15 décembre 2016

Les grands passages à l’ordre du jour des travaux de la Commission nationale consultative des gens du voyage (CNCGDV)

La Commission nationale consultative des gens du voyage s'est saisie de la question des aires de grands passages afin d'anticiper l’évolution de la réglementation et améliorer l’organisation des grands passages.
 
Le 25 novembre, le groupe de travail "Réglementation" a identifié des pistes pour l’aménagement, l’équipement et le règlement intérieur des aires de grand passage. Le 9 décembre, en séance plénière, la Commission a auditionné le directeur du GIP AGV35 et tiré les principaux enseignements de l’organisation des grands passages en Bretagne. Dans un contexte de saturation des aires permanentes d’accueil et de défaut d’offre d’habitat, les déplacements de groupes importants voyageant ensemble (les grands passages) peuvent susciter des tensions fortes dans les territoires traversés par un nombre conséquent de véhicules et de caravanes. Le défaut d’aires de grands passages - en moyenne moins d’une sur deux ont été construites au niveau national -, augmente les risques de stationnement illicite entre avril et fin septembre. Forte de sa capacité à réunir et à faire dialoguer les acteurs concernés (associations d’itinérants, coordinateurs, élus et représentants des ministères), la Commission nationale animée par la Dihal ouvre ainsi des pistes nouvelles de travail et de propositions sur la base des expériences et des bonnes pratiques mises en oeuvre pour permettre aux groupes itinérant d’exercer sereinement la poursuite de leur activité professionnelle et aux collectivités de les accueillir en toute tranquillité.

Plus d'informations sur l'accueil des grands passages en Bretagne