visuel 10 chiffres attractivité
9 novembre 2016 - Actualité

La France n’a pas perdu son charme #FiersdelaFrance

Fuite des cerveaux, délocalisations… Les clichés sur le supposé manque d'attractivité de la France sont nombreux. Pourtant, l'Hexagone est parmi les pays les plus attractifs au monde. La preuve en 10 chiffres.
 

1. C’est ce que pense la majorité des investisseurs étrangers

picto investissements 75 % des investisseurs étrangers trouvent la France attractive, selon un sondage TNS Sofres-BF (septembre 2016). Une confiance en progression : ils n’étaient que 65% en 2014 et 53 % en 2009.  33% d’entre eux prévoient de plus de renforcer la présence de leurs entreprises en France. Welcome!
 

2. Elle est championne d’Europe des investissements étrangers de production

picto industriesLa France reste le 1er pays d’accueil des investissements étrangers de production en Europe, en particulier dans les secteurs  intensifs en valeur ajoutée et à forte connaissance comme la chimie, les médicaments et biotechnologies appliquées ou les composants électroniques. Elle se positionne par ailleurs au 5e rang mondial en termes de stocks d'IDE sortants.
 

3. Elle est de plus en plus connectée

picto haut-débitAvec 40,4% d’abonnés à un réseau fixe haut débit en 2015, la France est 2e des pays étudiés, devant le Royaume-Uni (37,9 %) et l’Allemagne (37,6 %). La France va investir 20 milliards d’euros en 10 ans pour couvrir l’ensemble de son territoire en très haut débit à travers le Plan France Très Haut Débit lancé en 2013.
 

4. Elle accueille des étudiants de haut niveau

40% des étudiants inscrits dans des programmes de recherche de haut niveau sont étrangers. Avec plus de 240 000 étudiants accueillis, la France est le 4e pays mondial d’accueil des étudiants en mobilité internationale. Vous avez dit fuite des cerveaux ?
 

5. Elle donne les moyens d’innover à ses entreprises

picto innovationLa France sait motiver ses troupes : elle reste à la tête du classement en termes d’incitations fiscales à la R&D dans les entreprises, notamment grâce au Crédit d'impôt recherche (CIR) et au statut Jeune entreprise innovante.  En 2015, elle a été le 3e pays d’accueil des activités de R&D,  accueillant 11 % de l’ensemble des projets étrangers de R & D recensés en Europe.
 

6. Elle baisse le coût du travail

picto coût du travailLe coût horaire du travail pour l’ensemble de l’économie en France a légèrement progressé en 2015 (+1,2 %), alors que l’UE 28 progresse plus rapidement (+2 %), ainsi que l’Allemagne (+2,5 %), et le Royaume-Uni (+15,2 %). La France affiche en 2015 une nette amélioration de la compétitivité-coût, qui s’explique notamment par un allègement des coûts pour les entreprises induit par le CICE.
 

7. Elle mise sur la qualité de vie

picto santéSelon les données de Business France, la France se situe en 1re position des pays de l’échantillon pour l’accessibilité de la santé en 2014, devant le Royaume-Uni, l’Allemagne et les États-Unis. Avec 31,9% du PIB en 2014, elle a également les plus importantes dépenses publiques de protection sociale. Un indicateur fort de la qualité du système. Culture, loisirs, cultes : la France est enfin le 2e pays en termes de dépenses publiques par habitant liées à la qualité de vie de ses citoyens.
 

8. elle passe à l'énergie verte

picto éoliennesLa France est le 3e producteur européen d’énergie primaire tirée des énergies renouvelables (10,7%) derrière l’Allemagne (18,4%), mais devant la Suède (8,5%). Elle est également le 2ème producteur européen d’hydroélectricité.
 

9. Son attractivité crée des emplois

picto emploisLa France aime les investissements étrangers, et ils le lui rendent bien ! Après trois années de stabilité, le nombre des investissements étrangers créateurs d’emplois a fait un bond de 8 % en 2014. En France, près d’1 salarié sur 9 travaille dans une filiale de groupe étranger, et 1 salarié sur 5 dans l’industrie manufacturière.
 

10. Elle est reliée au monde

picto avions Roissy-Charles-de-Gaulle est le 2e aéroport d’Europe, derrière Heathrow à Londres, pour le transport de passagers. Les deux aéroports parisiens sont d’ailleurs dans le top 15 européen. En France, 41 aéroports enregistrent chacun plus de 150 000 mouvements de passagers par an.



Source : Tableau de bord de l'attractivité de la France 2016