Ministre suivantMinistre précédent
Portrait d'Audrey Azoulay

Audrey Azoulay

Ministre de la Culture et de la Communication
Biographie

Audrey Azoulay est née le 4 août 1972

Fonction ministérielle

  • Ministre de la Culture et de la Communication, depuis le 11 février 2016
 

Carrière

  • Conseillère chargée de la Culture et de la Communication à l’Élysée, de 2014 à 2016
  • Centre national du cinéma (CNC) : d’abord à la direction de l’audiovisuel, puis comme directrice financière et juridique, et enfin, comme directrice générale déléguée, de 2006 à 2014
  • Administratrice civile, après avoir suivi le secteur audiovisuel public à la Direction du développement des médias, de 2000 à 2003, elle a ensuite exercé des fonctions de rapporteur dans les juridictions financières
 

Cursus

  • Ancienne élève de l'ENA, promotion 2000
  • Diplômée de Paris Dauphine, de Sciences-Po Paris, de Lancaster University
Actualités du ministre

Signature du contrat de la filière Communication

Ce contrat est l’acte fondateur de la filière communication qui pourra désormais se positionner en qualité d’instance de réflexion et de coordination pour les organisations représentant les professionnels du secteur ainsi qu’en interlocuteur de référence pour les pouvoirs publics. Il porte une ambition commune à la profession et aux pouvoirs publics : développer la communication pour stimuler la croissance économique et accompagner les évolutions du secteur vers une communication plus responsable et plus accessible pour l’ensemble des très petites entreprises et des petites et moyennes entreprises, en étant capable de relever les défis des nouvelles technologies et des nouveaux usages.

Pour cela, le contrat décline 7 propositions : créer un observatoire de la communication ; stimuler les investissements publicitaires des entreprises de taille intermédiaire, des PME et des "Jeunes pousses" ; faire la communication de la communication en faisant mieux connaître le rôle du secteur ; effectuer un bilan et un comparatif de l’environnement réglementaire existant ; améliorer la responsabilité et l’éthique de la filière ; engager une réflexion et des actions sur les métiers pour anticiper notamment l’impact du numérique ; former les futurs talents et développer l’emploi.

Pour une meilleure accessibilité des expositions et parcours de visite 

"Expositions et parcours de visite accessibles" est un guide gratuit publié par le ministère de la Culture et de la Communication. Il a pour objectif d’apporter des clés méthodologiques aux commissaires d’exposition, conservateurs, architectes et scénographes, programmateurs, chefs de services des publics et coordinateurs de projets de médiation, correspondants handicap dans les institutions, etc.

Il recense un certain nombre de cas concrets qui illustrent comment le mobilier, l’éclairage, le graphisme et la signalétique, les objets exposés et les dispositifs numériques et multimédias sont constitutifs, dans une approche multisensorielle, d’une accessibilité réussie.

L’ouvrage est disponible sur demande ou téléchargeable via le site en ligne

"Maîtrise du français" : reconduction de l'appel à projets

La reconduction en 2017 de l'appel à projets "maîtrise du français"

doit permettre, à travers des expériences de pratiques artistiques et culturelles, de renforcer les capacités d’expression en français. Il s’adresse en particulier aux jeunes en situation de fragilité linguistique dans les activités hors temps scolaire, aux jeunes de 16 à 25 ans sans qualification et sans emploi, aux personnes pour lesquelles le français n’est pas une langue maternelle, aux personnes en situation d’illettrisme, aux personnes détenues ainsi qu’aux jeunes relevant de la protection judiciaire de la jeunesse.

Deux grands types de projets sont susceptibles d’être soutenus :

- des projets locaux qui mettent les dispositifs d’action culturelle (lecture publique – bibliothèques, médiathèques –, spectacle vivant, arts de la parole, accès au patrimoine, cinéma, médias et pratiques numériques...) au service de la maîtrise du français pour les publics visés ;

- des projets qui permettent de doter les réseaux de la culture, de l’insertion, de la formation, de la justice, du champ social et socio-éducatif, d’outils de formation ou de kits d’intervention, aisément transposables dans d’autres contextes.

