorogation de l'état d'urgence sera présenté en Conseil des ministres, après avis du Conseil d'État, mardi prochain, pour que le Parlement puisse examiner ce texte mercredi et jeudi prochains.

Afin d'accélérer le travail d'enquête, 70 personnels de la police judiciaire et de la police technique et scientifique sont mobilisés.

Le président de la République déclare un deuil national pour les 16, 17 et 18 juillet 2016. Les drapeaux de tous les édifices publics sont mis en berne.

Bilan de la sécurité de l'Euro 2016

"Nous avions, compte tenu du contexte particulier, fait de la sécurité de l’Euro une priorité absolue, en la préparant depuis des mois. Je rappelle que nous avions mis en place pour cet événement un dispositif tout à fait exceptionnel : plus de 90 000 personnes mobilisées entre le 10 et juin et le 10 juillet. Parmi elles, 42 000 policiers, 30 000 gendarmes, 5 000 personnels de la sécurité civile, 13 000 agents de sécurité privée. Sans compter le renfort ponctuel des 10 000 militaires de l’opération Sentinelle.

A tous, je veux dire ici du fond du cœur, au nom du Gouvernement, mes remerciements et mes félicitations. Si l’Euro 2016 de football en France a été une réussite aux yeux du monde entier, si les 51 matchs du tournoi se sont déroulés normalement, si ce matin on ne parle que du football et des émotions magnifiques que ce sport peut nous procurer, c’est en grande partie grâce à ces policiers, ces gendarmes, ces sapeurs-pompiers, ces hommes et à ces femmes, qui n’ont pas compté leurs heures, qui se sont engagés pleinement, et qui à l’arrivée n’ont pas failli dans leur délicate mission", a notamment déclaré Bernard Cazeneuve.

Abattage rituel : un guide pratique pour l’Aïd-el-Kébir

En 2016, l’Aïd-el-Kébir se tiendra aux alentours du 12 septembre. Pour accompagner cette fête traditionnelle musulmane, un guide pratique relatif à son organisation a été réalisé par les ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur. Il est distribué depuis le 6 juillet à l'ensemble des préfectures et directions départementales de la protection des populations ainsi qu’à l'ensemble des participants : professionnels, associations musulmanes, association de protection des animaux.

Télécharger le guide pratique "Aïd-el-Kébir - Modalités d'organisation et d'encadrement de l'abattage"

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l'Intérieur
Adresse :
Place Beauvau 75008 - Paris
Adresse postale :
75800 Paris - TEL 01 49 27 49 27
Cabinet
M. Patrick STRZODA, préfet
Directeur du cabinet
JO du 27/04/16
M. Eric MORVAN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Julie BURGUBURU, maître des requêtes au Conseil d'Etat
Directrice adjointe du cabinet
JO du 23/02/16
Mme Marie-Emmanuelle ASSIDON
Conseillère spéciale
JO du 03/09/14
M. Gabriel KUNDE
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Laurent BURIN DES ROZIERS
Conseiller chargé de la prospective et des cultes
JO du 03/09/14
M. Gautier LEKENS
Conseiller diplomatique
JO du 01/04/15
Mme Violaine DEMARET
Conseillère administration territoriale de l'Etat
JO du 24/10/15
M. François MAINSARD
Conseiller police
(JO du 09/09/14)
M. Christian RODRIGUEZ
Conseiller gendarmerie
JO du 03/09/14
M. Jules BOYADJIAN
Conseiller parlementaire
JO du 03/09/14
M. Benjamin MENARD
Conseiller pour la communication et les relations avec la presse
JO du 03/09/14
M. Antoine GOBELET
Conseiller budgétaire et modernisation
JO du 03/09/14
Mme Frédérique CAMILLERI
Conseillère sécurité civile
JO du 25/03/16
Mme Magali CHARBONNEAU
Conseillère immigration et asile
JO du 14/01/16
M. Jérôme NARBONNE
Conseiller parlementaire
JO du 13/02/16
M. Damien MARTINELLI
Conseiller juridique
JO du 13/06/16