Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Bernard Cazeneuve. Photo : MI-Dicom-Jérome Groisard

Bernard Cazeneuve

Ministre de l'Intérieur
Biographie

Bernard Cazeneuve est né le 2 juin 1963 à Senlis (Oise).

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre de l'Intérieur, depuis avril 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget, de mars 2013 à mars 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, de mai 2012 à mars 2013
     

Fonctions électives
 

  • Conseiller municipal de Cherbourg-Octeville, depuis 2014
  • Réélu député de la Manche, le 10 juin 2012
  • Député de la Manche, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
  • Président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2008 à 2012
  • Maire de Cherbourg-Octeville (Manche), de 2001 à 2012
  • Vice-président du conseil régional de Basse-Normandie, de 2004 à 2007
  • Vice-président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2004 à 2008
  • Adjoint au maire de Cherbourg (Manche), de 2000 à 2001
  • Maire d'Octeville (Manche), de 1995 à 2000
  • Conseiller général de la Manche, de 1994 à 1998
     

Carrière
 

  • Avocat en droit des affaires, de 2006 à 2008
  • Avocat au Barreau de Cherbourg-Octeville, en 2003
  • Juge titulaire à la Cour de justice de la République, de 1997 à 2002
  • Juge titulaire à la Haute Cour de Justice, de 1997 à 2002
  • Chef de cabinet de Charles Josselin, (secrétaire d'Etat chargé de la Mer), en 1993
  • Chef de cabinet d'Alain Vivien (secrétaire d'Etat chargé des Affaires étrangères), en 1992
  • Conseiller technique au cabinet de Thierry de Beaucé (secrétaire d'Etat chargé des Relations culturelles internationales), en 1991

Autres fonctions
 

  • Secrétaire général du Conseil supérieur de la navigation de plaisance et des sports nautiques, en 1993
     

Cursus
 

  • Diplômé de l'Institut d'études politiques de Bordeaux

Ouvrages
 

  • Karachi, l'enquête impossible (2011)
  • La Responsabilité du fait des produits en France et en Europe (2005)
  • La Politique retrouvée (1994)
  • Première manche (1993)
Actualités du ministre

Aude, Aveyron, Hérault, Pyrénées-Orientales : arrêté reconnaissant l’état de catastrophe naturelle publié au JO

Conformément à la décision annoncée par Bernard Cazeneuve lors de son déplacement dans les Pyrénées-Orientales le 30 novembre dernier, l’arrêté interministériel portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle dans 178 communes de l’Aude, de l’Aveyron, de l’Hérault et des Pyrénées-Orientales a été publié au Journal officiel du jeudi 11 décembre 2014.

Cet arrêté de reconnaissance n’épuise pas l’ensemble des demandes. Le cas des autres communes ayant déposé une demande fera l’objet d’un examen complémentaire lors d’une commission qui se tiendra dans les meilleurs délais.

Présentation à l’Assemblée du projet de loi sur le droit d’asile : "Cessons de nous fantasmer en forteresse assiégée cela ne correspond tout simplement pas à la réalité"

Bernard Cazeneuve a présenté devant les députés mardi 9 décembre le projet de loi relatif à la réforme de l'asile, qui doit notamment permettre de réduire le délai de réponse aux demandes d'asile. A cette occasion, le ministre de l'Intérieur en a profité pour rappeler quelques vérités sur le droit d'asile en France : "selon les données collectées par l’Office français de Protection des Réfugiés et Apatrides, 58 000 demandes ont été déposées au cours des 11 premiers mois de l’année 2014 – elles devraient donc être environ 63 000 au terme de cette année. En 2013, le nombre de demandes était d’environ 66 000. Cependant, 16% seulement d’entre elles ont reçu l’agrément de l’OFPRA ;  27% en tout, après intervention de la Cour nationale du Droit d’asile (CNDA). La France est donc loin de ployer sous le poids des demandes et des réfugiés, comme on l’entend trop souvent. Je rappelle que l’Allemagne accueillera en 2014 presque trois fois plus de demandeurs que nous." Le ministre a aussi expliqué l'urgence de réformer les procédures : "Trop souvent, nous n’accueillons plus les demandeurs d’asile comme nous le devrions."

