L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

COP21 : 146 pays ont rendu leur contribution nationale

En l’espace d’une semaine, plus de 70 nouvelles contributions nationales, notamment celles de l’Inde, du Brésil et de l’Afrique du Sud, mais également de pays comme le Costa Rica, le Bhoutan ou le Burkina Faso ont été publiées. 23 de ces contributions ont bénéficié de l’appui technique apporté par l’Agence française de développement. Cela porte à 146 le nombre total des contributions déposées jusqu’ici, 2 mois avant la conférence de Paris. Les contributions soumises couvrent à présent plus de 85% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Ces résultats remarquables constituent une étape majeure en vue de l’adoption d’un accord universel sur le climat à Paris.

Agro-écologie : déjà plus de 100 GIEE reconnus en France

La dynamique liée aux Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) est soutenue : dans toutes les régions de métropole et dans la quasi-totalité des Dom, les premiers appels à projets GIEE ont été lancés. Au total, plus de 200 dossiers ont été déposés. Dans certaines régions, cette démarche a rencontré un véritable engouement : plus d'une quinzaine de dossiers déposés en Basse-Normandie ou en Limousin, plus d'une vingtaine en Aquitaine, en Bretagne ou encore en Midi-Pyrénées.

Les GIEE permettent une reconnaissance officielle par l’Etat de l’engagement collectif d’agriculteurs dans la modification ou la consolidation de leurs pratiques en visant une performance économique, environnementale et sociale. Ils constituent l’un des outils structurants du projet agro-écologique pour la France.

Télécharger le dossier "Cap des 100 GIEE"

Apprentissage : 48 500 entrées entre juin et août, soit 6,5 % de plus dans le secteur privé

La compagne démarrée en juin connaît son meilleur résultat depuis 4 ans, avec 48 500 entrées entre juin et août, soit 6,5 % de plus dans le secteur privé. Avec les recrutements en cours des apprentis dans le secteur public, l’évolution du nombre d’entrées sera plus forte. Plus de 1 000 contrats ont déjà été conclus.

Le plan relance de l’apprentissage et la création de l’aide aux jeunes apprentis ouverte depuis le 1er juin ont redonné confiance aux entreprises et produisent des résultats encourageants. Par ailleurs, le développement de l’apprentissage a été fortement conforté : 200 millions d’euros de ressources supplémentaires sont disponibles cette année.

Comité interministériel de la sécurité routière

Après 12 années de baisse continue, la mortalité routière a augmenté de 3,5% en 2014 : 3 384 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, soit 116 de plus qu’en 2013.

Face à ce bilan préoccupant, le Gouvernement a immédiatement réagi. Bernard Cazeneuve a présenté au Premier ministre un plan d’urgence de 26 mesures, dont 19 ont déjà été mises en œuvre.

Comme il l’avait annoncé cet été, Manuel Valls a réuni les ministres les plus concernés, Christiane Taubira, Marisol Touraine, Bernard Cazeneuve et Alain Vidalies, pour adopter un plan d’action interministériel particulièrement ambitieux, qui concernera l’ensemble des Français, mais aussi les conducteurs étrangers qui empruntent notre réseau routier.

Un plan décliné en 22 mesures fortes comprenant une refonte de la stratégie radar ou la protection des usagers vulnérables et 33 mesures complémentaires, essentiellement structurelles et d’organisation. Objectif : descendre en-­dessous des 2 000 personnes tuées sur nos routes en 2020.

Consulter le dossier de presse

Voir le bilan des 26 mesures


Laurent Fabius : "S'allier avec Bachar Al-Assad serait une impasse"

Au lendemain des frappes russes sur la Syrie, le ministre français des Affaires étrangères a accordé un entretien au Monde, le 1er octobre à New York, lors de l'Assemblée générale des Nations unies, dominée par la crise syrienne.

