La façade du ministère des Sports

Le ministère des Sports

Le ministère chargé des Sports définit les grands objectifs de la politique nationale du sport tant au niveau du sport de haut niveau que dans le domaine de l'éducation et de la promotion des activités sportives pour le citoyen.
 

mISSION Générale

Le ministère des Sports a pour mission la préparation et la mise en oeuvre de la politique gouvernementale relative à la promotion et à l'organisation des activités physiques et sportives.

Le ministère est notamment chargé de la préparation des candidatures et de l'organisation des grands événements sportifs, en particulier la candidature Paris 2024 pour l'organisation des jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Compétences principales

La politique sportive nationale se structure autour de quatre domaines d’action :
 
  1. Le développement du sport pour tous, en particulier en direction des publics les plus éloignés de la pratique sportive, notamment par la politique éducative et sociale de la pratique sportive.
  2. L’organisation du sport de haut niveau français par une politique de rayonnement international du sport français et la participation à la régulation des activités sportives au niveau international et européen.
  3. La prévention par le sport comme facteur de santé et de bien-être. Le ministère intervient dans la protection des sportifs et la lutte contre les dérives que constituent le dopage, la violence, le racisme, la tricherie et toutes les formes de discrimination.
  4. La promotion des métiers du sport et le développement de l’emploi sportif. La solidarité entre sport professionnel et sport amateur fait partie des préoccupations des actions du ministère.  

Organisation

L’État est responsable de la conduite des politiques sportives en France. Il délègue aux fédérations sportives le pouvoir d’organiser et de promouvoir la pratique de leurs disciplines et les soutient par le biais des conventions d’objectif et de la mise à disposition des cadres techniques.
 
Pour mettre en œuvre les politiques publiques du sport, le ministère chargé des sports dispose d’une administration centrale et de services déconcentrés. Le ministre des Sports a autorité sur :
  • La direction des sports, qui élabore et met en œuvre la politique nationale des activités physiques et sportives qui vise à promouvoir, dans un environnement sécurisé et de qualité, la pratique physique et sportive tant en ce qui concerne le sport de haut niveau que le sport pour tous, ainsi que les valeurs qu’elle véhicule. 
  • La délégation interministérielle aux grands événements sportifs.
  • La direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative élabore, coordonne et évalue les politiques en faveur de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative. Elle contribue à la coordination des actions interministérielles concernant la jeunesse et la vie associative. 
Le ministère dispose aussi d'un réseau d’établissements publics. Le ministère s’appuie sur 6 établissements publics nationaux, qui sont des opérateurs de l’État, et 17 établissements publics locaux :
  • le Centre national pour le développement du sport (CNDS), qui a succédé en 2006 au Fonds national pour le développement du sport (FNDS), et dont l’action est centrée sur le financement de la politique de développement du sport pour tous au niveau territorial ;
  • l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP), chargé notamment de la préparation des sportifs de haut niveau, d’actions de formation initiale et continue des acteurs du sport et du développement de programmes de recherche ;
  • les trois écoles nationales des sports : l’École nationale de voile et de sports nautiques (ENVSN), l’École nationale des sports de montagne (ENSM) et l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) ;
  • le Musée national du sport, érigé en établissement public administratif en 2006 ;
  • les 17 centres de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS), établissements publics locaux de formation dans les domaines du sport, de la jeunesse et de l’éducation populaire.