L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Lancement du prototype du site sante.fr en Ile-de-France

A l’occasion de l’installation du Comité stratégique du Service public d’information en santé, Marisol Touraine a annoncé le lancement du prototype du site internet et de l’application mobile sante.fr en Ile-de-France. Disponible pour tous les Franciliens sur le site internet sante.fr et d’ici à fin mars sur Android et Apple pour l’application mobile, le nouveau "GPS santé" propose : un accès unique vers des informations fiables et de qualité, agrégées des différents sites Internet des institutions publiques (prévention, informations sur les maladies et les traitements, etc.) ; un compte personnel permettant de paramétrer les informations et un service de notifications et alertes (informations géolocalisées sur la pollution, pharmacies de garde à proximité, etc.) ; un annuaire des professionnels de santé, des établissements sanitaires et médico-sociaux, des laboratoires d’analyses médicales, des pharmacies (à travers l’application mobile monpharmacien-idf.fr) ; un moteur de recherche, dont la pertinence sera enrichie en fonction des usages.

Le site et l’application seront progressivement généralisés entre 2017 et 2018 à l’ensemble du territoire national.

Consulter sante.fr

Utilisation du bois dans le bâtiment

Stéphane Le Foll et Emmanuelle Cosse annoncent le lancement d’un nouvel Appel à manifestation d’intérêt (AMI) "Bois – Bourg". A travers cet AMI, l’État apportera son soutien à 100 projets de construction ou réhabilitation dans des bourgs ou territoires ruraux utilisant du bois et des matériaux biosourcés locaux.

l’AMI "Bois - Bourg" a pour ambition de :

- dynamiser la filière forêt-bois pour un usage dédié à des constructions performantes au plan environnemental ;

- démontrer l'opérationnalité de l’utilisation du bois dans des travaux de réhabilitation ;

- alimenter l'observatoire de l'expérimentation E+C- qui préfigure la future réglementation environnementale du bâtiment.

Avec le concours financier de l’Ademe et du Fonds Stratégique Forêt Bois, l’AMI s’articule autour d’actions portées par le ministère du Logement : le programme "100 constructions publiques en bois local" pour démontrer la faisabilité technique et économique de constructions publiques environnementales performantes utilisant du bois "local" ; Le projet ARBRE qui valorise l’usage du matériau bois dans la réhabilitation des logements et des bâtiments tertiaires existants ; l’expérimentation du label E+C- qui prépare la future réglementation environnementale du bâtiment neuf et contribue à évaluer les performances environnementales des matériaux bois ou biosourcés.

Versement de l’aide à la réduction de production de lait à 11 300 producteurs

Les producteurs de lait de vache ayant réduit leur production pendant les 3 derniers mois de l’année 2016 viennent de percevoir le versement de l’indemnisation de la réduction de production de lait mise en place au niveau européen sous l’impulsion de Stéphane Le Foll.

11 300 producteurs ont été indemnisés pour la non production 146 000 tonnes de lait.

L’indemnisation décidée au niveau européen s’élève à 14 centimes par kilo non produit et est majorée par l’Etat français de 10 centimes par kilo non produit pour les 5 premiers pourcents de réduction de production. Cette indemnisation correspond donc au versement de 24 centimes par kilo de lait non produit pour les 5 premiers pourcents de réduction.

Un second versement sera effectué d’ici au printemps pour les producteurs engagés dans la 2nde phase de réduction correspondant aux 2 derniers mois de l’année 2016 et au mois de janvier 2017.

Arts et culture à l'honneur dans l'enseignement supérieur pendant 3 jours

L'édition 2017 des Journées des arts et de la culture dans l'enseignement supérieur se tiendra les 28, 29 et 30 mars prochains. Son objectif : mettre en lumière les réalisations culturelles et artistiques des établissements et permettre ainsi l'accès du plus grand nombre à la culture. Ces journées s'inscrivent dans le cadre du renforcement de la présence artistique dans l'enseignement, de l'école à l'université.

Afin de permettre au grand public de découvrir et de partager la diversité de la vie artistique et culturelle des communautés étudiantes, un important volet numérique est déployé :

- le site internet des journées recense les initiatives culturelles dans l'enseignement supérieur. Il inclut une recherche géographique et/ou thématique (concert, expos, arts numériques...) ;

- la page Facebook relaie l'ensemble de ces actions ;

- un compte Instagram illustre l'opération ;

- enfin sur Twitter, les dernières actualités sont à retrouver avec le hashtag #JACES2017 

Les comptes de la sécurité sociale pour 2016 poursuivent leur redressement

Le solde du régime général de la sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse (FSV) s’établit à -7,8 Mds en 2016, en amélioration de 3 milliards par rapport à 2015 (-10,8 Mds). Il s’agit du déficit le plus faible enregistré depuis 2002.

Ce résultat est meilleur que l’objectif initialement voté dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 (à -9,7 Mds). Il s’écarte toutefois de la prévision rectifiée en loi de financement de la sécurité sociale pour 2017 (-7,1 Mds), en raison principalement d’une moindre dynamique de l’assiette salariale du secteur privé (2,4 % de croissance en 2016 selon les dernières données de l’Acoss, contre 2,6 % attendu).