Syrie : déclaration conjointe sur les actions militaires récentes de la Fédération de Russie

Communiqué du ministère des Affaires étrangères


"Nous, gouvernements de France, de l'Allemagne, du Qatar, d'Arabie saoudite, de Turquie, du Royaume-Uni et des États-Unis d' Amérique faisons la déclaration suivante à la suite des récentes offensives militaires de la Fédération de Russie en Syrie :

Nous exprimons notre vive inquiétude devant le renforcement de l’engagement militaire russe en Syrie et, en particulier les frappes de l’armée de l’air russe sur Hama et Homs hier qui ont tué des civils et ne visaient pas DAECH.

Ces opérations militaires constituent une nouvelle escalade et ne feront qu’attiser l’extrémisme et la radicalisation.

Nous demandons instamment à la Fédération de Russie de mettre immédiatement fin à ses attaques contre l’opposition et la population civile syriennes et de concentrer ses efforts sur le combat contre Daech."

Budget 2016 : des moyens en hausse pour l'enseignement supérieur et la recherche

Le budget 2016 prévoit 23,25 milliards d'euros pour le ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, soit une hausse de 347 millions d'euros par rapport à 2015. Les dotations des établissements d'enseignement supérieur progressent, les crédits alloués à la vie étudiante augmentent de 2,4%, 1000 emplois supplémentaires sont créés et les moyens en faveur de la recherche sont préservés.

Consulter le dossier de presse

Vie étudiante : 35 mesures pour améliorer le quotidien des étudiants et favoriser leur réussite

Consacré pour la 1re fois à la vie de l'étudiant définie dans sa globalité, le Plan national de vie étudiante, présenté par le président de la République, en présence de Najat Vallaud-Belkacem et de Thierry Mandon, est issu d'une large concertation, conduite entre le 20 mai et le 26 juin 2015.

Les 35 mesures du  Plan national de vie étudiante apportent des réponses utiles, efficaces, et attendues par les étudiants pour améliorer leur quotidien, favoriser leur réussite, et accompagner leur prise d'autonomie.

Objectifs visés :

- simplifier les démarches des étudiants ;

- renforcer l'accès aux droits ;

- améliorer les conditions de vie et d'études ;

- valoriser leur engagement ;

- dynamiser la vie de campus.

Budget 2016 : "Poursuivre l’effort en faveur du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité"

"Dans le projet de budget pour 2016, présenté en Conseil des ministres du 30 septembre , le Gouvernement poursuit son effort en faveur du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité.

Le plan de relance de la construction, engagé en 2014, qui commence à porter ses fruits avec des premiers signes de reprise, sera prolongé l’an prochain par des mesures favorisant l’accession sociale à la propriété et la rénovation énergétique des logements. Le financement du logement social sera rénové pour garantir et sécuriser les fonds dédiés à la production de logements sur l’ensemble du territoire.

Nous renforçons nos capacités pour héberger les sans-abri et accueillir les réfugiés. Les dépenses de mon ministère s’élèveront ainsi à plus de 32 milliards d’euros pour le logement, en intégrant les aides fiscales. Elles seront maîtrisées grâce à des réformes justes sur les aides au logement.

De plus, comme annoncé lors des Comités interministériels aux ruralités qui se sont tenus en mars et septembre, l’État mobilisera plus de 5 milliards d’euros pour améliorer la qualité de vie et l’attractivité de nos territoires", rappelle Sylvia Pinel.

Lire le dossier de presse

Premier bilan du plan en faveur des harkis

A l'occasion de la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives, instituée en reconnaissance des sacrifices consentis du fait de leur engagement au service de la France lors de la guerre d'Algérie, Jean-Marc Todeschini a dressé le 1er bilan du plan d’actions en faveur des harkis. Annoncé, il y a un an, par le Premier ministre, ce plan a pour objectif d’accorder une pleine reconnaissance et une meilleure réparation aux anciens supplétifs de l’armée française et à leurs familles.

Au cours de l’année 2014-2015, les préfectures assisté par les services départementaux de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre accompagnés des différents acteurs territoriaux a travaillé à la mise en œuvre concrète de ce plan (voir le détail des mesures).

En 2016, le Gouvernement inscrit son action dans la continuité, dans la durée et dans l’approfondissement du plan d’action. Il souhaite également mettre en lumière le parcours de certains enfants de harkis qui aujourd’hui sont un exemple de détermination et de réussite républicaine.

Pages