L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Charte LGBT : le ministère des Solidarités et de la Santé s'engage

Signée avec l'association l'Autre Cercle, cette charte s'inscrit dans les plans d'actions en faveur de la diversité des ministères sociaux et vise à établir une égalité de droits et de traitement entre toutes et tous, quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre.

Elle s’articule autour de 4 objectifs :

- créer un environnement inclusif pour toutes et tous ;
- veiller à une égalité de droits et de traitement ;
-  soutenir les victimes ;
-  mesurer les avancées et partager les bonnes pratiques.

Consulter la charte

Rénovation de notre droit du travail : le calendrier de la concertation

Dans les 18 prochains mois, le Gouvernement engagera six grandes réformes pour rénover notre modèle social. Elles feront l’objet d’une concertation préalable approfondie. La première de ces six grandes réformes est la rénovation de notre droit du travail.

Le détail du calendrier

Marlène Schiappa : "Il n’existe aucune zone de non-droit pour les femmes dans la République"

Depuis son entrée en fonction, Marlène Schiappa a érigé la lutte contre le harcèlement de rue dont sont victimes les femmes comme priorité. Elle a immédiatement entamé une série de consultations d’une douzaine d’experts et d’associations qui travaillent sur ce sujet d’envergure nationale. Elle a notamment reçu Alma Guirao, habitante du 18e arrondissement de Paris et créatrice de HandsAway, application mobile recensant les agressions sexistes dans la rue et les transports.

Le  12 juin, elle s’est entretenue avec François Bayrou, notamment pour évoquer la verbalisation immédiate des auteurs d’agression sexistes comme de discriminations. D’autres mesures sont en cours de discussion et d’élaboration avec les membres du Gouvernement concernés.

G7 Environnement : fort consensus des 6 pour maintenir la dynamique de l’Accord de Paris

Au terme du G7 Environnement à Bologne sous présidence italienne, Nicolas Hulot se félicite que 6 membres du G7 (Italie, Canada, Allemagne, Japon, Royaume-Uni, France) aient fait front commun pour défendre vivement et réaffirmer le caractère non négociable et irréversible de l’Accord de Paris, comme leur attachement à sa mise en œuvre. Ils ont par ailleurs réitéré l’importance des financements en faveur des pays en développement pour conduire leur politique de transition économique et écologique.

Le ministre déplore la désolidarisation des Etats-Unis sur les parties du communiqué concernant le changement climatique conformément à l’annonce du retrait américain de l’Accord de Paris annoncé le 1er juin dernier. 

Au terme des négociations, l’ensemble des membres du G7 se sont accordés pour souligner l’importance des politiques durables en faveur de l’environnement telles que : l’économie circulaire ; la pollution maritime ; les liens entre les politiques environnementales et les créations d’emploi ; l’effort collectif en direction du continent africain.

Retrouvez en ligne le communiqué final.

Quelles solutions pour une ville durable

Le Forum des Démonstrateurs industriels pour la ville durable se tiendra le 14 juin à Pantin.

Bâtiment intelligent, boucles locales d’énergie et auto-consommation, smart grids et smart-cities, stationnement intelligent, véhicules autonomes, blockchain  : les démonstrateurs industriels pour la ville durable sont des projets soutenus par le ministère pour tester et mettre en application des solutions d’avenir, innovantes et exemplaires.

Dans ce cadre, l’Etat a désigné, l’an dernier, 16 lauréats qui bénéficient :

  • d’un accompagnement individuel grâce à des référents nationaux et locaux "facilitateurs" ;
  • d’un accompagnement collectif thématique ayant pour but la mise en commun des problématiques et le partage de solutions ;
  • d’un appui financier à l’ingénierie via le programme d’investissements d’avenir "Ville de Demain".

Consulter le programme du forum

Tout comprendre sur la démarche "démonstrateurs industriels pour la ville durable"

Salon du Bourget : "Sur tous les fronts, protéger la France"

Le salon du Bourget, Salon international de l’aéronautique et de l’espace, ouvre ses portes le 19 juin. Ouvert au grand public du 23 au 25 juin, le Salon permet de découvrir toutes les innovations du secteur, présente les métiers et les possibilités de carrière.

