Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Bernard Cazeneuve. Photo : MI-Dicom-Jérome Groisard

Bernard Cazeneuve

Ministre de l'Intérieur
Biographie

Bernard Cazeneuve est né le 2 juin 1963 à Senlis (Oise).

Fonctions ministérielles
 

  • Ministre de l'Intérieur, depuis avril 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget, de mars 2013 à mars 2014
  • Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, de mai 2012 à mars 2013
     

Fonctions électives
 

  • Conseiller municipal de Cherbourg-Octeville, depuis 2014
  • Réélu député de la Manche, le 10 juin 2012
  • Député de la Manche, de 1997 à 2002 et de 2007 à 2012
  • Président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2008 à 2012
  • Maire de Cherbourg-Octeville (Manche), de 2001 à 2012
  • Vice-président du conseil régional de Basse-Normandie, de 2004 à 2007
  • Vice-président de la Communauté urbaine de Cherbourg, de 2004 à 2008
  • Adjoint au maire de Cherbourg (Manche), de 2000 à 2001
  • Maire d'Octeville (Manche), de 1995 à 2000
  • Conseiller général de la Manche, de 1994 à 1998
     

Carrière
 

  • Avocat en droit des affaires, de 2006 à 2008
  • Avocat au Barreau de Cherbourg-Octeville, en 2003
  • Juge titulaire à la Cour de justice de la République, de 1997 à 2002
  • Juge titulaire à la Haute Cour de Justice, de 1997 à 2002
  • Chef de cabinet de Charles Josselin, (secrétaire d'Etat chargé de la Mer), en 1993
  • Chef de cabinet d'Alain Vivien (secrétaire d'Etat chargé des Affaires étrangères), en 1992
  • Conseiller technique au cabinet de Thierry de Beaucé (secrétaire d'Etat chargé des Relations culturelles internationales), en 1991

Autres fonctions
 

  • Secrétaire général du Conseil supérieur de la navigation de plaisance et des sports nautiques, en 1993
     

Cursus
 

  • Diplômé de l'Institut d'études politiques de Bordeaux

Ouvrages
 

  • Karachi, l'enquête impossible (2011)
  • La Responsabilité du fait des produits en France et en Europe (2005)
  • La Politique retrouvée (1994)
  • Première manche (1993)
Actualités du ministre

Bernard Cazeneuve : "Nous resserrons davantage les mailles du filet"

Dans un entretien accordé à L'Express, le ministre de l'Intérieur annonce une réorganisation des dispositifs d'alerte sur les menaces terroristes. 

"La loi sur le renseignement, par les moyens techniques et humains dont elle autorise la mobilisation, permettra de renforcer l'efficacité de nos dispositifs préventifs. Nous rehaussons les moyens de nos services, avec notamment la création de 1500 emplois depuis janvier, s'ajoutant aux 500 hommes et femmes recrutés chaque année dans les forces de sécurité depuis le début du quinquennat. Ces postes seront répartis dans le renseignement territorial ou intérieur, et la lutte contre la cybercriminalité. Par ailleurs, 233 millions d'euros sont investis sur 3 ans dans ces mêmes services, pour en assurer la modernisation. Enfin, nous avons initié une nouvelle manière de travailler, associant toutes les forces de sécurité et les préfets dans la détection des "signaux faibles". C'est une révolution culturelle", déclare notamment Bernard Cazeneuve. 

Attentat en Isère

Retrouvez l'ensemble des informations officielles relatives aux événements survenus à Saint-Quentin-Fallavier en Isère.

Opération humanitaire dans le campement du jardin d’Eole

Ce vendredi 19 juin, les services du ministère de l’intérieur et de la Ville de Paris se sont rendus sur le campement du jardin d’Eole, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Une opération humanitaire s’est déroulée dans d’excellentes conditions. Elle traduit l’engagement du Gouvernement dans le cadre du plan présenté mercredi : la résorption précoce et la prévention de l’installation de campements à Paris et en Île-de-France par la mise à l’abri et la bonne orientation des migrants. Ce plan prévoit la création de 5000 places de logement pour les réfugiés, 4500 pour les demandeurs d’asile, ainsi que 1500 en hébergement d’urgence. La rue ne saurait être un refuge, pas plus à Paris qu’ailleurs sur le territoire. C’est une exigence sanitaire et humanitaire, c’est aussi un enjeu d’ordre public. Les pouvoirs publics sont résolument engagés dans la mise à l’abri de ceux qui ont été jetés sur les routes de l’exode par les persécutions dont ils sont victimes.

