L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Plan numérique pour l'éducation : le déploiement pour 2016 se poursuit

Depuis la rentrée 2015, environ 600 collèges et écoles pilotes du plan numérique pour l'éducation expérimentent progressivement de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage grâce au numérique.
Dans ce contexte, Najat Vallaud-Belkacem et le commissaire général à l’investissement ont lancé l’appel à projets "collèges numériques et innovation pédagogique", qui concrétise davantage le déploiement du plan numérique pour l’éducation.
Doté d’un budget de 99 millions d’euros, cet appel à projets, porté par les collectivités territoriales et les rectorats, vise à faire entrer 40% des classes de 5e dans un dispositif d’équipement individuel mobile.

Les dossiers de candidature, pour chaque collège, doivent être déposés avant le 30 janvier 2016.

En outre, une banque de ressources numériques, complémentaire des manuels scolaires, est mise à disposition des enseignants pour 3 ans, pour les élèves du CM1 jusqu’à la 3e, en lien avec la mise en œuvre de la réforme du collège et des nouveaux programmes. Par ailleurs, pour accompagner au mieux le développement des usages numériques pédagogiques à l’École, les enseignants bénéficient d’un plan de formation de 3 jours consacré au numérique.

Lire aussi :

Numérique à l'école : partenariat entre le ministère et Microsoft

Numérique à l'école : partenariat entre le ministère et Cisco


Restos du Coeur : mise en place de 2 outils pour faciliter les dons

Je tiens à saluer l'engagement des bénévoles, assos et donateurs au service des + démunis cc @SLeFoll #30ansRestos pic.twitter.com/n9o0stD8Pw


A l’occasion du lancement de la 31e campagne des Restos du Cœur, Stéphane Le Foll et Ségolène Neuville  ont annoncé que l’Etat allait élargir le champ des réductions d'impôts afin de permettre aux producteurs de donner des fruits, légumes et pommes de terre transformés et conditionnés. Il s’agit là d’une demande ancienne des producteurs qui ne pouvaient jusqu’alors bénéficier d’une réduction d’impôts que dans le cas d’un don de produits bruts à des associations.

Les ministres ont également présenté à cette occasion 2 outils destinés à faciliter le don : un support pédagogique listant tous les moyens de donner aux associations et précisant les incitations fiscales correspondantes, et une cartographie en ligne des associations habilitées à recevoir les dons, pour faciliter la mise en contact avec les donneurs.

Lire aussi Tous concernés par le don alimentaire, sur le site du ministère de l'Agriculture

Suivez, jour par jour, toute l’actualité de la COP 21

La France accueille et préside la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques jusqu'au 11 décembre. Suivez, jour par jour, toute l’actualité de la COP21 sur le fil Storify du ministère de l'Ecologie.

COP 21 : remise des clés à l'Onu par Laurent Fabius

Le Centre de conférence, lieu des négociations aussi appelé "zone bleue", est officiellement passé sous la responsabilité des Nations unies samedi 28 novembre 14h.

Le ministre des Affaires étrangères et président de la COP21 Laurent Fabius a remis symboliquement les clés à Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la CCNUCC. Cette zone, uniquement accessible aux personnes accréditées, sera désormais gérée par les Nations unies et la sécurité sera assurée par des Gardes bleus onusiens.

La langue française à la COP 21

La place du français à la 21e conférence des parties de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) est un sujet essentiel. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la France promeuvent l’usage de la langue française dans les négociations internationales.

En tant que pays hôte de la négociation, la France a été très vigilante à ce que le français y ait toute sa place. Les règles des Nations unies seront bien sûr appliquées durant la conférence : les plénières et les principales salles de négociations disposeront d’un système d’interprétation dans toutes les langues officielles des Nations unies.

Pendant les réunions informelles, la France et l’OIF ont décidé de mettre en place un dispositif innovant d’interprétation et de traduction du et en français, à la disposition des délégations, en particulier celles représentant les Etats-membres de la Francophonie du Sud. A travers ce dispositif, ce seront 9 interprètes (en simultanée et en consécutive), qui seront au service des délégations francophones pendant les 12 jours de la conférence.

Par ailleurs, la signalétique sur le site du Bourget, tout comme le site internet de la Conférence, sont intégralement en français et en anglais. L’OIF, avec le soutien de la France, a également assuré une traduction de courtoisie de l’anglais vers le français du texte élaboré lors de la dernière session de négociation à Bonn le 23 octobre.

