L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

#noé La stratégie pour les nouvelles opportunités économiques

Mon objectif : permettre à chacun de trouver sa place dans ce nouveau monde, et permettre à tous de bénéficier de ces nouveaux outils. #noé


Le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique a exposé, à Bercy ce 9 novembre, sa vision des nouvelles opportunités économiques lors d'un événement ouvert au public et aux entreprises. Il a pu échanger avec eux sur les grandes lignes du projet de loi qui sera présenté à la mi-janvier 2016 (retrouvez le différé de l'échange avec Emmanuel Macron).

"Puisque tout change, notre manière d’agir doit aussi changer. La stratégie pour les nouvelles opportunités économiques sera une construction collective.

Celle-ci s’appuiera sur un diagnostic commun aux Français, qui voient leur travail et leur quotidien évoluer, aux entrepreneurs, qui apportent les idées neuves et créent de l’emploi, aux partenaires publics, qui soutiennent les projets de nos concitoyens, aux acteurs étrangers, qui sont engagés comme nous dans cette révolution.

Commencer à forger ensemble le diagnostic qui sera le socle de notre stratégie pour saisir les nouvelles opportunités économiques, tel est l’objet de cette rencontre à laquelle je vous invite. Elle vous permettra également d’échanger avec des intervenants de premier plan, qui partageront avec vous leur analyse des mutations à l’œuvre dans notre économie", explique le ministre.

Le dossier de présentation des nouvelles opportunités économiques

 


Face au harcèlement, n'attendons pas pour réagir

Nous pouvons tous et toutes dire "stop ça suffit" #HarcèlementAgissons pic.twitter.com/YEpWnq088B


Alain Vidalies et Pascale Boistard ont présenté à la Gare Saint-Lazare la campagne gouvernementale de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun.

Cette campagne, la première du genre, est une des douze mesures du plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun annoncé le 9 juillet dernier.


Le site femmes.gouv.fr/harcelement présente des contenus inédits (vidéos, infographies, etc).

Consulter le dossier de presse


ESS, 3 lettres pour une nouvelle économie

#MoisESS Certains se demandent encore ce qu'est #ESS? 3 lettres pour une nouvelle économie!
dailymotion.com/video/x3c7j92_… pic.twitter.com/3LInJTKERs


L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à concilier solidarité, performances économiques et utilité sociale. Acteur économique de poids, l'ESS représente 10 % du PIB et près de 12,7 % des emplois privés en France. Ce secteur compte environ 200 000 entreprises et structures et 2,38 millions de salariés.

Le mois de l’économie sociale et solidaire est l’occasion chaque année en novembre, pour l’ensemble des acteurs de l’ESS, d’organiser des évènements afin de sensibiliser le grand public et les professionnels au potentiel d’emplois et d’innovation de cette économie.

C'est également l’occasion de donner la parole aux différents acteurs qui font la richesse de cette économie. Aussi de nombreuses vidéos, témoignages et présentations pédagogiques sont disponibles sur le site dédié.

 

Favoriser la transmission et la reprise des TPE-PME

Le 1er comité de pilotage Transmission et reprise d’entreprise a été installé par Emmanuel Macron et Martine Pinville.

Le comité réunit les représentants des réseaux d’accompagnement, des chambres consulaires, des organisations professionnelles, Pôle emploi, les financeurs ou encore l’Agence France Entrepreneurs. Il assurera le suivi et l’évaluation de la politique de soutien à la transmission-reprise des TPME/PME, et veillera à la mise en œuvre coordonnée des actions nationales et régionales.

Les travaux de ce 1er comité se sont concentrés autour de 3 axes : la mobilisation des réseaux, l’identification des publics concernés, et la mise à disposition d’une offre de financements adaptés.

Les ministres ont présenté plusieurs mesures, telles que le développement du crédit-vendeur (en échelonnant le paiement des impôts sur les plus-values de cession de TPE sur 3 ans sans majoration) ou la simplification de la vente du fonds de commerce (en réduisant le délai de 5 à 125 jours)…

Un prochain comité de pilotage sera réuni dans 6 mois.

Fonds vert pour le climat : 8 premiers projets approuvés

Le Fonds vert pour le climat, doté de 10,2 milliards de dollars, a pour objectif de financer la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement. Moins d’un an après sa capitalisation, l’adoption des 8 projets, qui va permettre des actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et protéger les populations des pays les plus vulnérables face aux impacts du dérèglement climatique, est une nouvelle étape vers la COP21.

Le Fonds vert a adopté 2 projets en Afrique, 3 en Asie et dans le Pacifique, 3 en Amérique latine et dans les Caraïbes. Ce sont 168 millions de dollars qui seront affectés à la lutte contre le dérèglement climatique. Plus de 30 projets sont à l’étude et seront présentés lors des prochains conseils d’administration, courant 2016.

La France, qui a contribué au Fonds vert à hauteur de 1 milliard de dollars, salue ce signal fort. La question des financements, notamment pour l’adaptation des pays les plus vulnérables, sera au cœur de la COP21.