Sécurité privée : "des réformes rapides, simples et fonctionnelles"

Bernard Cazeneuve est intervenu lors des 3es Assises de la Sécurité privée pour évoquer la feuille de route fixée à la Délégation aux coopérations de sécurité (DCS) afin de répondre aux nouveaux besoins de sécurité des citoyens.

Le ministre a insisté sur le fait qu'il n'est pas question de privatiser la sécurité en France, que la formation est une condition essentielle à la professionnalisation et qu'il est important de donner plus de liberté à la profession. Il a également insisté sur l'importance d'une moralisation de l'activité. Pour cela, il a annoncé qu'il privilégiera des réformes rapides, simples et fonctionnelles.

L’arrêté reconnaissant l’état de catastrophe naturelle pour les communes du Var a été publié au JO

Conformément aux décisions prises par Bernard Cazeneuve d’engager la procédure accélérée de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les communes du Var les plus touchées par les violentes intempéries qui ont provoqué, la semaine dernière, la mort de 4 personnes et la disparition d’une petite fille, l’arrêté correspondant a été publié au journal officiel du 4 décembre 2014.

L’état de catastrophe naturelle est reconnu dans neuf communes pour les phénomènes d’inondations et de coulées de boue du 25 au 27 novembre 2014 : Fréjus, Lalonde-les-Maures, La Môle, Puget-sur-Argens, Roquebrune-sur-Argens, Sainte-Maxime.

Remise du rapport de l'IGGN suite au décès de Rémi Fraisse

Bernard Cazeneuve a reçu de l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) le rapport d'enquête administrative relative à la conduite des opérations de maintien de l'ordre dans le cadre du projet de barrage de Sivens (Tarn), qu’il avait demandé à la suite du décès de Rémi Fraisse.

Tout comme le premier rapport d’inspection du 13 novembre dernier, ce second rapport a été rendu public, conformément à l’engagement pris par le ministre de l’Intérieur.

Lire le rapport


Demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour l’Aveyron et l’Hérault

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a décidé d’inclure l’Aveyron et l’Hérault dans la procédure de reconnaissance accélérée de l’état de catastrophe naturelle engagée dimanche pour l’Aude et les Pyrénées-Orientales.

Plusieurs communes de ces deux départements ont en effet été concernées par les mêmes phénomènes climatiques survenus la semaine dernière et ont subi également d’importants dégâts.

L’arrêté correspondant pour ces quatre départements sera présenté lors du conseil des ministres du 10 décembre.

L’arrêté relatif aux communes du Var sera quant à lui présenté demain lors du conseil des ministres du 3 décembre et publié au Journal officiel dès les jours suivants.

Fortes précipitations et inondations du sud de la France, les services de secours et de sécurité mobilisés

Depuis plusieurs semaines, le sud de la France connaît une succession d’épisodes de fortes précipitations et d’inondations qui perturbent le fonctionnement quotidien des territoires,  causent des dégâts matériels, et ont provoqué malheureusement le décès de plusieurs personnes. Les régions Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d’Azur ainsi que le département de l’Ardèche ont été les plus touchés par ces phénomènes.

Le ministre de l’Intérieur assure les populations de son entier soutien dans ces situations difficiles et de la totale mobilisation des services de secours et de sécurité pour assurer leur protection.

Dans l’ensemble des départements concernés par les intempéries des derniers mois, les procédures permettant d’activer les mécanismes de solidarité sont ou seront engagées sous la coordination des préfets : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour faciliter l’indemnisation des sinistrés, mobilisation de fonds de soutien aux collectivités, guichets uniques pour les entreprises… Elles mobiliseront l’ensemble des services de l’Etat.

