Ministre suivantMinistre précédent
Portrait de Annick Girardin. Photo : Frédéric de la Mure/Maedi

Annick Girardin

Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international
Biographie

Annick Girardin est née le 3 août 1964 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Fonction ministérielle
 

  • Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, depuis avril 2014
     

Fonctions électives
 

  • Députée de la 1re circonscription de Saint-Pierre-et-Miquelon, depuis 2007
  • Membre du Conseil territorial de Saint-Pierre-et-Miquelon, depuis 2000
     

Autres fonctions
 

  • Représentante personnelle du président de la République auprès de l'Organisation internationale de la francophonie, depuis juin 2014
  • Vice-présidente de la section française de l'Assemblée parlementaire de la francophonie
  • Membre du Conseil exécutif du Parti radical de gauche, depuis 2012
     

Carrière
 

  • Fonctionnaire territoriale de catégorie A
Actualités de la ministre

Rapprochement de l’Agence française de développement et de la Caisse des dépôts

Lors du lancement du bicentenaire de la Caisse des dépôts, le 12 janvier, le président de la République a confirmé le rapprochement de l’Agence française de Développement (AFD) et du groupe Caisse des dépôts (CDC).

La décision de rapprocher l'AFD, principal opérateur public de l'aide au développement, du groupe CDC fait suite aux conclusions du rapport de Rémy Rioux, secrétaire général adjoint du ministère des affaires étrangères et du développement international, en charge d’une mission de préfiguration de ce rapprochement (consulter le rapport). Il devrait préciser dans les prochains mois les modalités de la réforme.

Cette réforme a fait l’objet d’une communication du ministre des Affaires étrangères lors du Conseil des ministres du 13 janvier.

Présentation du plan d'actions "Développement et Numérique"

Annick Girardin et Axelle Lemaire ont présenté le plan d’actions "Développement et Numérique".

Lancé le 9 juillet 2015 et fruit d’un important travail de concertation avec de nombreux représentants des secteurs publics et privés du numérique et du développement, ce plan d’actions répond à l’ambition d’accompagner la révolution technologique dans les pays en développement.

Le numérique contribuera en effet fortement au succès du nouvel Agenda du développement durable adopté en septembre 2015 et plus largement au développement durable des territoires du Sud.

La France est déterminée à accompagner les pays en développement dans leurs efforts pour déployer des réseaux et développer l’économie numériques et pour renforcer les liens entre nos objectifs de coopération au développement et de diplomatie économique numérique.

Lancement de Crews, systèmes d'alerte précoce aux catastrophes du climat

Dans les pays pauvres et vulnérables, les données météorologiques sont souvent peu fiables ou totalement absentes.

Crews est une initiative qui vise à augmenter de manière significative les capacités des systèmes d’alerte intégrés multirisques afin d’amplifier la prévention et l’information sur les risques d’événements hydrométéorologiques et climatiques dangereux.

Sa finalité est de protéger les vies, les moyens de subsistance et les biens dans les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement.

Télécharger la plaquette de présentation

La langue française à la COP 21

La place du français à la 21e conférence des parties de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) est un sujet essentiel. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la France promeuvent l’usage de la langue française dans les négociations internationales.

En tant que pays hôte de la négociation, la France a été très vigilante à ce que le français y ait toute sa place. Les règles des Nations unies seront bien sûr appliquées durant la conférence : les plénières et les principales salles de négociations disposeront d’un système d’interprétation dans toutes les langues officielles des Nations unies.

Pendant les réunions informelles, la France et l’OIF ont décidé de mettre en place un dispositif innovant d’interprétation et de traduction du et en français, à la disposition des délégations, en particulier celles représentant les Etats-membres de la Francophonie du Sud. A travers ce dispositif, ce seront 9 interprètes (en simultanée et en consécutive), qui seront au service des délégations francophones pendant les 12 jours de la conférence.

Par ailleurs, la signalétique sur le site du Bourget, tout comme le site internet de la Conférence, sont intégralement en français et en anglais. L’OIF, avec le soutien de la France, a également assuré une traduction de courtoisie de l’anglais vers le français du texte élaboré lors de la dernière session de négociation à Bonn le 23 octobre.

La France s’engage au Sud : 10 premiers lauréats

Nous avons annoncé avec @AnnickGirardin les 10 lauréats & le prix spécial @LaFrancesengage au sud cc @francediplo pic.twitter.com/0u2QJesL0U


Patrick Kanner et Annick Girardin ont annoncé les 10 premiers lauréats de La France s’engage au Sud. Cette initiative, dotée à hauteur de 500 000€, s’adresse à tous les porteurs de projets d’innovation sociale et d’intérêt général vivant en Afrique, au Proche-Orient, dans les Caraïbes ou en Asie du Sud-Est.

Les 10 lauréats reflètent cette grande diversité géographique et d’activité (agriculture, énergie, formation, numérique…) et vont bénéficier d’un soutien financier et d’un accompagnement pour les aider à changer rapidement et efficacement d’échelle sur le territoire.

