Détail des boiseries de style rocaille par l'artiste Michel Lange des portes du Salon bleu

Le patrimoine caché de l'hôtel de Matignon

Au 57, rue de Varenne dans le 7e arrondissement de Paris, se trouve l'un des plus beaux hôtels particuliers de la capitale : l'hôtel de Matignon, résidence du Premier ministre. Édifié par l'architecte Jean Courtonne en 1722, l'hôtel est un joyau du XVIIIe siècle. Découvrez ce lieu d'exception à l'occasion de la 33e édition des Journées européennes du Patrimoine, les 17 et 18 septembre 2016.
 
Cette année, à l'occasion des Journées du Patrimoine, l'hôtel de Matignon ouvre ses portes au grand public comme cela avait déjà été fait lors des rendez-vous aux jardins et lors de la fête de la musique.
 
Passé le porche monumental, le visiteur pénètre dans la cour d'honneur de l'hôtel de Matignon. Sobriété et équilibre caractérisent le corps principal de l'hôtel. Les décors discrets de la façade ont été sculptés par Jean Herpin et François Legrand.
 
Dans la cour d'honneur, l'architecte Jean Courtonne a su préserver une fausse symétrie en rejetant dans le bâtiment de droite et dans une cour annexe les cuisines et les offices. Le visiteur attentif peut lire la Déclaration des Droits de l'Homme peinte au-dessus de l'aile gauche.
 

Une enfilade de salons 

 
Le perron gravi, on pénètre dans le vestibule qui mène au salon rouge. Ancienne salle du trône des princes de Monaco, cette pièce de réception est marquée par plusieurs époques. Le décor d'origine est du XVIIIe siècle. Au XIXe, les Galliera commandèrent de magnifiques médaillons de pierres semi-précieuses de style italien, représentant des bouquets de fleurs estampillés de leurs initiales, "BG". A la même époque, le peintre Nicolas Brisset décora les dessus de portes en symbolisant les Arts. Les portes donnent accès au Secrétariat général du Gouvernement, service peu connu du grand public, qui organise le travail gouvernemental en assurant le contrôle constitutionnel des textes et projets de lois. 
 
Dans l'enfilade du salon rouge, on découvert le salon bleu, entièrement décoré en 1724 de boiseries de style rocaille par l'artiste Michel Lange. Les grisailles qui décorent les dessus de portes sont attribuées à l'atelier de Jean-Christophe Huet. Ces peintures de camaïeu bleuté, représentant la vie des Chinoises, sont parfaitement assorties au mobilier Louis XV recouvert de soierie bleue. Après avoir servi de cabinet aux princes de Monaco, le salon accueille aujourd'hui les personnalités étrangères en voyage officiel.
 
Aux tons froids du salon bleu succèdent les tons chatoyants des tentures du salon jaune. Après avoir été la chambre de parade des princesses de Monaco, le salon jaune servit de bureau à Léon Blum, Robert Schuman, Edgar Faure, Pierre Mendès-France, Guy Mollet ainsi qu'à tous les présidents du Conseil entre 1935 et 1958. On peut admirer sous l'alcôve une tapisserie des Gobelins illustrant la naissance de Diane et d'Apollon d'après les décors réalisés par Pierre Mignard pour le château de Saint Cloud (1692). Plus récents sont les vases de fleurs peints au-dessus des portes par Pierre-Adrien Chabal-Dussurgey en 1864.

Après la succession de salons, la visite se poursuit par la salle du Conseil où se rassemble tous les mercredis, pendant le Conseil des ministres à l'Elysée, le cabinet du Premier ministre pour passer en revue les travaux de la semaine. S'y tiennent également les comités interministériels, pilotés par le Premier ministre. Aux murs et au plafond, les dorures du XIXe encadrent des médaillons blancs évoquant les fables de La Fontaine. Une série de tapisserie des Gobelins, datées de 1768, illustrent l'histoire de Don Quichotte.
 

A l'étage noble, le bureau du Premier ministre 

 
Arrivé en haut du grand escalier d'honneur, le visiteur arrive au seuil du bureau du Premier ministre. L'antichambre, espace où patientent tous ceux qui veulent un entretien avec le chef du Gouvernement, a été décorée par Jacques Garcia. Plusieurs styles y sont représentés : à la table ronde marquetée de marbres datant de 1810 répondent des consoles récemment créées par Laurence Montana. Deux tapisseries de Jean Arp (manufacture des Gobelins) font face à deux panneaux tissés du XVIIIe.
 
