Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Bernard Cazeneuve. Photo : MI-Dicom-Jérome Groisard

Bernard Cazeneuve

Ministre de l'Intérieur
Biographie

Bernard Cazeneuve est né le 2 juin 1963 à Senlis (Oise).

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre de l'Intérieur, depuis avril 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget, de mars 2013 à mars 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, de mai 2012 à mars 2013
     

Fonctions électives
 

  • Conseiller municipal de Cherbourg-Octeville, depuis 2014
  • Réélu député de la Manche, le 10 juin 2012
  • Député de la Manche, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
  • Président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2008 à 2012
  • Maire de Cherbourg-Octeville (Manche), de 2001 à 2012
  • Vice-président du conseil régional de Basse-Normandie, de 2004 à 2007
  • Vice-président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2004 à 2008
  • Adjoint au maire de Cherbourg (Manche), de 2000 à 2001
  • Maire d'Octeville (Manche), de 1995 à 2000
  • Conseiller général de la Manche, de 1994 à 1998
     

Carrière
 

  • Avocat en droit des affaires, de 2006 à 2008
  • Avocat au Barreau de Cherbourg-Octeville, en 2003
  • Juge titulaire à la Cour de justice de la République, de 1997 à 2002
  • Juge titulaire à la Haute Cour de Justice, de 1997 à 2002
  • Chef de cabinet de Charles Josselin, (secrétaire d'Etat chargé de la Mer), en 1993
  • Chef de cabinet d'Alain Vivien (secrétaire d'Etat chargé des Affaires étrangères), en 1992
  • Conseiller technique au cabinet de Thierry de Beaucé (secrétaire d'Etat chargé des Relations culturelles internationales), en 1991

Autres fonctions
 

  • Secrétaire général du Conseil supérieur de la navigation de plaisance et des sports nautiques, en 1993
     

Cursus
 

  • Diplômé de l'Institut d'études politiques de Bordeaux

Ouvrages
 

  • Karachi, l'enquête impossible (2011)
  • La Responsabilité du fait des produits en France et en Europe (2005)
  • La Politique retrouvée (1994)
  • Première manche (1993)
Actualités du ministre

La limitation de vitesse à 80 km/h sera expérimentée sur 3 axes routiers

Le ministre de l'Intérieur est intervenu à l'Assemblée nationale, devant le Conseil national de la sécurité routière.
A cette occasion, il a notamment annoncé l'expérimentation de la limitation à 80 km/h sur 3 axes routiers. "Cette expérimentation sera transparente, honnête, rigoureuse. Et c’est sur cette base que nous pourrons prendre,  là où cela sera nécessaire, des décisions qui pourront s’imposer à tous, parce qu’elles seront comprises par tous et parce qu’elles résulteront de données tangibles et non de spéculations ou de pétitions de principe", a expliqué Bernard Cazeneuve.

Lire son intervention

A lire aussi Les 26 nouvelles mesures de sécurité routière

Politique d’accueil : amélioration des conditions de vie des travailleurs migrants et des demandeurs d’asile

Michel Sapin, Sylvia Pinel et Bernard Cazeneuve se réjouissent de l’accord conclu entre l’État et la Société nationale immobilière (SNI). Il permet d’augmenter le capital d’Adoma (ex-sonacotra) de près de 50 millions d’euros, pour améliorer les conditions de vie des travailleurs migrants âgés et l’accueil des demandeurs d’asile. Cet accord, qui réaffirme la vocation d’Adoma à demeurer un opérateur réactif et disponible au service des personnes les plus démunies, prévoit notamment :

- la réalisation du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants, avec la création de 10 000 places de résidences sociales ;

- le développement de l’offre d’Adoma à destination des publics précaires, avec la création de 10 000 places d’hébergement ;

- la réactivité d’Adoma, notamment pour l’accueil des demandeurs d’asile ;

- la gestion de l’accueil des gens du voyage et la mission nationale de résorption des bidonvilles.

Adoma conservera sa structure propre de société d’économie mixte d’Etat, maintiendra l’absence de lucrativité, et l’Etat et la SNI décideront conjointement des orientations patrimoniales de la société. Il s’agit donc d’un nouvel acte dans le développement d’Adoma au service du logement très social, de l’accueil des demandeurs d’asile et de l’hébergement d’urgence.

Projet de loi sur le renseignement : quels contrôles ?

Le projet de loi organise un contrôle effectif des services de renseignement, par plusieurs autorités.
Contrairement à ce qui est parfois suggéré dans le débat, le projet de loi met en place un contrôle effectif du renseignement, plus efficace et étendu que celui exercé aujourd'hui par la Commission nationale des interceptions de sécurité (CNCIS).

Lire le communiqué

Projet de loi sur le renseignement : réponse de Bernard Cazeneuve à l'Avis de la CNCDH

Bernard Cazeneuve répond à l'avis de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) relatif au projet de loi sur le renseignement publié le 20 avril.

Lire la réponse du ministre de l'Intérieur

Arrestation d'un individu pour terrorisme

Point presse de Bernard Cazeneuve du 22 avril 2015, concernant l'arrestation d'un individu qui projetait de commettre un attentat à Paris, vraisemblablement contre une ou deux églises. Il a été arrêté en possession d'un arsenal de guerre et placé en garde à vue.

Les investigations ont également permis d'établir son implication dans le meurtre d'Aurélie Chatelin, retrouvée dans son véhicule sur la voie publique.