L'appel à projets sera clos le  31 mars 2017.

Les grandes institutions culturelles s’engagent dans les quartiers

Accès de tous à la culture, éducation artistique et culturelle, démocratisation culturelle… Après les premières conventions signées le 13 juillet 2016, les ministères de la Culture et de la Jeunesse poursuivent cette initiative en faveur de la mixité sociale dans le domaine culturel en soutenant le rapprochement entre les 21 zones de sécurité prioritaires (ZSP) et les 23 établissements publics culturels nationaux, parmi lesquels la Bibliothèque nationale de France, le Château de Versailles, Radio France, le théâtre national de Chaillot et le Centre des monuments nationaux.

Ces jumelages entre les quartiers et les établissements publics culturels se font autour de la mise en œuvre d’un projet concret d’une durée de 3 ans.

Création d’un label national pour les arts de la marionnette

Audrey Azoulay a annoncé, à l’occasion d’une visite à Charleville-Mézières, la création d’un label national pour les arts de la marionnette. Cette décision consacrera cette discipline artistique dans l’organisation des labels nationaux attribués par l’État. Ce label permettra de conforter juridiquement et financièrement les structures dans la durée.

La ministre a par ailleurs présenté les avancées en matière de politique de soutien aux arts de la marionnette qui vient achever un plan de plus de 800 000 € supplémentaires, hors investissements, en 2016-2017 (en hausse de 15% sur un apport global de l’État au secteur de 5 M€).

Création en cours, résidences de jeunes artistes dans les écoles et établissements scolaires

Une centaine d'artistes diplômés depuis moins de 5 ans et issus de tous les champs de la création contemporaine proposent, à partir de janvier 2017, des projets de création et de recherche impliquant au moins 20 jours de résidence au cœur des écoles et établissements scolaires et s’inscrivant dans une démarche de co-construction avec les équipes pédagogiques et de participation active des élèves tout au long du processus de création.
Lancé par le ministère de la Culture et le ministère chargé de l’Éducation nationale, Création en cours, c'est : 101 résidences, 130 artistes, 5 300 élèves. Ce dispositif croise les enjeux de démocratisation culturelle et d’éducation artistique et culturelle, avec un double objectif de présence de la culture dans tous les territoires et d’attention portée à l’insertion professionnelle des jeunes artistes.

Première édition de la Nuit de la lecture : plus de 250 000 participants

La 1re édition de la Nuit de la lecture qui s’est tenue le samedi 14 janvier a mobilisé bibliothèques et librairies avec près de 1 500 événements célébrant la richesse de ces lieux de vie et de lecture, sous une lumière nouvelle, à une heure inhabituelle. Plus de 250 000 personnes ont ainsi pu profiter des animations, lectures en pyjama, cafés littéraires, concerts, déambulations insolites ou "speedbookings" proposés dans les lieux ouverts jusque tard dans la nuit pour l’occasion.

"C’est mon patrimoine" : un nouvel élan pour l'éducation artistique et culturelle

Un nouvel élan est donné au dispositif "Les Portes du Temps". Créé en 2005, cette opération permet chaque année aux enfants et adolescents des territoires les plus éloignés de la culture de découvrir les musées et monuments durant les vacances scolaires, dans le cadre d’activités encadrées et d’ateliers de pratique artistique.

Rebaptisé "C’est mon patrimoine", le nouveau dispositif est doté dès 2017 d’une nouvelle feuille de route et d’un budget résolument en hausse.

Une nouvelle dynamique a ainsi été engagée avec l’ensemble des partenaires du dispositif pour faire évoluer le cahier des charges et une revalorisation de 57 % des moyens financiers consacrés à l’opération a été décidée au budget 2017.