L’ensemble des 226 migrants présents ont accepté les propositions de relogement dans 6 lieux d’hébergement à Paris et en région parisienne. Ils y seront accueillis, et un examen de leur situation individuelle y sera effectué. Ils pourront demander l’asile en France s’ils le souhaitent.

Sécurité routière : deux nouvelles mesures applicables au 1er juillet

Deux des vingt-six nouvelles mesures de sécurité routière sont applicables à partir du 1er juillet :

- l'interdiction de l'oreillette à tous les usagers de la route (voiture, poids lourds, mais aussi moto, scooter, vélo) et l'infraction est passible d'une contravention de 4e classe (135€ d'amende et un retrait de 3 points). Il sera donc interdit d'utiliser tout casque audio, oreillette ou écouteur en conduisant. Cette mesure concerne donc les conversations téléphoniques mais également la musique et la radio.

- la réduction du taux d'alcool à 0,2 g/L pour les conducteurs novices. Le taux d'alcool est de 0,2 afin de conserver une marge d'erreur relative à l'ingestion d'aliments ou de médicaments contenant des traces d'alcool, mais en fait 0,2g c'est 0 verre d'alcool.

Répondre à la crise des migrants : respecter les droits, faire respecter le droit

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, ont présenté en Conseil des ministres le plan "Répondre à la crise des migrants : respecter les droits, faire respecter le droit" qui vise à :

- fluidifier les dispositifs d’accueil des demandeurs d’asile et mieux les mettre à l’abri ;

- mener une lutte déterminée et résolue contre l’immigration irrégulière.

Consultez aussi le dossier de presse sur le site du ministère de l'Intérieur.

Le Gouvernement demande au tribunal le réexamen de la décision de suspension de la voie réservée sur l’A1


Par une ordonnance rendue le 8 juin, le tribunal administratif de Montreuil a suspendu l’arrêté préfectoral du 28 avril 2015 portant création et réglementation de l’usage d’une voie réservée sur l’A1, dans le sens province-Paris.Avant la fin de la semaine, la préfecture de Seine-Saint-Denis va demander au tribunal administratif de réexaminer cette demande de suspension. Par ailleurs, le Gouvernement formera un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat.
Le Gouvernement est en effet déterminé à permettre la mise en place de voies réservées, conformément aux travaux de concertation conduits en 2014, pour accueillir les usagers des aéroports, en particulier les touristes étrangers, dans les meilleures conditions.

Dans ce communiqué, le Gouvernement précise également le régime juridique des taxis et VTC ainsi que les sanctions applicables.

Bernard Cazeneuve : "Mettre à l’abri et mieux accompagner les demandeurs d’asile sont deux de mes préoccupations"

Le ministre de l’intérieur a présenté ce mercredi en conseil des ministres un plan destiné à répondre aux conséquences en France de la crise migratoire européenne. 

"Mettre à l’abri et mieux accompagner les demandeurs d’asile sont deux de mes préoccupations. Depuis 2012, nous avons créé 4 000 places d’hébergement en Centre d’accueil pour les demandeurs d’asile (CADA), 4 200 places doivent encore être ouvertes avant la fin de l’année 2015, et malgré cela, moins de la moitié des demandeurs bénéficient d’un hébergement dédié. Voilà pourquoi nous allons créer 4 000 places supplémentaires d’ici fin 2016, dont 2 000 d’ici la fin de l’année."

Pour les personnes ayant obtenu le statut de réfugiés, le Gouvernement va créer d’ici à 2017, 5 000 places d’accès au logement, en utilisant par exemple le parc social en zone détendue, là où des logements restent vacants. S’y ajouteront 500 places supplémentaires en centre provisoire d’hébergement créées, elles aussi, d’ici fin 2015, à destination des publics vulnérables.

Pour les migrants ne souhaitant pas déposer une demande d'asile en France, "de nouveaux dispositifs de préparation au retour seront expérimentés. Nous souhaitons en effet faire bénéficier 8 000 familles d’aide au retour vers un pays extérieur à l’Union, soit deux fois plus qu’en 2014."