Bernard Cazeneuve rencontre les grands opérateurs de l'internet

Le ministre de l’Intérieur a reçu les grands opérateurs de l’internet : Google, Facebook, Microsoft, Apple et Twitter, ainsi que l’Association française des fournisseurs d’accès et de services internet. Une plateforme de bonnes pratiques dans la lutte contre la propagande terroriste en ligne en a résulté, qui a été actée lors de cette réunion, inscrivant cette relation dans un processus solide et durable.

Cette plateforme de bonnes pratiques prévoit notamment :

- la création d’un label permettant le retrait plus rapide des contenus illicites sur internet : les services de l’État pourront ainsi mieux hiérarchiser et organiser leurs demandes de retrait, tandis que le traitement de celles-ci par les opérateurs sera simplifié ;

- le renforcement de la formation destinée aux policiers et aux gendarmes sur ces questions ;

- la création d’un groupe de contact permanent entre le ministère et les opérateurs, permettant une réactivité opérationnelle. Une 1re réunion de ce groupe aura lieu dès le début du mois de mai.


Migrants de la Méditerranée : réunion extraordinaire de Luxembourg

Laurent Fabius qui était en déplacement à Washington pour la réunion MEF (Major Economies Forum) sur la COP 21 a décidé, compte tenu de la gravité des événements récents, d’écourter son déplacement. Il a donc participé à la réunion extraordinaire sur les migrants de la Méditerranée qui s'est tenue à Luxembourg.

Pour en savoir plus : voir la vidéo de la déclaration conjointe de Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve

Réunion de travail avec les élus sur la réforme institutionnelle de la Corse

La réunion avec les élus corses a permis à Bernard Cazeneuve et Marylise Lebranchu de présenter la disposition législative introduite dès la première lecture du projet de loi NOTRe (portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République) par le Gouvernement, portant création de la collectivité unique, conformément à l'engagement pris devant l'Assemblée de Corse le 6 février dernier. La réunion a également permis d'acter la poursuite du travail législatif, porteur d'une création de la nouvelle collectivité unique au 1er janvier 2018, plutôt que le recours à une consultation par référendum qui aurait renvoyé cette création à un calendrier beaucoup plus tardif.

Avant la deuxième lecture du projet de loi NOTRe, la réunion a également permis de préciser les contours de cette future collectivité unique et de partager un calendrier et une méthode de travail.

 

Bernard Cazeneuve répond à Rue89 sur le projet de loi renseignement

"Le débat sur la loi renseignement est un débat légitime. C'est un débat que le Gouvernement s'honore d'avoir suscité, en faisant le choix de lancer un long travail d'élaboration qui l'a conduit avec ce projet de loi devant la représentation nationale.Le renseignement, qui a pour objet la prévention de la commission d'actes graves, est un service public : ce n'est pas une officine. Ses agents sont des agents publics : ce ne sont pas des barbouzes. Ce service public est un bien commun, financé par par le budget de l’Etat, par chacun d’entre nous. Depuis 1991 – autant dire un Mathusalem technologique – et la loi sur les interceptions de sécurité, aucun texte de loi n’était venu encadrer ce service public.", explique Bernard Cazeneuve en introduction à sa réponse à Rue89.

Lire la suite

Réforme de l'État en régions

Le 22 avril, le Gouvernement présentera les principes et le calendrier de la réforme de l’État en régions, à la suite de la nouvelle carte adoptée par le Parlement. Seront également arrêtées les mesures d'accompagnement des agents dans le cadre de cette réforme.

Ces principes reposent sur la volonté de garantir une juste association des territoires à cette réforme. Aucun territoire ne doit rester à l'écart.

Les fonctions des préfets préfigurateurs des régions seront déterminées, et les directeurs d'ARS et les recteurs désignés. Ils seront chargés de préfigurer et coordonner la réforme, de conduire le dialogue avec les élus et les organisations syndicales, pour arrêter le projet territorial à la base de la réforme.

Après cette concertation, le Gouvernement arrêtera par décret la liste des chefs-lieux provisoires, nécessaires à l’organisation des élections. Les chefs-lieux définitifs seront arrêtés en juillet 2016, après renouvellement des conseils régionaux en 2015.

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l'Intérieur
Adresse :
Place Beauvau 75008 - Paris
Adresse postale :
75800 Paris - TEL 01 49 27 49 27
M. Michel LALANDE, préfet hors cadre
Directeur du cabinet
JO du 07/01/15
M. Eric MORVAN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
M. Pierre-Antoine MOLINA
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Marie-Emmanuelle ASSIDON
Conseillère spéciale
JO du 03/09/14
M. Gabriel KUNDE
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Jean-Julien XAVIER-ROLAI
Conseiller juridique
JO du 03/09/14
M. Laurent BURIN DES ROZIERS
Conseiller chargé de la prospective et des cultes
JO du 03/09/14
M. Emmanuel BARBE
Conseiller diplomatique
JO du 03/09/14
M. David COSTE
Conseiller administration territoriale
JO du 03/09/14
M. François MAINSARD
Conseiller police
(JO du 09/09/14)
M. Christian RODRIGUEZ
Conseiller gendarmerie
JO du 03/09/14
M. Jules BOYADJIAN
Conseiller parlementaire
JO du 03/09/14
M. Benjamin MENARD
Conseiller pour la communication et les relations avec la presse
JO du 03/09/14
M. Antoine GOBELET
Conseiller budgétaire et modernisation
JO du 03/09/14
M. Matthieu GARRIGUE-GUYONNAUD
Conseiller sécurité civile
JO du 07/10/14
M. Raphaël SODINI
Conseiller immigration et asile
JO du 03/09/14

Liens secondaires