Les fonctions d’administration générale

Le Gouvernement a engagé la transformation de l’organisation et du fonctionnement des services de l’État, pour les adapter aux enjeux de la société française et aux attentes de nos concitoyens.
 
Cette exigence de performance concerne en premier lieux les fonctions d’administration générale - ressources humaines, gestion financière, expertise juridique, achat, immobilier, communication et systèmes d’information - qui sont essentielles à un fonctionnement efficace et cohérent de l’État. Ces fonctions représentent une part significative de la dépense publique (environ 50 milliards d’euros, hors frais de personnel), et constituent une force vive d’environ 200 à 250 000 agents.

Parties prenantes de la mise en œuvre des politiques publiques et acteurs majeurs pour l’utilisation optimale des deniers publics, ces fonctions agissent également au quotidien pour la qualité de vie au travail des agents de tous les ministères, à la mise en œuvre de l’exemplarité de l’État (accessibilité des bâtiments, écoconception, parité, insertion de personnes éloignées de l’emploi etc… ) et à l’amélioration du service rendu aux citoyens et aux entreprises.
 

L'audit interne
 

Allocution de Thierry Mandon lors de la conférence annuelle du CHAI à Bercy en 2014L’audit interne est défini comme "une activité exercée de manière indépendante et objective qui donne à chaque ministre une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations et lui apporte ses conseils pour l’améliorer. L’audit interne s’assure ainsi que les dispositifs de contrôle interne sont efficaces".
 
Le décret n°2011-775 du 28 juin 2011 a généralisé la démarche d’audit interne à l’ensemble des services et métiers de l’État et a confié la responsabilité de sa mise en œuvre à chaque ministère, dans le cadre de l’action de comités ministériels d’audit interne (CMAI) et de missions ministérielles d’audit interne (MMAI). Parallèlement, l’existence de forts enjeux de coordination entre ministères et le caractère internationalement normé de l’audit interne ont justifié la création d’une instance interministérielle de régulation et de mutualisation : le Comité d'harmonisation de l'audit interne (CHAI). Ce Comité est présidé par le ministre chargé de la Réforme de l’État.
 


les Factures électroniques


"La dématérialisation des factures doit se comprendre comme l’un des éléments d’une démarche globale visant à faciliter l’accès à la commande publique pour tous les fournisseurs et singulièrement pour les plus petits d’entre eux, les PME et les TPE. (…). La démarche que j’anime vise à simplifier avec le concours de l’ensemble des administrations concernées chacune des étapes du processus de la commande publique, dont la facture est l’aboutissement (…). La dématérialisation des factures n’est ni un seul développement technique, ni une fin en soi.  Elle doit surtout permettre de payer les fournisseurs à 20 jours, comme s’y est engagé le gouvernement. Elle doit donner envie aux meilleurs fournisseurs, aux plus innovants d’accompagner l’administration dans son adaptation aux nouveaux besoins des citoyens et des entreprises, dans sa numérisation, dans son ouverture. "

Extrait du discours de Thierry Mandon lors du déplamcent du 12 novembre 2014 : clôture du colloque "facturation électronique" organisé par l’AIFE, agence pour l’informatique financière de l’État ; ministère des Finances et des Comptes publics.

En savoir plus

Ordonnance relative au développement de la facturation électronique
Ratification de l’ordonnance relative au développement de la facturation électronique
 

Le Trophée de la commande publique
 

Les "Trophées de la commande publique", organisés par achatpublic.info et le Groupe Moniteur récompensent chaque année les bonnes pratiques des organisations publiques (collectivités territoriales, hôpitaux, services de l’État) qui cherchent à améliorer l’efficacité de leur politique achat.

Ces prix ont été remis le 27 novembre 2014 par Thierry Mandon. Le ministre a souligné combien les dossiers des lauréats 2014 (Conseil général de l’Hérault, OPH Vosgelis, CCI Région Nord de France, Groupement hospitalier de l’est francilien et Commune de Petite-Forêt) s’inscrivaient parfaitement dans la modernisation de l’action publique que le Gouvernement a engagée. Il a ainsi résumé la valeur ajoutée d’une fonction achat en trois mots clés : modernisation, simplification, performance. Avec une ambition pour l’an prochain : pouvoir dire "Les marchés publics, c’est facile et c’est efficace pour tous : bon usage des deniers publics et développement des entreprises".