Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Annick Girardin. Photo : Frédéric de la Mure/Maedi

Annick Girardin

Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international
Biographie

Annick Girardin est née le 3 août 1964 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, depuis avril 2014
     

Fonctions électives
 

  • Députée de la 1re circonscription de Saint-Pierre-et-Miquelon, depuis 2007
  • Membre du Conseil territorial de Saint-Pierre-et-Miquelon, depuis 2000
     

Autres fonctions
 

  • Représentante personnelle du président de la République auprès de l'Organisation internationale de la francophonie, depuis juin 2014
  • Vice-présidente de la section française de l'Assemblée parlementaire de la francophonie
  • Membre du Conseil exécutif du Parti radical de gauche, depuis 2012
     

Carrière
 

  • Fonctionnaire territoriale de catégorie A
Actualités de la ministre

Séminaire "Immersion France" : les enjeux du tourisme linguistique

A l'occasion du 1er séminaire consacré au tourisme linguistique en France, Matthias Fekl a annoncé le lancement d'une application numérique intitulée "Immersion France". Elle sera à la disposition du public fin 2015.

Ce séminaire a abordé pour la première fois la question de l’intégration de la langue française dans notre offre touristique, et l'impact des séjours linguistiques pour l'attractivité de nos régions.

Il a été l’occasion de valoriser la filière du tourisme linguistique, secteur en pleine expansion qui génère 1 million de nuitées et plus de 115 millions d’euros de chiffre d’affaires par an. Face aux nouvelles demandes, notamment en provenance des pays émergents, ce séminaire mettra en valeur la capacité des centres de langue à proposer des offres innovantes et adaptées à une clientèle exigeante.

Pour en savoir plus, consulter la brochure du séminaire

Rendez-vous de la Jeunesse : "Soyez impertinents, toutes les idées seront écoutées"

Cest parti pr le Rdv de la Jeunesse près de Nancy!Soyez impertinents,ttes les idées seront écoutées #PrioritéJeunesse pic.twitter.com/jP1hNFuB2u


Depuis 2012, le Gouvernement a fait de la jeunesse la priorité de ses actions. Grâce à la mobilisation de l’ensemble des ministres, de nombreux dispositifs ont été créés à destination des jeunes : emplois d’avenir, garantie jeunes, ou encore développement du service civique universel. Le Plan Priorité Jeunesse concrétise cet engagement et contient au total 64 mesures sur tous les champs de la vie des jeunes, qui seront complétées et développées en 2015.

Afin d’amplifier la lisibilité de ces dispositifs et d’associer au mieux les jeunes à la préparation du prochain Comité interministériel pour la jeunesse, Patrick Kanner a souhaité, avec les "Rendez-vous de la Jeunesse", renforcer le nécessaire dialogue direct avec les jeunes pour recueillir leurs propositions sur leurs territoires.

Le 1er juin, les "Rendez-vous" se sont tenus à Nancy, en présence d’Annick Girardin, Christian Eckert et Jean-Marc Todeschini sur les thèmes de l’engagement des jeunes, des relations entre les jeunes et les institutions et la représentation des jeunes dans la vie publique. Le 30 mai, c'est à Creil que Patrick Kanner les a animés avec Najat Vallaud-Belkacem et Laurence Rossignol sur les thèmes de l’éducation, l’emploi-formation et la lutte contre le décrochage.

L’Agence française de développement et Business France signent un accord de partenariat

Cet accord-cadre vise à intensifier les échanges d’informations entre les 2 agences et à développer des participations croisées lors des événements organisés par les deux groupes (ateliers, forums, séminaires…). L’AFD pourra ainsi mieux identifier les entreprises en France performantes sur ses sujets d’intérêt et Business France sera en mesure d’aider plus efficacement les entreprises exportatrices françaises à saisir les opportunités de développer leur activité à l’international.

Ce partenariat, qui vise en particulier les pays émergents, les pays d’Afrique subsaharienne et les pays du pourtour méditerranéen, sera mis en œuvre sur des secteurs prioritaires comme la ville durable et les infrastructures d’énergie, de transport, d’eau et d’assainissement, le développement rural et l’agro-alimentaire ou encore la santé.

Lancement de l’initiative "La France s’engage au Sud"

La France s’engage au Sud est la première déclinaison de la démarche La France s’engage, initiative lancée par le président de la République en 2014. L’appel à candidatures pour le concours La France s’engage au Sud est ouvert. Objectif : aider, en leur apportant visibilité et partenariats afin qu’ils se développent et bénéficient à de plus en plus de citoyens en changeant d’échelle, des porteurs de projets innovants venant d’Afrique, du Moyen Orient, d’Asie ou d’Amérique du Sud, et engagés au service d’un développement plus solidaire et durable.

500 000 euros serviront chaque année à soutenir les porteurs de projets.

Les candidatures s’effectuent en ligne, sur le site lafrancesengage.fr

Télécharger le dossier de presse

Garissa : la France soutiendra la scolarité des étudiants blessés lors des attaques

"Le massacre des jeunes étudiants de Garissa a provoqué en France un réel sentiment de tristesse et d'effroi."  Annick Girardin a rencontré le 10 avril à Nairobi le Professeur Richard Kiprono Mibey, recteur de l’université Moi, dont dépend l’université de Garissa. La France est aux côtés des étudiants blessés lors de l’attaque et les soutiendra pour qu’ils puissent poursuivre leurs études. "Nous avons évoqué avec le Professeur Mibey les modalités d’aide, y compris matérielle, que la France pourrait mettre à disposition pour aider ces jeunes à surmonter leur traumatisme et reprendre leur cursus dans les meilleurs conditions possibles."