Signature d'un accord-cadre entre l'Agence française de développement et Expertise France

Laurent Fabius a présidé la cérémonie de signature de l'accord-cadre entre l'Agence française de développement et Expertise France.

L’AFD et Expertise France mènent d’ores et déjà des actions communes notamment en matière de lutte contre le réchauffement climatique. L’accord cadre, qui s’inscrit par ailleurs dans le cadre de la réforme du financement du secteur de la gouvernance, permettra de poursuivre et de renforcer cette coopération au service du développement durable, notamment en matière d’intervention dans les pays en crise ou en post-crise et sur d’autres secteurs d’intérêt commun.

Fonds vert pour le climat : 8 premiers projets approuvés

Le Fonds vert pour le climat, doté de 10,2 milliards de dollars, a pour objectif de financer la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement. Moins d’un an après sa capitalisation, l’adoption des 8 projets, qui va permettre des actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et protéger les populations des pays les plus vulnérables face aux impacts du dérèglement climatique, est une nouvelle étape vers la COP21.

Le Fonds vert a adopté 2 projets en Afrique, 3 en Asie et dans le Pacifique, 3 en Amérique latine et dans les Caraïbes. Ce sont 168 millions de dollars qui seront affectés à la lutte contre le dérèglement climatique. Plus de 30 projets sont à l’étude et seront présentés lors des prochains conseils d’administration, courant 2016.

La France, qui a contribué au Fonds vert à hauteur de 1 milliard de dollars, salue ce signal fort. La question des financements, notamment pour l’adaptation des pays les plus vulnérables, sera au cœur de la COP21.

Retrouvez la liste des projets

Suivez la Pré-COP du 8 au 10 novembre

Laurent Fabius, futur président de la COP21, organise à Paris du 8 au 10 novembre, une pré-COP - réunion informelle au niveau ministériel - en collaboration avec le président péruvien de la COP20, Manuel Pulgar-Vidal.

La pré-COP réunira des représentants de 70 Parties, dont plus de 60 à un niveau ministériel, issues de toutes les régions et de tous les groupes de négociation. Elle est ouverte à tous les pays souhaitant y participer.

Cette réunion de 3 jours s’inscrit dans la continuité des consultations ministérielles informelles organisées par Laurent Fabius et Manuel Pulgar-Vidal en juillet, et septembre, mais elle se tient dans un format plus large.

L’objectif n’est pas d’y négocier un texte, mais d’explorer les compromis possibles et d’amener les ministres à donner une impulsion et une vision politique pour la dernière ligne droite.

Ebola : conférence internationale sur la gestion de l'épidémie

Annick Girardin a co-présidé la Conférence aux côtés de Thierry Mandon et de Chrystos Stylianides, commissaire européen et envoyé spécial pour Ebola.

Réunissant plus de 300 participants venus de tous les horizons (gouvernements, opérateurs, organisations internationales, société civile, ONG, organisations d’anciens malades), cette conférence a permis un large retour d’expérience. Elle a été organisée de façon à donner la parole à ceux qui sont allés sur le terrain et a visé à ce que la communauté internationale soit mieux préparée à faire face à des crises sanitaires de ce type.

Alors que la maladie n’est pas encore totalement éradiquée, cette réflexion a porté en particulier sur la prise en charge et le suivi médical de ceux qui ont survécu à l’épidémie.

La France est mobilisée depuis le début de la crise pour combattre le virus et prend toute sa part dans cet effort.

Deuxième forum économique de la Francophonie

Ouverte par Laurent Fabius aux côtés de Macky Sall, président du Sénégal, et de Michaëlle Jean, secrétaire générale de la Francophonie, cette rencontre a été clôturée par Annick Girardin. Faisant suite à un premier forum tenu à l’issue du sommet de la Francophonie à Dakar à l’automne 2014, la réunion visait à associer étroitement le secteur privé et la société civile à la mise en œuvre de la stratégie économique pour la Francophonie adoptée à Dakar. 

Cabinet de la ministre
Les nominations de fonctions des cabinets sont effectuées à partir de leur parution au Journal officiel.
Secrétariat d'État au Développement et à la Francophonie
Adresse :
27, rue de la Convention 75015 - Paris
Adresse postale :
27, rue de la Convention CS 91 533 75 732 Paris cedex 15 - TEL 01 43 17 53 53
Mme Sandrine de GUIO
Directrice du cabinet
JO du 19/12/15
M. Sébastien EUGÈNE
Chef de cabinet, conseiller auprès de la secrétaire d'Etat
JO du 12/09/14
M. Laurent d'ERSU
Conseiller francophonie et Afrique
JO du 12/09/14
M. Benoît FARACO
Conseiller climat, développement durable et sociétés civiles
JO du 12/09/14
M. Martin PARENT
Conseiller sectoriel
JO du 12/09/14
M. Henri SOUPA
Conseiller relations presse et communication
JO du 12/09/14
Mme Soria BLATMANN
Conseillère
JO du 21/04/15