L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Ségolène Neuville : "Il y aura des comptes à rendre" sur l'accessibilité aux handicapés

Ségolène Neuville, vient de rejoindre l’équipe de Manuel Valls. Médecin, elle est en charge des personnes handicapées et de l’exclusion. Découvrez son interview dans L'Indépendant. 

Vallaud-Belkacem : «Il faut faire du sur-mesure pour les jeunes des quartiers»

"L’avantage de mon ministère, c’est qu’il rassemble des sujets aux interactions évidentes". Dans un entretien au Parisien-Aujourd'hui en France, la ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a présenté ses priorités pour la jeunesse, et notamment "la mise en emploi et l'autonomie des jeunes".

Résultats de la première phase d'Admission Post Bac : 800 000 jeunes ont déposé un dossier

Les bacheliers et, depuis cette année, les étudiants en réorientation vers une première année de licence, avaient jusqu’au 20 mars pour formuler leurs vœux de préinscription dans l’enseignement supérieur sur le portail Admission Post Bac.Cette année ce sont :  800 000 jeunes qui ont constitué un dossier sur APB.  762 400 candidats qui ont effectué au moins un vœu, afin de poursuivre leur scolarité dans l’enseignement supérieur à la rentrée prochaine, contre 710 000 en 2013, soit une augmentation de 7,4 % par rapport à 2013 et de 16,7 % en quatre ans. Alors que l’université accueille 63 % d’étudiants mais n’est choisie en premier vœu que par 47 % de candidats, Geneviève Fioraso rappelle son objectif : faire en sorte que l’orientation, et notamment l’orientation à l’université, ne soit pas un choix par défaut mais une orientation choisie vers un parcours de réussite.  Elle réaffirme également la priorité portée à l’orientation des bacheliers professionnels et technologiques vers les filières S.T.S. et I.U.T., là où ils obtiennent les meilleurs résultats.

Formation des professionnels aux économies d’énergie : 500 000 logements isolés par an, c’est près de 75 000 emplois

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, et Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l'Égalité des territoires, ont signé avec la filière bâtiment la convention sur la formation des professionnels du secteur aux économies d’énergie (FEEBAT).

Celle-ci renforce le programme de formation aux économies d’énergie des artisans et entreprises du bâtiment pour la période 2014-2017. Avec ce nouvel engagement, 25 000 professionnels pourront se former chaque année entre 2014 et 2017.

Le Plan de rénovation énergétique de l’habitat, pleinement opérationnel depuis septembre 2013, vise 500 000 logements rénovés par an d’ici à 2017. Ce plan comporte des aides financières (nouvelles primes et subvention pour les familles les plus modestes) qui ont été considérablement renforcées.

Les économies d'énergie sont l'un des axes prioritaires de la transition énergétique, pour plus de pouvoir d'achat des ménages, plus de compétitivité des entreprises, plus d’innovation et de création d'activité économique.

Le Gouvernement mobilisé pour combattre l’inflation normative et les normes inutiles

Marylise Lebranchu  a présenté en Conseil des ministres du 30 avril un projet de décret portant création d’un Conseil national d’évaluation des normes (CNEN) applicables aux collectivités locales et à leurs établissements publics. Objectif : contrôler le flux de normes nouvelles et proposer des simplifications au sein du stock de normes existantes.

Composé d’élus locaux et de représentants des administrations compétentes, du Parlement, le CNEN remplace l’actuelle commission consultative d’évaluation des normes et dispose de plus larges attributions.

600 millions d’euros pour le développement économique des quartiers

"L'Etat avec le programme des investissements d'avenir et la Caisse des dépôts consacreront sur 2014-2020 une enveloppe de 600 millions d'euros pour lever des investissements privés et co-investir dans des projets structurants, comme des pépinières d'entreprises ou des maisons de santé", c’est ce qu’a annoncé Najat Vallaud-Belkacem, ministre de la Ville, dans un courrier adressé aux maires ayant, sur leur territoire, des quartiers prioritaires. Objectif : déployer d’importants moyens financiers au bénéficie de la compétitivité et de l’emploi dans les quartiers de la politique de la ville. "La politique de la ville ne peut réussir si elle n’est pas tout entière engagée sur le front de l’emploi", rappelle la ministre.

Accès aux données publiques : les chiffres 2013 des aides à la presse sont publiés

Poursuivant l'action de transparence engagée l’an passé, le ministère de la Culture et de la Communication rend public le montant des aides accordées en 2013 à la presse. Un tableau indique l’intégralité des bénéficiaires, pour chaque dispositif d’aide directe.

La publication de ces chiffres intervient également conformément à la volonté du Gouvernement de moderniser, de simplifier et de généraliser l’accès aux données publiques. Elles sont disponibles sur le site internet du ministère de la Culture et sur www.data.gouv.fr

Ségolène Royal présente la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens

Certains produits d’usage quotidien, tels que détergents, matières plastiques, cosmétiques, textiles, peintures, contiennent des substances aux propriétés de perturbateurs endocriniens. Les effets de ces substances sur la santé humaine et sur l’environnement appellent à l’action afin de prévenir les risques et limiter l’exposition, en particulier celle des populations sensibles, femmes enceintes et jeunes enfants.


C'est tout l'objet de la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens présentée par Ségolène Royal au Conseil national de la transition écologique. À cette occasion, la ministre a d'ores et déjà annoncé 3 décisions concrètes éliminer le bisphénol A des tickets de caisse  ► dans les jouets, cibler les contrôles sur les phtalates et accélérer la substitution du bisphénol A ► l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail devra cette année étudier 5 substances suspectées d'être perturbateurs endocriniens.

Cette stratégie va être publiée dans les tout prochains jours. Elle sera prise en compte dans le prochain Plan national santé-environnement en cours d’élaboration.




 

Plan en faveur de la filière apicole : point d'étape

Lors du point d’étape sur la mise en place du plan de développement durable de l’apiculture, Stéphane Le Foll a rappelé que le plan abeilles 2013-2016 doté de 40 millions d’euros, élaboré en concertation avec les acteurs de la filière, constitue un engagement "sans précédent", preuve du volontarisme des pouvoirs publics dans ce secteur. Ce plan global comporte plusieurs aspects parmi lesquels un meilleur suivi de l’activité et de la santé des colonies, la diminution de l’impact des pesticides, la lutte contre les maladies et les prédateurs des abeilles.

Le ministre a également tenu à souligner le renforcement des moyens de l’Institut de l’abeille (ITSAP) et les efforts financiers consentis pour développer le cheptel et soutenir la recherche, indispensable à une meilleure connaissance des causes affectant la santé des colonies.

Lutter contre le sida, la tuberculose, le paludisme : un engagement français

La France demeure le premier donateur européen du Fonds mondial et le deuxième sur le plan international après les États-Unis : elle a versé à ce jour plus de 2,6 milliards d’euros, soit 14 % du budget total de l’organisation depuis sa création. Une contribution indirecte au budget de l’organisation s’y ajoute, à travers un financement européen annuel de 110 millions d’euros. Avec 110 millions d’euros annuels, notre pays est par ailleurs le premier contributeur à la facilité internationale d’achats des médicaments Unitaid, qui permet de faire baisser le coût des traitements antirétroviraux et ainsi d’accroître le nombre de patients susceptibles d’en bénéficier.

Pages

Liens secondaires