Pour cette 52e édition, le ministère des Armées présente ses matériels majeurs et des innovations garantissant l’avenir de la défense française. La signature du stand Défense, "Sur tous les fronts, protéger la France", témoigne de la maîtrise des forces françaises à opérer sur tous types d’engagements sur le territoire national ou en opérations extérieures.

Lire aussi : 52e salon du Bourget, voyage au coeur de l'excellence, sur le site du ministère de la Transition écologique

 

Le cinéma d’animation, un modèle d'excellence

Alors que le festival d'Annecy, référence mondiale du cinéma d'animation, se déroule jusqu'au 17 juin, le Centre national du cinéma et de l'image animée dresse un état des lieux du marché de l'animation 2016, un secteur plus dynamique que jamais.

Ce dynamisme, qui se décline en plusieurs aspects, passe d'abord par la réussite internationale du genre qui bénéficie de près de 25% de financement étrangers et d'un taux considérable de coproduction – 90% et 80% des œuvres produites dans l'audiovisuel et le cinéma. L'animation est également le 1er genre à l'export, où elle représente à elle seule près de 30% des recettes générées par l'ensemble des programmes nationaux. Le rayonnement du secteur à l'international se traduit par des succès tels que celui du Petit Prince – 18 millions d'entrées sur les 65 territoires où il avait été distribué – et profite à l'ensemble des longs-métrages d'animation français qui réalisent, en moyenne, plus de 2/3 de leurs entrées à l'étranger.

De plus, trois de nos écoles d'animation et d'effets visuels sont dans le top 10 mondial dont les Gobelins, situés en 2e place

Netva 2017 : 20 start-up innovantes se préparent pour les États-Unis et le Canada

Mené par le ministère des Affaires étrangères et ses partenaires, le programme Netva (New Technology Venture Accelerator) propose à de jeunes start-up innovantes françaises un programme d'accompagnement personnalisé, d'analyse d'opportunités et de développement de partenariats technologiques aux États-Unis et au Canada.

20 start-up ont été sélectionnées cette année parmi une centaine de candidatures pour participer à l’édition 2017 du programme.

Depuis 2010, Netva a accompagné 88 start-up. Chaque promotion a notamment bénéficié de l’aide de plus de 30 experts pour les guider dans leur recherche de contacts.

Chaque lauréat a obtenu de nombreux rendez-vous individualisés et tous ont été présentés au large réseau de contacts des Ambassades de France en Amérique du Nord.

Découvrez les lauréats

GreenTech verte : 1er rendez-vous des start-up de la transition écologique

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a organisé le premier rendez-vous des start-up de la GreenTech verte.

La GreenTech verte, c’est une communauté de 120 start-up constituées des lauréats des 2 appels à projet GreenTech verte et des quatre hackathons organisés depuis 2016 par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Au cours de cette journée, les start-up ont l’opportunité de rencontrer des entreprises, des investisseurs publics comme privés et des partenaires institutionnels, pour travailler ensemble à l’émergence de synergies au cours de 8 ateliers de brainstorming : biodiversité et santé ; objets connectés et Big Data ; commande publique ; urbanisme et bâtiment connecté ; économie circulaire-valorisation des déchets et matériaux ; smart mobilité ; optimisation du bilan énergétique ; place de marché en ligne et autre plate-forme web. A terme, l’objectif est simple : permettre aux champions français des nouvelles technologies de faire connaître leur innovation et les mettre au service des Français.

Pour en savoir plus sur la communauté GreenTech verte, sur le site du ministère

Les chiffres clés des missions locales en 2016

Les missions locales exercent une mission de service public de proximité afin de permettre à tous les jeunes de 16 à 25 ans de surmonter les difficultés qui font obstacle à leur insertion professionnelle et sociale depuis 1981.

Les missions locales en 2016, c'est notamment :

  • 1 370 000 jeunes en contact
  • 6 563 lieux d’accueil
  • 566 000 entrées en emploi
  • 250 000 entrées en formation
  • 54 000 entrées dans l’expérimentation Garantie jeunes

 

Pages