Retrouvez la liste des projets

L'économie circulaire et l'innovation au coeur du dispositif de la COP21

Le site de Paris-Le Bourget, choisi pour sa capacité d’accueil et d’accessibilité va se transformer, pendant les 2 semaines de la COP21 du 30 novembre au 11 décembre, en une véritable ville éphémère et durable de 18 hectares où la forme devra refléter le fond.

Pour cette mission d’organisation, le Gouvernement s’est fixé un véritable objectif : assurer une qualité maximale de vie et de travail tout en étant exemplaire sur le plan du développement durable, en réutilisant, recyclant et en utilisant le moins d’énergie possible. Et afin de compenser les émissions qui n’auront pu être réduites à la source et faire de la COP21 une manifestation "neutre en carbone", le Gouvernement français financera un ou des projets qui réduiront, ailleurs, les émissions de gaz à effet de serre dans une quantité équivalente.

Pour la 1re fois, une conférence étatique et onusienne sur le climat est certifiée par la norme ISO 20121, une norme qui aide les organisateurs de manifestations de tous types à intégrer le développement durable dans leurs activités.

Télécharger le dossier de presse complet

Suivez la Pré-COP du 8 au 10 novembre

Laurent Fabius, futur président de la COP21, organise à Paris du 8 au 10 novembre, une pré-COP - réunion informelle au niveau ministériel - en collaboration avec le président péruvien de la COP20, Manuel Pulgar-Vidal.

La pré-COP réunira des représentants de 70 Parties, dont plus de 60 à un niveau ministériel, issues de toutes les régions et de tous les groupes de négociation. Elle est ouverte à tous les pays souhaitant y participer.

Cette réunion de 3 jours s’inscrit dans la continuité des consultations ministérielles informelles organisées par Laurent Fabius et Manuel Pulgar-Vidal en juillet, et septembre, mais elle se tient dans un format plus large.

L’objectif n’est pas d’y négocier un texte, mais d’explorer les compromis possibles et d’amener les ministres à donner une impulsion et une vision politique pour la dernière ligne droite.

Lancement de la journée nationale de destruction de contrefaçons

Opération grand nettoyage. Pour la 3e année consécutive, la

direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI) a organisé sa journée nationale de destruction des contrefaçons, le 5 novembre.

C'est Christian Eckert qui a donné le coup d'envoi de cet événement. L'opération, qui s'est déroulée sur 21 sites en France (Ile-de-France, Marseille, Bordeaux, Le Havre, Strasbourg, Guadeloupe...), permet de détruire des centaines de milliers de produits saisis ces derniers mois sur tout le territoire hexagonal, ainsi qu'en Outre-Mer.

Le but : illustrer la mobilisation contre la contrefaçon. Fabriqués en dehors des circuits légaux de production, ces produits ne respectent pas les normes en vigueur et représentent une grave menace pour l'économie, l'emploi et surtout la santé.

Désignation de l’organisme qui gérera la liste d’opposition au démarchage téléphonique

Un 2nd appel d’offres permettant de désigner l’organisme qui gérera la liste d’opposition au démarchage téléphonique est lancé. La désignation de cet organisme est la dernière étape pour donner sa pleine effectivité au dispositif prévu par la loi Consommation du 17 mars 2014 afin de permettre aux consommateurs d’exprimer leur choix de ne pas être démarchés et ainsi ne plus faire l'objet d'appels intempestifs.

Martine Pinville appelle tous les acteurs du secteur à se mobiliser pour s’assurer que soient présentées des offres répondant aux besoins des consommateurs et des professionnels. Ainsi, dès l’organisme désigné, la souscription des professionnels pratiquant le démarchage téléphonique permettra – conformément à la loi – d’expurger régulièrement les listes de coordonnées téléphoniques, de toutes celles des consommateurs qui auront choisi de ne pas être démarchés.


Développer la formation professionnelle continue dans le supérieur

François Germinet a remis à Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon son rapport destiné à promouvoir et accroître l'implication des universités dans la formation professionnelle tout au long de la vie.

Les établissements d'enseignement supérieur représentant seulement 3% du marché de la formation continue en France, leur potentiel de développement est donc très important. Les ministres ont fixé l'objectif de développement du chiffre d'affaires à 1,5 milliard d'euros d'ici à 2020.
Pour atteindre cet objectif, ce rapport recommande notamment de s'appuyer sur la proximité avec la recherche, de connaître les coûts réels de l'activité de formation continue, de développer des mécanismes d'incitation au niveau des Comue, d'ouvrir la formation professionnelle à de nouveaux publics.
Les ministres ont annoncé le lancement d'un appel à manifestations d'intérêt dès le 9 novembre, qui permettra de sélectionner fin décembre une dizaine d'établissements pilotes, qui expérimenteront les mesures proposées pour le développement de la formation continue sur la base d'un cahier des charges précis.

Consulter le rapport

Pages