L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Politique de la ville : 7 millions d’euros pour les conseils citoyens

A l’occasion du 4e comité national de suivi des conseils citoyens, Hélène Geoffroy a annoncé le déblocage de 7 millions d’euros pour conforter les conseils citoyens et les démarches participatives dans les quartiers. À ce jour, 850 conseils citoyens sont en fonctionnement ou en cours de constitution.

Le comité national de suivi accompagne le déploiement de ces instances de démocratie participative dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville pour aider les acteurs locaux à construire cette démarche.

Protection animale dans les abattoirs : synthèse des audits

Par courrier du 30 mars 2016, Stéphane Le Foll avait demandé aux préfets de faire réaliser pour le 30 avril une inspection spécifique sur la thématique de la protection animale de tous les abattoirs d'animaux de boucherie.

Tous les établissements en fonctionnement en avril 2016 ont ainsi été contrôlés en France métropolitaine et en Outre-Mer, soit 259 établissements comprenant 460 chaînes d'abattage d’animaux de boucherie.

Près de 70% des inspections concluent à un niveau de maîtrise des risques satisfaisant (20%) à acceptable (49%). Dans 31 % des inspections, le niveau de maîtrise des risques a été jugé insuffisant.

La plus grande fermeté a été appliquée par les services d'inspection dans le traitement des non-conformités relevées.

Les non-conformités les plus graves ont donné lieu à des suites immédiates pouvant aller jusqu'à l'arrêt de l'activité. Elles concernaient moins de 5% des chaînes inspectées (19 chaînes).

107 rappels à la réglementation ont été faits et 87 exploitants ont été mis en demeure d’apporter des corrections à leur système, dans un délai fixé par l’administration en fonction de la nature de l'action corrective à apporter (structure, formation...).

Télécharger la synthèse du plan d'audit relatif à la protection des animaux à l'abattoir

Ouverture des "Portes du temps" pour sensibiliser les jeunes au patrimoine et à l’histoire

La 12 édition des Portes du temps qui se déroulera pendant les vacances d’été et d’automne est ouverte.

Dispositif de démocratisation culturelle et de lutte contre les fractures sociales, cette opération permet de sensibiliser au patrimoine et à l’histoire, en dehors du temps scolaire, les jeunes issus des quartiers populaires.

Cette année, 35 000 enfants et adolescents sont attendus dans plus de 130 sites partout en France : musées, centres d’archives, monuments historiques, sites archéologiques ou encore villes et pays d’art et d’histoire... Des formes inédites et ludiques d'appropriation des lieux patrimoniaux leur sont proposées, à travers des pratiques artistiques dans les domaines du spectacle vivant, des arts plastiques, des arts numériques et du multimédia, et au travers d’échanges sur l’histoire des arts, le dessin, la musique, la danse, l’art du jardin et le sport.

Conçu pour les groupes d’enfants et de jeunes, le dispositif concerne également les familles, grâce au "Pass ambassadeur" qui permet à chaque jeune d’inviter sa famille, devenant à son tour un médiateur du patrimoine.

Pour plus d’informations

Maladie de Lyme : un plan d’action national sera présenté en septembre

Un plan d’action national contre la maladie de Lyme  sera présenté aux associations en septembre  pour renforcer la prévention de la maladie, consolider son diagnostic, améliorer la prise en charge des personnes qui en sont atteintes et associer l’ensemble des parties prenantes dans ce combat.

En parallèle, le ministère saisira dans les tout prochains jours la Haute Autorité de santé pour qu’elle mette à jour ses recommandations sur le traitement des formes avancées de la maladie.

La maladie de Lyme est une infection due à une bactérie transportée par une tique qui peut transmettre la bactérie au moment d’une piqûre. On estime qu’environ 27 000 personnes sont touchées chaque année par cette maladie en France .

En savoir plus sur la maladie de Lyme

Désarmement : destruction terminée des stocks d'armes à sous-munitions détenus par la France

À l’occasion de la réunion de la Commission nationale pour l’élimination des mines antipersonnel (Cnema), le ministère de la Défense a confirmé l’achèvement des opérations de destruction des stocks d’armes à sous-munitions détenus par la France, conformément à la Convention d’Oslo de 2008 interdisant l’utilisation, la production, le stockage et le transfert des armes à sous-munitions.

La destruction de ces stocks, composés de roquettes LRM et d’obus OGRE, s’achève avec plus de 2 ans d’avance sur le délai prévu par la Convention d’Oslo.

La France condamne fermement l’utilisation d’armes à sous-munitions, susceptibles d’avoir des conséquences particulièrement graves pour les populations civiles à la fois durant et après les conflits.