Emploi des personnes autistes : Josef Schovanec remet son rapport

Ségolène Neuville s’est vu remettre le rapport produit par Josef Schovanec concernant l’accès à l’emploi et à l’enseignement supérieur des personnes autistes.

Le rapporteur évoque de multiples initiatives locales ainsi que des modèles fonctionnant à l’étranger, qu’il appelle à adapter au système français. Ses recommandations s’articulent autour de 5 axes principaux : combattre les représentations négatives de l’autisme, faciliter l’accès aux études secondaires et supérieures, adapter et réformer les stages et la formation professionnelle, faciliter l’inclusion professionnelle des personnes autistes, et faire émerger un centre national dédié à la connaissance de l’autisme et de ses spécificités.

Pour consulter le rapport en ligne cliquez ICI

Très haut débit et fibre optique : signature d'un accord sur les compétences et l'emploi

Réunissant l’État, des entreprises de la filière, les partenaires sociaux et les OPCA, l’engagement de développement de l’emploi et des compétences (Edec) signé vise à adapter les besoins du secteur, en pleine mutation, avec l’offre de formation, en articulation avec le plan "France très haut débit".

Ce plan impactera fabricants de câbles optiques, équipementiers, bureaux d’études, entreprises de génie civil, opérateurs, installateurs et techniciens. La progression des emplois d’ici à 2022 est estimée à 20 000 postes nouveaux. Un nombre équivalent de postes occupés verraient leurs compétences attendues évoluer, générant des besoins de formation importants pour les personnes concernées.

Les signataires se sont mobilisés via cet Edec pour le cofinancement (environ 2,7 M) d’actions visant notamment à anticiper les besoins en compétences, à actualiser les référentiels métiers, à construire ou actualiser l’offre de formation adéquat, et à professionnaliser les pratiques de gestion des ressources humaines, prioritairement dans les TPE PME.

Outre-mer : une décision très attendue de la Commission européenne sur l’octroi de mer

Ericka Bareigt se félicite de la décision de la Commission européenne excluant l'octroi de mer du périmètre du Règlement général d'exemption par Catégories (RGEC). En approuvant formellement l'aide d’État relative au régime de l'octroi de mer, cette décision conforte la sécurité juridique d’un dispositif majeur pour les économies des régions ultrapériphériques (Rup).

Le régime de l’octroi de mer était, depuis 2015, placé sous le Règlement général d’exemption par catégories (RGEC), lequel permet de déclarer à la Commission européenne les aides d’Etat sans que cela ne soit suivi d’une décision d’approbation expresse de la Commission. Afin de garantir la sécurité juridique d’un dispositif majeur pour les productions locales des Rup, il a été décidé de changer de base juridique au profit d’une notification en bonne et due forme.

Cette décision répond aux attentes des socio-professionnels ultramarins. Elle sécurise, au moins jusqu’à la fin 2020, une aide annuelle de près de 400 M, vitale pour les économies des Rup et leurs 2,1 millions d’habitants.  

"L’éducation : un enjeu prioritaire pour la croissance, des bénéfices pour la société"

Dans la lignée de la stratégie nationale en matière d'éducation financière, le colloque "L'éducation, un enjeu prioritaire pour la croissance, des bénéfices pour la société" organisé par la direction générale du Trésor, a été clôturé par Michel Sapin et Najat Vallaud-Belkacem. Il avait pour objectif de faire un tour d'horizon approfondi des grands enjeux liés à l'éducation. Par le biais de trois tables rondes au sein desquelles sont intervenus scientifiques et décideurs publics spécialistes de la question, les participants ont dressé un état des lieux des besoins futurs en matière d'éducation. Ces réflexions ont permis d’évoquer des pistes concrètes d’évolution du système éducatif français à la lumière des enseignements de la recherche et des expériences étrangères.

En savoir plus sur la stratégie nationale en matière d'éducation financière

Lire le dossier : Trésor-éco "Lutter contre les difficultés scolaires"

Virage numérique : 550 M€ sur 5 ans pour accompagner les établissements de santé

► Le programme "e-parcours" aura pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients et de faciliter les échanges entre les professionnels de santé. Les solutions numériques testées pendant 3 ans dans le cadre du programme "Territoire de soins numérique" seront ainsi proposées aux professionnels médico-sociaux et sociaux à travers toute la France à l’horizon 2021 (prise de rendez-vous dématérialisée, géolocalisation des équipes mobiles, gestion et disponibilité des lits...). 150 M seront engagés sur la période 2017-2021 à destination des Agences régionales de santé chargées de piloter le déploiement au sein de leur région, dont 20 M dès 2017 ;

► Le programme "e-Hôp 2.0" permettra de développer les systèmes d’information des établissements de santé. Concrètement, il s’agira de soutenir financièrement, dans le prolongement des actions engagées dans le cadre du programme "Hôpital numérique", le développement de solutions numériques visant à faciliter les liens des établissements avec les patients et avec les établissements partenaires (prise de rendez-vous et résultats d’analyses en ligne, compte rendu d’examen d’imagerie...). Au total, 400 M seront investis jusqu’en 2021.

Pages