L'Assemblée nationale adopte une carte à 13 régions

L'Assemblée nationale a adopté le 25 novembre 2014, en seconde lecture, la nouvelle carte à 13 régions.

Cette nouvelle carte acte le rattachement des régions : Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine ; Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes ; Auvergne et Rhône-Alpes ;Bourgogne et Franche Comté ; Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ; Nord-Pas-de-Calais et Picardie ; Basse-Normandie et Haute-Normandie.

6 régions restent inchangées : Bretagne ; Corse ; Centre ; Île-de-France ; Pays de la Loire ; Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Renforcer la protection des femmes victimes de violences : le "protocole main courante"

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Christiane Taubira, Marisol Touraine, Bernard Cazeneuve et Pascale Boistard ont présenté à Paris la déclinaison au plan local du "Protocole main courante". Il instaure, en matière de violences faites aux femmes, le principe d’une enquête pénale après dépôt de plainte et le déclenchement d’une enquête après simple déclaration sur main courante.

 En outre, la garde des Sceaux prolonge son action en diffusant à l’ensemble des parquets une circulaire d’orientation de politique pénale en matière de lutte contre les violences  au sein du couple. Elle lancera également avant la fin de l’année un groupe de travail sur la prise en charge des mineurs ayant assisté à la violence de leurs parents afin de mieux les soutenir et les accompagner.

Emprunts toxiques : le Fonds d’aide aux collectivités territoriales est opérationnel

 Jusqu’au 15 mars 2015, les collectivités ayant souscrit des contrats de prêts ou des contrats financiers structurés à risque ("emprunts toxiques") peuvent déposer, si elles le souhaitent, un dossier de demande d’aide tout en ayant la visibilité nécessaire sur le niveau d’aide auquel elles peuvent s’attendre. Dans la limite des crédits disponibles, les dossiers éligibles déposés avant le 31 décembre 2014 pourront faire l’objet d’un versement de la totalité de l’aide en une fois. Le fonds de soutien permettra d’accorder jusqu’à 1,5 Md€ d’aides ; il est financé à hauteur de 60 % par les banques.

Le Gouvernement matérialise ainsi l’engagement qu’il avait pris d’apporter une solution équilibrée, équitable et durable à la question des emprunts à risque des collectivités locales. Il invite les collectivités concernées à se saisir de ce nouveau dispositif, et assurera un suivi vigilant de sa mise en œuvre.

 

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l'Intérieur
Adresse :
Place Beauvau 75008 - Paris
Adresse postale :
75800 Paris - TEL 01 49 27 49 27
M. Michel LALANDE, préfet hors cadre
Directeur du cabinet
JO du 07/01/15
M. Eric MORVAN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
M. Pierre-Antoine MOLINA
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Marie-Emmanuelle ASSIDON
Conseillère spéciale
JO du 03/09/14
M. Gabriel KUNDE
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Jean-Julien XAVIER-ROLAI
Conseiller juridique
JO du 03/09/14
M. Laurent BURIN DES ROZIERS
Conseiller chargé de la prospective et des cultes
JO du 03/09/14
M. Emmanuel BARBE
Conseiller diplomatique
JO du 03/09/14
M. David COSTE
Conseiller administration territoriale
JO du 03/09/14
M. François MAINSARD
Conseiller police
(JO du 09/09/14)
M. Christian RODRIGUEZ
Conseiller gendarmerie
JO du 03/09/14
M. Jules BOYADJIAN
Conseiller parlementaire
JO du 03/09/14
M. Benjamin MENARD
Conseiller pour la communication et les relations avec la presse
JO du 03/09/14
M. Antoine GOBELET
Conseiller budgétaire et modernisation
JO du 03/09/14
M. Matthieu GARRIGUE-GUYONNAUD
Conseiller sécurité civile
JO du 07/10/14
M. Raphaël SODINI
Conseiller immigration et asile
JO du 03/09/14

Liens secondaires