Photo de Manuel Valls lors de l'assemblée plénière du CESE le 12 janvier 2016.
12 janvier 2016 - Actualité
Contenu publié sous le Gouvernement Valls II du 26 Août 2014 au 10 Février 2016

"Mieux valoriser le travail du Conseil économique, social et environnemental"

Le Premier ministre s’est rendu, le 12 janvier, à la première séance plénière de l’année 2016 du Conseil économique social et environnemental, récemment renouvelé. En présence de la ministre du Travail, Myriam El Khomri, Manuel Valls a souligné avec force le rôle précieux de l’institution qu'il souhaite associer davantage à l’élaboration mais aussi à l'évaluation des politiques publiques.
 
Au Palais d’Iéna, siège de l’assemblée du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Manuel Valls a exprimé la volonté du Gouvernement d’un travail resserré avec l’instance de réflexion pluridisciplinaire. Une instance particulièrement représentative, à ses yeux, de "la diversité de notre République" et "du rassemblement de tous nos concitoyens" au service de l’intérêt général. Et ce, à une période où, souligne-t-il, les Français "doutent de la capacité des institutions à changer les choses." Pour le Premier ministre, la mission du Cese et des pouvoirs publics est de "redonner confiance, redonner l’envie de construire un avenir ensemble" en donnant toute sa place au lien que constitue ce "corps intermédiaire" entre la puissance publique et les citoyens.
 
Parmi les annonces faites, le Premier ministre a mis en avant le rôle important que le Cese va jouer sur l’évaluation des politiques publiques. "Je suis ouvert à l’idée d’expérimenter, dans les prochains mois, une saisine conjointe de la Cour des comptes et du Cese pour bénéficier d’une approche complète [et de] toute la profondeur de votre analyse", a déclaré Manuel Valls.
 
Nous voulons vous solliciter pour l’évaluation de nos politiques publiques aujourd’hui trop souvent limitée à une évaluation financière.
Manuel Valls - 12 janvier 2016

Un travail resserré avec le Gouvernement

 
Le Cese sera plus souvent saisi par le Gouvernement pour les chantiers 2016. Trois grands chantiers :
  • L’emploi. A quelques jours, lundi prochain, des annonces du président de la République pour lutter contre le chômage, le Premier ministre a d’ores et déjà annoncé qu’il saisira le Cese d’une "demande d’avis pour approfondir les préconisations du rapport Combrexelle." Toujours sur le front du travail, Myriam El Khomri présentera un projet de loi  "donnant plus de marge de manœuvre aux entreprises et à leurs salariés." Le Gouvernement saisira le Conseil sur les moyens d’accompagner le développement du travail indépendant dans le cadre de l’économie collaborative. Il le sollicitera aussi sur "la territorialisation des politiques publiques de l’emploi et de la formation" ;
  • L’emploi est aussi une composante des nouveaux métiers issus de la croissance verte que le Premier ministre souhaite voir se développer. Pour que l’esprit de la COP 21 soit toujours vivace, il demande "d’imaginer de nouvelles solutions pour protéger l’environnement en développant les énergies renouvelables" ;
  • troisième chantier, la cohésion, sociale, territoriale de la France.  "L’Etat doit prendre ses responsabilités en s’assurant que tous les Français ont accès aux services publics, aux soins de santé. […] Nous écouterons vos propositions avec la plus grande attention", a déclaré Manuel Valls. 
Je vais demander au secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement d'être votre interlocuteur privilégié, avec comme mandat de suivre vos travaux pour voir comment ils peuvent nourrir nos réflexions.
Manuel Valls
12 janvier 2016