Première instance de dialogue avec l'islam de France

A la demande du Président de la République, le Gouvernement a souhaité que soit établie une instance de dialogue avec les Français de confession musulmane. Cette instance a vocation à se réunir une à deux fois par an.

Les membres du Conseil français du Culte musulman, ainsi que les présidents des Conseils régionaux du Culte musulman font partie de cette instance. Participent également aux travaux les représentants désignés par les fédérations de mosquées, des recteurs de mosquées reconnus pour leur rayonnement et leur investissement quotidien, ainsi que des représentants de la société civile au titre de l'autorité et de l'expertise que leur procurent leurs travaux théologiques, leur œuvre pastoral ou pédagogique, leur engagement associatif en faveur des œuvres de l'islam de France.

A la suite des réunions préparatoires et des consultations, quatre thèmes ont été retenus :

- La sécurité des lieux de culte et l'image de l'islam ;

- La construction et la gestion des lieux de culte ;

- La formation et le statut des aumôniers et des cadres religieux ;

- Les pratiques rituelles


Propositions pour une nouvelle offre légale de jeux à Paris : Jean-Pierre Duport remet son rapport

Le ministre de l’intérieur a demandé à Jean-Pierre Duport de formuler des propositions pour une nouvelle offre légale de jeux à Paris.

Des travaux de la mission, il ressort que les cercles de jeux, institués pour autoriser la pratique de jeux sans contrepartie dans un cadre restreint, ne remplissent plus aujourd’hui cette fonction, du fait notamment de l’intervention de banquiers.

Ils permettent en réalité essentiellement de pallier l’interdiction opposée par le législateur à l’ouverture de casinos dans un rayon de 100 km autour de Paris. Seuls trois cercles de jeux demeurent ouverts (deux à Paris et un à Reims), mais la situation actuelle de ces établissements ne saurait perdurer. Ceci étant, la suppression des cercles de jeux à Paris ne pourrait être réalisée sans la mise en place d’une offre légale de substitution, au travers de l’implantation de casinos.

Consulter le rapport relatif à l'offre légale des jeux à Paris


3 000 jeunes en service civique d'ici à fin 2016 au ministère de l'Intérieur

Avec près de 1 600 jeunes accueillis en service civique depuis 2010 au sein des services départementaux d’incendie et de secours (Sdis), de la police, de la gendarmerie, des préfectures et sous-préfectures, le ministère de l’Intérieur est mobilisé depuis le départ dans le développement du dispositif. Un engagement auquel Bernard Cazeneuve et Patrick Kanner ont donné un nouvel élan en annonçant le recrutement de plus 3 000 jeunes en service civique d’ici à fin 2016, dont 1 000 avant décembre 2015, au sein des services relevant du ministère de l’Intérieur.

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de l'Intérieur
Adresse :
Place Beauvau 75008 - Paris
Adresse postale :
75800 Paris - TEL 01 49 27 49 27
M. Michel LALANDE, préfet hors cadre
Directeur du cabinet
JO du 07/01/15
M. Eric MORVAN
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
M. Pierre-Antoine MOLINA
Directeur adjoint du cabinet
JO du 03/09/14
Mme Marie-Emmanuelle ASSIDON
Conseillère spéciale
JO du 03/09/14
M. Gabriel KUNDE
Chef de cabinet
JO du 03/09/14
M. Jean-Julien XAVIER-ROLAI
Conseiller juridique
JO du 03/09/14
M. Laurent BURIN DES ROZIERS
Conseiller chargé de la prospective et des cultes
JO du 03/09/14
M. Emmanuel BARBE
Conseiller diplomatique
JO du 03/09/14
M. David COSTE
Conseiller administration territoriale
JO du 03/09/14
M. François MAINSARD
Conseiller police
(JO du 09/09/14)
M. Christian RODRIGUEZ
Conseiller gendarmerie
JO du 03/09/14
M. Jules BOYADJIAN
Conseiller parlementaire
JO du 03/09/14
M. Benjamin MENARD
Conseiller pour la communication et les relations avec la presse
JO du 03/09/14
M. Antoine GOBELET
Conseiller budgétaire et modernisation
JO du 03/09/14
M. Matthieu GARRIGUE-GUYONNAUD
Conseiller sécurité civile
JO du 07/10/14
M. Raphaël SODINI
Conseiller immigration et asile
JO du 03/09/14

Liens secondaires