Une convention pour développer le tourisme social et solidaire

Audrey Azoulay a signé une convention visant à développer le tourisme social et solidaire.  Objectif : favoriser le tourisme culturel de proximité afin de créer des liens entre les monuments et sites culturels et les centres d’hébergement de la région, et à installer des résidences d’artistes dans des centres de vacances. Ces actions seront mises en oeuvre dans 3 régions pilotes dès 2017 avant une généralisation en 2019. Des séminaires seront également organisés par les "référents tourisme" des directions régionales des affaires culturelles  et les coordinateurs de l’Union nationale des associations de tourisme et de plein air en région. Ils favoriseront, autour d’études d’exemples concrets, le dialogue entre les représentants du ministère, ceux de l’Union, les professionnels de la culture et du tourisme concernés et les représentants des collectivités territoriales.

Etat/France télévisions : signature du contrat d'objectifs 2016/2020

Élaboré conjointement par l’État et le groupe public, le contrat d'objectifs et de moyens pour la période 2016-2020 consacre l’ambition de renforcer le rôle de France Télévisions en soutien à la création française dans toute sa diversité, dans un cadre financier clair et durablement équilibré.

Il vise à affirmer la spécificité de service public des programmes de France Télévisions, au moyen : d’un plan d’investissement dans la création, au bénéfice de l’ensemble des antennes ; du lancement d’une offre d’information continue, financée essentiellement par redéploiement ; du renforcement de la dimension régionale de France 3 ; de l’affirmation de la place des Outre-mer sur toutes les antennes et en particulier sur France Ô, qui leur sera désormais exclusivement dédiée ; d’une stratégie d’innovation tournée vers le numérique.

France Télévisions s’engage à mettre en oeuvre ces orientations dans le cadre d’une exploitation équilibrée. De son côté, et après avoir mobilisé plus de 28 M€ de ressources supplémentaires en 2016, l’Etat s’engage à accroître la dotation publique de France Télévisions de 38 M€ supplémentaires en 2017 et de 63 M€ à l’horizon 2020.

Cabinet du ministre
Les nominations de fonctions au sein des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Ministère de la Culture et de la Communication
Adresse :
3, rue de Valois 75001 Paris
Adresse postale :
75033 Paris Cedex 01 Tél. : 01 40 15 80 00
Cabinet
M. Frédéric LENICA
Directeur du cabinet
JO du 10/12/16
Mme Irène BASILIS
Directrice adjointe du cabinet, chargée du spectacle vivant et de la création artistique
JO du 29/01/17
M. Roland HUSSON
Directeur adjoint du cabinet
JO du 10/12/16
Mme Nolwenn de CADENET
Cheffe de cabinet
JO du 10/12/16
Mme Emilie CARIOU
Conseillère chargée des affaires européennes, internationales et du numérique
JO du 10/12/16
Mme Silvy CASTEL
Conseillère chargée du livre, de la lecture, de la musique et du jeu vidéo
JO du 10/12/16
M. Christophe CHAUFFOUR
Conseiller pour les affaires financières et immobilières et chargé du tourisme culturel et de la culture scientifique
JO du 10/12/16
Mme Karine DUQUESNOY
Conseillère sociale et chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes
JO du 10/12/16
Mme Delphine FOURNIER
Conseillère chargée des arts plastiques, du design et de la mode
JO du 10/12/16
M. François-Stéphane HAMON
Conseiller parlementaire et en charge des relations avec les élus
JO du 10/12/16
M. Romain LALEIX
Conseiller chargé de l'audiovisuel et du cinéma
JO du 10/12/16
Mme Emilie LANG
Conseillère pour la communication et les relations avec la presse
JO du 10/12/16
Mme Sophie LECOINTE
Conseillère en charge de la presse, des métiers de l'information, de la diversité et de la citoyenneté
JO du 10/12/16
M. David ZIVIE
Conseiller chargé du patrimoine et de l'architecture
JO du 10/12/16
M. Olivier TUR
Conseiller chargé du projet "création en cours", de l'éducation artistique et culturelle et de l'éducation populaire
JO du 29/01/17