Harlem Désir : "me battre au niveau européen pour promouvoir un développement durable et responsable"

Harlem Désir a participé aux côtés de Laurent Fabius à la 11e conférence de la jeunesse, au Parc des Expositions de Villepinte.

Il est intervenu, dans le cadre d’un atelier sur le rôle de l’Union européenne dans les négociations climatiques, organisé par le Parlement européen des jeunes. Cet atelier a permis aux jeunes de présenter leurs travaux sur le développement durable et le rôle de l’Europe dans la lutte contre le dérèglement climatique. Il a réaffirmé le rôle déterminant de l’Union européenne pour le succès de la conférence de Paris.

Le secrétaire d'Etat a répondu aux questions de "Fréquence ESJ.


Attractivité : poursuite de l’amélioration de la compétitivité économique de la France

La sixième édition du "tableau de bord de l'attractivité" de Business France a été diffusée le 26 novembre. 

Il confirme l’importance des atouts structurels de notre pays – positionnement du marché français au cœur de l’Europe, qualité de la main d’œuvre, environnement propice à l’innovation, efficience du bouquet énergétique. Il reflète aussi les réformes engagées depuis 2012 qui permettent une amélioration notable de la compétitivité de la France. Le crédit impôt compétitivité emploi a ainsi permis, selon l’Insee, une réduction de 3,3 % de l’indice du coût du travail dans les secteurs marchands.

COP 21 : augmentation de la contribution du Japon au financement climatique

"Je salue l’annonce, ce matin, d’une augmentation substantielle de la contribution du Japon au financement climatique d’ici 2020.

Cet effort constitue une contribution remarquable à la préparation de la COP 21 et un signal positif quant à notre capacité à atteindre l’objectif de 100 milliards de dollars de financement annuel en 2020", déclare Laurent Fabius.

Encourager l’engagement des jeunes dans la Fonction publique

A l’occasion du colloque dédié à l’engagement pour la défense des valeurs de la République dans la Fonction publique et à son ouverture sociale en direction de tous les jeunes, Marylise Lebranchu a insisté sur les décisions prises par le Gouvernement pour favoriser la diversité des recrutements : doublement des classes préparatoires intégrées (CPI) pour atteindre 1 000 élèves à la rentrée 2016 et forte impulsion donnée à l’apprentissage avec un objectif de 10 000 apprentis dans la Fonction publique d’Etat à la rentrée 2016.

Une convention-cadre a été signée entre le ministère de la Fonction publique et celui de l’Education nationale pour poser les bases d’un partenariat renforcé entre les établissements scolaires et d’enseignement supérieur et les écoles de service public.

Avec un double objectif : informer les élèves et étudiants sur les métiers de la Fonction publique et mobiliser les élèves fonctionnaires pour qu’ils s’engagent à promouvoir les valeurs républicaines, notamment dans le cadre de la Réserve citoyenne de l’éducation nationale. Celle-ci sera par ailleurs déclinée par la signature d’une convention entre le Réseau des écoles de service public et la conférence nationale des directeurs d’IPAG/CPAG.

Lire le discours de Marylise Lebranchu

Consulter la Convention cadre "Partenariat pour l'engagement au service des valeurs de la République"

Les demandeurs d'emploi en octobre 2015

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité dans le mois, a augmenté de 42 000 par rapport au mois de septembre, soit +1,2 %. L’augmentation provient en partie de personnes déjà inscrites à Pôle emploi et qui exerçaient le mois dernier une activité réduite (catégories B et C). Au total, le nombre d’inscrits en catégories A, B et C augmente de 13 100 sur un mois, soit +0,2 %.

Ces chiffres ne sont pas satisfaisants ; ils doivent néanmoins être interprétés avec prudence car les résultats de ces derniers mois connaissent de fortes variations. Depuis le début de l’année, la progression du nombre de demandeurs d’emploi sans activité reste très inférieure à celle observée en 2014. Par ailleurs, l’efficacité de notre politique en faveur des jeunes se confirme : depuis le début de l’année, le nombre de jeunes demandeurs d’emploi a diminué de 19 300.

La reprise de notre économie est engagée (+0,3 % de croissance et 14 900 créations nettes d’emplois au troisième trimestre) mais elle est encore insuffisante pour se traduire par une diminution durable du nombre de demandeurs d’emploi compte tenu de la hausse de notre population active.

Lire l'intégralité du communiqué

Pages