Elle appelle tous les États n’ayant pas encore ratifié la Convention d’Oslo à la rejoindre et à pleinement mettre en œuvre ses différentes dispositions.

Pour une nouvelle politique spatiale, plus numérique et plus compétitive

La réunion du 5e comité de concertation entre l'Etat et l'industrie dans le domaine spatial (Cospace) a été consacré à la préparation de la conférence ministérielle de l'agence spatiale européenne qui se tiendra à Lucerne en décembre 2016.

Guidé par la nécessité de mener une équipe France soudée, le Cospace a constaté toute la pertinence du soutien institutionnel de ces dernières années, qui place l'industrie spatiale française au meilleur niveau mondial, et a présenté les grands défis auxquels sera confronté le spatial dans les années à venir :

- la mutation accélérée et une vague d'innovation sans précédent dans les télécommunications par satellite sur 7 domaines technologiques prioritaires comme les nouvelles plateformes ou les charges utiles très haute capacité ;

- le déploiement de nouvelles solutions satellitaires pour le très haut débit ;

- la concurrence de plus en plus forte sur l'observation de la Terre par des gains en compétitivité ;

- le développement du secteur des applications avec un marché mondial estimé à plus de 150 Mds de dollars en 2013.

Plan Bibliothèques ouvertes : annonce des projets retenus

Un appel à projets a ainsi été lancé en mars auprès des établissements et de leurs regroupements dans le cadre du plan "Bibliothèques ouvertes". 12,7 M€ seront consacrés de 2016 à 2019 par le ministère à l'accompagnement des projets d’amélioration de l’accueil des étudiants en bibliothèques universitaires.
24 projets ont été déposés, dont 8 portés par des regroupements. Les projets couvrent 35 villes universitaires, 47 établissements de l’enseignement supérieur et touchent 80 bibliothèques.

Parmi les dossiers déposés, 21 projets d’établissements ont été retenus pour être déployés dès la rentrée 2016. 

Les projets retenus seront accompagnés par le ministère par l’attribution de moyens budgétaires et humains.

Pour en savoir plus Plan Bibliothèques ouvertes : les 21 projets retenus dans le cadre du premier appel à projets

Mise en œuvre de la charte nationale d'intégrité scientifique : Pierre Corvol remet son rapport

Thierry Mandon a reçu le rapport "Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d’intégrité scientifique" de Pierre Corvol, professeur honoraire au collège de France.

Destiné à mobiliser toute la communauté scientifique à l’importance de ces enjeux, le rapport comporte 16 propositions de recommandations opérationnelles afin de renforcer les dispositifs de protection de l'intégrité scientifique dans les domaines de la réglementation, de la formation et de l’organisation.

Consulter le rapport _ Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d’intégrité scientifique

Le Plan France très haut débit accélère

Lors de la 3e Conférence du Plan France très haut débit, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire ont confirmé l'accélération du déploiement de réseaux fixes à très haut débit pour les particuliers comme pour les professionnels et les collectivités, ainsi que l’amélioration de la couverture des territoires ruraux en téléphonie mobile.

Par ailleurs, une convention va permettre de former 40 000 personnes aux réseaux pour répondre aux besoins croissants des industriels.

Consulter le dossier de presse - 3e Conférence annuelle du Plan France très haut débit

Lire également le communiqué de presse - Des avancées tangibles pour la couverture du territoire en haut et très haut débit, fixe et mobile

Création d'un comité d'urgence économique pour le tourisme

Jean-Marc Ayrault a annoncé la mise en place d’un Comité d’urgence économique pour le tourisme. Il rassemblera les services de l’Etat, les représentants des collectivités territoriales et les professionnels. Dans un contexte difficile qui a vu reculer la fréquentation au 1er semestre, son objectif sera d’examiner les chiffres et d’évaluer l’impact des mesures de relance déjà mises en place, à l’instar du plan de promotion de la destination Paris lancé le 30 mai dernier avec la Ville de Paris et la région Ile-de-France. La 1re réunion de ce comité se tiendra au mois de juillet.

La 2e Conférence nationale du tourisme se tiendra, elle, à l’automne. Dans un environnement marqué par une concurrence accrue, celle-ci permettra de faire le point sur la mise en œuvre des mesures engagées l’an dernier. Ces mesures ont pour objectif de renforcer l’offre touristique française ainsi que de préparer une nouvelle feuille de route, en mettant notamment l’accent sur l’investissement, la sécurité et la recherche de synergie avec tous les acteurs du tourisme dans les territoires. Atout majeur de la France, le tourisme représente 7% de son PIB et 2 millions d’emplois directs et indirects.

 
 
 

Pages