 

Les Premiers ministres de la Ve République de 1958 à 2012

Découvrez les biographies de l'ensemble des Premiers ministres de la Vème République de 1958 à 2012... [Lire la suite]
mardi 24 juin 2014

 
En pénétrant dans le bureau du Premier ministre, le visiteur sera impressionné par les proportions du large plateau moderne en bois clair de sycomore derrière lequel travaille le chef du Gouvernement. Mais les véritables trésors sont les décors sculptés vers 1725 par Herpin, Pelletier et Martin, dans lesquels la duchesse de Galliera fit placer trois peintures de Fragonard représentant les quatre saisons. Depuis le balcon, le Premier ministre jouit de la plus belle perspective sur le parc qui s'étend sur deux hectares.
 

Le jardin de Matignon

Le jardin de l'Hôtel de Matignon est ouvert au public dans le cadre des 33e Journées du Patrimoine qui se tiendront les 17 et 18 s... [Lire la suite]
mardi 16 décembre 2014
 
L'histoire de l’hôtel de Matignon
En 1719, le maréchal de France Charles-Louis de Montmorency Luxembourg, prince de Tingry, acquiert un terrain de 2 869 toises (environ 3 hectares) sur lequel il fait construire par Jean Courtonne un hôtel particulier. Trop coûteux, l’hôtel est cédé, peu de temps avant son achèvement, à Jacques de Matignon, prince de Monaco. Durant deux siècles, il change plusieurs fois de propriétaire. Parmi les plus célèbres, on peut citer : Talleyrand en 1808, Napoléon 1er en 1812, et l'ambassade d’Autriche-Hongrie de 1889 à 1914.

L’État français redevient propriétaire de l’hôtel de Matignon en 1922. C’est à l'initiative de Gaston Doumergue (président du Conseil du 9 février au 8 novembre 1934), que le bâtiment deviendra pour la première fois la résidence officielle du président du Conseil. Une décision entérinée par la loi de décembre 1934, adoptée sous le gouvernement de Pierre-Étienne Flandin son successeur (1934-1935). Le président de la République était Albert Lebrun (1932-1940).

La fonction actuelle de l'hôtel de Matignon remonte au 9 septembre 1944, quand Charles de Gaulle préside le premier Conseil des ministres du gouvernement provisoire de la République française.

Sous la Ve République, le titre de président du Conseil des ministres est remplacé par celui de Premier ministre. Mais l’hôtel de Matignon demeure la résidence officielle du chef du Gouvernement.
 
Le portail du 57 rue de Varenne ouvrant sur la cour de l'hôtel de Matignon
Le portail du 57 rue de Varenne ouvrant sur la cour de l'hôtel de Matignon - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Vue de la cour de l'hôtel de Matignon
Vue de la cour de l'hôtel de Matignon - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Vue de la cour de Matignon
Vue de la cour de Matignon - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Vue de l'hôtel de Matignon, côté cour
Vue de l'hôtel de Matignon, côté cour - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
La façade de Matignon, côté jardin
La façade de Matignon, côté jardin - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Matignon, survolé par la patrouille de France, vue depuis la grande pelouse
Matignon, survolé par la patrouille de France, vue depuis la grande pelouse - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Vue du jardin de l'hôtel de Matignon depuis les toits
Vue du jardin de l'hôtel de Matignon depuis les toits - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Le salon bleu et les chinoiseries de l'atelier de Jean-Christophe Huet
Le salon bleu et les chinoiseries de l'atelier de Jean-Christophe Huet - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Détail des boiseries de style rocaille par l'artiste Michel Lange des portes du Salon bleu
Détail des boiseries de style rocaille par l'artiste Michel Lange des portes du Salon bleu - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
La salle du Conseil
La salle du Conseil - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
La salle du Conseil, vue vers le jardin
La salle du Conseil, vue vers le jardin - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Tapisserie des Gobelins, Salle du Conseil
Tapisserie des Gobelins, Salle du Conseil - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Vue du jardin depuis la terrasse de l'hôtel de Matignon
Vue du jardin depuis la terrasse de l'hôtel de Matignon - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Enfilade des salons rouge, bleu et jaune
Enfilade des salons rouge, bleu et jaune - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Huisiers à l'étage du Premier ministre
Huisiers à l'étage du Premier ministre - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
Le Premier ministre Manuel Valls dans son bureau
Le Premier ministre Manuel Valls dans son bureau - (c) web doc "Matignon, regards croisés" Stephen Dock/Paolo Verzone
A l'occasion des 32e journées européennes du patrimoine, gouvernement.fr revient en quelques photographies sur l'histoire de l'Hôtel de Matignon, résidence du Premier ministre.