3e conférence internationale des donateurs pour la Syrie : répondre à l'urgence humanitaire

La 3e conférence internationale des donateurs pour la Syrie s'est tenue au Koweit. Annick Girardin y représentait la France.

La crise syrienne a causé la mort de 220 000 personnes, chassé 10 millions de Syriens de leur foyer et menace de déstabiliser la région tout entière. Cette réunion avait pour but de répondre à l’urgence humanitaire qui frappe les millions de déplacés et de réfugiés et de répondre aux besoins des pays voisins qui accueillent les réfugiés.

Depuis le début de la crise, la France a mobilisé plus de 100 millions d’euros d’aide humanitaire et de projets de développement au profit des populations syriennes et des pays voisins. Laurent Fabius, qui a présidé le 27 mars à New York une réunion du Conseil de sécurité sur les chrétiens d’Orient et les autres minorités menacées au Moyen-Orient, a proposé un fonds d’aide au retour.

L'AFD, une contribution renforcée contre le dérèglement climatique

Présente dans plus de 90 pays et dans les outre-mer français, l’Agence française de développement (AFD) a accru son activité en engageant 8,1 milliards d’euros en 2014 dans un très grand nombre de domaines, de la scolarisation des enfants à l’habitat, l’accès à l’eau, le soutien aux exploitations agricoles familiales ou encore la sortie de crise. L’AFD a également été mobilisée dans la lutte contre le virus Ebola.

L’agence a fortement augmenté sa contribution à la lutte contre le dérèglement climatique, qui a représenté 53% de ses financements en faveur des pays en voie de développement et 30% de ceux de Proparco, filiale agissant en faveur du secteur privé.

L’AFD a aussi émis pour la 1re fois en 2014 des "obligations climat" pour une valeur d’un milliard d’euros et d’une maturité de 10 ans, afin de financer des projets contribuant à la lutte contre le dérèglement climatique. Ce dispositif innovant est une incitation à mieux orienter la finance internationale vers des placements utiles pour le climat.

Dispositif "La France s’engage au Sud"

Le président de la République a décidé d’étendre le dispositif "La France s’engage au Sud" en dehors de nos frontières, pour récompenser des innovations sociales venant d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Amérique du Sud.

Coopération et action culturelle : "Notre réseau innove", des projets aux 4 coins du monde

Chaque mercredi, découvrez comment le réseau de coopération et d’action culturelle répond, sur le terrain, à travers le monde, aux nouveaux défis de notre diplomatie.

"Notre réseau innove" : ce sont 24 projets innovants dans 24 pays sur des thématiques aussi variées que : le climat, la ville durable, la francophonie, la diplomatie économique, les industries culturelles et créatives, le développement, la recherche, le numérique, la société civile, la jeunesse…

Une action articulée autour de 4 axes : s’appuyer sur le réseau culturel pour développer notre diplomatie économique ; lutter pour la protection de l’environnement et contre le dérèglement climatique ; accompagner les jeunesses du Sud ; dynamiser la francophonie.

Le réseau de coopération et d’action culturelle en chiffres

Lancement en France de l'Année européenne pour le développement

L’Année européenne pour le développement (AED) est la 1re consacrée à l’action extérieure de l’Union européenne et au rôle de l’Europe dans le monde. Objectifs : informer les citoyens sur la politique européenne de développement ; favoriser la participation directe des citoyens de l’Union et de tous les acteurs du développement et de la coopération ; encourager la solidarité internationale des Européens.

2015 sera également marquée par un temps fort : l’adoption de l’agenda international de développement post-2015, en septembre.

La France est pleinement engagée dans le processus de négociation de cet agenda à Bruxelles et New York et souhaite impliquer la société civile en amont. Elle en fera par conséquent un élément central de sa stratégie de communication pour l’Année européenne.

Jusqu'en décembre, des actions vont se dérouler dans toute la France autour de 3 axes principaux : la jeunesse comme acteur du développement ; les Pays et territoires d’outre-mer en tant qu’acteurs clés et bénéficiaires du développement ; le changement climatique qui sera l’un des fils rouges de l’AED.

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État au Développement et à la Francophonie
Adresse :
27, rue de la Convention 75015 - Paris
Adresse postale :
75351 Paris Cedex 07 - TEL 01 43 17 53 53
M. Romaric ROIGNAN
Directeur du cabinet
JO du 12/09/14
Mme Sandrine de GUIO
Directrice adjointe du cabinet
JO du 12/09/14
M. Sébastien EUGÈNE
Chef de cabinet, conseiller auprès de la secrétaire d'Etat
JO du 12/09/14
M. Laurent d'ERSU
Conseiller francophonie et Afrique
JO du 12/09/14
M. Benoît FARACO
Conseiller climat, développement durable et sociétés civiles
JO du 12/09/14
Mme Sarah MARNIESSE
Conseillère développement
JO du 12/09/14
M. Martin PARENT
Conseiller sectoriel
JO du 12/09/14
M. Henri SOUPA
Conseiller relations presse et communication
JO du 12/09/14
Mme Soria BLATMANN
Conseillère
JO du 21/04/15

Liens secondaires