Le ministère de l'Éducation nationale

Le ministère de l'Éducation nationale

Parmi ses nombreuses compétences et missions, le ministère de l'Éducation nationale est notamment en charge de l'enseignement, de l'éducation, de l'accès de chacun aux savoirs, de la jeunesse et de la vie associative.
 

mISSION GÉnÉrales

Le ministère de l'Éducation nationale est en charge de la préparation et de la mise en oeuvre de la politique du Gouvernement concernant la jeunesse au sein et en dehors du milieu scolaire, à l'accès de chacun aux savoirs et au développement de l'enseignement préélémentaire, élémentaire et secondaire.

cOMPÉtences PRINCIPALES

  • La définition des voies de formation, la fixation des programmes nationaux, l'organisation et le contenu des enseignements ;
  • La définition et la délivrance des diplômes nationaux et la collation des grades et titres universitaires ;
  • Le recrutement et la gestion des personnels qui dépendent de sa responsabilité ;
  • La répartition des moyens qu'il consacre à l'éducation, afin d'assurer en particulier l'égalité d'accès au service public ;
  • Le contrôle et l'évaluation des politiques éducatives, en vue d'assurer la cohérence d'ensemble du système éducatif.
A noter : la région est responsable de la gestion des lycées, le département est responsable de la gestion des collèges et la commune est responsable de la gestion des écoles maternelles et élémentaires.

ORGANISATION

Les domaines où s'exercent les métiers dans l'éducation nationale sont multiples : l'enseignement avec plus de 80% des effectifs, l'éducation et l'orientation mais aussi la santé et le social, l'administration, la comptabilité, la gestion et les finances, la technique, la recherche et formation, les bibliothèques, l'encadrement (direction et inspection).

Le ministère de l'Éducation nationale dispose, en tant que de besoin, de la direction du personnel et de l’administration, de la délégation à l’emploi et aux formations ainsi que de l’inspection générale de la jeunesse et des sports. Il s’appuie sur une administration organisée au niveau central à partir de trois piliers : les directions, les inspections, les organismes rattachés.

La direction générale de l'enseignement scolaire (Dgesco)  élabore la politique éducative et pédagogique et assure la mise en œuvre des programmes d'enseignement des écoles, des collèges, des lycées et des lycées professionnels. Elle définit le cadre et assure l'animation des actions de formation continue organisées dans les établissements du second degré. Pour cela elle est composée de :
 
  • La Direction des personnels enseignants qui définit et met en œuvre la politique de recrutement et de gestion des personnels enseignants du premier degré, du second degré et de l’enseignement supérieur. Elle propose les réformes statutaires relatives à ces personnels ainsi qu’aux chercheurs. Elle met en place et coordonne la gestion déconcentrée de ces personnels.
  •  La Direction des personnels de la modernisation et de l’administration qui coordonne la politique de décentralisation du ministère et en particulier les relations générales du ministère avec les collectivités territoriales et la délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale. Elle est responsable de l’organisation et de la définition des missions des services centraux et académiques et assure le développement de la politique contractuelle des moyens avec les services académiques.
  •  La Direction de l’enseignement scolaire qui élabore et met en oeuvre la politique relative aux écoles, aux collèges et aux lycées. Elle développe l’utilisation pédagogique des technologies d’information et de communication. Elle est chargée des questions pédagogiques relatives aux établissements privés d’enseignement. Elle définit la politique en matière de vie scolaire, de prévention et d’action sanitaire et sociale en faveur des élèves. Elle définit et met en œuvre la politique relative aux zones d’éducation prioritaire.
  •  La Direction de l’évaluation, de la prospective et de la programmation qui définit et met en œuvre le dispositif d’évaluation du système éducatif. Elle contribue à l’évaluation des politiques conduites par le ministère. Elle élabore des prévisions et scénarios d’évolution du système éducatif à court et moyen terme.
L’Inspection générale joue un rôle central en matière de suivi de la pédagogie et au niveau de la définition des contenus d’enseignement. Placée sous l’autorité directe du ministre, l’IGEN (Inspection générale de l’Éducation nationale) exerce auprès de lui des fonctions d’expertise, d’encadrement et d’évaluation.
 
Les organismes rattachés
Ils sont, entre autres, chargés de missions très variées. On y retrouve le Médiateur de l’éducation, la Mission scientifique, technique et pédagogique, le Conseil national des programmes, l’Observatoire national de la sécurité dans les établissements scolaires et d’enseignement supérieur, l’Observatoire national de la lecture, le Comité national d’évaluation, le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche, le Conseil national de l’innovation pour la réussite scolaire.