18 novembre 2016

Le programme « un chez-soi d’abord » s’exporte au Japon

Début novembre, la Dihal s’est rendue au Japon pour suivre le programme expérimental « Housing first » qui propose un logement aux personnes sans abri souffrant de troubles mentaux ou d’addictions.
 
La délégation a participé à des rencontres organisées avec les autorités japonaises ainsi qu’à deux colloques (à Tokyo et à Osaka) qui ont regroupé plus de 200 professionnels médico-sociaux. L’objectif étant de partager les enseignements de l’expérimentation française du programme « Un chez-soi d’abord » et les résultats obtenus (après 4 ans, 85% des personnes suivies sont toujours dans le logement).
Au Japon, de premiers résultats encourageants ont montré la faisabilité du programme et un développement à plus grande échelle est envisagé. Il resterait plus de 1500 personnes sans-abri à Tokyo, en dépit des initiatives développées par la ville pour loger les personnes sans-abri. Plutôt âgées (59 ans en moyenne), elles présentent des problèmes de santé importants et la plupart refuse l’aide sociale jugée trop contraignante. C’est pour ce public que le « Housing first Tokyo Project » a été mis en place en 2015 dans le quartier de Toshima, à l’initiative de Médecins du Monde Japon.
Aujourd’hui, plus d’une trentaine de personnes ont été logées et sont suivies à leur domicile dans le cadre du programme.

Plus d'infos
Les principaux résultats du programme expérimental "Un Chez-soi d'abord"

Contact : pascale.estecahandy@developpement-durable.gouv.fr