23 juin 2017

Marche des Fiertés 2017 - La DILCRAH engagée pour les droits des personnes LGBTI

La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) apporte son soutien à l'édition 2017 de la Marche des Fiertés LGBT de Paris. C'est la première fois que l'Etat soutient officiellement la marche, conformément à l'engagement pris dans le cadre du plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT lancé en décembre 2016.
 
La DILCRAH participera à la manifestation organisée par l'Inter-LGBT avec d'autant plus de fierté que l'édition 2017 marque les 40 ans de la marche pour faire avancer les droits des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes). La DILCRAH poursuit ainsi son engagement en faveur des initiatives à la fois locales et nationales qui concourent à la lutte contre les LGBTphobies et permettent de changer le regard de la société sur les personnes LGBTI dans leur diversité. 
 
Parmi les manifestations prévues durant cette période, la DILCRAH soutient notamment la Quinzaine des Fiertés LGBT qui se tient à Paris jusqu'à la fin du mois et la première Cérémonie des "Out d'Or" du 29 juin prochain qui récompensera les médias, personnalités et initiatives qui accroissent la visibilité des thématiques LGBTI. 
 
Conformément au plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT, la DILCRAH soutient par ailleurs le projet de valorisation et de conservation des archives LGBT ainsi que le projet d'édification d'un monument en mémoire des victimes LGBT. Le 19 juin dernier, la DILCRAH était présente, aux côtés de l'association "Les Oublié-e-s de la Mémoire" à l'hommage aux personnes lesbiennes, gays, bi et trans combattantes, résistantes et déportées pendant la Seconde Guerre Mondiale. 
  La DILCRAH agit également sur le plan de la sanction des propos LGBTphobes postés sur Internet. La DILCRAH a ainsi transmis aux plateformes digitales trente signalements concernant des publications à caractère LGBTphobes. Dans les cas les plus graves, le Procureur de la République a été sollicité sur le fondement de l'article 40 du code de procédure pénale, en vue de l'ouverture d'une enquête judiciaire, notamment pour provocation à la haine et à la violence en raison de l'orientation sexuelle après la publication sur un site identitaire de commentaires abjects concernant Xavier Jugelé, le policier tué en exercice le 20 avril au soir sur les Champs-Elysées.

Parcours Marche des Fiertés LGBT 2017